Récit de la course : La Montée du Grand Ballon 2014, par Siberian wolf 10

L'auteur : Siberian wolf 10

La course : La Montée du Grand Ballon

Date : 15/6/2014

Lieu : Willer Sur Thur (Haut-Rhin)

Affichage : 458 vues

Distance : 13.5km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

8 minutes de plus et un engouement populaire moindre

Dimanche 15 juin 2014. J’ai participé à la montée du Grand Ballon,  au départ de Willer-sur-Thur (68). C’est une course que j’avais déjà effectué en 2009.  

La distance est de 13,2 km pour les hommes (et 1241m de dénivelé), seulement 8,5 km pour les femmes et cadets qui partent 30 minutes avant. Une bizarrerie qui reste car sur presque toutes les autres courses, les hommes et les femmes courent ensemble sur la même distance.  J’ai dormi la veille à un hôtel à Thann (68) mais je suis tout de même venu avec ma voiture car ayant le lendemain à 16h un rendez-vous dans le Gard pour une formation de comptabilité, le train aurait fait juste pour être prêt. Et pour ce qui est de la SNCF, beaucoup d’agents étaient en grève depuis quelques jours, beaucoup de trains annulés, semant la pagaille y compris pour des élèves passant le baccalauréat ! Les agents SNCF protestaient contre la réforme ferroviaire, pas très claire mais voulue par l’Union Européenne.

J’ai la veille été chercher mon dossard et le tee-shirt. Le départ est fixé à 10h pour les hommes. Cela change de 2009 où la course était à 15h. Je ne suis pas trop dans le rouge au départ même si cela allait vite y compris sur le sentier monotrace qui arrivait après 1,5 km de course environ. Les passages les plus raides se situaient au km 3,5 avant de croiser la route grimpant au Grand Ballon par Willer-sur-Thur et au km 5,5 environ au niveau des chaumes après le village de Goldbach-Altenbach. Il y a une descente de quelques hectomètres peu après ce passage difficile.

 Passage à Goldbach-Altenbach

 Cette course a bien confirmé combien le niveau en course de montagne et même trail est relevée. Les coureurs étaient comme des « morts de faim ». Parfois j’accélérais mais je ne les distançais jamais, ils finissaient toujours pas revenir ! Dans les 2 derniers km, quelques coureurs m’ont passé devant sur le monotrace suivant la ferme-auberge du col du Haag (1233m). Même dans les 700 derniers mètres en descente, quelques coureurs m’ont doublé alors que la descente me réussit bien ! Pour le reste, j’ai plutôt bien géré ma course, ayant une bonne foulée. Nous sommes passés avant de descendre le dernier kilomètre devant le monument des Diables Bleus et non devant le radar (1424m), désormais interdit, ce que je verrai après avoir pris des photos.

J’ai franchi la ligne d’arrivée devant le chalet-hôtel du Grand Ballon (1343m) étant classé parmi les 110 premiers  sur 250 arrivants après un peu moins d’1h35 de course. J’avais mis moins 1h27 en 2009 avec un problème de hockey ce qui prouve que je suis moins puissant qu’avant bien que meilleur en descente. 250 arrivants sur environ 290 inscrits chez les hommes, 31 arrivants pour les femmes et les juniors ; cette montée du Grand Ballon n’a pas attiré les foules. En 2009, il y avait 474 arrivants chez les hommes et une centaine chez les femmes et juniors. Cette année est-elle mauvaise ou cette course aurait perdu de son importance ?

 Arrivée au col du Grand Ballon

Comme d’habitude, le vent au sommet était fort et quand j’ai marché vers le sommet après la course pour prendre des photos, il m’a fallu mettre mon coupe-vent car le vent était très frais malgré le soleil. J’ai pris ensuite le troisième bus pour redescendre à Willer-sur-Thur. J’ai là pris une douche chaude, n’assistant que brièvement au podium. Le podium masculin est 100 % érythréen et le meilleur a gagné en 57min36s, record absolu de la course, et ayant terminé à près de 3 minutes d’avance sur le second ! Le dernier a franchi la ligne en 2h27.

 Pas beaucoup de monde pour voir le podium

Ensuite, j’ai été visiter le Haut-Koenigsbourg et les villages de la plaine d’Alsace (Bergheim, Riquewihr).

 

Voici d'autres photos de la course trouvées sur Wikipédia Commons (auteur: Anthospace).

 Avant le départ

 Passage devant la ferme-auberge du col du Haag (1233m)

 A 2,5 km de l'arrivée

 Coureurs dans la descente entre le sommet (1424m) et le col (1343m)

 Arrivée au col du Grand Ballon (1343m)

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran