Récit de la course : Trail du Petit Saint-Bernard 2017, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Trail du Petit Saint-Bernard

Date : 1/10/2017

Lieu : Bourg St Maurice (Savoie)

Affichage : 941 vues

Distance : 40km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Clap de fin!

Dernière échéance pour cette année 2017 bien remplie, le trail du Petit Saint Bernard. J'ai craqué l'année dernière à la vue des photos! C'est en plus un coin que je ne connaissais pas (alors que je passe au pied de la montée très souvent), j'ai réussi a embarquer Matthieu dans l'aventure et finir la saison sur un beau trail de montagne, ça ne se refuse pas!

Direction donc la Rosière samedi après midi (après un petit aléa qui nous aura valu un AR St Pierre d'Albigny / Grenoble pour cause de baskets oubliées...) pour récuperer les dossards et l'appart de l'Hotel Panoramic, au top: confort, accueil chaleureux et belle vue sur le Mont Pourri.

Niveau météo, c'est un peu la débandade: pluie à notre arrivée, petit vent frisquet... On croise les doigts pour le lendemain.

Soupe, pates, yahourt et au lit!

Au reveil, c'est brouillard bien dense à tous les étages, on aval le petit déj et direction le départ. Malgré notre arrivée assez matinale, c'est déjà bien blindé: faut dire qu'avec pas loin de 600 participants, le plein est fait!

Le départ est décalé d'une demie heure pour cause de bouchons dans la montée et de brouillard. On râle un peu sur le principe parce que ça caille un peu, mais effectivemen ça se lève juste avant 8h30: grand bleu tout beau, pas très froid, ça va être cool!

3-2-1 Bim, départ! Je me suis placé en 3ème ligne, histoire d'éviter les bousculade, ça part pas si vite mais ça déroule bien sur du plat, puis une descente très roulante qui nous amène à vive allure à un premier point bas (6km pour cette section, avalés à un peu plus de 14 km/h...sisi; c'est bien du trail!). Petit coup de cul avant de rejoindre une (très) (très) longue piste qui monte régulièrement au col des Chavannes que l'on voit bien là bas tout au bout du vallon... Je laisse mon groupe de coureurs pour rejoindre celui de devant qui avance un peu mieux et me cale au rythme de 3-4 coureurs. On court pas trop mal, à assez bon rythme jusqu'au premier ravito. Le col arrive enfin, cette première partie (quasi la moitié, 18 km de fait déjà) se déroule dans un superbe cadre mais est quand même un poil monotone. A la bascule, changement radial de terrain: petite traversée bien technique qui nous amène au col de la Seigne, avant de plonger dans la descente jusqu'au chalet des Mottets. On tourne à gauche (les relayeurs à droite!) et c'est parti pour la première vraie bosse: on est au 25ème kilomètres et je marche pour la première fois! Pour le coup, ça monte bien raide, le col est bien visible au dessus. Les sensations sont pas terribles: pas de jus, un pied qui me fait des misères depuis quelques temps qui se reveille, l'impression d'être à l'arrêt. Je sors les batons et essaie de trouver un tempo pour trouver un brin d'efficacité. j'avance tant bien que mal en doublant à peine mais en maintenant la distance avec ceux de derrière. Le col est franchit et c'est parti pour une longue descente avec pas mal de hors sentier dans des pelouses pleines de trous. Ca va vite, le pied couine de plus en plus, je commence à me dire que c'est dur, que j'ai pas vraiment envie aujourd'hui de me rentrer dedans comme ça, que si je ralenti je n'ai qu'a attendre Matthieu, on finira ensemble, ou alors j'arrête carrement au ravito? Bref, le moral n'est pas au beau fixe, pas la niak aujourd'hui... Je me fais doubler coup sur coup deux fois, ça me secoue un peu, je me reprend un peu, passe deux coureurs à mon tour et fini par arrivée à R2.

Coca (j'en revais pour me débloquer le bide), pas de banane, tant pis, ça sera pomme, je repars en marchant, en mangeant et en buvant, faut que j'essaie de me refaire la cerise pour le dernier col. La traversée tout en relances qui suit le ravito est un calvaire, j'avance pas un caramel. Je fini par arrivée au pied du col de la Forclaz. Ha ouais, c'est un beau mur! Droit dans le gazon pentu avant de choper une vague trace un peu plus haut. Re baton, re tentative de rythme, toujours cette impression d'être scotché à la pente, mais cahin caha j'avance, je reprend même un peu de monde. Plus ça monte mieux ça va, mais c'est quand même pas l'extase. Au col, on m'annonce 12 eme! J'ouvre de grand yeux: je pensais être dans les 25 vu ma forme du jour! Ca bascule sur la dernière descente. Ce qui est cool, c'est qu'on voit très vite l'arrivée. Même si il reste 4 bornes, au moins ça fait un objectif. ce qui est moins cool, c'est que j'ai 3 coureurs aux fesses et que vu mon état je ne donne pas cher de ma peau. J'essaie d'oublier la fatigue et la douleur au pied et balance tout, en me motivant en me disant qu'après cette course c'est la coupure et que c'est 2 semaines de repos qui m'attendent! Et contre toute attente derrière ça ne revient pas et je recupère même un concurrent qui semblait pourtant très loin devant. Après avoir maudit les quelques relances, j'arrive enfin au pied du col. Reste un mini coup de cul, coup d'oeil derrière, c'est bon il doit y avoir 30", je fini en roue libre et passe l'arche carbonisé.

Je reste me pose vite sur un rocher, les jambes tendues, à récuperer un peu; Violent quand même ces formats quand on les cours vite!

Au final 4h51 pour 39,7 km et 2210m de D+, 11eme au scratch et 3eme V1. Plutot content du coup de mon temps vu l'état du bonhomme aujourd'hui mais avec du jus, y'avait moyen de gratter pas mal de temps sur les parties de relances!

Clap de fin de cette super année 2017, pleines de belles courses, de beaux moments partagés et de quelques jolis résultats. Place au repos maintenant, histoire de se retaper pour aborder la saison de ski alpi et remettre les baskets au plus vite!

Un grand bravo et merci aux organisateurs pour ce trail au top: accueil, balisage, bénévoles extra, un beau tracé dans des supers paysages, du roulant, de la bonne bosse velue, de la montagne, bref le pied!

3 commentaires

Commentaire de Shoto posté le 04-10-2017 à 18:49:47

Ce trail fait partie de mes objectifs 2018. Merci pour ton CR. Bravo pour ton beau chrono malgre tes deboires. Tu as du voir Ugo Ferrari sur le 1er kilo ... il porte bien son nom !

Commentaire de Leseb posté le 04-10-2017 à 21:35:19

Effectivement, j'ai vu la Ferrari! Je crois qu'il y aura quelques surprises sur le TPSB2018... Le coin est magnifique en tous cas et TPS c'est des vrais passionnés, adaptés des parcours rustiques!

Commentaire de Philippe8474 posté le 09-10-2017 à 12:03:36

Well done, Bravo!!
Ca c'est envoyé!
Et félicitations pour ta saison!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran