Récit de la course : 8 jours No Finish Line Monaco 2016, par gdraid

L'auteur : gdraid

La course : 8 jours No Finish Line Monaco

Date : 12/11/2016

Lieu : Monaco (Principauté de Monaco)

Affichage : 1738 vues

Distance : 366km

Matos : - Chaussures super amorties HOKA sur des pieds enduits de NOK, jours et nuits (merci Akyléïne de Monaco).

- Short noir, et polos blancs ou colorés en synthétique de 10h00 à 17h00 avant la nuit.
(Si souvent du beau temps !)

- Collant chaud noir pour le soir, et vestes polaires noires, sur polos coton de couleurs diverses pour la nuit.
(nuits fraiches et petit vent souvent du soir après 20h00, jusqu'à 4h00 du matin)

- smartphone comme tout le monde, pour les photos, les messages, le téléphone et la musique ...

Très confortable loge chauffée, d'artistes du Cirque, attenant aux douches, WC très propres, 24h sur 24.
( merci Philippe, je ne le dirai à personne ...)

Repas du soir de qualité, copieux toujours bien chaud, en direct des cuisines d'un grand chef du Stars N'Bar, comme chaque année.
(merci Kate)

Objectif : Terminer

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

AU CLAIR DE LA LUNE . . . la 17 ème no finish line de Monaco

 

 

Au clair de la Lune ... la 17 ème No Finish Line de Monaco

 

 

Le voilà le circuit des 8 jours No Finish Line, barrièré, aux entrées et sorties contrôlées jours et nuits,

 Jamais un circuit de la No Finish Line ne fut aussi beau depuis sa création par Philippe Verdier et ses amis de 1999,

- pour le plaisir des yeux dans la magnifique roseraie de la Princesse Grâce, jusqu’aux bosquets magiques de la mare aux canards,

- pour son ambiance grandiose à travers  un des plus beaux cirques du Monde.

- pour la vue panoramique sur Monaco et la Grande Bleue, tout au long de l’interminable  digue du port de Fontvieille, au départ de l’héliport.

 Jamais un circuit aussi bien sécurisé contre toute agression extérieure, n’aura compté autant de participants inscrits et non inscrits sur cette épreuve devenue gigantesque depuis l’an 2000, unique au monde très spécial de l’Ultra Marathon et au service exclusif d’oeuvres caritatives de Children & Future, telle la prise en charge chaque année, de plus en plus de petits enfants victimes de malformations cardiaques,  ainsi sauvés à Monaco, et ailleurs dans le monde.

 

J’y suis venu pour la première fois en curieux en novembre 2007, lors de la 8ème édition qui produit à la grande surprise générale plus de 95.000 kilomètres et plus de 95.000 Euros !

J’y suis revenu en passionné chaque année, quels que furent mes états de santé, jusqu’à la 17ème édition de novembre 2016, qui produit à la stupéfaction générale des habitués un 17ème record de distance parcourue, à hauteur de plus de 390.000 kilomètres, et plus de 390.000 Euros .

Tout cela, grâce à l’énergie inépuisable des dizaines de bénévoles No Finish Line,  parfaitement encadrés, soutenus depuis toujours par la famille princière de Monaco, par son gouvernement, et par sa municipalité, si exemplaires.

 


Céline BADIN talentueuse photographe, au regard vif comme l’éclair du diaphragme du meilleur appareil photographique, ne m’en voudra pas trop j’espère, d’avoir piraté quelques photos, au détour des pages de facebook ...

 Son souriant complice Luca, me défendra si elle sortait ses griffes de chaton rayé, chaton adorable qu’elle simula durant  les 8 jours et même aussi la nuit.

 Merci Céline, et ronronne tranquillement en compagnie d’un si gentil Luca Papi.



 Parmi ces bénévoles si nombreux, il y avait souvent la nuit aux heures où la foule est au lit, aux heures où les rencontres sur le circuit ou au ravitaillement sont enfin si tranquilles  :

Toujours souriante et serviable, je l’ai baptisée « Adorable » faute de connaitre son petit nom. Petit nom de Noémie, pourtant inscrit jour et nuit sur son badge que je n'ai jamais vu, hypnotisé par son si doux visage.

 

Ma chère Brigitte si pétillante, et sportive, toujours en pleine forme après ses bains de mer à 17°C avant d’arriver sous le chapiteau, à moto parfois et toujours jambes nues ...

 Quelles jambes Brigitte ! ! !

 Je réserve les photos du bas de ton corps  à CLOSER ...

 

Elle ne prenaient pas de gants avec nous !

Seulement pour l’hygiène et couper les bananes...



 

 Un bénévole pas comme les autres, mais tout aussi indispensable durant les 8 jours NFL et parfois très tard la nuit .

Édouard le kiné, et doc aussi, incontesté pour toute la bobologie des milliers de participants ...

 Ici Édouard en pleine action !

 Les cris déchirants parvenant à proximité, n’étaient pas ceux de ses patients, mais les hurlements de ses groupies attendant qu’il se retourne vers elles, pour son célèbre regard enjôleur.


 

 

 

Quelle famille, Frédéric Sandrine & Fils

 Partout sur le terrain de nos souffrances et plaisirs !

 Surtout le soir pour le plaisir de la table, assumant à la perfection les services de restauration, livrés par les cuistots du Stars N’Bar. Encore merci à Kate pour la qualité des soupes délicieuses et des plats chauds servis avec des produits de si bonne qualité !


 Volaille Bio variée, élevée sous nos yeux durant 8 jours !

 Saignée le matin, servie le soir par le cuistot du Stars N' Bar !



 

Line et son regard câlin ! Line toujours  empressée d’offrir le meilleur des accueils .

Line et ses mots trop gentils pour booster ceux que la fatigue et les douleurs dominent.




Murielle la bretonne, belle comme une normande, infatigable au travail, l'oeil attentif aux moindre détail, comme celui d'une fourmi méprisant la cigale ...

 

Elle n'est pas que fourmi !

Et ben Murielle que bois-tu ?

C'est du cidre breton ?

Je m'en doutais Murielle, tu aurais préféré du cidre normand de chez moi !

Le tien, il est casse-pattes ! 

Ne peux  tu même plus t’en relever ? ? ?

Et ben Christine ! Tu n'es pourtant pas bretonne, et tu en redemandes ?

Murielle n'en peut plus, elle appelle le Samu !



 

Mégane trop séduisante sous sa magnifique tignasse rousse, capable d’un sourire  subjuguant de faire marcher un cul de jatte.

Belle à croquer jusqu'à la pointe de ses beaux cheveux !

Infatigable du couteau, qui tranche les oranges, découpe les bananes, qui sait écouter et répondre gentiment sans couper la parole de l’ami de passage.



 

Philippe Verdier toujours présent sur ce vaste champ de bataille, pour la conquête du moindre Euro, au profit de si nombreux enfants en attente de soins chirurgicaux .

 Cette année 2016 encore,  sera une année de grands records !

La No Finish Line c’est chaque année depuis l’an 2000, les  miracles crescendo de sauvetages de petits coeurs  à Monaco !

Hélène son épouse le sait trop bien, elle qui publia il y a peu, un superbe livre de témoignages de cette déjà longue et si belle aventure de l'Ultra Marathon façon Monaco.

Reste t'il quelques livres à vendre au profit de Children & Future ?

Oui sans aucun doute, il suffit pour cela d'en faire la demande sur facebook, sur le mur de la no finish line.

Le mien est si précieux que je ne fait que le prêter, à des amis émerveillés de cet évènement annuel d'entraide, unique au monde !




 

L'animateur et présentateur interroge Céline la Photographe, adorable chaton rayé de notre ami Luca.

 Le présentateur n’a jamais ménagé son énergie et son temps, pour animer depuis 2015 sous le grand chapiteau du Cirque de Fontvieille, une épreuve de 192 heures avec tant de talent !



 

Et lui c'est qui ? Et lui c'est moi  :)

Un clown de plus dans cette jolie loge d’artiste du Grand Cirque Rainier III ...

Un clown propre et bien équipé ! J’en ai fait rire plus d’une, et plus d’un avec mes pitreries.

J’ai même prévu un déambulateur rouge pour m’aider à marcher durant quelques difficiles nuits, quand durant le repas du soir,  quelques boissons assassines  et abusives me faisaient de l’ effet .

Du Dopage ? Non ! du somnifère plutôt , au bon goût de bordeaux,  tel celui offert par l’ami suédois Ulf , d’origine allemande, représentant un grand sponsor de la NFL, la banque Barclays, banque britannique basée à Londres au Royaume-Uni fondée en 1896 mais dont les origines remontent à 1690, banque si utile à Monaco, pour permettre  chaque soir à certains, de tirer un peu de monnaie, avant d’aller au Casino.      ( pas le supermarché, l’autre ...)...

Le luxe pour l' élite NFL en 2015 et 2016 : les douches bien chaudes, les WC bien propres, les loges d'artiste du grand Cirque de Monaco,

Derrière les loges, la salle de muscu en plein air !

 Merci Philippe, fallait pas, j'ai encore pris 2 kilos d'abdominaux !

Les voilà les 20 loges spéciales clowns !

10 en bas, 10 en haut, avec à chaque extrémité  des douches et des WC  en permanentes propretés !

 - Quels artistes les clowns !

Capables si souvent de faire rire, des plus petits aux plus grands, des Bébés pleurnichards jusqu’aux Pépés grincheux.





Photo des plus de 45 inscrits VIP, sur 192 heures NFL avec dossards.

Une partie non négligeable de ces champions ultra marathoniens NFL, sont associés comme moi, à la belle équipe de Sancta Devota , qui malgré moi, et mes pas nonchalants, terminera 1ère équipe des 8 jours NFL 2016 de Monaco !

On m’y devine avec mon dossard n°5 , le 3ème en partant de la gauche.

NOTA :

Sainte Dévote (Sancta Devota en monégasque) est née en Corse en 283. Elle fut élevée par une nourrice chrétienne, elle était victime de la persécution en 304. Réfugiée chez le sénateur Eutychius, qui fut empoisonné peu après par un envoyé de Rome, Sainte Dévote subit le martyre du chevalet, en 312. Au moment où elle expirait, une colombe blanche est sortie de sa bouche. Cette colombe a guidé ensuite la barque car l'embarcation fragile, placée sur les flots par un prêtre et un marinier en destination de l'Afrique, a été prise dans une tempête. La colombe se posa au pied du vallon des Gaumates.
Un pêcheur voulait s'emparer des reliques de la Sainte mais les autres pêcheurs lui prirent sa barque et la brûlèrent pour le punir.
Vers 1070, une chapelle fut construite à l'emplacement où était supposé reposer le corps de Sainte Dévote. Au XIIIe siècle, un prieuré y fut établi.Elle est depuis vénérée, honorée, adorée, priée, par de nombreux chrétiens de Corse, et surtout de Monaco.

 

Mon équipe regrettée MI  des années précédentes, souvent Première devant les meilleures équipes telle l’ ACM (Automobile Club de Monaco) cessa en 2016.  Son sponsoring très généreux chaque année, permit à son incomparable animatrice, la belle et jeune Marie MAES,  de nous mener plusieurs années à la victoire d’équipe.

Nous avons retrouvé Marie sur la ligne de départ de 2016.  Elle nous manifesta sa grande amitié, mêlée de tant de beaux souvenirs avec chacun des équipiers de MI.

Encore merci Marie, de m’avoir toujours accueilli dans ton équipe MI si souvent première malgré mon handicap du coeur.

C’est en grande partie pour des personnes amicales comme toi, que je reviens chaque année depuis novembre 2007, et que je reviendrai tant que mon muscle cardiaque endommagé, me permettra un minimum de performance kilométrique, pour les enfants opérés de malformations de leur petits coeurs, grâce au dévouement des amies et amis de l'association Children & Future.




 La Fondation Sancta Devota a pour but d'apporter un soutien financier à des projets à vocation humanitaire et écologique.

La Fondation Sancta Devota gère  les droits de Ravel, notamment le boléro, tombé dans le domaine public cette année 2016.

Association de Monaco à but non lucratif.

 

 

 



 Encore merci Eddy le bénévole discret, charmant, hyper actif de jour et de nuit. En novembre 2016 comme en 2015 déjà, tu nous présentes un gros coeur de bougies, en hommage et en souvenir des victimes du 13 novembre 2015 à Paris !

En quelques minutes une à une, chacune des bougies s’éclaire jusqu’à ceux qu’on ne pourra jamais oublier ...




Quelle bonne surprise le dimanche matin  !

je les méritais bien, je m'appelle Boulanger !

Je sais les faire et les manger !





 Les 2 seuls français à oser continuer, à Privas et à Monaco, contre vents et marées, les redoutables épreuves de course à pieds en 6 à 8 jours sans aucune aide de la France.

 Respect Gérard ! Respect Philippe !

Ils ont au moins deux points communs :

-       la passion de la CAP

-       l'amour de l'humanité




 

Durant 8 jours et 8 nuits, Luca et Laurent étaient toujours assis, souriants, heureux d'une si belle vie de bagnards, dans la prison NFL de Monaco, sous les regards étonnés de milliers de participants.

Au moment de tous comptes du dernier dimanche NFL, tous deux se classaient largement devant moi ? ? ?

Moi, qui me souviens-je, marchais sans jamais m'asseoir, lentement mais sûrement vers une victoire sur ces 2 condamnés, plus fainéants que forçats.

 Ou bien peut-être, blotti dans ma loge d'artiste durant certains longs repos, ai-je le plus marché durant mes rêves de gloire, que marché réellement sur la longue digue de nuit au clair de lune, lune aussi rousse à sa levée, que la jolie coiffure de la belle Mégane, qui coupait jour et nuit pour nous tous, oranges et bananes.

Seuls quelques rares initiés de la NFL 2016 comprendront ...

Plus que des bagnards, des aigles ces deux là !

Et moi pôvre escargot je ne reste qu' en bas ...


 

 Il me semblait bien que nos deux forçats avaient des complices sur les 1400 mètres du chemin de ronde du bagne NFL de Monaco !

Sans doute Frédéric et même Sandrine son épouse et son fils, les matons de service de ces repris de justice ...

Aucune paranoïa dans mes propos, ou si peu ...

 

Non ce n'est pas le Bagnard qui ronfle dans la poussette, c'est son boulet !

 

Freddy aussi est un bagnard , mais un bagnard Suisse, !

Son boulet est en chocolat ...


Frédéric °°°°°° Hic °°°°°°  les yeux vitreux  hésite :

Je leur en demande un verre, ou je leur pique la bouteille ? ? ?





Didier sur les 8 jours NFL ! Un surhomme ?

Non sans doute pas.

Un homme parfaitement organisé dans sa tête et dans son corps.

Alors un génie ?

Peut-être, tellement il est performant, même en d'autres domaines ...




Robert et Bernard, un duo de champions des 8 jours NFL , peut  cacher un autre duo, juste derrière, à droite .

 De la tignasse bouclée et romantique de Luca, jaillit sa visière de casquette jaune, et apparait le menton finement barbu de notre ami Didier.





Sur ce fond de ciel à la Van Gogh, vous êtes façon Gauguin , tendres, belle et beau, comme les amoureux de Peynet

Très souvent cachée dans sa pelure de chat rayé, j'ai ignoré durant 8 jours et 8 nuits que Céline fut aussi mignonne que chat ...

Quelle chance tu as Luca, d'entendre si souvent, le doux ronronnement de ce petit félin, ta belle Céline Badin !

Vous m'avez ému tous les deux !

Chaque jour, chaque nuit à votre rencontre,  la course et la marche paraissaient plus faciles !






 J'ai admiré le courage et le mental d'Emmanuelle, parait-il blessée au genou au cours des 8 jours !

 Son sourire est un remède pour tous, contre l’envie d’abandon.

 

 

 

 Plus de 500 km en 2016 ! ! !

 Bravo Gérard Faggio, !  Toujours jeune et brillant Vétéran 4 !

 Cela fait dix ans que je te retrouve sur les 8 jours NFL, et tu es chaque année en progrès !

 

 

 

 Sur l’impeccable longue digue du port de Fontvieille .

 À l’allée vers le port, trônent sur les hauteurs à gauche, la prestigieuse cathédrale de Monaco, puis le musée océanographique français , sur un fond de ciel et de mer très bleu.

Sur l’impeccable longue digue du port de Fontvieille.

 Au retour vers l'héliport, on aperçoit au dessus de la mer, les 2 plateformes d’atterrissages des hélicoptères de liaison avec l’aéroport de Nice.

 

 Chaque soir au coucher du soleil, sur la digue de toute beauté, tombe la fatigue, et le jour aussi ...

 


 Chicane sur la digue ?

 Au pays du Prince de Monaco la sécurité est Reine !

 Comme au grand Prix F1 les amis de l'ACM ont placé une chicane sur la digue, pour ralentir la course des 8 jours NFL !

 Ici les sorties de piste s'appellent des plongeons !

 Eau de mer à 16°C !

 C'est Brigitte qui nous l'a dit, chaque matin après son bain ...




 

Au clair de la Lune, pour mon ami le bagnard Laurent Armand

Quand lune rousse se pointe à l'horizon,

je stoppe pour la photo, je suis plein de frissons,

mon boulet, de bagnard, est noir comme du charbon.

Je changerais bien de boule, mais comment faire ?

Sauter la haut, si haut, oui si haut, jouer la fille de l'air,

dans mon costume rayé, je ne sais pas le faire !

La lune rousse, grim...pe grimpe doucement,

sa couleur blanchie tout, tout, tout le fond du firmament,

comme une boule de neige, fondant jusqu'au au zénith,

maintenant je la vois, je la vois si petite !

Mon boulet noir, se moque de moi, tout au bout de sa chaine,

il sait déjà combien je ressens de la haine.

Mon rêve s'est envolé en près d'une heure ou deux,

je suis très malheureux.

Cette photo si belle, soudain  me console,

je sais grâce à la lune, qu'il y a un bagne la haut,

qui s’appelle l'enfer.

J' chuis mieux à Monaco !

Bien moins haut, haut, haut, si haut, et surtout bien moins chaud ...

Quand lune rousse, se pointe à l'horizon,

j'ai des frissons ...








 C'est le podium des tortues des 8 jours NFL 2016 !

 De gauche à droite,

- le 1er Didier, qui peine à rejoindre les autres,

 - le 2ème Robert, sans son béret ( c'est rare ? ) ,

 - les 3èmes ex et Co, Bernard et Mimi qui ne le lâche même pas pour aller faire pipi à la caravane,

 - le suivant le 5ème, le plus grand, c'est Luca sans sa tignasse, afin qu'on le voyasse avec son grand sourire,

 et au bout du podium, un peu tricheuse quand même,

- la 6ème c'est Céline sa voisine, nue comme une tortue, sans sa peau de chat rayé.



Mais une vraie championne était là, même sur le vrai podium !


 Il n’ y avait pas que des tortues sur le circuit de Monaco, nous avons eu encore cette année, l’honneur d’être souvent doublés et même parfois avec sa fille de 10 ans, par Paula Radcliffe, la meilleure marathonienne du monde depuis 2003, avec son chrono prestigieux de 2h15’25'' !





Pour l'ambiance musicale de ce vrai podium du dimanche 20 novembre !


Les carabiniers du Prince !

Quel honneur musical pour clore avec le podium, ces 8 jours merveilleux de la NFL de Monaco !





Sur ce parcours enchanteur, des sculptures en pleine nature, offertes gracieusement au plaisir des yeux de tous ici, et dans tout  Monaco !


 Hommage aux Éléphants du Cirque, de Rolf KNIE 2016

 en second plan le Motophant du niçois Armand 1988

Éléphants domestiques capables de tout, même d'énorme amitié, comme l'apprécie tant je pense, la Princesse Stéphanie aux yeux si brillants de tendresse.



Non ce n'est pas une éléphante Incertain

 Woman who's is smoking a cigaret, de Fernando Botero 1987




 Cavalier nu à la lance, au dos planté par un épieu

Personne à Monaco n'a su m'en dire plus, sur cette imposante sculpture érigée très haut, vers l'entrée de la digue de Fontvieille ?




 

 Les yeux bandés, Servi Muti, de Roberto Barni 1990

 Au dessus du grand chapiteau du Grand Cirque de Monaco

 surplombant le circuit de la NFL

 Bien des coureurs et marcheurs têtes baissées,  n’ont jamais aperçu cet ouvrage, même au fil de centaines de tours du circuit de 1400 mètres.






 Au fond en arrière plan, la Tête de Chien au loin veille sur Monaco, comme un patou fidèle veille sur son troupeau.

Au dessous dans une allée de Fontvieille,  près d’une école maternelle, et d’un square d’enfants, ce Clown  nous rappelle les Dix Commandements des Droits de l’Enfant.


 À côté de l’école maternelle, sur le circuit de la NFL ...

Ce Clown est entouré de cinq Enfants, symboles des cinq continents

 La Fontaine des Droits de l'Enfant, de Franco Maschio 2000

Sur le parterre de cette fontaine, scellés dans le ciment, de nombreux galets portent gravées, les signatures de personnages prestigieux, de notre époque si extraordinaire, mais si mondialement méconnue.



 

 

  Je n'ai vu qu'à Monaco, qu'on pouvait vérifier en public, que cette convention fut signée pour le monde entier !
            Je n'ai vu qu'à Monaco, que cette Convention sur les droits de l'Enfant était vraiment respectée !            .

               Convention sur les droits de l’Enfant

1              CHAQUE ENFANT A LE DROIT A LA VIE

2              CHAQUE ENFANT A LE DROIT DE MANGER A SA FAIM ET D’ETRE SOIGNÉ

3              CHAQUE ENFANT A LE DROIT A UNE FAMILLE ET A UN FOYER

4              CHAQUE ENFANT A LE DROIT DE VIVRE DANS LA DIGNITÉ

5              CHAQUE ENFANT A LE DROIT D’ETRE PROTEGE CONTRE L’EXPLOITATION PAR LE                           TRAVAIL

6              CHAQUE ENFANT A LE DROIT D’ETRE PROTEGE CONTRE L’EXPLOITATION ET LA                             VIOLENCE SEXUELLE

7              CHAQUE ENFANT A LE DROIT D’ETRE PROTEGE CONTRE TOUTE FORME DE VIOLENCE

8              CHAQUE ENFANT A LE DROIT DE NE PAS RISQUER SA VIE A LA GUERRE

9              CHAQUE ENFANT A LE DROIT D’ALLER A L’ECOLE GRATUITEMENT ET DE JOUER

10            CHAQUE ENFANT A LE DROIT A L’EXPRESSION

 

 

 Surgissant de la pierre brute, 2 têtes blanches polies, de Blake 1989


 Nègre blanc, ou Blanc négroïde ?

 Peu importe c’est un terrien sortie des entrailles de la roche, il y a des millions d’années !



 Evolution, d'Emma de Sigaldi 1979

 Evolution de quoi ? Je me pose depuis plus d’un an la question ...

 L’intelligence immense d’Emma écrase terriblement mon esprit minuscule !

 Malgré mon désespoir de n’y rien comprendre, j’ai adoré passer et repasser en 2015, puis dernièrement en 2016, des centaines de fois, devant cette merveille d’Évolution !




 LA GRANDE LAVEUSE, de Renoir-Cutno, 1917

Quelle belle machine à laver !

On doit pouvoir faire tant de chose avec, pense le phallocrate qui sommeille toujours en moi .

 Son homme a bien de la chance pour ses chaussettes, ses chemises et ses caleçons !




 Jaillissant de plaisir, le Q par dessus tête, comme une femme fontaine, la Nature s’éclate !


 LA GRANDE LAVEUSE, tourne t’elle le dos pour éviter les gouttes,

 ou alors par dépit d’être seule, sans plaisir ?



 Même nos amis les arbres abusant de puissants aphrodisiaques tel le poivre, chopent des maladies sexuellement transmissibles,  pas vraiment belles à voir !

 Ce puissant SCHINUS croyait trouver le Pérou à Monaco ...




 Les Atlantes en plein jeu,  aux abords du circuit NFL, juste à côté de l’héliport.

 Pas étonnant que la plupart des femmes préfèrent jouer avec de tels hommes, et non pas  parler chiffon, comme celui qui vole au dessus de leurs têtes ...






   
   

PASSO A DUE, de Cavallini 1982

Petit crochet de 100 mètres dans la splendide Roseraie  "Princesse Grâce", sur l’ancien circuit NFL 2015, pour admirer encore ces formes si sensuelles.




Des sculpteur de génie il y en a, et il y en aura tant et tant pour témoigner du pire et du mieux vécu sur notre planète, et même bientôt ailleurs au plus profond des cieux.

Il y en a donc bien-sûr à Monaco !

 

MATEO MORNAR, du bijou minuscule, à la sculpture gigantesque !


Un exceptionnel sculpteur contemporain en activité à MONACO


 

Récréation Matéo Mornar Monaco
Matériel: bronze / Mesures: 300x170x120 cm / Poids: 250 kg


J’ai rencontré Matéo sur l’ancien circuit NFL en novembre 2014.  Nous marchions tous les deux bavardant de tout et de rien, d’Ultra marathon et de la météo, quand il m’apprit qu’il était sculpteur sur le bord du quai Antoine Ier. 

Je lui dis que je regrettais la disparition d'une étonnante énorme statue de bronze proche de la terrasse du Stars N’Bar, en novembre 2013.

Il me répondit en souriant : Vous aimez ?

Elle est de moi, si vous souhaitez la revoir elle est encore dans le hall de l’immeuble qui conduit à mon atelier.

Et de cette discussion amicale,  Matéo m’invita à visiter l’Atelier gigantesque du premier étage, où s’affairaient de jeunes sculpteurs en étude, sur des créations phénoménales.

Le tutoiement et l’amitié furent de rigueur durant ces quelques jours de rencontre de novembre 2014.

Il m’offrit simplement un énorme magnifique album récent réalisé, sur sa vie, et sur son oeuvre d’artiste mondialement connu.

 Je ne l’ai jamais revu sur les circuits NFL de Fontvieille de 2015 et 2016 derniers.

Je n’oserais jamais le déranger en novembre 2017 dans son antre magique, et pourtant ...


"Récréation" exposée jour et nuit en 2013, sur le quai Antoine Ier





 Mer, Soleil et Nuages ... sur Monaco en novembre 2016

 Poème de Louise Ackermann pour d’aussi beaux nuages ...

 Levez les yeux ! C’est moi qui passe sur vos têtes,
Diaphane et léger, libre dans le ciel pur ;
L’aile ouverte, attendant le souffle des tempêtes,
Je plonge et nage en plein azur.

Comme un mirage errant, je flotte et je voyage.
Coloré par l’aurore et le soir tour à tour,
Miroir aérien, je reflète au passage
Les sourires changeants du jour.

Le soleil me rencontre au bout de sa carrière
Couché sur l’horizon dont j’enflamme le bord ;
Dans mes flancs transparents le roi de la lumière
Lance en fuyant ses flèches d’or.


Même sans Clair de lune,

du matin au soir, par les jeux de lumière du soleil levant et du soleil couchant, l'horizon de Monaco est toujours magnifique !

Huit jours d'épreuve c'est très long !

Il faut un fort mental pour boucler 192 heures,

quelles que soient les souffrances,

quel que soit le sexe, et

quel que soit l'âge du combattant !

Pour faire un tel récit, il faut du temps aussi, plus de 8 jours j'ai mis ...

Bonne lecture si le coeur vous en dit.

En ce qui me concerne, c'est pour lui, ce coeur des tous petits, que j'y reviens chaque année.

Jean-Claude,  pseudo = gdraid sur Kikourou Langue tirée


film réalisé par NFL Monaco

http://www.nofinishline.com/resultats.php?annee=2012



13 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 04-12-2016 à 10:48:59

Merci pour ce retour à ta participation à cette épreuve d'ultra et d'extra terrestres et humains !!!

Commentaire de gdraid posté le 04-12-2016 à 15:17:54

Merci Philippe, ton commentaire me touche, mais quand tu l'as lu il n'était qu'à moitié réalisé ... JC

Commentaire de philkikou posté le 04-12-2016 à 18:43:01

poétique (belle inspiration " le boulet-lune du Bagnard " , artistique, .. il y a de tout dans ce récit !!!

Que du bonheur à lire, à parcourir, tout sourire, et courir t'inspire !!!

Encore merci d'avoir pris le temps de nous faire partager ton aventure sportive et humaine

Commentaire de mico34 posté le 04-12-2016 à 18:43:36

Très beau récit comme d'habitude. Bravo

Commentaire de gdraid posté le 04-12-2016 à 20:13:53

Merci ma chère petite Mireille, toujours si discrète sur ce merveilleux circuit, heureusement souvent sec, mais si douloureux parfois.
Tu me doublais souvent avec légèreté, comme poussée par le léger vent de la longue digue.
Je sais ce que représentent tes 515km accomplis sous mes yeux, et j'en profite pour t'en féliciter de tout mon coeur.

Commentaire de hprsverdier posté le 05-12-2016 à 10:31:09

Merci Jean Claude pour ce si merveilleux et émouvant témoignage, bravo !
La jeune & jolie fille s'appelle Noémie, c'est la fille de François Montero.
Il reste bien entendu des livres à la vente, ils étaient à l'inscription, mais nous pouvons t'en adresser.
La photo de la belle équipe sancta devota (vestes vertes) est en fait la photo de tous les coureurs des 8j après le debriefing. La fondation Sancta Devota gère en fait les droits de Ravel, notamment le boléro, tombé dans le domaine public cette année.
MI est une société d'interim, Monégasque d'intervention et non Monaco Investisment même si ca fait plus glamour ...à priori ils reprendront le sponsoring en 2017

Merci cher escargot baveur de ton récit si savoureux, si documenté et tourné autour de la culture, œuvres d'art et poèmes, c'est si rare dans ce milieu.

Tu as mérité ta loge d'artiste à vie !



Bien amicalement,

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 05-12-2016 à 18:56:54

C'est un plaisir d'avoir des nouvelles de toi, Jean-Claude. Même si je reste un adepte du "court" (jusqu'au marathon quand même), je dois dire que si j'ai fait le 24 h de la NFL Paris l'année dernière, c'est un peu à cause de toi... et j'en ai bavé !

Commentaire de gdraid posté le 06-12-2016 à 00:28:16

Merci Thierry, pour ce compliment touchant.

Tu abordes l'Ultra Marathon, disciplines douloureuses au début s'il en est !
Tu commences par la plus difficile, celle des 24h00.

Bienvenu dans ce monde étrange, où la passion côtoie le masochisme dans un duel de 24h00, duquel on ressort mort de fatigue dans les heures qui suivent, et mort de douleur souvent, dans les jours suivants...

Difficile discipline car elle demande un très fort mental, en plus d'une bonne condition physique, en plus d'une bonne intelligence de gestion, en plus d'une capacité à rester sur le terrain durant les 24 heures, avec pour seuls arrêts, les ravitaillements en "juste ce qu'il faut, quand il le faut, et comme il faut !

Les risques redoutés sont la déshydratation, l'hypoglycémie, l'hypothermie, les troubles douloureux de l'estomac, les crampes, les tendinites, les périostites, les problèmes de releveurs, les problèmes de phlyctènes, les somnolences incontrôlables, par exemples ...

Atteindre 150 km est très honorable pour un débutant quel que soit son âge.
Atteindre 200km pour quiconque est passionné de cette discipline, est méritant.
Atteindre 240km pour n'importe quel spécialiste, est flatteur.
Atteindre plus de 240 km pour tout le monde est un rêve difficile à réaliser.

Bien amicalement, Jean-Claude

Commentaire de Papillon posté le 07-12-2016 à 13:31:28

Superbe récit, qui met tellement en avant l'armée des bénévoles qui mous permettent d'avoir tant de plaisir!!!!!
Très joli et très humain. Paula Radcliffe, je me demandais justement ce qu'elle devenait! Maintenant, je sais!

Commentaire de gdraid posté le 07-12-2016 à 15:11:46


Merci Cécile, comme toi et Lucine, Paula aussi voltige toujours comme un Papillon avec sa chenille, et butine rapidement sur les allées magnifiques et fleuries de la No Finish Line à Monaco. Bises JC

Commentaire de Benman posté le 26-12-2016 à 22:18:55

Je découvre petit à petit grâce à de beaux récits comme le tien ces épreuves monumentales. Monumentales comme toutes les oeuvres d'art photographiées, et comme ce récit en forme d'auberge monégasque, au gout typiquement espagnol.

Commentaire de Aiaccinu posté le 12-01-2017 à 07:54:45

j'adore te lire ! Faire abstraction du temps, du kilomètre et ne retenir que l'essentiel : l'humain.
Une gigantesque postface qui nous fait humer l'ambiance de ces 8 jours sans jamais aborder les faits de course.

bravo

Commentaire de gdraid posté le 12-01-2017 à 23:46:31


Merci mon ami corse Aiaccinu, je n'oublierai jamais ta si belle citation sur un de mes récits :
"A strada bedda, un hé mai longa"
Jean-Claude

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran