Récit de la course : Trail des Cerfs - 35 km 2017, par Roswell

L'auteur : Roswell

La course : Trail des Cerfs - 35 km

Date : 14/5/2017

Lieu : La Queue Lez Yvelines (Yvelines)

Affichage : 754 vues

Distance : 35km

Objectif : Terminer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon tout premier trail - trail des cerfs (35 km) 2017

La course commence pour moi dès la fin Avril. Après être tombé sur des vidéos récits de trail j'ai une folle envie d'en tenter un ! Je re-cours depuis 2-3 mois et le ramadan arrive pour fin Mai. Comme l'envie est forte et que je ne veux pas attendre de faire une longue prépa après le mois de jeûne durant lequel on laisse beaucoup d'énergie, il faut que j'en trouve un sous un mois.

 

L'HEURE DU CHOIX

J'ai donc trois critères pour le choix de la course :

- Un critère de date : avant le 27 Mai

- Un critère géographique : pas trop loin de chez moi

- Un critère de distance de course : + de 20km. Je cherche un "petit exploit" mais pas une distance démesurée.

 

Je m'oriente tout de suite sur le Trail des Cerfs ! 14 Mai, 20 minutes de chez moi, et il y à un 35km. Il semblerait de plus que ce soit un beau trail et assez roulant. Je viens aux renseignements sur le forum de kikourou, pour me rassurer un peu. Il est vrai que le 20km est plus fait pour mon profil et je suis à deux doigts de me laisser convaincre par les kikoureurs, mais je finis par rester sur mon choix initial.

 

L'AVANT COURSE

C'est très simple : je n'ai que 10 jours pour m'entraîner ! Je vais faire de mémoire 4 sorties, toutes différentes (5km, 10km, 20km) mais assez peu de côte. Côté nutrition j'essaie de faire attention et de beaucoup boire, notamment la St-Yorre ahah.

 

LA COURSE

Cette fois on y est ! Après une petite nuit (5h de sommeil) je me réveille et déjeune aux environs de 5h30 soit 2h30 avant le départ qui est programmé pour 8h. Je serais sur place à 7h pour voir les courageux qui partent pour le 50km. Ensuite je retire mon dossard et le superbe t-shirt offert, puis je m'habille et me rends compte que je suis l'un des premiers prêt. Il semblerait que les traileurs fassent un peu tout au dernier moment ! Je fais un très léger échauffement (le syndrome du "perds pas trop d'énergie avant la course hein") et me glisse dans la foule. Là je reconnais le kikoureur JiBête qui se mets en tête au départ, il va tout casser je sens ! Pas le temps de l'interpeller, le départ est donné avec un peu de stress et beaucoup d'excitation !

 

DEPART : KILOMETRES 0 A 5 

Le départ est bon c'est assez roulant mais je ne prends aucun risque, je suis légérement au dessus des 11km/h, ça me va très bien et je profite de ces premières images et de cette première expérience. J'essaie de comprendre au niveau des comportements des coureurs. Je cours en groupe.


KILOMETRES 5 A 10

Je suis sur une moyenne que j'estime très correcte, il n'y à pas de grosses difficultés hormis quelques montées et je me surprends à les monter au 3/4 et doubler quelques personnes. Je n'en ferais pas plus car je garde en tête les conseils et la prévention lue ici, par rapport aux fameux coureurs qui galopent au début et titubent forts après. A cet instant je profite vraiment du paysage et de la course, c'est top le trail !

 

KILOMETRES 10 A 15

Cette portion correspond au fait que je me rends compte que le trail c'est un changement de rythme permanent, énormément de fractionné. Je commence aussi à me dire "mon coco tu as sous-estimé le dénivelé". Eh oui aussi bête que ça puisse paraître 700 et quelques mètres de dénivelé je pensais que c'était rien, je suis resté sur le "c'est roulant t'inquiètes". Bref j'ose espérer que ça va monter un peu moins par la suite mais deux gars qui discutent me refroidissent, je les entends dire "le plus dur c'est pas du tout maintenant". Bon sinon un copain me dis en passant " tes chaussettes de compression sont à l'envers, change ça au prochain ravito". On est au 11ème, et j'aurais donc couru comme ça pendant 18.5km. V'la le gogole mdrrr

 

KILOMETRES 15 A 20

La on entame la première barrière psychologique, mon prochain objectif est clairement le ravito du 18,5km. Je m'etais dit avant la course "dès que tu seras au ravito t'auras fait plus de la moitié". Temps de passage à mi-course 1h44 (à la montre). Si je finis sur le même rythme je passe sous les 3h30 !!! Mais je ne suis pas duoe je sais que ça ne sera pas le cas. Et j'avais bien raison j'en serais loin. Au ravitaillement je ne m'éternise pas, 2-3 bouts de chocolat, 2-3 bouts de fromage, je bois un peu et je me mets un peu de musique, je compte faire 10km avec histoire de faire passer le temps.

 

KILOMETRES 20 A 25

Première(s) alerte(s)🚨 musculaire(s) avec un début de crampe au mollet gauche, adducteurs qui se réveillent et surtout ongle qui tape au bout de la chaussure. Quel grosse erreur de ne pas les avoir coupés ! J'ai pas pris soin de mes pieds avant la course et c'est là je pense mon plus grand manqué, ça fait mal ! Je commence à marcher un peu avant les montées. Mon moral en prends un léger coup, mais je suis déterminé. Beaucoup de montées de mémoire sur cette portion. Ou celle d'après je sais plus.

 

KILOMETRES 25 A 30

Au kilomètre 25 je me remotive : "il reste plus que 10km mon grand, c'est une course d'entraînement". Je sens que la fin arrive mais je sais que c'est encore très loin en même temps.  Je n'ai qu'un objectif en tête le ravito du km 28. La je fait le plein d'eau, prends un verre de coca et j'enchaîne avec les plus belles oranges de ma vie et une pâte de fruit verte qui m'emmènera au 7ème ciel ☁️. Incroyable comment j'ai apprécié ce moment. Prochain objectif la barre de 30 que je vais atteindre en marchant beaucoup à cause de mes douleurs. Je prends conscience à ce moment que mes espoirs de chrono s'envolent. Je visais 3h45 comme bon temps, je pense plutôt à être en dessous de 4h désormais. Je me fa

 

KILOMETRES 30 A 35

C'est pas l'enfer 🔥 mais j'y pense un peu lol. Mes douleurs deviennent insupportable et j'ai même à un moment une triple crampe 2x mollet et 1x cuisse qui m'obligent à alterner marche et course. Donc ça nous fait triple crampe, pied très douloureux, adducteurs en feu. Par contre incroyable, aucun problème de tendon. Je me fais pas mal doubler ! Ses saloperies me lâchent un peu sur le 31ème par miracle et je fais 1 bon km mais ça revient donc je vais pas mal marcher entre le 32 et 33. Bizarrement je ne trouve pas ces km interminables car je sais que la fin est proche. Je pense à ma femme et ma fille qui m'attendent et je relance le dernier kilomètre pour faire bonne figure ! Elles me reboostent et j'arrive à peu près correctement sur du 3h53 sur ma montre mais là ce sera ma déception de la course car l'écran indiquera 4h01.

 

 

 

J'aurais pu faire 3h59 et des poussières, dommage. J'ai au moins 2 minutes de brouillard et je reprends mes esprits. Une fois douché (douche glacial) et habillé je vais beaucoup mieux et au final je suis aujourd'hui (le lendemain) dans un état correct.

 

Au final content d'avoir fini mais déçu d'avoir dû lutter contre toutes ces blessures car j'aurais pu gagner un bon 20 minutes facile. Super trail, super météo, super expérience, super fatigué ! 💤

 

MES ERREURS 

- J'ai pas pris conscience qu'il fallait chouchouter ses pieds. J'ai minimisé l'importance

- J'ai minimisé le dénivelé

- Peut-être pas assez bu, ou pas assez tôt. Mais mon estomac avait du mal, peut être le stress

 

CE QUE J'AI APPRIS

- A courir avec des douleurs ! Très important

- Le "fractionné" important, le dénivelé du moins

- La gestion de course

 

MES SATISFACTIONS

- Je n'ai pas vu le temps passer !

- Le chrono au KM 17.5 (la moitié), 1h44 !

- Aucun problème de tendon, je suis stupéfait !

- D'avoir fini !

- Je sais ce que je dois corriger/faire à l'avenir !

 

 

8 commentaires

Commentaire de neofoxy posté le 15-05-2017 à 11:42:30

Un bon début, riche en enseignements ;)

Commentaire de Roswell posté le 15-05-2017 à 11:54:50

Exactement :)

Commentaire de Vik posté le 15-05-2017 à 16:34:15

yo,

cool, une première difficile mais c'est ce que tu voulais :-)

faisant parti de ceux qui ne t'encourageaient pas à réduire l'objectif de distance mais à faire attention à ne pas te sur-blesser, je réagis simplement à la phrase:
"CE QUE J'AI APPRIS
- A courir blessé ! Très important, première fois"
j'imagine bien que c'est un abus de langage, et que tu as couru avec des "petites douleurs", et non pas blessé. Mais qu'un lecteur peu assidu, ou toi même, n'en vienne à penser qu'on puisse apprendre à courir blessé !

bon chouchoutage de pieds et à un de ces 4 ;-)

Commentaire de Roswell posté le 15-05-2017 à 16:41:41

Salut Vik,

Oui effectivement on se comprends. Je dis blessé en rapport aux petites blessures qui sont effectivements plutôt des douleurs. Je rectifie :) Encore merci pour tes conseils !

A un de ces 4 ;)

Commentaire de OderF_06 posté le 15-05-2017 à 18:12:13

Bon ba voila un vrai CR, un vrai kikou :)
Ce n est que le début , bravo !

Commentaire de Roswell posté le 16-05-2017 à 09:12:35

Merci :)

Commentaire de Shoto posté le 17-05-2017 à 06:45:28

Sympa ton 1er compte rendu et ton 1er trail. J espère que ceux ci seront le début d une longue série 😊

Commentaire de Roswell posté le 17-05-2017 à 09:37:02

Merci beaucoup :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran