Récit de la course : Omaha Beach Trail - 21 km 2017, par centori

L'auteur : centori

La course : Omaha Beach Trail - 21 km

Date : 4/6/2017

Lieu : St Laurent Sur Mer (Calvados)

Affichage : 749 vues

Distance : 23km

Objectif : Balade

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Omaha Beah Fight Trail

Omaha Beach Trail

 

Utah, Omaha, Gold, Sword, Juno dans le monde entier et en Normandie ces 5 noms de code c'est l'histoire avec un grand H. L'Omaha Beach Trail nous donne l'occasion d'arpenter la plage d'Omaha et de nous souvenir de ces milliers de jeunes soldats Americains tombés le 6 Juin 1944 pour libérer l'Europe sur la plage de Bloody Omaha.

 

Le trail d'Omaha Beach se déroulait précédement courant Aout, et j'avais couru le 14km et le 28km, mais pour cette édition 2017 les organisateurs ont décidés de tout changer.

Le départ se tient au plus prés du 6 Juin, et nous sont proposées 3 distances: 8km, 14km, et 20km (en fait 23km).

Je me suis aligné sur le 23km sans trop savoir à quoi m'attendre.

Retour aux sources pour cette édition limitée à 200 coureurs par course. L'événement va passer de plus de 1000 coureurs à en théorie 600 maximum et en réalité 300 !

la nouveauté c'est aussi un départ tardif de la course, 20h30 et donc une arrivée de nuit. Une première pour ce qui me concerne de finir de nuit et une jolie découverte.

 

Inscription et départ.

L'inscription se fait le net via le site http://www.normandiecourseapied.com/ comme pour beaucoup d'événements dans la région.

Mais sur place pas de dossard ! L'organisation remet à tous les coureurs une montre. À chaque course sa couleur de montre. Et à l'arrivée libre à chacun de donner son temps pour être classé ou pas.

Pas de carte et annonce du parcours non plus. On nous annonce en gros les grandes lignes, on ignore ou seront les ravito, et combien de dénivelé nous aurons à affronter. Sur le parcours aucune annonce du kilométrage. En gros on sait qu'on part pour 23km rien de plus ! Et perso je me dis 2h15 et on verra bien !

En regardant la carte, et connaissant le coin, je me dis que le début de course sera difficile et décisif, je vais donc décider de partir trés cool n'ayant au demeurant pas envie de forcer.

J'ai surtout l'envie de faire une belle course et profiter.

L'ambiance est géniale alors il faut s'amuser, ne pas se casser et peaufiner l'entrainement.

 

 

Partie 1: Départ à 45 minutes de course.

Au début de la course je me dis qu'il va falloir faire attention et que je vais devoir partir doucement, le terrain s'annonce accidenté et je pense aussi qu'on va avoir pas mal de sable !

De fait Bingo.

Au départ de colleville sur mer, nous nous dirrigeons vers Saint Laurent sur Mer, nous attaquons par le chemin cotier et hop du sable bien sec, idéal pour se faire les cuisses à froid.

Nous remettons ensuite vers le sommet de la falaire et le monument au bout du cimmetière américain d'Omaha Beah.

http://www.musee-memorial-omaha.com/partenaire/le-cimetiere/

c'est un grand moment que de contourner le monument et d'y passer lors de ce trail. Tous coureurs pensons alors à ceux qui le 6 juin couraient eux pour éviter les tirs Allemands.

Un peu plus loin nous passons dans plusieurs Bunker, le moment est encore une fois chargé d'histoire.

Je suis presque en queue de pelloton à ce moment, mais je me dis pas question d'aller plus vite, attendons.

La suite me donne raison, nous remonttons toute la plage de Saint Laurent sur Mer, vers Vierville sur Mer, nous passons devant le moment des braves, encore un moment symbolique.

http://www.normandie-heritage.com/spip.php?article749

la marée est pleine nous remonttons tranquillement la plage pendant 2 kilomètres, mais le sable à beau être humide il est relativement spongieux, et nous enfonçons quand même. C'est pas mal d'effort pour peu de chose.

 

Nous voilà enfin à Vierville sur Mer, et là trés trés grand moment.

Beaucoup de public habillé en soldat Américain d'époque. Des GI font un barbecue sur la plage, je leur demande si c'est le ravito et malheureusement non ils n'ont que de la bière.

 

Nous remonttons un raidillon vers le camping, et ça pique direct les cuisses, mais je passe en forçant. Dans le camping ce sont partout des véhicules d'époque et là on se dit attention ça va décoiffer !

 

Et de fait un peu plus loin nous entrons dans un immense champs à vache qui a été colonisé par des véhicules d'époque et hommes en arme.

Le service de secours est d'époque, ce qui est génial.

 

Un peu plus loin c'est un camp Allemand. La sirène d'alarme est en route, les soldats Allemands nous crient dessus à coup de Raus et Schnell ! On commence à être tous éclaté de rire!

 

Le fin du fin sera le camp Americain.

Un sergent Américain armé jusqu'aux dents se met à courir avec nous et à nous invectiver, nous traitant de fiottes, de petite merde, qu'il n'avait jamais vu des nuls pareils etc... on éclate tous de rire et on a presque du mal à continuer. On se croirait en plein Full Metal Jacket insulté par le sergent Lee Emery !

Au final, au bout de 50m de course éffrenée notre sergent nous dit qu'il n'en peut plus qu'on va trop vite pour lui et re fou rire !

Un trés trés grand moment de sport et de souvenirs.

Un peu plus loin nous descendons vers Vierville sur Mer, et nous avons la chance immense de passer sur un pont de débarquement. Le passage sur ce pont est évidement interdit en temps normal mais pas pour nous. Au milieu du pont un soldat MP fait la circulation. Excellent.

 

 

C'est la fin de cette première partie de la course lorsque nous remontons en haut du village sur la falaise qui surplombe la plage. 42' de course et plein de trés bons moments. J'en profite pour faire une pause technique et resserer mes chaussures ce qui sera bien utile ensuite.

 

 

Partie 2 – champs et falaises.

Cette deuxième partie est sur les hauteurs (en haut de la falaise quoi !) de Vierville vers Saint Laurent sur Mer. C'est beaucoup plus technique. On est sur des chemins agricoles pour certains en single avec des appuis de travers. Parfois même les chemins ont été tracés pour l'occasion à travers les ronces.

Je n'ai pas regretté d'avoir lâché 30 secondes pour relacer mes chaussures.

Et ça monte et ça descend enfin à coup de 4-5-6 mètres maximum. Je reprends assez rapidement les coureurs qui avaient profité de mon arrêt technique.

Parfois les descentes sont trés raides puisqu'il faut même mettre les mains.

Mais c'est assez rigolo, je me prends au jeu et j'ai un bon rythme.

Nous terminons cette séquence en arrivant sur la plage de Saint Laurent sur Mer, j'y double mon père qui est sur le parcours des 8km, il ne va pas bien vite il n'est pas trés en forme. Une tape dans le dos, je l'encourage et c'est reparti pour moi.

Cette partie de la course aura durée environ 30 minutes maximum

 

Partie 3. Saint Laurent Sur Mer – Arrivée.

Cette partie est encore une fois trés différente, nous sommes principalement en sous-bois.

Et d'ailleurs à la sortie de Saint Laurent sur Mer nous attaquons directement dans les bois et les marches qui sont trés hautes et totalement irrégulières.

Le soleil commence à disparaitre et je me dis que je ne vais pas tarder à sortir la frontale.

Nous passons de petits bois en petits bois c'est technique, il faut faire attention aux trous, aux racines, bref on s'amuse.

On repasse devant le cimmetière US d'Omaha, avant de replonger dans un bois.

Je profite d'un plat pour sortir ma STOOTS HEKLA KIKOUROU.

J'allume le phare et c'est reparti. J'allume – j'éteins en fonction des circonstances. Je m'aperçois que je gratte du monde, et je décide d'y aller franco. Je suis bien alors autant envoyer.

Et je vais adorer cette fin de course de nuit, dans des bois avec pour seule lumière ma frontale. Je repère les autres coureurs avec leur halo et je me dis qu'il y a de quoi gagner quelques places.

Je vais donc m'y employer et grapiller coureur aprés coureur.

 

La fin de course est extra, nous sommes au sommet de la falaise de Colleville, nous voyons la mer et le soleil qui disparait loin à l'Ouest. Sensation géniale. Je vois des coureurs plus bas, et je décide de les passer. Et ça envoie du gros en descente, la STOOTS éclaire fort et j'ai clairement un avantage sur les autres coureurs qui sont sur la retenue.

Je gagnerai 3 places dans cette descente.

 

 

FIN ARRIVEE

je boucle les 23km en 2h01, je ne m'attendais à un tel score. Classement 31/70.

l'arrivée est éclairée modestement par des feux de joie sur la plage et devant le batiment EOLIA.

C'est encore un trés joli trail qui se termine dans une ambiance familiale vraiment super sympa. La remise des prix se fait de manière assez intime, il est 23h30 et grand temps de rentrer à la maison.

Voilà un trail qui mérite d'être couru, j'attends avec impatience l'édition 2018 puisque les organisateurs nous ont promis une course plus longue et encore plus fun.

2 commentaires

Commentaire de Leseb posté le 05-07-2017 à 23:05:24

Voilà une course qui semble être bien atypique! Chouette récit, tu as dû t'eclater avec toutes ces surprises! Et bravo pour ton temps, ça va vite dis donc! Combien de deniv au final?

Commentaire de centori posté le 06-07-2017 à 07:55:14

j'estime le dénivelé à 300D+/D- pas plus

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran