Récit de la course : Le Défi des 3 Villards en Oisans 2017, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Le Défi des 3 Villards en Oisans

Date : 24/6/2017

Lieu : Bourg d'Oisans (Isère)

Affichage : 351 vues

Distance : 18km

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Semaine kipik, acte I!

Et ben nous y voilà, début de la semaine kipik! Depuis le temps que je l'attends celle là!

Au programme du D+, du D+, du D+ et de la bonne humeur!

Acte I: Le défi des trois villards.

Me voici de retour un an après, après avoir totalement adoré l'ambiance, les parcours, l'organisation et la bagarre de l'édition précédente. Pour ceux qui ne conaissent pas, le défi des trois villards, c'est 3 KV en deux jours (1 le samedi matin, un le samedi après midi, un le dimanche matin) pour relier la plaine de Bourg d'Oisans aux trois Villards: Reymond, Notre Dame et Reculas.

On va voir si la canicule de la semaine précédente et les nuits grenobloises étouffantes m'ont laissé un peu de jus.

Etape 1: Villards Reymond.

Un parcours assez roulant, pas trop technique, majoritairement en forêt avec un final assez éprouvant sur une piste en plein cagnard sui semble ne jamais finir...

Le ton est donné sur la ligne de départ, quasi 27° à 9h, ambiance moite, ça promet! Coup de pistolet, PAN, c'est parti par 500 m de goudron plat. Pas partir trop vite mais pas lambiner non plus sous peine de bouchonner sur le single. J'essaie de faire les 150 premiers m D+ tranquille histoire de ne pas me cramer pour la suite. Je trouve rapidement mon rythme et double 2-3 coureurs partis un peu trop vite. A peine 5' de course et me voilà déjà ruisselant... J'ai pris les batons sur ce KV, j'alterne marche rapide et relance pour détendre au max les muscles. Vers la mi course on se regroupe à trois et c'est parti pour un bon moment de petit train hyper efficace. Un coureur derrière qui a presque recollé va en faire les frais et être laché par notre caravane. Ca monte bon rythme jusqu'à la piste où la loco du moment accelere un coup. C'est un coureur qui ne fait que ce KV, je le laisse partir pour pas me cramer pour la suite mais en profite pour creuser un peu le trou derrière. La piste au soleil est toujours aussi longue, la bascule sur le dernier single ombragé est une délivrance. Un coup d'oeil derrière, ça ne reviendra pas, je fini sans forcer. 7ème position, en 52' et des brouettes pour 5.6 km et 1009 m de montée.

La suite se passe d'abord dans les bassins d'eau froide du village pour la récup et autour d'un super repas du gite local, en terrasse, face aux montagnes. Super accueil, super cuisine, merci!

Redescente en navette à BdO et petite sieste de recup dans un parc avant un nouveau trempage des pattes dans la Romanche. Malgré le petit vent il faut toujours très chaud.

Etape 2: Villards Notre Dame.

En raison du risque d'orage, le départ est avancé à 16h. Une heure de recup en moins, un parcours encore bien au soleil et toujours cette satanée chaleur. Je sens que la récup n'a pas été aussi bonne qu'esperée. C'est surtout des conditions bien différentes de l'an passé, où la montée s'était faie sous la pluie, avec un petit 10-12° au top.

Quelques foulées pour redémarrer la machine, nouvelle trempette sous la cascade de la Pisse et nous voilà à nouveau sur la ligne de départ. Les positions commencent à se dessiner sur le défi, avec les gens devant à aller chercher (c'est loin!) et ceux qui ne doivent pas me rattraper (c'est pas si loin pour le coup!). PAN, c'est parti par une section assez roulante pour étaler le peloton avant d'attaquer les choses sérieuses. Cette montée se fait en deux temps: d'abord une section raide, technique, avec de multiples changements de rythmes puis une longue section très roulante voir descendante (100 m D- quand même) avant le coup de cul final dans le village. La première partie, j'adore, c'est vraiment mon terrain. J'attaque pas trop fort pour caler mon rythme, passe 2 coureurs et me cale juste derrière mon poursuivant au classement. A la faveur d'une section plus raide, je passe et hausse un tout petit peu le ton. L'idée est de donner jusqu'à la partie roulante et de gérer ensuite. Je reviens doucement sur le coureur de devant, alternant les sections marchées et les relances sur tous les petits bouts de plats. Les sensations sont très bonnes dans cette montée, ça avance bien, c'est cool! Arrive la piste, le changement de rythme est brutal, il faut retrouver de l'amplitude de foulées et encaisser les petites descentes casse-pattes. Arrive la route, à nouveau une bonne descente qui tape et au bout de quelques minutes le virage à gauche pour attaquer le single final. La transition est douloureuse, ça pique dans les cuissots, mais je relance et m'efforce de ne rien lacher sur le final. Ligne franchie en 50'00, 7ème position, pour 5.4 km et 852 m D+ (en 103 m D-). Je profite de mon arrivée dans les premiers pour bénéficier du kiné, super massage de récup, merci à eux, c'est génial. La suite c'est la binouze de recup et un encore un super repas dans un cadre parfait! Navette de retour et direction la maison pour essayer de me reposer un peu.

La nuit fut météorologiquement agitée (bel orage) donc pas forcement bien reparatrice...

Le lendemain, le départ est à 10h, j'en profite pour dormir une heure de plus. Au lever, ça tire un peu mais sans plus, ça devrait le faire.

Etape 3: Villards Reculas

Cette fois ci, on change de côté de la vallée. Versant Ouest, donc plus frais le matin, nuages et petit vent en altitude. Si l'ambiance reste tropicale en bas avec une humidité terrible, la fraicheur devrait être de la partie plus haut.

Ici, le parcours est à nouveau plus roulant, avec des longues sections en balcons et un final exigeant dans une prairie raide pour atteindre la ligne d'arrivée.

L'échauffement ne revele pas de problème particulier, il me faut un peu de temps pour relancer le bonhomme mais une fois chaud tout roule.

PAN, troisième départ, c'est parti par 700 m de plat bien large. Il faut trouver le bon rythme pour ne pas perdre trop de temps mais ne pas non plus se cramer. Je me cale juste derrière mon poursuivant au classement et ça file. Virage à droite et c'est parti pour la montée. Ici tout se court ou presque, il s'agit donc de trouver le bon rythme pour tenir jusqu'en haut. Les sensations sont pas terribles sur la première partie, mais je m'accroche en me disant que ça doit être dur pour tout le monde! Quelques parties plus plates me permettent de me refaire un peu et vers les 450 mD+, je passe devant et hausse d'un ton. Le temps passe vite, il fait nettement plus frais et c'est déjà le débouché dans le village, que l'on traverse par la route et une petite descente. Arrive le final qui avait bien piqué l'an passé. Cette année je suis prévenu, je l'attaque donc pas trop vite. Vers le milieu, je me retourne. J'ai trois coureurs environ 20" derrière, il s'agirait de s'exciter un peu! C'est parti pour les denières minutes sur un gros rythme, ça se passe bien, les sensations sont bonnes, petit sprint sur les dernières mètres et fini! 6ème position en 47'58 pour 5.7 km et 892 m D+.

La petite famille est montée prendre le frais, on en profite pour faire la peche aux tetards avant de redescendre pour le dernier repas et les podiums.

Une fois de plus, on est reçu comme des rois, super ambiance!

Au final, 5ème au scratch, 2ème V1, un bon WE!

Un immense bravo et merci aux organisateurs, bénévoles, communes qui se mettent en quatre pour nous faire vivre un super WE, c'est juste parfait. A l'heure des courses business aux tarifs qui s'envolent, venez donc faire un tour dans l'Oisans et le défi des trois Villards. Pour 40€, vous avez les trois courses, ls trois repas, les navettes, un super cadeau de bienvenue et des lots à gogo, le tout dans une ambiance extra.

Je reviendrai, c'est sur!

Maintenant, place à un peu de recup, le prochain dossard c'est vendredi et ça devrait piquer un peu pendant trois jours pour l'acte II...

3 commentaires

Commentaire de Davidou le minou posté le 27-06-2017 à 21:31:18

Salut Seb, j'étais aussi sur ce défi, et comme toi, j'ai ADORE cette course : l'organisation n'a aucun défaut et a su combiner professionnalisme (repas, chrono, navettes, massages) et convivialité (maires des communes, personnes des OT). Le principe des 3 étapes rapproche aussi les coureurs. Bref, que du bonheur et du dépassement de soi.
En tout cas bravo pour tes temps, t'es un avion, moi j'suis un peu plus loin de le classement, mais j'ai vécu la même chose : rattraper le mec de devant, et contrer celui de derrière ;)
C'est sûr, j'y retourne l'année prochaine !
En attendant je vais essayer de faire quelques montées des refuges du Breda et puis après les Xpress.

Commentaire de boby69 posté le 27-06-2017 à 23:21:08

fait en 2016 ,mais pas pu cette année :je bossais dimanche 😭😭

Commentaire de Leseb posté le 28-06-2017 à 10:20:22

@Davidou le minou: t'es pas si loin! Les vrais avions eux sont quand même nettement devant! On se reverra peut être sur les Grési alors!

@body69: revanche l'année prochaine!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran