Récit de la course : 100 km du Périgord Noir 2017, par galak42

L'auteur : galak42

La course : 100 km du Périgord Noir

Date : 22/4/2017

Lieu : Belves (Dordogne)

Affichage : 648 vues

Distance : 100km

Objectif : Battre un record

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

qué calor!!

Bon je me lance pour faire ce CR….

Pour être franc je ne sais pas par quoi commencer ;)

Donc je vais faire dans le brut de décoffrage âmes sensibles s’abstenir….

Plantage de décor :

Fin 2016 saison cap finie mon cerveau tergiverse et lors d’une pette sortie sur les bords de Loire avec mon ami Lionel on reparle de Belves 2016 et voyant son plaisir à m’avoir suivi …. Je lui lance et pourquoi pas le refaire !

Du coup c’est parti mon kik.. Belves nous revoilà

Je mets en place toute ma science pour planifier ma prépa ( merci les plan à jp ;))

Et je commence début décembre un peu de foncier avant les fêtes puis mini coupure pur festoyer  (ça je sais bien faire + 3 kgs en 10jours !!)  et dès le 2 janvier c’est parti mon kik… ( dsl vs devez-vous dire il va arrêter avec son kik… J)

Prépa générale de 5 semaines puis prépa spé 100 km de 11 semaines.

Je vous passe les détails car pour les curieux tout ce trouve dans le fil des 100 km ;).

Pendant cette prépa je post chaque semaine mes séances tout d’abord en faisant des monologues puis ensuite en échangeant avec d’autres kikourous ( FLo, Co, Canoper, désolé si j’en oublie)

Finalement tout se passe bien aucuns bobos et objectif affiné pour essayer d’atteindre les 10h30 !

Mode avance rapide arrivée à Belves J

Je loge au camping la Lenotte à environs 2 kms de Belves très pratique et rapide pour accéder au départ. Patron très sympa et bon rapport qualité prix pour ceux qui serait tenté en 2018 !

Retrait des dossards avec un joli t shirt orange fluo… pour les amateurs…

Et la surprise un groupe de kikous. Moment très sympa où l’on peut échanger sur nos prépas et objectifs respectifs et surtout l’inquiétude de demain qui se fait grandissante la météo et surtout « the chaleur »

On a essayé de se donner un rdv le lendemain pour la photo mais désolé j’étais un peu à la bourre le temps de poser le sac pour la navette d’aller visiter plusieurs fois l’ami Jacob pour partir léger J

Et finalement j’étais bien sur la ligne de départ même trop prêt car les cadors étaient juste devant J

La course :

Je prévois de courir en cyrano  14’15 /45’’  tout d’abord à 11/11.2 km/h les 20 premiers kms puis ensuite à 10,8 les 10 prochains ensuite du 30 au 50 km entre 10 et 10,5  après faites une prière car on verra comment ça se passe lol.

Le départ se passe très bien très fluide suite même trop rapide et j’essaie de me freiner (suis à 11.5 sur les 4 premiers kms mais dont 2 sont en descentes) et là je me fais doubler de toute part l’impression d’être sur un 10km….

Je laisse faire je sais que pour certains ça va être dur et je risque également d’en faire partie.

 

Pendant les 20 premiers kms rien tout est ok je bois bien le cœur est bas et les allures respectées.

Donc rien à commenter ;)

Allez maintenant on commence les aléas de la course  que j’appelle grains de sable J

Alors grain de sable n°1 :à partir du 25 ème j’ai l’impression que ma cuisse droite va exploser tellement elle semble compresser dans mon cuissard (je vous rassure j’ai fais toutes mes SL avec et jamais rien eu avec) je l’explique à Lionel mon accompagnateur en moins de 2 kms arrêt rapide dans un local poubelle avec séance striptease pour faire sauter le cuissard et remettre un bon vieux short classique ;)

Le renouveau !! L’impression de revivre je me sens à l’aise tout repart et tout est ok jusqu’au 30ème……

Grain de sable n°2 : mon surnom chat noir L

Une gêne puis une douleur se fait sentir côtés de mon genou.

Jamais eu ce souci avant la ça commence à me ……. Allez je respire mais ça dure et ça empire même en essayant de compenser de l’autre coté (ce qu’il ne faut pas faire)

Arrêt au bord de la route pour prendre un doliprane et me badigeonner de baume St Bernard pommade chauffante.

Résultat ? et bien une légère diminution de la douleur mais toujours présente va falloir serrer les dents.

Bon allez j’arrête de me plaindre je continue !

Sauf que pendant tout ce temps l’ami Ra s’est bien levé et commence à bien nous agressé avec ses rayons et ça c’est :

Grain de sable n°3 : et oui il était prévu un petit 20/21° max sauf que ça monte ça monte et qu’au ressenti  on est plus proche des 28/30° (à confirmer au niveau de sources soit syndicalistes ou des forces de l’ordre pour l’exactitude de degrés…)

Et là j’en ch… car ces premières chaleurs sans prévenir c’est rude et hélas ma vitesse diminue je passe en 4h50 au 50 ème puis 5h 57 au 60 ème

Du coup il fait tellement chaud que j’arrive à mieux gérer mes douleurs et pense plus à lutter contre le soleil du coup je bois je  bois je bois encore et encore. Je trempe ma casquette puis ma tête dans la bassine même si l’eau est pas bien nette… Avec un bidon d’eau j’arrose les cuisses pour faire tomber la température.

Et là en levant quand même la tête (c’est beau le Périgord) je m’aperçois que je double graveeeeeeeeeeee !

Je ne vois que des gens (ou zombie) marcher déjà au 60ème ou squatter les ravitos L

Là je me dis ça va faire mal ( je ne connaissais pas encore le nombre d’abandon…)

Passage au 70ème en 7h07

Du 70ème au 85 ème je ne parle plus la bouche, les cuisses, le corps en feu, à chaque fois j’attends impatiemment chaque ravitos. Depuis le 60 je suis passé en cyrano d’environs 6’ course pour 1’ marche ma vitesse est passé à 9km/h ça pique !!

Toutes les questions existentielles ressortent à ce moment on philosophe, on fait le monde, on se repose la question de qui a eu l’idée de venir ici…

Mais tout cela fait partie de ces coups de moins bien sur 100 km alors je subi, je gère je laisse passer ce mauvais moment je décompose le parcours sur chaque ravito 5km par 5km et là tout doucement on approche du 90ème.

Et vous l’avez tous compris le but n’est plus de faire un temps mais de finir et de vaincre la bête.

On arrive enfin sur une portion de route où l’on peut courir à l’ombre et ça fait du bien ;)

Je fini en route libre tout en souffrant mais également en savourant car je sais que je vais finir la dernière cote se fait en alternance marche course et je franchis enfin la ligne en  10h48.

A peine franchis cette ligne mon corps à compris il se relâche et là toutes les douleurs se réveillent je commence à avoir des fourmis dans les doigts…

Je vais au massage ou je suis accueilli par de charmantes demoiselles kinés et podologues que je remercie ainsi que d’ailleurs tous les bénévoles toujours souriant !

Sauf que même charmante et bien un massage efficace ça pique au bout de 100kms

Mon corps se détend je me sens mieux, petit débrief avec mes demoiselles ;) préparation des pieds nickels aucunes ampoules, mollets souples ok, quadri euh… là ça a bien travaillé car c’est dur dur (je parle bien de mes quadris !) et à la fin sur mon problème de genou diagnostic….

TFL genou droit  et là je me fais traiter de bœuf lorsque je leur ai dit que j’ai mal depuis le 30ème.

Car j’aurais du mettre le cligno à droite ;(Bon du coup c’est fait c’est fini reste plus qu’à récupérer et soigner cette blessure pour laquelle j’innove jamais eu avant (et pourtant pas de changement de chaussures ou d’habitudes va falloir creuser pour éviter que cela se reproduise).

Et quoi de mieux pour récupérer qu’une bière ça tombe bien j’ai soif…

Donc petite bière puis une soupe et comme j’ai besoin de récupérer et bien une deuxième et troisième suivront J

Niveau bilan même si je suis déçu je relativise car entre la blessure et la chaleur je m’en suis bien sorti contrairement à d’autres coureurs .

Apparemment 380 inscrits pour 280 arrivants il y a eu du dégât.

Allez je vous laisse vous dit à bientôt pour de nouvelles courses ;)

 

7 commentaires

Commentaire de coco38 posté le 25-04-2017 à 16:24:33

Bien nickel ce CR. Il passe sans problème sans douleur au quadri ni au genou !... Non mais dans une échelle de 1 à 10 la douleur elle était à combien au pire moment. En tout cas, je suis désolé, mais ça fait pas envie... Mais IMMENSE BRAVO pour ta course.

Commentaire de galak42 posté le 25-04-2017 à 17:05:50

Merci coco ;) pour la douleur au pic c'était du 8... apres ça a diminué je dirai 6 à partir du 60 ème car avec fatigue et chaleur dur d'être objectif

Commentaire de galak42 posté le 26-04-2017 à 07:11:26

Merci coco ;) pour la douleur au pic c'était du 8... apres ça a diminué je dirai 6 à partir du 60 ème car avec fatigue et chaleur dur d'être objectif

Commentaire de co14 posté le 25-04-2017 à 21:20:39

A te lire, j'ai l'impression de ne pas avoir forcé lol ;) peut-être dû à la chaleur, l'histoire du cuissard, il faut dire que durant la prépa, on a pas souvent vu le soleil..Bref avec des si....en attendant repose toi bien, et soigne ce genou (peut-être un excès de bière oups d'entrainement :))...Bravo pour ton résultat, moins de 11h et 64ème finisher : BRAVO !!!
au plaisir
co

Commentaire de augustin posté le 26-04-2017 à 10:14:48

Bien joué Galak! merci pour ce récit bien sympa et bonne récup!

Commentaire de flo87 posté le 27-04-2017 à 09:50:41

bravo à toi Galak !!!
mais comment as tu fait pour courir 70 km avec la douleur au genou ???
chapeau , et en plus avec un super chrono !!!
bon repos maintenant !

Commentaire de galak42 posté le 03-05-2017 à 18:08:42

Merci flo là c'est récupération;)
Jolie course également félicitations;)pour la douleur j'ai hélas l'habitude d'en ch.. sur mes courses lol je devrai être plus sage pourtant mais on se refait pas:)
D'ailleurs j'hésite entre Lyon marathon ou... Millau loool

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran