Récit de la course : Signes Trail Salomon - 50 km 2017, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Signes Trail Salomon - 50 km

Date : 9/4/2017

Lieu : Signes (Var)

Affichage : 758 vues

Distance : 50km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Un beau trail de début de saison! ...

Après une excellente nuit dans ma roulotte , tous les voyants sont au vert au départ de ce 50km pas trop loin de la maison pour une fois (même si les presque 3h de route juste après le boulot m'ont un peu piqué les yeux...).
Je ne pète pas une forme olympique, mais ça va, je suis ravie d'aborder un nouveau trail, je me permets même quelques salutations au soleil devant ma voiture, le petit tapis pour changer de chaussures offert avec le dossard est parfait pour garder mes mimines sèches pendant la manœuvre !
Le ridicule ne tuant pas (j'ai vérifié,mon directeur vit toujours et se trouve en pleine forme au pied de la retraite), allons-y, quelques petites postures avant de partir, même pas peur !

On part du centre du village, puis abordons un milieu plutôt humide puisque longeant un canal, pataugeant dans les flaques alentour, pour même traverser à la corde à une occasion des ruisseaux plutôt bien alimentés ! C'est carrément jubilatoire pour moi qui ai dû en faire râler quelques uns (-unse surtout) en doublant la file à fond les ballons lors d'une traversée, « oh, les gens, z'êtes frileux, c'est ça le traaiiiiiiiil !!! »
C 'est plus roulant je crois que Mirmande, et si je suis plus à la peine sur ce genre de profil, vraiment je préfère Signes, le coin est vraiment à découvrir.
Cette fois-ci, le coup de bambou arrive bien plus tard et semble moins violent.
Mais dans l'ensemble, ce qui change par rapport à d'habitude, c'est que je me fais plus doubler que je ne double. Si mon égo n'en souffre pas, je cogite quand même un peu.
Au départ je me prends à rêver à un top 5 comme souvent,mais je n'y crois pas vraiment, et au bout de quelques heures , je passe à 7 quand une V1 sûrement, me double fraîche comme la rose lol
On échange et elle me demande si j'ai trempé le bob : « pas encore ! », mais là j'aimerais bien, le parcours est désormais bien aride, je commence à souffrir de la chaleur, et il semble que je ne sois pas la seule.
A la montée après l'avant dernier ravito, j'ai espoir de rattraper une concurrente devant, mais peanut, là... les pronostics descendent à 10 … lol
Aucune idée de ma position, mais raisonnablement, je pense que pas mal sont devant. Bon, je reste ravie d'être là et bien là, cette fois-ci pas d'arrêt d'urgence à l'horizon , youpi!
Et côté physique, pas de pépin particulier non plus, ça chauffe juste un peu sous les pieds, pas mal ces lacets apurna, on dirait que ça s'échauffe moins avec ce maintien.

La dernière ligne droite pour revenir au village par les villas a été longue, mais lonnnnnngue ! Elle nous a fait longer la route qui mène à Signes et qui passe devant l'attero parapente que j'avais aperçu la veille en arrivant. D'ailleurs, j'ai grand plaisir à apercevoir quelques voiles en l'air, et il y en a même une à ma surprise qui enroule, les conditions me semblaient pourtant bien stables , nous avons eu peu de vent avec tempête de ciel bleu.

En arrivant sur place j'apprends mon podium 2ème V2 , mais je suis déçue et au bord des larmes comme au bout d'un ultra. Je reconnais cette déprime post-ligne d'arrivée, et je note l'avertissement .
Je me fais alpaguer par des collègues traileurs locaux (« mon » IsabelleV2 qui était sur le court et son homme) et je serre les fesses cette fois-ci pour carrément ne pas pleurer. Je suis contente de les voir, ça finit par passer devant un verre de Vichy et un échange bien sympa.
J'ai cogité durant la course un semblant de plan , mais pour l'instant le programme c'est repos repos repos, et d'ailleurs, la nuit au retour à la maison, a été quasi blanche, ce qui confirme l'état de fatigue.

15 jours de retour au calme et je rattaque en douceur de quoi préparer les 80km du Verdon, j'espère avoir les jours demandés, comme d'hab'...

Bilan : mis à part une fatigue somme toute normale compte tenu de l'enchainement des épreuves et du reste, c'est pas si mal, et si je calcule bien mon coup (hônnetement je rêve d'un préparateur physique... ), ça devrait bien passer pour la suite ;-).

I'll be back.

j'édite: finalement j'étais 7ème féminine et , pour info, j'ai fini par faire preuve de maturité et prendre RV chez mon gastro . Le 3 mai j'aurai le grand bonheur de me saouler à coup de Colopeg en prévision du  tournage du prochain long métrage qui fera fureur à Cannes l'année prochaine: "tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur vôtre colon sans jamais oser le demander"  ... :icon_mrgreen: :burp: Mmmhhh, un grand moment en perspective!

3 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 15-04-2017 à 12:12:12

bel enchainement !!!!! avec une telle forme et un tel humour, l'ultra du 03 mai va bien se passer. bises.

Commentaire de philtraverses posté le 16-04-2017 à 21:42:41

Beau résultat encore. La forme est là malgré..
Merci pour le récit au style inimitable

Commentaire de Bert' posté le 19-04-2017 à 17:13:52

Well done Nath !
Courage pour ton "étape intermédiaire" et à très vite

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran