Récit de la course : Trail de la Dent de Crolles - 42 km 2017, par tignes

L'auteur : tignes

La course : Trail de la Dent de Crolles - 42 km

Date : 28/5/2017

Lieu : St Nazaire Les Eymes (Isère)

Affichage : 530 vues

Distance : 42km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Maratrail de la dent de crolles

A mon tour de faire un petit résumé de ce maratrail, le 3ème marathon pour ma part.

Il fait très chaud à 7h. Avancer le départ à 6h serait peut être une bonne idée pour les années à venir. On est une petite centaine et personne n'est motivé pour prendre les devants, ca part doucement. Après un petit apéro dans les champs, on arrive au pied du Manival avec une première partie moyennement roulante avant la partie sympa au dessus du chalet qui elle monte en courant de façon très régulière. Les écarts sont déjà faits.

Je me sens pas trop mal et double quelques collègues avant le col du Baure et du Coq. Enfin de l'air presque frais au col et belle ambiance;

Descente sur Perquelin assez rapide quasi en solo. La suite se fera à partir de là quasi intégralement en forêt, sans beaucoup de vues (c'est dommage car il reste encore une vingtaine de km...) Dans la remontée sur le col du Coq (10km) grand moment de solitude car je vais voir quasi personne pendant 1h et ça grimpe. Je commence à être dans le dur et je n'arrive presque plus à courrir. Petit ravito avec la famille au col et légère redescente sur le bitume avant de prendre une route forestière quasi plate jusqu'au col de la Faita : un peu beaucoup de lassitude car toujours pas grand monde autour de moi. Mais mon chemin de croix sera la descente finale de 9km sur St Nazaire : aucun temps mort, la chaleur qui augmente et surtout aucun point de vue... J'en voyais pas la fin et je me suis trainé tout le long. Le pire c'était la traversée finale des lotissements au milieu des odeurs de barbecue et des bruits de piscine... Bref arrivée enfin en 6h05 et une 34ème place. Un trail sympa avec une bonne organisation (même si el ravito d'arrivée était dévalisé à mon arrivée et ne proposait plus que de l'eau et du jus d'orange) mais qui gagnerait à changer le tracé pour offrir plus de points de vue comme seule la Chartreuse peut en offrir. Sinon j'ai pu gérer correctement l'hydratation car j'ai évité les crampes et ça reste positif.

2 jours après, alors que je m'étais juré de ne pas recommencer, je commence déjà à regarder le calendrier des courses à venir... Incurable...

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran