Récit de la course : La Foulée Vénissiane - 10 km 2016, par AlexP33

L'auteur : AlexP33

La course : La Foulée Vénissiane - 10 km

Date : 20/11/2016

Lieu : Venissieux (Rhône)

Affichage : 530 vues

Distance : 10km

Objectif : Battre un record

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

37' : si près... si loin

Après quelques courses prometteuses (trail / duathlon) avec de bonnes sensations je décide de finir la saison à Vénissieux pour un 10 km.


J’ai horreur de ce type d’épreuve car impossible de se dérober. C’est pas du trail, c’est pas une cyclo : t’es jugé au chrono quel que soit le classement. Mais comme dirait un grand poète de RMC des fois « il faut mettre les cou….. sur l’établi ». J’irai donc sachant très bien que je vais me mettre un pression de malade. C’est ce qui va se passer jusqu’au starter : stress quand la pluie est annoncée, stress quand finalement ça sera le vent, stress quand je ne passe pas une séance de fractionné, limite insupportable samedi et un final en apothéose avec une nuit quasi blanche.


Arrivé à Vénissieux le vent et bien là, j’ai un peu la tête dans le cul à cause de ma nuit à penser à 3 chiffres : 3’43…. et oui je pense pouvoir approcher les 37’, et gratter quasi 1’ sur mon record de 38’ qui date de mon dernier 10 km en 2012.

Sur la ligne de départ il y a un sas élite puis 10m derrière les autres. 1’ avant le départ on peut rentrer, ça sort de partout, le temps que je réagisse il y a bien 3 lignes de plus devant moi ! Le départ est donné, je ne suis pas très bien placé, ça se traine et impossible de passer tellement c’est danse CriantClignotant à gauche direction le trotoir pour remonter rapidement la file et me mettre dans le bon wagon, 200 m à 3’15, je suis chaud.… Il ne reste plus que 9.7 km qui vont se passer à surveiller l’allure et en chier dans les portions vent de face. J’essaie de m’abriter mais c’est assez inefficace. Si on regarde l’allure c’est la cata, des vagues entre 3’30 et 3h50… pas l’idéal. Sur les 2 derniers kilo on a le vent en face de 3/4, c’est compliqué. Les 37’30 sont assurées depuis longtemps j’essaie d’accélérer sur les 500 derniers mètres (avalé à 3’30). Je passe en 37’05 à ma montre (temps officiel 37'09, 3 à 4'' donc pour passer la ligne de départ). J’ai fait le job .

Bon en tout cas satisfait du chrono je vais poursuivre le bloc de vitesse commencé fin septembre et voir si il continue de porter ses fruits. Pour info je fini 160 / 1205, c'est anecdotique... mainteant il va falloir passer sous les 37' (un jour sans vent ça devrait aider et si en plus je dors ça serait pas mal).

1 commentaire

Commentaire de Gibus posté le 22-11-2016 à 21:18:24

Bravo quand même car le zef était vraiment gênant.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran