Récit de la course : Trail du Muguet - 10 km 2017, par neofoxy

L'auteur : neofoxy

La course : Trail du Muguet - 10 km

Date : 24/6/2017

Lieu : Meudon (Hauts-de-Seine)

Affichage : 800 vues

Distance : 10.3km

Matos : Guidetti vents des fjords 70

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un premier essai en marche nordique encourageant

1)Oú comment j'en suis arrivé à la marche nordique.

A Presque 3 ans de course à pied, je tombe il y a 2 mois sur une annonce d'une mutuelle qui propose une initiation marche nordique.

Comme kikou curieux, je glane des infos ici et trouve le graal : la technique des batons en trail t'aideras.

 

Débutant en trail avec mon rdv annuel fixe, je conçois que je pourrais m'aider de cette façon.

Je décide donc d'y participer en posant un Rtt, non sans avoir vu 3-4 vidéos pour la gestuelle.

 

J'arrive en retard comme tout le monde grâce à notre système de transport fiable qu'est le Rer B.

On nous présente Doudou qui fera notre initiation.

États des lieux, je suis le plus jeune et de loin. Mais qu'est ce que je fout là? On nous présente l'aspect santé de la discipline, etc..

Echauffement avec les bâtons. Bon au moins ca bouge.

 

On nous donne 2-3 conseils et on commence à se déplacer. Je discute avec le formateur qui me demande si j'en ai fais avant. Je répond par la négative mais que j'ai regardé 3-4 vidéos. Il me fait un grand sourire en me disant qu'il sera donc plus sévère avec moi.

Après une courte distance autres conseils et on nous dit vers oú on va: traversée d'une étendue d'herbe...

Nous partons groupés. Certains tentent d'accelerer alors moi aussi. Je me retrouve avec 30m d'avance en 40 sec sur des pré-retraités... super....

Je calme le rythme et reviens en arrière me sentant un peu coupable.

Doudou me conseile de continuer et revenir une fois au bout. Je m'execute en.me prenant les pieds dans les bâtons au retour.

Nouvelle seance de conseils sur les bras a monter etc..

On se déplace vers une autre étendue d'herbe. Des ados nous demandent oú sont les skis (chose qu'on me demande souvent aujourd'hui)

Re traversée avec même resultat sauf que Doudou me demande au retour de remonter d'oú l'on vient a la moitié mais en courant avec les bâtons. Je pars en vrille les bâtons qui se croisent, etc.. j'arrete et change de stratégie. Ca va mieux mais cardio super haut au retour car je suis allé plus loin que prévu.

Je suis donc cramé pour oa fin de sceance et continue mais en moins rapide avec 2-3 acceleration juste pour voir.

Arrivé en fin de sceance Doudou m'intercepte et me conseille de perseverer et même de me me coatcher.

Pour moi ce n'est encore qu'un poyen pour les trails donc je reponds que je ne pense pas pouvoir ni avoir le temps.

 

L'après midi je fonce m'acheter des bâtons avec l'idée en tête que je me suis fait manipuler/influencer.

 

Vacances, je porte le petit dans porte bébé avec l'aide des bátons. Ca aide.

Je repere une course test mais n'y participe pas car mauvais temps et pas à coté.

 

Au retour de vacs j'apprend que ma course de juin est annulée(marathon en relais a 2).

Je change ma preparation pour une course de debut juin par entreprise.

Après cette dernière je repère une marche nordique fin juin qui me permet de remplacer l'annulée. Aller banco.

2 Semaines oú je ne ferais plus que de la marche nordique. Emmenant même les bâtons au boulot et sous le cagnard de la 3eme semaine de juin.

Je me concentre sur la technique de base: synchro bâtons et jambes. Je lis un blog qui explique comment aller plus vite en accelerant le pas et en accentuant le jeté arrière. Fin de première semaine je pete les batons car ce sont des multi brins. Un est resté dans le sol : irreparable, le magasin me propose un échange contre un autre modèle. Je fini par prendre des vents des fjords 120 cm mais à mon sens trop petits ( contre 128 cm avant)mais pas le choix ma taille ne se vend presque pas en magasin car sport connotation feminine.

Premiere séance avec ces nouveaux. En fait pas de souci même si je sens que dois adapter le mouvement.

Seulement 2 sorties avant la course pour les tester. Compliqué surtout avec les ampoules de la première oú je n'arrive qu'a ne vraiment  lacher qu'un seul des bâtons. Je reglerais le soucis lors de la dernière séance.

 

2) la course

J'ai repéré le parcourt avec street view. Beaucoup de bitume 30%.

Je décide de partir en changeant mes pointes par des rondes avec option pads que je n'utiliserais finalement pas.

D'apres mes calculs sur plat, je pouvais tenir le rythme pour finir dans les 10 par rapport année dernière oú il y avait surtout des anciens coureurs de semi qui se reconvertissaient.

 

Je me pointe à la course. M'echauffe, discute, repère un mec en jaune en me disant qu'il va cartonner.

Les courses precédentes (21 et 10km) partent. Il est prévu que la marche nordique parte 5 min après. Finalement nous partons moins de 2 min après. Je vois le type en jaune partir suivi de 2 personnes. Je suis un peu bloqué car je vais légèrement plus vite que mes prédecesseurs. Avant de rattrapper les coureurs ,je suis vers la 6 ème place.

Un marcheur me double très rapidement mais pour moi et celui qui m'accompagnait, il était plus que limite course.

Nous arrivons dans les embouteillages. On se faufille. Il ne faut pas laisser partir devant. Je n'ai pas l'habitude de cette situation. Je suis en général plus concentré sur ma course que sur les classements de chacun.

Après les embouteillages speedy gonzalez me redepasse puis mon ancien accompagnateur part devant en me conseillant de gérer car la course est longue. En fait je ne recroiserais plus de marcheur jusqu'à l'arrivée.

Vers le 3,7eme km, mon gps perd le signal et ne le retrouvera pas de la course. J'avais une moyenne de 7min10 au km.

Me reste donc le temps, mon cardio et mes souvenirs du parcours.

 

Arrive une grosse descente ...et bien sûr je n'ai fait que du plat aux entrainement donc j'improvise en encourageant un coureur en diificulté.

Une coureuse me previent de grosses montées par la suite.

Arrivé au ravito, je le zappe avec néanmoins un bonjour car j'ai ma poche a eau. C'etait la moitié du parcourt et 42 min de course. Je suis dans les temps de 1h24 prevus ( temp du vainqueur de l'année dernière 1 h 21).

Mon pacman sur les coureurs continue, surout lors de montées oú je suis avantagé par les bâtons.

J'aperçois au loin un marcheur nordique. Je decide de tenter de le rattraper, mais je perds vite le point de mire.

Grosse montée. Je l'avale violement. Je suis très essouflé en haut mais je maintiens la cadence. Douleurs au tibia, impossible d'accelerer.

Partie goudronnée, je sais qu'il ne reste plus que ça jusqu'à l'arrivée dans 2 km. Je décide de ne pas mettre les pads. Je n'ai pas envie de couper l'effort.

Sous la N118 mon baladeur tombe entrainé par le gant de marche. Ouf il n'est pas cassé. Il est en fin de vie et parfois il se brise en morceaux en tombant.

J'entend le speaker au loin, ca sent l'ecurie. Je ne me relache pas même si je n'ai que des coureurs devant et derrière. 1h14 au chrono. Vais-je arriver en moins de 10 min?

Virage, je crois qu'il y a un tour d'herbe avant l'arrivée. Ah non, je suis surpris par l'arche à 80 m de moi.

Je donne tout pour finir.

A l'arrivé je tombe sur des marcheurs qui me félicitent et me serrent la main. Je suis surpris mais les félicite pour leur course aussi.

Ravito d'arrivée. Je vois les résultat les provisoires : 7 eme et premier SEH (en même temps on était que 2) avec 8min30 de retard sur le premier.

Je discute avec d'autres concurrents oú on en vient au fait que je viens de débarquer avec seulement 6h de préparation en tout. Le type en jaune trouve que c'est plutot bien comme perf.

J'assiste aux podiums avec recompences par categorie et classement pour les 10 et 21km. Je m'aperçois que le type en jaune a bien gagné au finish.

Podium feminines. La vainqueure est annoncée comme une championne d'ile de France qui truste les podium... wait, ca veut dire qu'il y avait du niveau et que je suis arrivé environ 2 min avant elle. Là encore je ne suis pas habitué.

Ah pas de récompences par categorie sur la marche. Dommage j'aurais pu avoir une première.

 

Je pars donc content de ma course.

Au tram je rencontre mon coequipier ephèmère accompagné de 2 femmes. On discute classement. Il est arrivé 6eme et une des femmes est arrivée 3 eme feminines.

Maintenant ils me proposent de venir avec leur club le samedi matin.

 

Rentré à la maison je vois que je suis tombé à la 8eme place. C'est bien quand même.

Je poste mon resultat sur Kikourou et lis un compte rendu de Bubulle.

Il parle du trail des 7 hameaux et d'un type en jaune qui s'appelle Alain.

Il a aussi mis une photo... oh purée le même type en jaune : Alain Leroy.

Pris d'un doute je regarde ses faits d'armes.... ok, le vainqueur de l'année dernière n'avait aucune chance.

Voici comment une course qui me semblait une course tranquille avec des marcheurs du dimanche fut en fait un rassemblement d'au moins 2 cadors qui avaient de la concurrence car suivi de près.

Même si au final le parcours à perdu 1km. Les temps des meilleurs sont passés de 1h21 à 1h10.

Oui, je ne suis pas deçu de mon essai et qui sait si je ne serais pas sur le trail des 7 hameaux pour me reprendre une leçon ;)

 

Je sais que j'ai raconté pas mal ma vie, mais c'était nécessaire au contexte ;)

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran