Récit de la course : Trail Semnoz Tour - 12 km 2017, par Le Toine

L'auteur : Le Toine

La course : Trail Semnoz Tour - 12 km

Date : 2/9/2017

Lieu : Sevrier (Haute-Savoie)

Affichage : 358 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premier Trail "montagnard" !

Bonjour a tous, petit récit de ma course au Trail Semnoz Tour ( TST) du 02 septembre dernier (oui, un peu tard, certes ^^ ) !

Engagé sur le 12km ,  le départ est prévu pour 9h.

Arrivé sur le lieu de la course, au milieu des coureurs plus équipés, j'ai l'impression d'être un touriste avec juste un short,t shirt et veste de survêt et mon petit sac à eau.

C'est mon premier trail , avec le dénivelé (650-700m), je ne sais pas à quoi m'attendre. Au vu du temps réalisé par le vainqueur de l'an dernier, je table sur 2h pour boucler le parcours, sans que cela soit forcément un objectif.

Je récupère le dossard alors que le ciel fait tomber les premières gouttes de pluie.

J'ai droit à un magnifique sac a chaussures estampillé TST 2017, un petit bidon d'eau souple (je me demande toujours ou je peux l'accrocher) et un échantillon de pommade pour les muscles.

 

Petit échauffement rapide sous la pluie, quelques étirements et je me rends vers le départ.

Une dizaine de courageux participants s'échauffe sous la pluie avec le coach au micro, tandis que le reste des coureurs se blottit sous le petit chapiteau à côté du ravitaillement final.

 

Bientot le départ, le briefing nous apprend la suppression d'une descente raide et technique pour cause de mauvais temps, et le rallongement de la course de 2km, portant celle ci à 14.

Le départ arrive, la pluie nous accompagne encore quelques minutes sur la route goudronnée qui nous emmène dans la fôret du Semnoz. Par la suite, sous les arbres, la pluie n'est pas gênante si elle existe encore ^^

Le peloton part à un rythme correct, je suis le mouvement.

Avant de commencer la grimpette, une petite éclaircie s'invite sur le parcours, premier sourire de "c'est joli avec le soleil" en regardant le lac.

Arrive la forêt, ca y est, on commence à grimper. Le peloton a commencé à marcher peu avant, je pars donc, les mains sur les cuisses, et on pousse pour monter.
Si je ne rattrape pas les coureurs à bâtons, je remonte et dépasse quand même une dizaine de coureurs dans la montée, c'est bon pour le moral et je me dis que je me débrouille pas trop mal sur la montée.

Quelques points de vue (rares malheureusement) sur le lac, je m'arrête pour une pause selfie (raté) avant de repartir.
Ca continue de monter, je regarde la montre , 7km parcours, 1h10 ! Pour les 2h, ca va être compliqué !
Les jambes répondent bien dans les petits moments de plat, les montées ça passe bien, impeccable.

Arrive le temps de redescendre ! Un peu de boue, de caillasse et de pluie, donc ça glisse un peu. Du coup, je descend lentement, et à force, les cuisses commencent à se rappeler à mon bon souvenir.
Certains concurrents passent comme des avions, je me demande comment ils font pour descendre si sereinement.
Plusieurs frayeurs pour mes chevilles plus tard (la droite s'est bien tordue, mais pas de douleur), un bénévole nous annonce 2km.

Je me dis tant mieux, mon calvaire est bientot terminé ( décidement, je préfère monter)

On revient sur la route du début de parcours, je suis content, ca se termine et j'ai bien profité.
C'était sans compter sur l'organisation, qui nous ramène dans la forêt pour nous faire grimper encore un peu, et là je sens que ça commence à fatiguer dans les jambes ! Je m'accroche en rigolant de cette petite surprise des organisateurs.

Après ce petit passage marrant, on redescend par la route vers l'arrivée.
Pour traverser la grande route (enfin grande, la principale quoi), quoi de mieux qu'un passage souterrain avec quelques marches ? Décidément, cette fin de course et ses petites surprises m'ont bien fait rigoler !

A l'arrivée, 2h15 au compteur (et 15.5km ) , j'ai jamais eu les jambes aussi fatiguées, "j'ai plus de jambes", je répète à ma compagne qui m'a rejoint sur l'aire d'arrivée.
Je profite du ravitaillement final, entre tucs, fromage, saucisson, pain et autre friandise.
Quelques verres de cocas  pour arroser le tout, et petit passage dans le lac pour les jambes, ca fait du bien.

Au final, un petit trail bien sympa, je me suis bien fait plaisir sur ce premier trail, j'ai hâte de recommencer !



Peu de temps en revanche après la course pour les étirements, j'ai fait comme j'ai pu (contrainte professionnelle de madame), j'ai marché comme un papi pendant 2 jours avant que ca passe !

Et je vais m'entrainer en descente, parce que c'est vraiment pas ça ^^

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran