Récit de la course : Marathon de Montauban 2017, par Marinedu81

L'auteur : Marinedu81

La course : Marathon de Montauban

Date : 2/4/2017

Lieu : Montauban (Tarn-et-Garonne)

Affichage : 483 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Marathon de Montauban 2017

Salut tout le monde ! Je me lance dans mon premier récit, car, il y a 5 jours, je finissais mon premier Marathon à Montauban.

Afin que d'autres personnes se lancent enfin dans cette aventure magique (oui pour finir 42kms en étant entier, il y a forcément de la magie quelque part! ;), je vais tenter de rédiger un récit qui je l'espère sera motivant !Rigolant

L'INSCRIPTION

Pour information, à la fin de mon 1er Semi Marathon (Toulouse, octobre 2016) la première chose que je me dis c'est "Jamais tu ne feras un Marathon, c'est trop long, ils sont inhumains les gens qui font ça!" Voilà voilà ^^ Comme quoi ! 

J'ai fait la connaissance d'un collègue de travail début octobre. Nous avons fait une course ensemble "la Course du Primeur" en novembre (pour courir vraiment oui oui ^^ je ne suis pas fan de vin!) et ça s'était super bien passé. Cétait une course en relais, avec énormément de côte et lui, étant plus à l'aise que moi sur ce terrain à, en plus de son parcours de 7kms, enchainé avec le mien de 13kms. Il m'a énormément soutenu, motivé et expliqué "comment" courir en montée en descente.. C'était vraiment top car grace à lui j'ai tenu et j'ai même pris du plaisir ! (mes jambes et mes fessiers moins ! lol). [Pour info là aussi, je me suis mise à la course à pied vraiment en avril 2015 avec comme première course le 10kms d'Albi. Je suis très sportive (fitness et muscu) mais la CAP, en jogging oui, en course officielle, pas souvent.. ]. Nous voilà ravis de cette course ensemble et là, il me parle d'un marathon...celui de Montauban, 4 mois plus tard! Je l'encourage à s'y inscrire car je vois qu'il a la condition sans penser à moi, m'inscrire... Une course pareille, pas humain... j'y arriverai jamais je me disais là.. Sauf que, il y a quelque chose que j'aime plus que tout: LE CHALLENGE !

L'idée fait son chemin pendant quelques jours, j'ai fait un semi en 2h18 sans ravitos, j'aime les challenges et à en faire un, je préfère ne pas m'inscrire seule : allez BINGO je fonce et on s'inscrit en décembre! Le 7 décembre je valide donc mon inscription, je ferai le certifical médical plus tard mais ca y est la machine est lancée, la prépa va commencer. C'est dingue, je me suis inscrite pour un MARATHON ! Je crois que je mettrai du temps à réaliser...

LA PREPA


Mi-décembre on se lance tous les deux dans un test de foncier: on va tenter 30kms ! On a déjà couru 21kms, 30, jamais! On ne se fixe aucun objectif de temps bien sur. On se lance: à 20kms lui s'arrête à cause d'un genou très douloureux. Moi je réussis à tenir 23kms et les 3derniers (on a revu à la baisse à 26kms!) nous les faisons en marchant. Contents car nous avons couru de 14h jusqu'à 17h pour ma part. Les articulations et les hanches tirent mais c'est supportable, pas de douleur anormale, je vois que je peux courir longtemps c'est déjà bon signe..! La suite de la prépa se fera chacun de son côté (emploi du temps différent), je me fixe le planning suivant: Fractionné le mardi, 5kms allure rapide le mercredi, fractionné le vendredi et sortie longue (20 ou 22kms) le weekend. En plus, je me mets à faire beaucoup de gainage, je continue le renforcement musculaire, je pense à beaucoup boire, je stoppe complètement l'alcool (j'en bois pas souvent mais je pense qu'il me fallait le faire pour l'aspect psychologique ^^) je m'étire et je respecte mes temps de récup et bonnes nuits de sommeil. Je me fixe un programme perso et ne suis pas de programme pré établi en fonction du temps que je veux faire: je ne ferai pas un temps, je veux finir, c'est tout :D

Je m'entraine donc comme ça de décembre à mars, en jonglant les jours selons mes dispos, selon la météo si capricieuse parfois, selon le moral et selon la fatigue. Je ne lâche pas de vue mon objectif. J'en ai c***é mais j'ai le mérite d'avoir tenu et d'avoir respecté au mieux ma prépa. Une semaine avant, j'arrête tout: objectif repos et plein de glycogène (oui j'ai du lire tellement de récits sur le marathon que je me suis pas mal cultivée et renseignée sur le sujet ^^). J'achète mon Malto chez Décathlon, le boit du jeudi au samedi, mange des pâtes, fais des nuits parfaites et essaie de ne pas trop stresser car je suis à J-1 là !

LE SAMEDI J-1

Le matin, temps déguelasse par la fenêtre, ça tombe bien, je voulais rester sur le canapé à regarder des films avec mon cher et tendre et reposer mes jambes. Une semaine sans sport c'est long, les tensions musculaires me manquent!! Mais je sais qu'avec ce qui arrive, elles vont être servies...! Matinée reposante, j'enclenche une phase de stress que je calme de suite avec une phase de ménage intensif ! ^^ Ensuite nous partons voir ma filleule l'après-midi et j'en profite pour recharger les batteries avec son sourire qui me booste tant pour le lendemain. Elle a 7 ans, je lui explique ce qui m'attend et elle me dit qu'elle priera pour moi le matin!!! Je l'adore cette petite. Retour au bercail le soir, préparation de la playlist qui va s'avérer + qu'efficace. Habituellement je cours toujours sans musique (je préfère écouter ma respiration, me concentrer dessus) mais là, je sais que ça va être long et si je n'ai personne avec moi, et quand je soufrirai, il me faut penser à autre chose et écouter de la musique!) 

On la fait avec mon chéri (musiques de Rocky, Eminem, Elton John..) des musiques que j'aime, qui vont me booster quand ca n'ira pas et qui vont me rappeler qu'est ce que je fais là, un dimanche matin, à courir si longtemps...! ;)

Petite assiette de pâte, repas léger et hop au dodo. Je vais tenter de dormir un peu...surtout qu'on perd une heure! Donc mon réveil sera 1h plus tot...génial pour un premier marathon non ? ^^

JOUR J - DIMANCHE 26 MARS

J'ai peu mais bien dormi. Petit déjeuner (tartines pain de mie complet et eau), pas de café, pas de jus.. Je déjeune tot pour avoir le temps de passer aux WC avant de partir. On décolle à 6h30 de la maison, le départ est dans 2h à Montauban. Pas de stress, je pars avec mes voisins, on passe récupérer mon collègue, je sais que c'est un jour pas compte les autres mais je me force à ne pas y penser et à me dire que je pars "juste" pour une énième sortie longue...

8h30 le départ est donné! Des larmes me montent déjà au coup de sifflet mais je ravale tout ça, c'est QUE le début, pleure pas maintenant. Je réalise ca y est, je cours mon PREMIER MARATHON. Une météo parfaite, frais le matin mais soleil, ciel bleu, pas de vent, aucun nuage...le rêve de tout coureur ! Je me cale sur mon allure normale (6h30) et je fais ma course. Je ne me cale pas aux autres, je regarde ma montre et voilà. Je suis bien équipée (gels, pâtes de fruits, camelbak, mouchoirs, téléphone & écouteurs). Je cours tranquillement, je m'hydrate régulièremet par petite gorgée et je prends mes gels et pâtes à partir du 10e. Le parcours est constitué en une boucle de 21kms à faire 2 fois. Les kms défilent et à chaque fois il y a deux pancartes: celle du km de la première boucle et celui de la 2nde... Je me dis à chaque fois "toi, ne bouge pas, j'arrive...!". La première boucle se passe bien, je sais que les choses sérieuses commenceront dès la 2nde! Le parcours est assez dur: bcp de dénivelé et je me suis entrainée quasiment que sur du plat. Tant pis, j'y suis et je vais pas lâcher dès maintenant. Les coureurs du 10kms et du Semi nous rejoignent sur le parcours, ils courent beaucoup plus vite, j'essaie de ne pas me laisser emporter car moi, quand eux franchiront la ligne, je courrai encore..! ^^ Donc prudence et patience ont été mes deux maitres mots! J'attaque la 2nde boucle. Je regarde mon téléphone, et je vois que mon chéri et mes parents m'ont écris: que c'est motivant !!! Je leur réponds, et j'enclenche ma musique. Le parcours nous fait prendre des lignes droites, dans des zones industrielles désertes un dimanche matin ensoleillé! Seuls les bénévoles (MERCI A EUX) qui gèrent le ravitaillement et les policiers & gendarmes sont la pour encourager et b***l ça fait du bien! Je me revois écrire à ma mère et lui dire "Je suis au 27e tout va bien c'est dur mais je lâche pas". Dur car lignes droites, le soleil tape, j'ai jamais couru + de 22kms, j'ai peur du 30e (le fameux mur...!) mais je ne lâche rien et je continue. Mon allure a baissé mais j'ai "caché" ma montre en prenant la 2nde boucle. Je n'ai aucune intention de temps, je ne préfère alors pas me sapper le moral en essayant de maintenir une allure que je ne tiendrai pas et me frustrée dessus.. Donc ca sera la course aux sensations et au mental! J'arrive au 30e, tout va bien, aucune douleur anormale, j'ai pris mes gels, je bois souvent, ça tire aux genoux aux hanches mais je lâche pas. Et je me rends compte que dans 12kms je suis marathonienne...! Du 30e au 40e c'est très très dur, le soleil tape beaucoup, je suis toute seule, je délire, je parle seule, je crie que j'ai mal, je chante à tue tête, j'écoute la musique, je l'éteins, je la rallume, j'appelle mon copain il me motive j'en chie vraiment phychologiquement parlant mais je ne renonce pas! Mes jambes avancent mécaniquement (j'ai été incapable de marcher pendant la course, c'était mécanique, mes jambe couraient!). J'arrive sur les berges du Tarn, il fait super chaud, ca fait 5h que je cours !!! Je ne le réaliserai jamais je pense... A chaque ravito on me demande si ça va, si je tiens et je leur dis avec un grand sourire "oui oui je vais bien!" (= attendez moi ne fermez pas le village marathon j'arrive!!!! lol). Et là, arrive le 40e... Les larmes me montent car je suis passée par un gros moment de dur, de doute, de peur, mais j'ai tenu et je suis a 2kms de l'arrivée.. Je n'en reviens pas, je me rends compte du mental que j'ai eu pour tenir, je me suis souvenue pourquoi je courrais (annoncer à mon chéri que je l'ai fait, a ma famille, les rendre fier, prendre confiance en moi, moi la petite gamine blessée à vie à11 ans par la perte de mon frère, je savais qu'il me surveillait d'en haut et qu'il serait fier..) La fin de fait sur les abords du Tarn, sur les ponts, ça monte un peu mais mes jambes vont bien, je souris toujours, je suis escortée par la police, je clos la marche ^^ Des bénévoles courent avec moi les derniers kms et là, je ne sais pas comment, je tape un sprint et je franchis l'arche !!!!! FINISHER en 5h38 ! 5h38 de plaisir, de course, de questionnement, de lutte, de dur, de perserverance mais j'ai tenu. Je l'ai fait, j'ai couru 5h38, je me fais interviewer par le speaker, je prends un selfie avec lui et je vais chercher ma médaille: du rire aux larmes! Je pleure des flots de larmes, j'appelle mon chéri, je l'ai fait !!! J'appelle ma mère "maman je suis marathonienne!!" je leur envoie ma photo avec la médaille..je ne réalise pas! Je suis allée au bout et je me suis rendue compte qu'au fond, j'avais quand meme un gros mental.. Le premier coureur (Romain Courcières, 2h23 me félicite et me dit qu'il faut un mental d'acier pour courir si longtemps, je suis aux anges). Je n'ai pas parlé d'allure ni de temps car je ne suis pas une runneuse dans l'ame, je l'ai fait pour me prouver des choses, j'ai pas laché ! J'ai déja 2 semi en vue (Albi et Toulouse) mais depuis dimanche, je suis sur un nuage. C'était un rêve, être finisher et je l'ai fait. Alors si je l'ai fait, pourquoi pas vous ;) 

Croyez en vos rêves...! ;)


Petit ajout sur la récup: ^^


Le dimanche après-midi je rentre tant bien que mal chez moi, je ne sais plus marcher ! lol

Ca tire de partout, mais comme on dit: PAIN IS TEMPORARY, PRIDE IS FOREVER!

Repos le soir et le lendemain. Le mardi soir je repars à la salle et je fais du vélo et du gainage. Mercredi pareil. Je me remettrai à courir la semaine prochaine, car le 30 avril, y a le Semi d'Albi! ;)

CONCLUSION:

Je ne pense pas en refaire un de si tôt mais surement plus tard avec plus d'entrainement de kms dans les pattes. C'est dur un Marathon, je pense qu'en étant mieux et + entrainée je pourrai souffrir mois longtemps ^^

Mais je me suis prouvée un jour que j'ai pu le faire et ça, ça vaut toutes les gouttes de sueur du monde :D

Merci pour votre lecture !!!!!! =D

11 commentaires

Commentaire de guigou posté le 30-03-2017 à 19:08:50

Premier marathon et premier récit... magnifique! on le vit avec toi ce marathon! un grand bravo pour ta course tu fais maintenant partie d'un club pas si fermé que ça mais qui se mérite! bonne récup et profite bien de l’après course, tu sais, ce moment où on est sur un petit nuage de satisfaction (ça fait du bien même si on a mal partout!!!)

Commentaire de Marinedu81 posté le 31-03-2017 à 08:53:07

Merci beaucoup guigou pour ce message. Oui un NUAGE c'est le terme exact :D Bonne continuation à toi aussi !

Commentaire de galak42 posté le 30-03-2017 à 20:04:36

Félicitations pour ton premier marathon qui je l'espère en appellera d'autres;)
Profites de ce moment privilégié que seul les coureurs connaissent lorsque l'on est finisher d'une épreuve. Bonne récup.;)

Commentaire de Marinedu81 posté le 31-03-2017 à 08:58:59

Merci beaucoup ! :) :)

Commentaire de coco38 posté le 30-03-2017 à 21:01:12

Que d'émotion ! Belle course et beau récit. Il faut un sacré mental surtout sur des courses avec peu de partants... Bientôt le 2ème et plein d'autres courses c'est sur !

Commentaire de Marinedu81 posté le 31-03-2017 à 08:59:59

Merci beaucoup ça me touche !

Commentaire de Arclusaz posté le 30-03-2017 à 22:26:30

pourquoi courir un marathon ? Marine nous l'explique simplement et ce récit fait du bien. Merci.

Commentaire de Marinedu81 posté le 31-03-2017 à 08:54:07

Oh merci c'est très gentil. Il FAUT une fois faire un Marathon, il faut connaitre cette émotion elle est si belle !

Commentaire de LiliRun posté le 31-03-2017 à 20:29:12

Merci pour ce beau récit et félicitations pour ce premier marathon, ça me rappelle parfaitement les émotions de mon premier marathon...
Et moi aussi le jour où j'ai couru mon premier semi, j'ai dit qu'ils étaient fous de faire le double de cette distance...
Et tu verras l'envie de repartir sur l'aventure du marathon viendra plus vite que tu ne le penses !
En tout cas bravo à toi...

Commentaire de -Syldenis- posté le 01-04-2017 à 18:07:17

Bravo pour ces premières (le marathon et le récit). Sûr qu'il y en aura d'autres. Je crois qu' il y a Toulouse dans le coin cet automne. Et si ce n'était pas celui là ce sera un autre, plus tôt ou, plus raisonnablement plus tard. Tu a attrapé le virus mais tu ne le sais pas encore.

Commentaire de CROCS-MAN posté le 02-04-2017 à 13:02:59

bravo pour ce premier marathon :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran