Récit de la course : Trail de Mirmande - 43 km 2017, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Trail de Mirmande - 43 km

Date : 26/3/2017

Lieu : Mirmande (Drôme)

Affichage : 569 vues

Distance : 47km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mirmande II

Il me paraissant plutôt roulant, ce Mirmande 2017, et bon, j'ai fait un temps nuuuuul, mais nuuuul!

C'est pas bon pour le moral de passer V2 , vraiment, ça craint du boudin...

A l'échauffement, j'aperçois de loin ce qui me semble être un avion (pour moi toutes la nanas avant le début d'une course sont des avions), et houuuu, elle doit être V2, en mini jupette, et tout et tout.
Ah... après brève réflexion ,moi aussi au fait...  A un détail près: "jupette free" pour moi.

Avant le départ, Youpiiii! Corne de chamois vient me saluer, et je fais la connaissance du BOUK, qui m'envoie des baisers, j'aime beaucoup, de quoi démarrer une course dans la bonne humeur!
Ces messieurs finissent par me me déposer bien avant la bifurcation du 26/46 , forcément.
Dommage, j'aimais bien les réflexions accortes du bouk du genre "on est sur quelle rando?" ou alors "c'est à quelle heure le départ de la course?" à la 1ère montée un chouille trop raide pour beaucoup, perso, moi aussi  je ralais intérieurement que ça se traînait...

Que j'aime ce terrain souple, sans caillasses (rhââââ, c'est bon, c'est mou) , des prés d'un vert presque fluo qui tranche avec un beau ciel bleu cobalt, de la végétation vraiment verte et des arbres pas morts dénués de cocons de chenilles processionnaires.
Tiens , au fait , je ne me gratte plus , ça fait du bien!

Je cours, je vole, c'est roulant , je suis... je suis... Scott Jurek! Ou bien Anton Krupicka, tiens! (ben oui, j'ai un PB tout neuf maintenant, tropfièrelananaqu'enpluscesacc'estdelaballe)

Ah mais vraiment, physiquement, le pied, courir tout le temps comme ça, mon rêve.
Gnnnnhhh.... Ah naaaaan, déjà que ... Serre les fesses ma fille!!
Bon, ça passe.
Ouf, le terrain trop était trop dégagé à mon goût pour un arrêt d'urgence et j'étais suivie ...
Ah ben non, finalement 1 er arrêt technique au bout d'une heure et demi , après repérage in extremis d'une zone vaguement sécurisée .
Il y en aura deux autres plus tard , les deux en D- viril avec freinage brutal , déviation à 90°c et plongeon dans un maigre couvert végétal, pour le premier derrière un arbre aussi gros que ma cuisse (on fait ce qu'on peut, on ne sait jamais, sur un malentendu, ça peut passer) , et, pour celui qui a suivi juste après, sur un couvert non urticant certes, mais néanmoins un tantinet agressif à l'atterrissage.
Qui m'a laissé d'ailleurs en souvenir quelques épines que j'ai dû retirer plus tard, (dans le mouvement, avec grande élégance cela va sans dire, croyez pas que je vais m'arrêter pour ça?) dans une allure digne de celle du ministère des Démarches Ridicules .
Je devrais postuler.

Et tant mieux pour moi, mon poursuivant direct lors de la première sortie de trajectoire n'avait d'autre choix de que de regarder où il mettait les pieds  et pas ailleurs ...
Et l'honneur est sauf, durant la seconde pause kit-kat, je n'ai toujours pas vu passer la nana que j'ai doublé tout à l'heure , HA!
Et il me restait un morceau de papier, imaginez mon désarroi au mitan d'un buisson d'épines sans la moindre parcelle de cellulose à portée. 
Le bonheur, c'est parfois simple comme un petit carré de papier cul.

La cheville a déjà commencé à se manifester , ce que l'ostéo a remis suite à l'entorse n'a pas tenu, à se demander si l'inflammation n'a pas migré un peu partout vu les diverses douleurs articulaires actuelles à droite à gauche.

Puis vient le coup de barre .
Qui va durer à peu près une à deux heures. Grosse fatigue sur le plat et en montée .Mes descentes deviennent pitoyables dès qu'il y a du caillou.
Par contre , dans tout ça, la technique sauve les meubles et quand la baisse de tonus devient trop évidente, je me recadre sur la foulée, les bras, le centre de gravité et ça repart pour un temps , je retrouve un peu de l'aisance du début de course malgré mon pied faible , ses douleurs diffuses et le reste.

Bon.
Stop.
Je me saoule moi même.

Franchement , ce que j'ai (maladie auto-immune chronique presque crohnique ou MICI pour les initiés, RCH pour les connaisseurs), c'est peanut, même si c'est chiant (oui, c'est facile comme jeu de mot) , au regard de ce que d'autres, bien plus atteints, subissent. Moi, j'ai encore l'intégralité de ma tuyauterie et une vie la plupart du temps normale.

Alors du coup, je vais terminer là dessus, nan , finalement j'ai fait une belle course et pas un tas , oui, j'ai terminé et bien terminé, et fuck la RCH faut pas que je lui donne plus d'importance qu'elle n'en n'a, même si c'est pas plaisant de se voir un peu diminuée. Y'a pire.
Merci à la vie de ne me donner ce que je vis actuellement, c'est cadeau cadeau cadeau.

Le reste, c'est juste quelques piquants dans un corsaire sur un parcours pas si roulane que ça .
Finalement, je ne m'en sors pas si mal..

Chouette course ,chouette gens, belle orga (brillante idée que de tout faire partir du camping !!! )


Ah, et puis pour clore ce récit,   côté mode survie en conditions "courantes" , ben Bear grills y peut aller remettre son slip,  m'arrive pas à la cheville le garçon.
Pis il est pas sponsorisé par "la Viette" Fromage blanc 9% en conditionnement par seau 5kg  parfaitement adapté aux conditions urgentes en milieu restreint genre Duster.
Et toc.

11 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 28-03-2017 à 17:13:04

Bravo pour ta course...si tu enlèves les lignes hautes tensions on se croit un petit peu dans le Mercantour ?!?!?!
A une prochaine...

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 28-03-2017 à 17:24:50

Merki! Les lignes et les éoliennes, oui presque, enfin juste un peu , rien ne t'empêche de venir re-vérifier ça un de ces quatre! ;-)

Commentaire de bubulle posté le 28-03-2017 à 19:53:27

Les récit de Nat, c'est rare et ça se savoure donc comme de petites perles rares. Bon, "savourer", "perles", c'est approprié, non ?

Quant à la démarche du Ministry of Silly Walks, j'ai le souvenir d'une apès-MH où tu étais quand même super performante dans le domaine, notamment la montée dans la tente de toit sur la bagnole....

Bises et à une prochaine, RCH ou pas RCH (du coup, je termine cette lecture moins ignorant qu'en la commençant)

Commentaire de Arclusaz posté le 28-03-2017 à 23:18:58

on a déjà parlé de RCH, maladie qui a frappé un membre de ma famille de nombreuses années et qui en est maintenant totalement guéri. Donc, y a pas de raisons que ça ne s'arrête pas un jour.

En attendant la meilleure arme c'est l'humour et l'auto-dérision.
Un grand coup de chapeau !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-03-2017 à 09:30:24

SAINT-ETIENNE-DE-TINEEEEEEEEEEEEE
Quel début de course
On s'est bien marré
Tu sais quoi ? Non seulement tu es plus belle que Scarlett, mais en plus tu cours plus vite !

Au plaisir :)

Commentaire de Khanardô posté le 29-03-2017 à 11:58:01

Bah, je pensais passer le Rhône et aller dans le coin ce WE. Faudra que je regarde où je mets les pieds alors.
:-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-03-2017 à 12:04:22

mdr !!!!

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 29-03-2017 à 12:20:54

Tant que tu ne sors pas du monotrace, c'est bon, aucun risque ;-)

Commentaire de philtraverses posté le 29-03-2017 à 20:41:09

Ben moi j'aime toujours tes récits qui contrairement à la RCH n'ont rien de chiant et cette auto dérision que tu manies si bien. Le résultat final n'est pas si mal malgré le arrêts forcés

Commentaire de Albacor38 posté le 29-03-2017 à 21:50:37

C'est trop crohn je t'ai râté au départ !
On va tâcher d'arranger ça recta et pourquoi pas en effet à l'UTV
Mais bon tu as croisé le Bouk, c'est cool. Je suis sûr que C'mec t'a donné la banane !



Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 30-03-2017 à 11:12:43

Je ne ferai pas de jeu de mot douteux sur ta flore ou ton âge... Zut,qu'est-ce que je vais pouvoir dire de spirituel pour me mettre en valeur ?
Ben, qu'avec onze ans de plus que toi, je m'éclate toujours et que vais aller courir dans les Alpes cet été pour montrer que le temps qui passe est une plaisanterie.


J'aime bien me mentir...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran