Récit de la course : Course d'Orientation Nocturne de l'Université Savoie Mont-Blanc - 10 km 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Course d'Orientation Nocturne de l'Université Savoie Mont-Blanc - 10 km

Date : 6/4/2017

Lieu : Jacob Bellecombette (Savoie)

Affichage : 622 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

7 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La COURSE D’ORIENTATION NOCTURNE DE L USMB !!!


Aujourd’hui c’est merveilleux on remet ça avec la tomate et la chenille : la COURSE D’ORIENTATION NOCTURNE DE L USMB !!!

 


 

  • Course d’orientation, oué oué !
  • Organisation par le sieur Gwen Masson-Schaeffer, récent vainqueur du Trail de Mirmande !
  • En nocturne, oué oué !
  • Avec un buffet d’arrivée d’anthologie, on le sait d’avance ! Mais il va falloir le mériter

 

 

La chenille me demande de nous aligner sur le parcours 5 kil plutôt que le 10 kil : je refuse. Bah d’une, je crois naïvement qu’il n’est pas impossible d’avoir le même parcours qu’en 2016. Et de deux, l’année dernière c’était notre « première », là, on a de l’expérience !

 


 chenille ravie...


Bon, la leçon du jour, c’est qu’il faut écouter la chenille……….

 

 

Surprise : le héron est intéressé et vient avec son beau-frère, mais pour nous affronter, tandis que notre trinôme devient un quinôme (à vérifier dans le Larousse…) avec le viking et le faizan qui se rajoutent !

 

 

20h on a envie d’en découdre ! Du coup la foule se prépare, on part en P2 et zou, profitons du jour !!

 



 

Première surprise qui n’en est pas tellement une : ce n’est pas la même carte que l’an passé !

Deuxième surprise : ah mince, on part dans une boucle inverse !!

 

 

Allez, on file, la première balise on est encore en groupe, on la trouve plutôt facilement. Direction la balise n°2, on se fait passer par des groupes « élites » (ça rigole pas, pourtant on est 50 à tout casser !), l’occasion d’arriver au carrefour en question, les groupes hésitent à peine et filent vers la balise n°3, « la n°2 a été enlevée », c’est vrai qu’elle se situait théoriquement à un endroit moins confidentiel que les 99% autres, mais bon, on se pose quand même la question avant de trancher.

 



 

A la recherche de la balise n°3, cool, je distingue un truc au loin, bien ouèj le bouk, je vais la chercher et redescend suite à appel de la Chenille, « tu as poinçonné celle là-bas » « non », « elle est juste là vas-y », je suis pas à une balise près mais j’y vais, m’étonnant que la balise 2 ait été autant déplacée mais NON : j’ai confondu balises 3 & 4, dommage !

 

 

Allez, il faut grimper pour aller chercher la balise n°5, on cherche désespérément un raccourci et finalement, il faut rejoindre la route, tant pis on fera un « U », problème, un ancien nous hurle dessus, véritable grolandais « Hé, sortez du champs » « c’est quoi ces conneries », « qui va chercher les bêtes après », pourtant on n’y est pas dans son champs ( !!), on passe à côté de lui il continue d’hurler, tandis que les filles derrière entendent… le voisin répondre « il va la fermer ce gros cochon » !!

 

 

Moment de grâce… Un chouïa peur qu’il ait des chiens quand même. Et en plus tout se terminera parfaitement puisqu’il payera un « jaune » à l’organisateur venu le rassurer plus tard !

 

 

Faizan me demande quand même « tu es sûr », le mec de devant partant dans une direction exotique mais OUI la balise est là dans le champs sous le pylône, bien vu le Bouk.

 

Balise 6 il faut continuer la plaine et descendre, croiser un chemin, mince, j’en croise 2 (après vérification sur la carte fournie il n’y en a qu’un, sur la carte IGN de visu sur kikourou il y en a bien 2 !), hélas soit elle est dans le bosquet, soit il faut faire tout le tour du bosquet…

 

 


Honnêtement ça saoule un peu, je préfère aller chercher la balise 7 qui est fastoche (sommet d’une collinette !).  Sans regret (sauf pour notre chenille compétitrice), le Faizan nous indiquant « vazy comme elle était loin » !!).

 

 

Pour rejoindre la balise 8, ça se corse : soit continuer un chemin mais pas trop certain… Soit assurer mais faire une boucle, tout en montant un peu côté Montagnole… L’option 1 étant rapidement pourrie on file sur l’option 2… En n’arrivant pas à distinguer si c’est le bon chemin ou si l’on est sur une propriété privée……… Et finalement c’était pas bon. On commence hélas à sentir la fatigue, et aussi que cette année, bah c’est plus compliqué que l’an passé !

 

 

Et on a l’expérience de l’an passé : là, 5.5 kil en 1h10, c’est loin d’être terminé… Et la balise 22 qui est juste au-dessus. Du coup idée lumineuse de la Tomate : pourquoi ne pas profiter en attaquant finalement le retour à compter de cette balise 22 ? D’autant plus que Gwen nous confirmera que les balises zappées n’étaient pas faciles faciles !

 

 

Et pour la chercher la balise 22, bah… Faut monter à Montagnole !! C’est parti, et direction la célèbre « Route des Fourches » où le faizan pratique son fartleck !! Et à la croix nous partons à deux chercher cette balise 22, cachée au fond d’un champ… dont il fallait trouver l’entrée !! Ça c’est fait

 

 

 Pas de 23 à faire, direction donc la 24, fastoche, au Col trouver le chemin « single » qui revient sur Jacob, bah pas si facile que ça, ce n’est pas un « single perpendiculaire » mais un chemin 4x4 qui part plein est, bon, y’a pas le choix…

 



 

Le chemin ressemble quand même à celui de la carte, mais pas de balise 24… Jusqu’à ce qu’on tombe sur la balise 25 qui, elle, était sur le chemin donc facile, c’est le Faizan qui nous la trouve.

 

 

En tout cas un super sentier, que je ne connaissais pas, bah voilà j’ai gagné ma journée !

 

 

Direction les dernières balises assez rapprochées : la 27 il faut grimper sévère dans le pentu avant de fouiner, c’est le Faizan qui trouve la balise un peu excentrée de l’endroit sur la carte.

 

 

Il reste deux balises, la première est au fond d’un lotissement, on y file, ouille, voici la fin du parking, c’est abrupt, faizan « non mais laisse tomber c’est pas possible », on illumine la pente, une lumière mais ça ressemble à un chat, non mais quand même il faut aller voir, putain ça pique les mollets autant physiquement que les herbes/ronces ! Et……. Elle y est la balise ! Il est fou le Gwen d’avoir imaginé la mettre ici !

 

 

Et on peut filer avec Faizan et Viking chercher la 30 qui est hyper fastoche, l’occasion d’accompagner une nana qui en termine avec le 5 kil, et de filer… au BUFFET KAN MEME BIEN MERITE MOI JE DIS, après 1h58 et 12 kil d’effort !

 


 

Résultat on est bien content

On a le ravito pour nous tout seul

On a Gwen pour débriefer et entendre les « off » de cette petite coursette

7 commentaires

Commentaire de Benman posté le 22-04-2017 à 16:37:02

Ne te perds pas dans les bois.. Tu risques d'être à la ruche: l'essaim a l'air gourmand.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-04-2017 à 18:00:18

Et quel essaim mon Benoit !!!

Commentaire de bubulle posté le 23-04-2017 à 09:30:46

Ce qui est bien sur Kikourou, c'est que tu as le choix : tu as les CR d'orientation façon "leptimichel", précis au quart de millipoil de millimètre et les CR d'orientation façon Bouk où tu te demandes même si l'équipe, elle a une boussole...;-)

Bref, c'est vraiment con que ça soit si loin, votre bled. Des courses comme ça, j'en redemanderais....:-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-04-2017 à 18:00:44

Et le buffet... Le buffet... Mon Dieu, rien que ça quoi...

Commentaire de le_kéké posté le 24-04-2017 à 15:24:58

Prêt pour le ROA maintenant que tu fais de la CO et du vélo

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 24-04-2017 à 15:41:35

JE RESTE TRAUMATISE DE MON ROA FILLETTE DE 2008 OU 2009

Commentaire de Gibus posté le 24-04-2017 à 21:25:14

Alors ce paysan ? C'était un gros cochon ?

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran