Récit de la course : Marathon de Provence Luberon - 21.1 km 2017, par fparchemin

L'auteur : fparchemin

La course : Marathon de Provence Luberon - 21.1 km

Date : 1/10/2017

Lieu : Pertuis (Vaucluse)

Affichage : 474 vues

Distance : 21.1km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Voilà quelques temps que je n'avais pas posté de récit. La course du jour mérite cependant quelques mots.

 

Contexte général : Ce semi constitue ma troisième course sur ce format après Marseille-Cassis en octobre 2016 (1h55) et le semi de Marseille en mars 2017 (1h48). J'ai fait surtout du trail et du vélo de route depuis. Inscris pour mon premier marathon (Nice-Cannes le 5 novembre prochain), cette course prend logiquement sa place dans ma préparation.

 

Contexte particulier : Je ne me percevais pas dans une forme optimale puisque je suis rentré tard à la maison tous les soirs de la semaine, pour le travail, pour un entrainement et même pour une soirée légèrement arrosée jeudi...

 

Le cadre : Une course à recommander à ceux qui cherchent une organisation efficace mais qui ne souhaite pas forcément courrir leur marathon ou leur semi dans une grande ville où l'horizon est perpétuellement caché par des immeubles hausmaniens ou plus contemporains. Ici, on court dans la campagne provençale et pour relier les deux villages qui servent de point d'arrivée et de départ pourtant de 5 km seulement, on gagne d'abord un petit étang pour en faire le tour et revenir. La période est idéale : ni chaud, ni trop froid. Le ciel est aujourd'hui couvert ce qui convient parfaitement pour courrir.

 

Le parcours : Le site Internet parlais d'un marathon extra plat... Pour le semi, ça grimpe... doucement mais avec presque D+300m au final. Après un petit tour au milieu des travaux à Pertuis, on parcourt donc pleins de petites routes bordées de vignes jusqu'à l'étang qui offre quelques centaines de mètres de course nature distrayante avant de redescendre doucement vers l'arrivée. Dernière montée peu avant le village d'arrivée.

 

Les ravitos : Très nombreux sur la course au point que je me suis demandé s'il fallait s'arrêter à chacun. Finalement j'ai pris un petit quelquechose différent à chaque ravito. Mention spéciale pour le ravito du camping : quiches et pizzas mais quelle idée de s'arrêter pique-niquer à mi-chemin. J'imaginais serein trouver de la pizza à l'arrivée... quelle déception, ce ravito spécial devait être offert par le camping que nous traversions, pas un trace de pizza au ravito d'arrivée, quelques sandwiches cependant et un raisin excellent.

 

Le résultat : Dans un soucis de préparation au marathon, je m'étais fixé une allure à respecter (12km/h). Difficle de maintenir l'allure constante dans les montées et plus encore dans les descentes où j'ai pu oscillé entre 11 et 14 km/h. Au final une moyenne de 12,24 km/h : arrivé en 1h43'22. Objectif réussi : je gagne exactement 5 minutes (et une seconde) sur mon précédent semi !

En résumé :

Les + : un parcours idéal pour s'essayer au négative split puisque ça monte au début et que cela descend plus vers la fin

           une organisation au top, aucun soucis au départ, des ravitos classiques mais nombreux, une navette bien organisée pour rentrer, un t-shirt et une bouteille de vin offerte !

           un cadre incroyable pour le ravito d'arrivée : les coureurs sont invités à entrer dans les ruines du château et peuvent dans ce cadre exceptionnel et ensoleillé profiter de ce merveilleux raisin pour débriffer la course avec les autres coureurs.

Les - : une vraie torture que de proposer de la pizza à mi-parcours sachant qu'il est impossible d'en manger un morceau à ce moment là et ne rien trouver à l'arrivée.

           pénurie de t-shirt en taille S et M...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran