Récit de la course : Le Crapahut des Bédouins 2017, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Le Crapahut des Bédouins

Date : 12/3/2017

Lieu : Le Versoud (Isère)

Affichage : 452 vues

Distance : 18km

Matos : Mon porte-dossard Cross des Coteaux 2013

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Crapahut 2 : Le retour du Bédouin

Première course de l’année pour le Tamanoir qui sort progressivement d’hibernation... 

La première édition du Crapahut avait été une énorme réussite, cette année l'affluence est bien plus grande, notamment grâce à un nouveau parcours plus abordable.

 

Les inscriptions s'affolent bien au-delà des modélisations mathématiques et des sondages qui avaient conduit l’organisation à proposer 150 dossards. Beaucoup de coureurs se sont mordus les doigts de ne pas s’être inscrits plus tôt, tel Albacor qui pour conjurer le sort vient déjà de s’inscrire à l’édition 2018.

 

J'arrive au gymnase encore à moitié endormi, je croise l’Ignoble en campagne qui serre déjà des paluches à tous les participants. Les Tencinois ont répondu présents !  

Récupération des dossards et d'un nouveau maillot collector, que les Champagnards ne renieraient pas....


Le maillot de la première édition



Le Cru 2017 (Copyright Le Girk - Raidlight)
 

Jean-Noël supervise les opérations, aussi stressé quelques minutes avant le départ que s’il sortait d’une séance de hammam... S’il existait un concours de coolitude parmi les organisateurs de course, Jean-No le remporterait haut la main !

Après avoir interprété Johnny l’an passé, Jean-Noël prend le micro et entame un air gai chic et entrainant, repris en chœur par tous les participants.

Mais il faut quand même y aller, et la meute finit par s’élancer tel un seul homme.

Idéalement pensé, le parcours offre une bonne mise en jambe sur le plat avant de passer aux choses sérieuses. Le terrain est bien plus sec que l’an passé, pas de neige, on se met presque à regretter l’absence de boue.

Arrivée au premier ravitaillement, Philippe a lui aussi repris du service en tant que Photographe officiel des courses locales, et accueille les coureurs qui ont déjà laissé quelques plumes dans la bataille.

 

Mais la grimpette continue dans les bois. Les premières féminines sont devant moi  pendant un bon moment, puis elles prennent de l’avance et je ne les revois plus.  on arrive à la séparation avec le petit parcours, encore un effort et on rejoint le point culminant. Grand moment de calme, je me retrouve seul, pas un bruit. Ca valait le coup de se lever ce matin !

Plus de vert que de blanc cette année


La descente arrive, passage au deuxième ravitaillement où on est encore accueillis comme des rois, j’attrape quelques abricots et continue ma route.

Si vous vous voyez sur cette photo, vous courez plus vite que moi...


Beaucoup d’encouragements de tous les bénévoles et les signaleurs que l’on croise, sympa !


Une descente bien roulante, mais déjà ça remonte dans les coteaux, avec un joli sentier en balcon. On rejoint le premier ravito, où Philippe passe à nouveau  tout le monde en revue, un peu plus entamés que pour la première photo...

Descente finale moins surfante que l’an passé, après un bon dénivelé négatif on rejoint la route. Ca fait tout bizarre de faire les derniers mètres sur le bitume… On était mieux là haut !

Passage de l’arche en un peu moins de 1H50, quelques minutes de mieux que l’an passé. Les Tencinois ont bien performé, mention spéciale à Mario qui fait un top 10 et 2ème V2.

Le ravitau est toujours aussi sympa, et on refait la course autour d’un vin chaud après la douche (chaude elle aussi).

Bref, on attend avec impatience la 3ème édition, le Crapahut est d’ores et déjà un incontournable de la course à pied dauphinoise !

3 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 19-03-2017 à 16:30:46

Bien joué Tamanoir !!!
Un peu dég' de ne pas avoir été présent mais hélas on ne peut pas tout faire !

Commentaire de Albacor38 posté le 19-03-2017 à 21:50:24

Le destin voulait donc qu'en 2017 j'ai un dossard pour la MK6 sans la moindre difficulté et pas de dossard pour le Crapahut ! Va comprendre... Privé de saucisson !

Commentaire de l-ignoble posté le 20-03-2017 à 10:23:24

enfin pas m'attendre pour la douche,c'est quand même moyen comme attitude

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran