Récit de la course : Trail des Collines Normandes - 25 km 2017, par centori

L'auteur : centori

La course : Trail des Collines Normandes - 25 km

Date : 18/3/2017

Lieu : Condé Sur Noireau (Calvados)

Affichage : 280 vues

Distance : 25km

Objectif : Se défoncer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Trail des Collines Normandes

Voilà ma première sortie de l’année, du moins avec un dossard. Objectif, voir un peu ou j’en suis pour continuer la préparation pour cet été. Les jambes sont bonnes, la tête est bien en place. Reste à savoir si le ventre (mon point faible) suivra. J’ai fait des tests cet hivers, boisson et suppression des céréales le matin, nous verrons si du coup le ventre tient ce serait le bonheur de pouvoir enfin courir plus de 2h sans vomir.

L’idée sur cette course n’est pas forcément de se mettre dans le rouge, mais de s’amuser, et si la vitesse vient alors tant mieux.

Direction Condé sur Noireau, et je retrouve sur la ligne de départ des coureurs avec qui j’ai couru une large part du trail de la roche d’oetre avant qu’ils ne me mettent une mine ! Fanfaron, je leur lance que cette fois je ne me laisserai pas faire et je finirai devant ! Après tout je n’en sais rien, mais tant qu’à s’amuser un peu. Cela fait marrer tout le monde, et nous verrons bien.

On part donc pour un parcours de 25km annoncé avec 700m D+/D- dans les collines normandes. Le parcours s’annonce un peu gras vu qu’il a quand même pas mal plu ces derniers jours. Je suis donc équipé en Salomon SpeedCross. Le temps n’est pas au beau fixe, le plafond des nuages est plutôt bas puisqu’il accroche les collines et l’on dirait plutôt un genre de brouillard plus ou moins permanent. Bref pas beau, et pas chaud, ni froid (environ 10°).

25km 700 D+/D-

2 ravitos : 8,5km et 17km

 

Partie 1 : Km0 au ravito donc 8,5km.

Nous démarrons au stade au centre-ville de Condé. Un petit tour de piste, et nous entrons dans le parc puis nous allons en direction de zone industrielle de la ville par un chemin. Nous passons devant les locaux de COTRAL, et Imprimerie Corlet sponsor de la course. Ensuite ce sera une succession de chemin, passage sur route, des montées et descentes pas trop prononcées. Je suis parti plutôt cool et pendant environ 30 minutes je vais me faire doubler, mais ensuite terminé, le rythme est bien calé et même si je vais être le premier à marcher dans les montées je ne perds plus de place jusqu’à l’arrivée.

Je boucle cette première partie en 43’ ce qui est plutôt rapide. Les jambes sont bonnes. Cette partie est rapide car il y a un peu de goudron, les passages en chemin sont plutôt faciles, on est dans du chemin à 4x4 dans les champs, pas beaucoup de boue, ni de caillou, peu de passage en forêt donc ça envoie fort.

Classement : 51eme.

Temps 43’ pour 8,5Km soit environ 12km/h.

 

Partie 2 : ravito 1 à 17km donc 8,5km.

Je démarre bien cette partie puisque je ne m’arrête pas au ravitaillement et du coup gagne 4 places d’un coup.

Cette partie est beaucoup plus intéressante. On est là pratiquement à 100% en forêt et chemin, c’est vraiment très technique, les montées sont raides, les descentes tout autant. Les chemins sont bourrés de caillou qui sont bien cachés par des tapis de feuilles, bref c’est casse gueule à souhait, mais on s’amuse beaucoup. Comme d’habitude je monte les côtes en marchant, et je descends à fond les ballons au contraire d’autres coureurs qui manifestement sont sur la retenue. Il y a même des singles en forêt ce qui est assez bizarre, avec des traces à peine marquées.

Cette partie de la course est vraiment très chouette, de la forêt, des cours d’eau, on passe dans des fermes, veaux, vaches, cochons, ânes et chevaux seront les seuls spectateurs ou presque de la course, mais on s’en fout on s’amuse.

J’ai couru pratiquement toute cette partie tout seul, j’ai un coureur en ligne de mire à environ 1 minutes, je le grappille petit à petit, à chaque côte je suis de plus en plus proche, et je ne le rattraperai que 200 mètres avant le ravitaillement. J’ai vraiment eu l’impression d’aller à fond dans cette partie surtout après 1h de course lorsque je revenais sur le gars devant moi.

Bilan : 6 places gagnées. Je suis 45éme.

Passage en 1h40’ donc 1h03 pour 8,5km ça ne fait pas vite environ 8km/h.

 

 

Partie 3 : Ravito 2 à 25km soit l’arrivée donc 8km.

Cette partie de la course se fait au début en forêt, puis ensuite par le chemin du retour. Dans la première partie, je suis tout seul de chez tout seul. Personne devant, personne derrière. Je pousse un peu en me disant qu’étant 45éme ce serait cool de rentrer dans les 40 ! Mais ça continue à bien monter, c’est une succession de petites montées bien cassantes.

Et finalement dans la forêt j’entrevoie une veste rouge, je fonds littéralement dessus et je dépose le gars qui est à l’agonie et n’essaiera pas de s’accrocher. Une fois ce gars-là doublé, je m’aperçois que devant il y a 4 coureurs qui ne demandent qu’à se faire doubler et ça ferait donc place numéro 40 !

Donc je pousse et je pousse ! et je découvre qu’il y en a encore 2 de devant. Mais tout ce monde-là doit avoir 2 minutes d’avance, alors c’est chaud et je reviens dans chaque côte, je descends à fond et les rattrape énormément dans chaque descente. Je grappille les 4 premiers du groupe avant la dernière montée. Je suis 40éme ! Mais il y a 2 coureurs devant ! et il doit rester seulement 1,5km maximum.

Ils vont commettre une belle erreur sur la dernière cote vouloir monter en courant, qu’ils y aillent, moi je monte en marchant tranquillos. Ils me prennent 30 mètres mais en haut je pousse à fond et je me rapproche. Le dernier kilomètre sur goudron est fou, je double le premier, et avant l’entrée dans le stade je scotche ma dernière cible, le type est passablement énervé et lâche un « oh putin c’est pas vrai », et je le passe sans problème. Ce dernier coureur doublé faisait partie du groupe que j’avais chambré au départ.

Je suis content de mon tour et à l’arrivée on se salue et on se donne rendez-vous pour le prochain trail.

Partie 3 en 46’ pour 8km. Soit 10,5km/h.

 

Arrivée : 2h26. Classement 38eme / 129 classés. Moyenne : 10,5km/h.

 

Bilan de la course.

25km, un premier test sur la saison, pas mal de dénivelé et au final je suis content. Ma course s’est bien passée, j’ai tenu un bon rythme sans pression, sans me faire mal ni trop me fatiguer. J’aurai pu continuer ainsi un bon moment ce qui est de bon augure pour la suite notamment le RADICATRAIL fin Avril.

Coté organisation : c’était très bien, tous les croisements de route étaient sécurisés par des bénévoles qui bloquaient les quelques voitures qui passaient dans le coin. En forêt de la rubalise pour signaler les changements de direction. J’ai pas mal couru tout seul sans repère devant et je ne me suis jamais interrogé sur les changements de direction ce qui est plutôt bon signe.

Un petit bémol sur l’information des bénévoles. Au 2eme ravito situé à 17km une bénévole annonce à un coureur qu’il reste une petite dizaine de kilomètre alors qu’en réalité c’est 8km. Le gars s’est effondré dans sa tête alors que je lui ai donné la bonne information mais il ne m’a pas cru. Je pense important que les bénévoles connaissent le parcours et qu’il ne soit pas raconté des carabistouilles comme cela.

A noter que la course se fait au bénéfice de l’association « HANDY RARE & POLY ». Ce sont l’intégralité des montants des inscriptions qui sont reversés et non seulement les bénéfices, cela mérite d’être souligné.

Il y avait 2 courses au programme :

12km – 200D+/D- et 9€

25km – 700 D+/D- et 15€.

Matériel :

Sac SALOMON avec poche à eau 1,5l mais je n’avais que 1,25l j’ai tout bu.

Chaussures : SALOMON SPEEDCROSS

 

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran