Récit de la course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille 2017, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Semi-Marathon Grenoble-Vizille

Date : 2/4/2017

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 426 vues

Distance : 22km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La route Napoléon.

La route Napoléon.

Grenoble Vizille c’est tout d’abord une course que je voulais faire depuis le début, c'est-à-dire depuis 4 ans.

Au début Benoit de mon club y était et m’avait dit que c’était cool mais vallonné.

 

Etant sur place, je récupère mon dossard le samedi avec un beau tee shirt.

Je rencontre Gérard et sa compagne d’Ambérieu aussi.

Tout se passe près du cercle olympique de vitesse dans le parc Mistral.

 

Le lendemain, le boulevard Clémenceau est barré pour nous.

Nous sommes 3000 avec les relais sur cette 5° édition de 22 bornes.

Je suis dans un bon sas et le départ se fait sans encombre.


Après avoir quitté Grenoble, nous passons à Eybens.


La suite est brutale. Une grosse côte nous attend.


Ensuite un léger replat et nous repartons après un rond point en montée.

Le peloton devant nous montre l’itinéraire grimpant.

Nous sommes à Brié et Argonnes.

Je suis avec un gars, Philippe, qui a également fait une partie de l’UT4M.

Avec nos tee-shirts, on se la pète.


En haut c’est Vaulnaveys le Haut, le relai aussi pour ceux qu’il ne le font qu'à deux.

J’essaie d’apercevoir la compagne de GG en vain.

 

Nous serpentons un poil puis c’est la grande descente vers Vaulnaveys le Bas.

Cela descend secos par endroits.

Ensuite de grandes lignes droites vont nous faire rejoindre Vizille.

Il faut avoir la foi car c’est un peu monotone.

Heureusement qu’il y a beaucoup de coureurs et pas mal d’animations (groupe de musique).


 


Nous approchons du but et nous entrons dans un parc pour le dernier kilo.



On évite les flaques d’eau mais on s’en met partout quand même.

 

L’arrivée est là digne d’une grande course.

Photos métro sports et org Grenoble Vizille

Mais c’est une grande course malgré sa jeunesse.

Rien à dire.

Je récupère mon sac à la consigne et reprend le car pour Grenoble.

Bon je vais faire un peu plus en bus car j’ai raté la descente au parc mistral.

Mais que ça donne du peps ce genre d’épreuve.

Je la conseille à tous.


Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran