Récit de la course : Saintélyon 2016, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : Saintélyon

Date : 3/12/2016

Lieu : St étienne (Loire)

Affichage : 1333 vues

Distance : 72km

Objectif : Balade

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

N'en déplaise à la Corne...


SuuntoMovie2016-12-04T000021.000 par lenclume38

  

Des mois que je n'avais plus pris un clavier pour laisser des impressions de course.

 

Si les émotions sont toujours là (souvenirs empreints de magie de mon relais 1 à l'UTV, une nocturne des Teppes qui mérite 1000 éloges et tant d'autres encore...) le temps me manque au moins autant que l'inspiration pour mettre le tout en récit.

 

Mais alors que les courbatures et l'euphorie de la Sainté-Lyon se sont estompées je n'imagine pas une seconde ne pas revenir sur ce dossard bien improbable...

 

Car il faut vous dire qu'au soir du 13 Novembre dernier la saison était terminée après un trail de Montagnole un peu laborieux. Les runnings en hivernage et le nez à la fenêtre à guetter les premiers flocons pour chausser les skatings.

 

C'était sans compter sur les facéties du cousin Arclusaz ....

 

11:47 le vendredi 18 Novembre : un mail dans ma messagerie....

 

 

"Salut les cousins,

 

Qu'est-ce que vous faites dans la nuit du samedi 03 au dimanche 04 décembre ?


Rien ?

 

ça tombe bien, j'ai une proposition à vous faire.

 

Après 15 jours sans sport et 10 jours d'antibio, il ne serait probablement pas très prudent que je m'aligne comme prévu sur la SaintéLyon, même en marchant souvent dans le seul but de finir.

 

Je vous donne donc avec plaisir mon dossard.

Bien sur, vous allez me dire que vous n'êtes pas entrainés pour cette distance, que ce n'est pas une course qui vous fait envie, .....

 

Mais, c'est pas grave, justement  : profitez de l'occasion pour venir découvrir ce gros bazar et vous faire votre avis en faisant une course "d'observation", la truffe au vent, sans objectif puisque vous ne l'avez pas préparée.

 

J'irai probablement au départ, on pourra manger ensemble au Flore et je serai aussi à l'arrivée pour voir les copains : je peux donc vous assurer la logistique de transport entre Lyon et Sainté.

 

Réfléchissez vite, je commence par vous et après je vais proposer le truc à d'autres kikoureurs (et probablement à la Corne !)."

 


(Toi ma chérie t'es venue découvrir le gros bazar d'Arclusaz !)

 


11:48 … Le mobile sonne. Appel du frangin (BipBip73) : "T'as vu le mail de Laurent ? On y va ?"

 

 

"Bien sûr qu'on y va couillon ! Comment pourrait- il en être autrement !?!  Pas question que je te laisse faire une connerie tout seul !"

 

Et me voilà parti à racheter le dossard d'Icecool étoile montante de la course à pieds mais qui délaisse désormais les baskets pour s'adonner à sa nouvelle passion pour les tatamis...

 

 (Si tu vas à la STL j'te pète le dos !)


Et un certain soir de Décembre, sans entrainement spécifique mais avec, c'est vrai, un beau volume sur l'année, nous voilà prêts à affronter cette mythique Sainté-Lyon...

 

 


Pour nous la STL commence au Flore : Ambiance feutrée et calme, tables isolées, pâtes excellentes et à volonté et stars du forum à tous les étages: J'ai l'impression d'avoir accès au salon VIP de la course ! L’illustre Benman me dédicace son magnifique récit de la SaintéLyon 2015 ...


(Comment ça c'est un faux ?!?!?)


... puis c’est la chasse aux quelques cm² d’espace libres pour nous reposer, Jeff, Namtar et moi...

 

 

Car l'autre point marquant de la STL c'est l'attente. Cette looongue attente avant le départ à minuit où l'on vérifie 10 fois le paquetage, où l'on "nok" tout ce qui mérite de l'être et où l'on tente désespérément aussi de somnoler la tête à 10 cm des pieds du voisin de gauche et à 15cm du bide (en pleine de digestion de sa livre de pâtes forcément) de son voisin de droite.

 

 

Mais quand l'heure arrive enfin ce serait mentir que de dire qu'il n'y a pas une pointe d’émotion à rejoindre cette arche mythique et la foule incroyable des coureurs.

 

 

(Arrivés vers 23:20 nous sommes pourtant déjà bien loin sur la ligne. Nous partirons en fait sur la 3ème vague. Finalement LA vague car c'est celle qui, précisément, partira à 0:00 dans le timing précis qui a fait de cette course une légende)

 

(Quand tu attends LA vague...)


L'affluence c'est encore l’autre particularité de cette course. Des milliers de coureurs au départ. Des chemins bondés : On ne court jamais seul sur la STL. Du premier mètre jusqu’au 72.000ème et dernier : Agoraphobes s’abstenir. Mais pour autant je n’ai jamais ressenti de gêne. Ni en course, ni même aux ravitos contrairement à tout ce que j’avais pu lire ou entendre dire des éditions précédentes. Une énorme progression manifestement de ce point de vue là en terme d’organisation .


(Rencontre du 3ème type - Chasse -neige en fait - au KM18)



Et puis cela donne des images de pure magie : Savoir simplement tourner la tête, découvrir cette myriade lumineuse qui scintille sur des kilomètres : rien que ces moments là valent le déplacement.

 


 

La distance n’aura pas été si difficile à gérer même s’il est peu commun, pour moi, de découvrir un panneau : « Arrivée 45KM » après déjà 3 heures de course : pas de gros coups de mou, pas de pépin digestif, pas de lassitude … juste une douleur au genou gauche (toujours lui !) qui m’a un peu empoisonné la vie entre … Saint-Genoux (!) et Soucieu (!!) pour finalement disparaitre progressivement…

 

 

(On dirait qu'ça tire...)


Le profil de course reste très roulant, hormis quelques coups de cul dont en particulier celui de Saint André la Côte que les mystères de la tectonique des plaques à dû transporter de l’Isère ou de la Savoie voisine jusque là tant sa pente dénote au milieu des vallons du Forez et du Lyonnais…


D’ailleurs, à propos de profil on peut évoquer aussi celui du coureur de la STL : Beaucoup plus routard que traileur : à la moindre irrégularité du terrain vous doublez des wagons de concurrents littéralement scotchés dans la pente mais qui vous reprennent au train dans les (nombreuses) portions de bitume.

 

 


Finalement c’est surtout le froid qui aura été délicat à gérer. Malgré mes 3 couches (oui je suis vétéran pourquoi ?  ) et des arrêts express aux ravitos il n’était jamais bien loin. Prêt à vous saisir et vous mordre le bout des doigts ou, plus insidieusement encore, à faire se dérober la chaussure sur le verglas…



(Un concurrent attend son relayeur à Sainte-Catherine)


J’avais heureusement des armes secrètes : des chaufferettes à mains et une … à gosier, production locale et 100% bio de ma très chère Chartreuse.

 


 

Je boucle cette bien belle balade en 9:22, 28 minutes derrière Jeff mais heureux, fier et surpris au final de ne pas être si fatigué que cela malgré la distance et une nuit blanche.


C'est une épreuve qui raisonne vraiment d'une façon particulière il y règne une ambiance spéciale. Je comprends qu'elle soit devenue mythique. Un grand bravo par ailleurs à l'organisation car pour ma part j'ai trouvé que c'était un sans faute (oh le bonheur de la douche propre et chaude en après course !!!!) et un immense merci au public qui toute la nuit et malgré le froid nous aura encouragé, soutenu, réconforté...


Sûr que désormais la tentation sera grande de me frotter à l’ultra… d’ailleurs... tendez bien l’oreille… vous l’entendez ? C’est le chant du Grand Duc qui m’appelle… 

 

 



Allez va ! Puisque c’est par lui que tout à commencé j’emprunte à Arclusaz le mot de la fin : « Nous faisons un beau sport ! »

 

 

 (Pas vrai Namtar ?)

 

 

 

14 commentaires

Commentaire de richard192 posté le 10-12-2016 à 23:08:12

Pas fatigué après une nuit blanche et une arrivée après 9H22! Peut être aurais tu pu aller un peu plus vite?
Bravo Christian pour cette nouvelle étape franchie, tu vas pouvoir m'aider à convaincre tous ces récalcitrants que la STL elle vaut la peine d'être parcourue.
J'en garde un superbe souvenir et j'attends une occase comme la tienne pour y revenir. Le pb c'est que Arcluzaz n'est pas mon cousin....

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-12-2016 à 23:10:26

Mdr !!!

Commentaire de Arclusaz posté le 10-12-2016 à 23:35:40

et pis, j'espère bien ne pas être forfait chaque année (3 de suite, je trouve que ça commence à faire....)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-12-2016 à 23:09:56

Punaise, vous avez couru 72 kilomètres !!!

Commentaire de Benman posté le 10-12-2016 à 23:11:55

Ah ce chant du Grand Duc! 2 belles courses en commun cette année, et sûrement d'autres à venir. Merci pour ta (fausse) dédicace et bravo à la fois pour le défi de la course sans prépa spécifique et pour ce chouette récit, digne d'un grand Duc.

Commentaire de Arclusaz posté le 10-12-2016 à 23:42:18

Les cousins, je le dis sans honte, je suis fier de vous. Bien sur, vous avez fait une très belle course mais surtout vous avez fait preuve d'insouciance pour accepter de petit défi que je vous proposais. Votre impréparation, votre méconnaissance quasi-totale de la course faisaient plaisir à voir. Vous êtes venus sans préjugés, pour voir et vous faire votre propre idée.Grâce à vous, mon dossard a été bien utilisé, merci de m'avoir si bien remplacé. RDV l'année prochaine au Flore ou ailleurs sur les chemins.

Commentaire de L'Dingo posté le 11-12-2016 à 10:17:19

Ce dimanche matin, je me fais un méga-ultra en lisant TOUS les CR StéLyon 2016 (ça fait un paquet de fois le parcours !!).
A te lire la Sté n'a pas trop changé (en mal) depuis plus d'une décennie de Rdv Kikou au Flore et d'errance nocturne au grès d'un parcours très varié.
Merci pour ce flashback.
(et puis la première fois laisse toujours un souvenir spécial.)
.
.
.
Concernant Arclusaz et son "gros bazar", je crois qu'il est en compétition avec l'homme invisible :-) :-)

Commentaire de samontetro posté le 11-12-2016 à 13:51:51

Et Albacor mis le petit doigt dans l'engrenage de l'ultra....
Surtout ne résiste pas à la tentation désormais et viens découvrir le bonheur d'être caramélisé au 70ème km avant de boucler la dernière descente comme si tu venais de prendre le départ ;-)... parce qu'un "cousin" essaie de revenir dans tes foulées!

Commentaire de bipbip73 posté le 11-12-2016 à 20:50:37

encore merci au cousin Arclusaz pour ton dossard, et toute l'organisation.
c'était une bien belle course. je la referais bien de jour pour voir le paysage.
Bien content que l'albacore se soit inscrit au grand duc, va y avoir du sport....

Commentaire de Trixou posté le 12-12-2016 à 09:46:39

Félicitations à toi et Bipbip, et merci pour ce beau CR !

Commentaire de __icecool__ posté le 12-12-2016 à 18:40:46

Trop forts ces frangins ! Je suis vraiment content que vous ayez pu courir cette stl avec plaisir et pas en mode "chemin de croix". Encore bravo !
A bientôt à la ssex ou à Meaudre par exemple.

Commentaire de Jean-Phi posté le 13-12-2016 à 17:33:06

Chouette CR !
Bravo à tous les deux, vous avez pu découvrir que la STL ce n'est pas que l'idée que l'on peut s'en faire à distance. IL y a une vraie magie sur cette course malgré ses imperfections et c'est pour ça qu'on y revient.

Commentaire de Albacor38 posté le 13-12-2016 à 22:33:37

Merci à vous tous pour vos petits mots sympas et autres conseils avant / pendant et après la course. A bientôt sur les chemins (et à la SSEX pour certains)

Commentaire de esther50 posté le 15-12-2016 à 17:16:27

BRAVO pour ta Sté Lyon moi je me suis contentée de la st Express (pour débuter!) mais c'est vraie que c'est tentant quand on lit ton récit....a bientôt!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran