Récit de la course : La Marche du Souffle 2017, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : La Marche du Souffle

Date : 30/4/2017

Lieu : Sete (Hérault)

Affichage : 287 vues

Distance : 8km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une "Marche du Souffle"...de vent à Sète, ce 30 avril

Bonjour à tous. Je fais ma réapparition. Bientôt un an que je n’ai plus rien fait. Chaque année, on vieillit un peu plus et les petits ennuis surviennent et s’accumulent. Hernie discale, sciatique et les six derniers mois de 2016 se sont retrouvés vides d’activité, de course à pied bien sûr et même de marche nordique, ma « reconversion ». Reprise en douceur de temps à autre, petites sorties avec les bâtons et le chien, depuis janvier, mais c’est vraiment bien peu de choses. Même pas de quoi appeler ça un entraînement. Un petit 5km en nordique à Villeneuve-lès- Maguelone, le 9 avril, pour se donner l’impression que ça repart. Résultat honorable et même encourageant, même si je l’avais gagnée l’année précédente. La météo pas spécialement favorable ce printemps, le manque de temps avec des week-ends chargés en missions journalistiques ont fait que ce 30 avril, je n’étais toujours pas au top, pour cette « Marche du Souffle » à Sète (près de chez moi, c’est plus pratique !) sur 8km de chemins dans les salins et les vignes de Listel. La météo n’a pas encore été très favorable, la grisaille, la fraîcheur, le vent et même une petite pluie ayant envahi le ciel. Si bien que d’autres engagés ont déclaré forfait au départ, mais moi, je ne voulais pas me dégonfler. Il me fallait une bonne petite nordique, avant « la grande » à Montagnac dimanche prochain 7 mai.

Une Marche du Souffle diversifiée, avec un petit parcours pour les personnes souffrant d’affections cardiaques ou pulmonaires, accompagnées par un médecin, un petit « 5km découverte » pour les premiers pas en nordique et un 8km chrono pour les initiés et même quelques champions régionaux confirmés. Pas la foule au départ, pour les compétiteurs. 17 seront classés. Toujours pas l’enthousiasme côté nordique, surtout quand la météo ne nous aide pas ! Je retrouve quelques copains et copines de l’USSA Sète, mon ancien club, puisque j’ai repris mon indépendance, du fait de mes petits ennuis qui ne me permettent pas de participer régulièrement aux rencontres d’un club. Il n’était pas évident non plus de continuer avec ma « Type1 Running Team for Diabetes », le club FFA « national » dont j’ai aussi fait partie, mais composé d’adhérents résidant aux quatre coins de la France. Faire partie d’un club et se retrouver seul à l’entraînement, à quoi bon ? Donc plus de licence et retour au « certif » pour l’inscription. C’est là qu’un ancien collègue sétois vient me rappeler mon hypoglycémie vécue lors d’un entraînement dans la montagnette de la Gardiole. Merci pour le souvenir. Je m’en serais bien passé. Preuve sans doute que je n’ai plus ma place dans un club. Je suis « dangereux »…. !


Un échauffement nécessaire!!!!

Donc 9H30, le départ est donné (alors qu’il a failli être donné un quart d’heure plus tôt, à cause de la météo,  mais il a fallu attendre les « retardataires », ce qui était normal). Un concurrent trouve le moyen de s’emmêler les bâtons et chute au départ. Tout de suite, les quatre ou cinq premiers s’envolent et prennent de la distance. Bêtement, je l’avoue, un peu plus loin, je ne suis pas une flèche qui nous faisait faire le tour d’une vigne et un signaleur au loin me fait signe de faire demi-tour. J’aurai fait 400m de plus, pendant que trois ou quatre concurrents eux, me seront passés devant, en prenant le bon parcours. Mais je garde une bonne petite allure, dans les 7 ou 7,5km/h, mon rythme maxi, finalement. J’essaierai de tenir un grand marcheur au bon pas mais il restera à 200m devant moi à l’arrivée. Je rattrape deux femmes qui avaient été un peu rigolardes au départ à propos de mes bâtons « Excel Curve »-qui donnent selon le vendeur, 19,4% de poussée en plus. Elles me disent quand je les passe « On va voir le résultat, s’ils donnent vraiment 15% de poussée en plus… ». Je rectifie au passage « Non, 19,4 ! ». Puis je les lâche au train et ne les reverrai pas. Efficaces les Curve, finalement ! Je termine, pas si éprouvé que ça, 10è (sur 17) en 1hO7, le premier ayant mis 53mn et mon ami champion Denis Pfister, 58mn. J’avais pronostiqué 1h30 à Mme Pierrot34 au départ. Du coup, restée à l’abri dans la voiture, elle ne fera pas de photos à l’arrivée et aussitôt dans la voiture, elle démarrera aussitôt…. !


                                                             Allez, c'est parti pour le 222!

Ma pompe à insuline était restée branchée. Je n’ai rien modifié au débit. Je suis à 1,38 après la douche à midi. La performance est là !!! Mais dans cette nuit de lundi à mardi, je me retrouve à 0,52 à 3h du matin. Les vieilles habitudes des hypos après compétition reviendraient-elles ? Méfiance. Autant je me sentais bien après cette reprise, pas si calamiteuse, autant un brutal « mal de reins », revenu ce matin de mardi, m’inquiète pour dimanche prochain. Ah, c’est vraiment moche de vieillir !

Une photo de l’échauffement, prise par ma femme. L’autre, du départ, récupérée sur les photos prises par le club organisateur de Sète, l’USSA. Un souvenir tangible quand même !

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran