Récit de la course : Les Terrasses du Lodévois - 47 km 2017, par Coureur du 34

L'auteur : Coureur du 34

La course : Les Terrasses du Lodévois - 47 km

Date : 2/4/2017

Lieu : Lodeve (Hérault)

Affichage : 548 vues

Distance : 47km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

TTL 2017: toujours plus dur, toujours plus beau

J’avais adoré la version 2016 du Trail des Terrasses du Lodévois 47 kms et naturellement j'ai remis les couverts pour l'édition 2017.

Une fois encore, les organisateurs du TTL nous ont gâtés avec un parcours revisité sur presque la moitié par rapport à l’édition précédente, tout en conservant l’esprit sauvage et engagé qui fait la signature de cet évènement.

Une fois encore, ni les cordes, ni les barreaux métalliques dans la roche, ni les passages en faille ou en corniche étroite, ni le franchissement de rivières, ni les sections boueuses et ni la montée finale et assassine sur le Grézac nous ont été épargnés.

Une fois encore, j’ai été bluffé par la découverte de sentes oubliées dans les labyrinthes ruiniformes et moussus, de passages hors du temps sur le plateau venteux ou de cascades et sources cachées au pied de falaises et même… un paon qui faisait la roue en pleine forêt d’Escandorgue (j’ai cru être victime d’une hallucination mais les autres trailers sur place ont confirmé cette vision)

Une fois encore, j’en ai pris plein les yeux, grâce à une météo plus clémente cette année, malgré le vent et quelques gouttes anodines sur le final : vues dégagées sur le miroir étincelant du Lac du Salagou, les Cévennes, la vallée de La Lergue ou le Causse du Larzac, etc...

Une fois encore, j’ai été décoiffé par le souffle d’aventure et de (presque) folie qui pimente le parcours : la descente dans les cordes vers Lauroux, c’était un pari perdu, non ?

Une fois encore, nous avons eu droit aux désormais classiques traversées de la Grotte de Labeil et du Temple Bouddhiste, à un balisage abondant et à des bénévoles sympas n’hésitant pas à proposer le remplissage de nos poches d’eau par exemple.

Et surprise, nous avons bénéficé d'un bonus DVD de 3 kms en plus des 47 kms annoncés soit 50 kms tout rond au compteur GPS pour 2400m de D+ sans supplément d’inscription : messieurs dames, si c’est pas beau quand même!

Alors je le répète, le TTL est sans conteste le plus beau trail de l’Hérault et aussi le plus exigeant : presque 20% d’abandon, soit 46 abandons sur 239 participants au départ.


Et la course dans tout ça ? Un peu de patience, nous y venons.

Une première montée qui pique jusqu’au plateau du Larzac et la chapelle St Vincent (km 4.5, 43', 500m D+ ): heureusement, je suis frais, comme le fond de l'air.

Une grosse descente vers la Lergue en mode cabri puis toboggan de la mort (km 9.4, 1h35): embouteillage digne du 15 août pour la désescalade de la faille équipée en via ferrata. Des vues à couper le souffle sur la vallée de la Lergue et le Causse.

Une remontée progressive vers l'ancienne route du Pas de L’Escalette pour le 1er ravitaillement (km 11, 1h53, 240m D+): je me sens bien, pourvu que ça dure

La longue traversée du plateau vers Labeil jusqu’à la grotte, en mode montagnes russes (km 19.4,  2h58): main accrochée au franchissement de fers barbelés, départ des crampes aux isquiaux et aux adducteurs à sa sortie, faudrait pas que ça dure.

La balade bucolique dans la forêt de l’Escandorgue vers le Temple (km 23.3, 3h38) : c’est un peu avant ce dernier qu’on a observé le paon. Que la forêt est belle...

La descente vers Roqueronde puis vers le Mas de Grèze (km 27.4, 4h04): j’ai pas aimé, de loin la partie la moins fun du trail. Bon, c'est malgré tout le moment du 2nd ravitaillo.

La lente remontée vers le plateau à côté de la "grande boule de glace à la pistache" que l'on voit de loin (km 30.8, 4h37, 240m D+): là, j’ai accroché un trailer sympa avec qui je vais faire le reste de la course tout en discutant. Le trail, c’est aussi cool pour ça.

Le retour dans les chemins sablonneux et la forêt de l’Escandorgue pour replonger vers Labeil : je montre des signes inquiétants de fatigue, le moral commence à sortir le drapeau blanc. Le retour va être loooong. Heureusement, le trailer accompagnateur m’aide à rester motivé.

Traversée de Labeil pour la 2nde fois (km 35.8; 5h21): je marque bien le ravitaillement, remise à niveau du camelback et banane plus « caouètes » dans l’estomac. Le moral vient de regagner des points de vie.

Passage dans les falaises en direction de Lauroux : crampe éclair au mollet, décidément… je m’étire bien à fond et ça passe, ouf.

La gadoue puis le saut (presque) dans le vide avec les cordes : on dirait qu’un troupeau de sangliers est passé par là avec toute cette boue. Et puis, la sente plonge dans le ravin où des cordes font ce qu’elles peuvent pour nous éviter la chute.

Lauroux, dernier ravitaillo et dernière cigarette avant de monter sur l’échafaud (km 41.3, 6h22) : saucisses grillées au menu, et quelques poulets sacrifiés pour avoir la clémence du dieu du trail dans la redoutable montée du Grézac.

Montée du Grézac (360 m D+): ... peux plus parler ni écrire, trop dur…

Plateau du Grézac (km 44.3, 7h07) : je n’ai pas crampé et c’est déjà une victoire pour moi. Je me refais tout doucement une santé avant la longue descente vers Lodève.

Descente vers Lodève : tout va mieux, je double des trailers à la dérive et me tire la bourre avec un coureur en ligne de mire (qui aura le dernier mot). Attention, ça glisse dans les calades, la faute à la pluie fine qui s’est invitée sur le final.

Arrivée dans la salle des fêtes (km 50, 7h43) : super content d’en finir pas trop détruit. Des images plein la tête, peut-être de retour en 2018 ?

3 commentaires

Commentaire de guigou posté le 04-04-2017 à 10:08:22

merci Coureur du 34 pour tes CR des courses du coin! et bravo pour ta course dans ce beau chantier du Lodévois...

Commentaire de Coureur du 34 posté le 04-04-2017 à 21:34:04

Merci à toi! Même ce n'est ni les Pyrénées ni les Alpes, notre région est quand même un terrain de jeu sympa qui mérite qu'on en parle un peu :-)

Commentaire de guigou posté le 06-04-2017 à 11:40:46

Tu as bien raison, faudrait que je m'y remette aussi, même si je ne fais pas beaucoup de courses...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran