Récit de la course : Trail de Mirmande - 29 km 2017, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Trail de Mirmande - 29 km

Date : 26/3/2017

Lieu : Mirmande (Drôme)

Affichage : 1224 vues

Distance : 29km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Drôme... décidément maudite pour le Bouk !

 

 

Le Bouk, misérable lombric du trail… sur

ces terres maudites (sportivement !) de Drôme

 



 

 

Ah oui, initialement, j’étais content de venir à Mirmande !!!

 

 


Que c’était prometteur, voyez un peu le programme pour cette étape 2 du DTTN 2017 (manche proposée par Brick et élue en 12/2016) :

  • Dîner, dormir et déflagadrer chez Brick à brac
  • Faire la bise à Fred Desplanches et Claudia et à Freewhellin’Nat et à Catherinejouvinette et à Gilbert Coddet le Michel Riondet du 73 et à Ludo Collet la voix du Trail et à une figure de notre sport j’ai nommé Jack26
  • Découvrir ce coin de Drôme méconnu de moi-même même si j’ai fait Piegros l’an passé
  • Mener 2-0 face au DTTN 2017 face au Chasse-neige et assurer ainsi ma 6ème place au challenge

 

 

Bon au final, pas de déflagration (constipé), ni de 2-0……………


 


 

Bref, racontons tout ça !!!


Dimanche

Que c’est dur le réveil

On a de la route

Il y a le changement d’heure

Bref, c’est compliqué…

 

 

Mais pourtant la journée s’annonce relax, c'est vrai quoi, suffit de finir ce 26 kilomètres puisque le chasse-neige… boîte ??? Sachant qu’Albacor a retrouvé la nouille, euh non, la frite, et que Namtar je devrai le fumez, je peux donc m'élancer relax, sans enjeu aucun, si ce n’est terminer et profiter, et quoi de mieux pour ça que de prendre le départ avec ce sacré Bip-Bip, une figure de notre sport, un plaisir communicatif, un humour de poissonnier, un romantique trailer, bref, il fait l'unanimité dans le peloton !!!

 

 

Le départ est donné par Ludo Collet himself, petit tour dans le camping histoire d’étirer le peloton, allure « footing du dimanche matin », et... que ça file ! Je serre quand même la pince à Gilbert « t’es là toi ! », et savoure ces premiers instants de course

 




 

(petit)(premier) COUP AU MORAL #1 on croise les coureurs dans l’autre sens et le chasse-neige est parti fort ??? Il boîtait y'a 5 minutes ? Pas grave car 1/il compte pas terminer et 2/il y a 26 kms « kan même » comme dirait notre Faizan privez de DTTN

 

 


On repasse par le départ, instant caméra, Namtar ne colle pas, et vlan lacet à droite ça monte, 3 blondes en mode rando, obligé de lancer mon « marcher c’est mourir » histoire de chopper un 06 façon etienne, et je remonte, tiens un buff kikourou chouette c’est freewheel’nath l’occasion de faire connaissance durant 1 kilomètre, et cool un autre féminine notre catherinejouvinettesixtynine ! Clin d'œil

 

 

Et c’est d’office la procession, ce qui convient bien puisqu’on ne risque pas de se griller d’entrée de jeu… Chose que je redoute suite à ma mésaventure atroce ignoble 2016 à Piegros, non loin d’ici… et que le chasse-neige intox oblige rabâche sans cesse depuis des semaines, normal, CA c’est DTTN !


 

 

La pente se raidit un peu moins, mais surtout catherine a voulu prendre le large, et surtout surtout, je vois qu’une nana ralentissait tout le groupe il y a une belle cassure donc je m’écha(r)ppe ! L’occasion de recoller au groupe de devant et d’avoir pris de l’air, premier (et dernier ???) uppercut envoyé !

 


Hélas le chemin remonte, plutôt piste 4x4 ce coup-ci, Bip-Bip me remonte facilement (ça c’est pas un scoop mais c’est pas contre lui que je me bats !!!), l’occasion de me sortir « tiens je vais t’accompagner mon bouk » et de me parler de ses vacances en bretagne avec un poissonnier ce qui fait rire les coureurs autour de nous oui car je devrai vous le préciser : A MIRMANDE ON A L’IMPRESSION QUE SEULS LES PASSIONNES ET AUTRES AMATEURS DE CONVIVIALITES COUPLéS A DES SINGLES ONT FAIT LE DEPLACEMENT il règne véritablement une atmosphère bon enfant ici

 

 

On passe au pied de pylônes avant de prendre la direction d’éoliennes, qui qui donc m’a remonté c’est cathou, en fait elle est hyper forte ? On a un peu de champs je vois bipbip au loin qui va faire la jonction avec… le chasse-neige ! Hourra je ne devrai pas tarder à le rejoindre aussi, je colle un groupe de 4 puis m’échappe, et on atteint le COL DE LA GRANDE LIMITE il y a du public on est au kilomètre 7, je fais un saut de cabri histoire d'amuser le public matinal et vlan 53 minutes de course avec une Catherine aux fesses et un chasse-neige à rejoindre…

 

 

J’ai le profil "initial" en tête : 2 bosses de 400m et 2 bosses de 200m.

On a franchi la bosse n°1 donc c’est 3 kil de descente qui doivent nous attendre je démarre en trombe « attention aux barrières » oui je fais gaffe, fond sur Bip-Bip qui a le même rythme en descente qu’en montée et fond sur le chasse-neige, euh non, sur……. UN TYPE QUI A LES MÊMES COULEURS QUE LE CHASSE-NEIGE

 


 

(petit) COUP AU MORAL #2

Ah merde mais c’était pas lui quoi…

N’empêche, je fais une belle descente, du moins je le crois, rattrape 3 types mais ne dépasse pas ça sert à rien car faut croire qu’ils ont appuyé sur le champignon en m'entendant déboulez... Juste avant le bitume l’un d’eux en surrégime nous fait une belle chute (esprit trail on lui demande si ça va hein), on rejoint le bitume merde ça remonte je prends la tête et guette un chasse-neige mais non quoiqu’on ne distingue pas grand-chose, c’est pas long mais je serre les dents et reste en tête car je vois qu’en haut on bascule pour un deuxième grand moment de trail la descente dans un village atypique : MARSANNE ! Village féodal, vraiment chouette !

 


 

Les gaz donc, avant une remontée vers le R1 et le (plus conséquent) COUP AU MORAL #3 pas de chasse-neige au ravito ( !?!?), je m’arrête pourtant, c’est marqué « ravito km 13 » à ma montre on est au km10 la bénévole me confirme que les gens lui ont dit comme moi, un bon ravito que je ne quitte qu’en voyant arriver Bip-Bip cool lui il va y rester 15 minutes a minima !!! Catherine arrive aussi, du coup je me dis que ça servait à rien de croire envoyer en descente, au final peu d’écarts hormis avec ceux qui jouent la prudence +++ !

 

 

Allez, on attaque la bosse n°2 !

La bosse qui, je pense, me fera perdre beaucoup sur la course.

On monte au train, mais quel train, ça marche à toute berzingue, j’ai du mal à suivre, j’appuie bien avec mes mains tel que François d’Haene me l’a montré (en échange d'autres conseils), et pourtant…

D’ailleurs, derrière ça revient, dont Catherine, suivie d’une autre féminine, elles remontent le groupe et au final tout ce beau monde part...  On n’est que deux à marcher vite tout en étant distancé !

 

 

Je ne m’inquiète pas plus que ça, comptant sur la descente qui suivra, et pensant que le plus dur sera fait... Tu parles !!

 

 

Sur le plateau je n’arrive pas/peu à relancer, mon collègue de galère part sur de grandes enjambées, je commence à me dire que je ne reverrai peut-être pas ni Catherine ni Bipbip… Que je suis esseulé car derrière c’est le vide et pourtant y’a du champ !

Allez, tel un FILLON, je ne peux que remonter !

 

 


Et nous voici à un endroit que tout le monde a en souvenir : une LIGNE DROITE DE BOUE !!! Je tente tout : je serre à gauche, je tente le milieu, je serre à droite… En attendant je me débrouille pas trop mal, mais j’ai surtout constaté que comme au kilomètre d’avant : devant ça a filé, et derrière pas de menace.

 

 

Et que je suis heureux de voir le bénévole au bout de ce mud-chemin, on part sur un single, un autre moment fort de la course, c’est bien simple, un « tunnel de forêt », le véritable tunnel de chez Alice au Pays des Merveilles. C’est parfait, car intérieurement je commence à comprendre que ça pue vraiment niveau sportif… Décidément, la Drôme et le Bouk...

 


 

Je remonte personne, je ne me fais pas rattrapé, allez tant pis pause pipi, puis un arrêt 5 secondes panorama quand le bénévole à l’issue du chemin murmure (oui, murmure) « profitez quand même de la vue » je vois l’A7 au loin, au moins en descendant à Montpellier je regarderai ces collines je penserai à cette course !

 

 

Nous voici dans un vallon façon Buis-les-Baronnies 2015, un peu carrière, bizarre on a du champ mais on voit personne ah ben oui ça tournicote, un coureur me reprend « mais t’étais pas devant », « si mais j’ai fait caca », tout s’explique, je suis pas fou.

 

 

Et devant nous se dresse une belle montée, décidément je suis paumé tant en orientation qu’au niveau du profil du parcours… Mais au moins je vois des coureurs ils ne sont pas si loin que ça

 

 

Marche forcée, un petit vent frais qui fait du bien, puis on distingue le sommet il y a le R2 et qui beugle « BOUUUUUK » j’essaye de distinguer mais je vois rien, surtout qu'à 3 on se perd on file à gauche, obligé de revenir avec une traversée des clôtures puis traverser la lavande (ça va c’est ma seule erreur de parcours du jour), ah ok c’est BipBip qui beuglait mais alors, depuis combien de temps est-il ici ??

 

 

AMICALE DES CHASSEURS

Oui j’ai bien lu AMICALE DES CHASSEURS, ici les chasseurs sont bénévoles et tiennent même un ravito !!! Bipbip me montre les victuailles mais R-A-F je veux que du coca de l’eau gazeuse et du sucre des fruits !! Donc oublie-moi avec ta terrine de pâté et autre cubi de vin rouge !!! C’est sûr que les nombreux kikoureurs anti-chasseurs seraient déçus de voir ça, alors venez pas !!!

 



 

Une fois le ravito de BRAMEFORT passé je refile, bon, une féminine à longue tresse m’a passé, Bipbip me passe plus loin en me parlant cette fois de la terrine et du rouge ouvert « que pour lui », puis sur le replat où l’on se croit dans une carrière il se trouve que le trinôme de devant ne creuse pas, mieux, le sosie du faizan s’arrête faire ses lacets et finalement je double la junior puis insulte bipbip et sa piètre stratégie de yo-yo,

=> « regard hallucinogène » de BIPBIP qui me sort « mais t’est pas devant », « tu déconnes tu m’as doublé il y a même pas 10 minutes », « ah oui.., ah mais je crois que je suis bourré !!! », et effectivement il l’est car dans le single étroit qui plonge vers le ruisseau, il me colle !

 

 



On traverse le ruisseau et voici à nouveau une piste de 4x4 ça doit être la bosse n°3 (???) mais c’est du faux-plat sauf que je peux pas relancer, la junior passe en petite foulée, le Bipbip est parti ce coup-ci pour de bon, derrière le sosie du faizan remonte petit à petit, suivi d’un V3 en jaune fluo qui apparait. On est au kilomètre 21 et si on avait su qu'avec ce groupe on allait pacmaniser et faire le yoyo les 9 kms à venir…

 


 

Km22.5 on entre dans le vif du sujet de la bosse number three, faut grimper la colline, le fz-bis se perd il se fait rameuter, dommage il n’y a que lui qui s’est paumé lol. Je tire la langue mais marche bien, même si c’est foutu sait-on jamais une défaillance du Chasse-Neige… Et plus haut je tombe sur le bonhomme qui avait fait caca, oups il est plié en 4, petite tape « ca va » pas de réponse puis on comprend il vomit à 6 reprises au point que j’hésite à redescendre je me retourne il est allongé d’autres arrivent j’espère qu’il va s’en remettre… A l’arrivée je le saluerai « tu es vivant ! »

 


 

On ressort de cette colline il faut repartir puis single à gauche, on remonte des gens un poil carbo, je double la junior je double le V3 merde c'est la descente quoi, enfin il me laisse passer et on trace mais trop drôle il me colle j’en viens à hésiter à le laisser re-passer puis finalement accélère, ouf, nous voici à nouveau sur une piste faux plat et là c’est la junior qui revient et qui passe je m’accroche, « kil 25 il doit rester 2 kil ? », « non 3 je pense », sauf que 500m plus loin un type beugle, ah ok c’est son pacer !!! Et je l’entends dire « il reste 4 kil » j’y comprends tchi, moi qui luttait pour m’accrocher, croyant être à la fin et assurer mon final pour rien regretter, mais non on arrive dans un village (???)(qui n’est pas Mirmande) et… ravito !!

 


 

Ils sont 5-6 arrêtés au ravito, mais où est-on ? « il vous reste 5-6 kil », gloups……. GLOUPS… GLOUPS

Touché ? Oui.

Coulé ? Non ! Je me dis que c’est toujours une petite chance de revoir le chasse-neige, d’ailleurs une nouvelle course démarre, n'est-ce pas !

 

 

Bon, j’ai un peu trop pris mon temps au ravito, mais il le fallait bien, je repars… Montée façon la foulée de Drumettaz, malheureusement plus de coureurs devant, derrière moi un barbu s’accroche mais reste à distance, finalement je reprends mon FZ2, et arrive sur une piste forestière, reprend un coureur en bleu vu avant le R1 ( !)(et tous ceux que je reprendrais étaient partis depuis longtemps), un couple de randonneurs est là je pose la question et JOIE ULTIME eux ont l’air de savoir où ils sont « il reste 2.5 kms, une grosse montée quand même et puis c’est bon », « merci * 3 » et effectivement au bout de la piste on bifurque à droite coup de cul dré dans le pentu mais je pousse avec mes mains façon François d’Haene (oui déjà dit), reprend un coureur, puis un binôme de coureurs, puis le voilà ce foutu col car oui j’avais compris que Mirmande était de l’autre côté de cette **** colline et qu’il faudrait passer, on voit un immense pylône je vois surtout la junior et son pacer (!!), suivi de mon V2 jaune au loin, mais j’abdique pas je monte mains sur les cuisses et passe cette fois deux coureurs dont l’un vu au R1 (quelle fin de course finalement) !

 

 

Nous y voici au Col des Mures !!! A la bascule je m’échappe vite fait mais l’un des deux colle, je relance de plus belle, et dans le mini-single qui coupe le champ visuel je fonce, même si le DTTN est joué on sait jamais il faut limiter l’écart au chrono tant qu’à faire, mais une moto-cross me stresse, idem le mec de devant à l’agonie, je m’écarte, le pilote me dit que le 1er du 46 arrive, au final je reprends le mec à l’agonie en précisant que je suis sur le 26 ( !!), on arrive à la fin du single pas de 1er du 46 derrière mais la route à traverser et que vois-je mon V3 jaune est juste devant donc je fonce et réitère mon final de Vars 2016 à reprendre à 100m de la ligne mon comparse qui ne lutte pas, je pense qu’il est comme moi content d’en terminer et voici le champ d’arrivée avec Ludo Collet qui m’annonce (trop sympa l’arrivée avec Ludo ou Jack qui accueille un par un les coureurs), j'avais préparé ma phrase au micro ("mon objectif était de fumer Sabrina Weber !"), tout le DTTN ou presque est arrivé !!!


Et ceci depuis longtemps........

 


 

De prime abord Albacor me balance son chrono et là je tombe des nues, 43 minutes……. 43 minutes quoi ! Puis le chasse-neige bien entendu, 3h50, ok, il n’y a même pas match, il me dit « belle bataille » tu parles, on parlera même pas de bataille, c’est le BGT version 2017 cette manche, snif…

 

 

A chaud, très déçu… Et frigorifié ! Il me faut attendre Namtar qui a les clefs de la caisse !

A froid, comment être si déçu que ça : j’ai pas eu l’impression de traîner, jusqu’à la montée post-R1 j’étais bien, j’assume d’être parti prudemment surtout quand on voit la fin de course où je pacmanise un peu…



Du coup ?

La fatigue générale ? C’est fin mars, pas terrible en période de pic de forme pour moi…

Le manque de sortie seuil ? (explications corne, sauf que je fais que ça, des sorties seuils !), oh et puis pourquoi chercher, l’important est que j’ai pris du plaisir sur ces sentiers, une course de plus, dans une ambiance intra-coureurs vraiment particulière !!!

 


 

Et puis quand même, voir l’arrivée des premiers du 46 avec notre sange'run Gwen qui remporte la course, devant Frédéric Desplanches qui, grand champion, le félicite ET est ravi de sa course, refaire la course ensuite avec Catherine (qui me colle 11 minutes !! un beau fumage !), vivre l’arrivée de COACH qui fait Top15 et podium, voir Namtar (ENFIN) arriver… Non, c’était un chouette dimanche hein !!!

11 commentaires

Commentaire de Benman posté le 24-03-2017 à 14:35:50

Bouk, suppot de la Corne. Gloire au bobotrail

Commentaire de brague spirit posté le 24-03-2017 à 20:47:15

J'aime,"mettez du fun,dans votre run".

Sinon,la technique des savoyards,en sport co,c'est,ce que,l'on peut appeler,casser les lignes

Commentaire de Albacor38 posté le 30-03-2017 à 20:42:06

Je sais pas comment tu fais pour mémoriser chaque fait de course comme ça c'est impressionnant... Mais bon faudrait voir a courir un peu plutôt que de prendre des notes :)

On fait la belle à Peyrus ? :)

Commentaire de Chasse-Neige posté le 30-03-2017 à 22:47:25

Je sais pas si je dois me réjouir ou m'inquiéter du fait que tu pense si souvent à moi en course ???
Pour Peyrus, l'avantage c'est que (normalement) on attendras pas aussi longtemps Namtar !

Commentaire de Noruas posté le 31-03-2017 à 09:34:31

Ah je n'avais pas vu, je lis de suite et puis je critique !

Commentaire de Noruas posté le 31-03-2017 à 10:09:07

Mon pauvre Bouk, c'est trop roulant comme parcours pour que tu puisses y briller !
Comme toi, je temporise en montée (comprendre je marche comme une grosse limace) et j'envoie tout en descente (je suis au bord de l’asphyxie) mais pour que cela soit efficace sur la durée il faut des côtes longues et/ou très pentue et des descentes techniques, dès qu'il y a trop de faux plats où il faut relancer c'est mort !
Et puis il te faut un pacer pour soutenir ton moral de calimero ! ;)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 31-03-2017 à 10:13:44

Putain j'avais pas vu les choses sous cet angle mais il y a du vrai dans ce que tu écris !!!
En fait : je suis un grand champion !!!
Plus sérieusement pour le roulant il faudrait 6 kilos en moins déjà, et faire de la piste...

Commentaire de Cheville de Miel posté le 31-03-2017 à 11:05:20

Gloire à tes CR qui me font marrer comme une tanche!!!!
MERCI!!!!!

Commentaire de ejouvin posté le 31-03-2017 à 11:36:57

Piou, dommage ce manque de visibilité sur ce CR. Je l'attendais, mais comme cela est une mise à jour du précédent, il n'est pas apparu en premier.

Fan de Pamela le Bouk, rien que pour elle il fallait regarde TPMP ;)

Et merde, les chasseurs sont sympas dans votre coin ? Un mythe s'écroule.

vivement la prochaine course que tu nous ponde un récit de plus.

Commentaire de Corne de chamois posté le 31-03-2017 à 22:41:25

Roulant mirmande ???
Y avait pas 100 mètres de plat

Commentaire de Phénix posté le 02-04-2017 à 10:17:24

J'adore ! tout simplement ! Merci pour ces moments de rires en te lisant !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran