Récit de la course : Saintélyon 2016, par The Breizh Runner

L'auteur : The Breizh Runner

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2016

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 935 vues

Distance : 72km

Matos : Hoka Challenger ATR (Parfait)
Chaussettes Injinji
Collants 3/4 et manchons
2 couches en haut
Sac + bonnet, gants et un buff dans le cou

Objectif : Se dépenser

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Un breton en solo sur la STL

Inscrit dès le 1er jour, c'est mon objectif 2016. Ma 2eme grosse course après le grand trail des Templiers 2015. Cette année la problématique est différente : je suis papa depuis fin aout, comment gérer le manque de sommeil et comment organiser l'entrainement ? Ben à l'arrache. Je pars sur un objectif de 9h59. Après la naissance de ma fille je ne cours pas du tout pendant 15 jours, ensuite j'ai fait ce que je pouvais. Pas mal de petites sorties le soir, 3 longues de 32km et une course nature de 52km à la mi-octobre qui se passe très bien. Par contre, tout le mois de novembre je plafonne à 30/35km par semaine et ne dors vraiment pas assez... mais je pouponne et suis heureux. Départ le vendredi 2/12 de Stuttgart et nous arrivons à l'hotel à Lyon vers 20h. Après 3 changements de chambre et qques autres péripéties, c'est bien énervé que je me couche vers minuit. Très mauvaise nuit donc, meme si l'hotel a géré les problèmes rencontrés. Ptit-dej, on récupère la poussette de location, retrouve mon pote et sa copine et allons récupérer les dossards. A ce moment je doute de pouvoir tenir toute la nuit et fait part de mes doutes à mon pote, mon seul objectif devient : etre finisher, il rigole et me dit que tout va bien se passer. En effet, à partir de ce moment, tout va super bien se passer. Le retrait des dossards, la petite balade dans le hall, les bouteilles de St Yorre offertes, le cadeau. Superbe orga, et bénévoles adorables, il faut le reconnaitre et le dire. Déjeuner puis tentative de sieste, impossible de dormir mais je me suis bien reposé quand meme. Navette pour ST Etienne et hop direct au Flore. Le Flore c'est tout simplement génial. J'ai rencontré Franck briévement dans les toilettes et ai pu le remercier d'avoir organisé cet AAB. Il fait bon, la bouffe est bonne, on rencontre des gens sympas, on peut se préparer peinard, des conditions vraiment idéales. A 23h15 on laisse les sacs à la consigne et direction la ligne de départ. Avec mon pote nous partirons finalement à minuit, dans la 3eme vague. Nous partons vraiment tranquilement, j'ai totalement oublier mon manque de sommeil, d'entrainement, je n'ai acune appréhension, je suis heureux d'etre la !

quelques souvenirs pele-mele :

N'allumer la frontale qu'au KM 8

une petite chute sans gravité due à une plaque de verglas

se retourner et etre émerveillé par la file de frontales à plusieurs reprises

le Mr bléssé et grelotant avant la grosse cote dont j'ai oublier le nom, rien de grave pour lui j'espère...

mon pote qui a besoin d'arrets techniques toutes les heures, finalement on se perdra au km 32/33 je crois. Il a bouffé comme un goret au Flore tellement c'était bon Rigolant

le public au milieu de nulle part, en pleine nuit, dans le froid... chapeau !

les bénévoles adorables, les ravitos nickel

quelques échangent sympas avec d'autres coureurs, dont un espagnol.

voir les animaux dans les champs

seuls 3 petits bouchons (pour moi)

Pas trop de gels par terre mais trop quand meme....

2 mecs avec des batons alors que c'est interdit

ma femme et ma fille à 1km de l'arrivée alors que je ne m'y attendais pas = larmes aux yeux

douche chaude à l'arrivée, recup du sac super facile et rapide, ravito + repas après la douche, le t-shirt de finisher est sympa. Orga nickel.

je termine en 9h13 et je n'en reviens toujours pas.... je suis parti doucement, allure constante, j'ai énormément doublé sur les 20 derniers km. Aucune douleur, pas de coup de mou, juste un peu froid au début. Cette course s'est passée pour moi de manière extraordinaire, que du plaisir, du coup j'ai envie de revenir en 2017 pour essayer de taper un chrono.

Nous sommes resté quelques jours histoire de visiter Lyon et de bien manger, vraiment chouette.

Une belle ville, une superbe course, j'ai bien aimé courir de nuit, que du bonheur. Je pense que je reviendrai Cool

5 commentaires

Commentaire de Khioube posté le 12-12-2016 à 12:26:08

Félicitations, à plusieurs égards ! En tant que papa d'une petite fille née en août, je ne pouvais qu'apprécier ton compte-rendu ! Ravi que notre belle ville t'ait plu et que tu comptes revenir !

Commentaire de The Breizh Runner posté le 12-12-2016 à 13:13:05

Merci Khioube, franchement j'ai adoré la ville, la Gastronomie et la STL. Je serais de retour, mon pote pareil, il me parle deja de venir pour le LUT :)

Commentaire de Khioube posté le 13-12-2016 à 08:13:34

Je confirme que le LUT est une chouette course, je ne la rate jamais ! Je connais très bien le coin mais ils arrivent encore à me surprendre. Et puis il fait souvent une météo propice à la découverte de la ville, c'est parfait pour ceux qui connaissent mal Lyon !

Commentaire de Arclusaz posté le 12-12-2016 à 21:14:36

Bravo ! la recette pour faire de belles courses est donc simple : faire des enfants et....passer un moment dans les toilettes avec Franck !!!!!!

Commentaire de The Breizh Runner posté le 13-12-2016 à 12:09:03

Merci Arclusaz, j'ai envie de revenir l'année prochaine....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran