Récit de la course : La Jasseronnaise - ND2BR - 29 km 2016, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Jasseronnaise - ND2BR - 29 km

Date : 1/10/2016

Lieu : Jasseron (Ain)

Affichage : 617 vues

Distance : 29km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Non licencié.

Non licencié.

ND2BR c’est no dead but bien raide.

Ce n’est pas un nouvel épisode de Walking Dead mais un club de course à pied.

Ils organisent une nouvelle épreuve à Jasseron pas loin de Ceyzériat, la Jasseronnaise trail.

 

Il y a entre autres dans ce groupe, Frédéric Deplanches vainqueur du 2° UT4M de Grenoble.

Il y a également Véronique Rousset que je n’ai pas vu depuis longtemps. On s’était croisé sans se voir aux passerelles de Montébard cette année.

 

Il ne fait pas beau et c’est sous la pluie que les 400 concurrents du 30 bornes s’élancent du gymnase.


 

Je me suis calé au milieu du peloton en sachant très bien que je vais finir assez derrière.

Le début est assez roulant. Cela est très plaisant malgré l’eau et les plaques qui jonchent les chemins. Coupe vent et casquette sont de rigueur.


 

La première côte est là et je lâche du lest.

Pas mal de gars qui me connaissant me saluent donc Fabien d’Ambérieu Marathon.

On taille le bout de gras un moment. Il fait le challenge de la montagne et part doucement.

Je le laisse s’éloigner doucement. Il rattrapera Eric d’Ambérieu aussi.

Pendant ce temps là, les autres distances ont démarrées.


Nous redescendons puis remontons de nouveau.

Le parcours est en yoyo.

 

Ravito au mont July.

Nous passons la passerelle des vendangeurs. Cool

 Photos Line Robin

 

C’est la côte la plus longue me dit une fille. En haut Pierrot nous encourage et prend des photos. J’aurai dû me coucher plus tôt lui dis-je.

Hier a eu lieu la réunion des organisateurs de courses à pied annuelle à Romans et nous nous ne sommes pas endormis de bonne heure.

 

Ensuite nous remontons de nouveau et arrivons sur la crête. Très beau point de vue. Je regrette de ne pas avoir pris mon apn mais avec la pluie du départ. Il fait assez beau maintenant et j’ai dégainé ma veste trail 10 000 schmerber.

 

Les coureurs de la petite distance nous doublent dont Hervé Dubuis.

C’est un peu, voir même très pénible, car nous sommes dans un single et ils arrivent à donf.

On les laisse passer mais mutuellement on se gêne. Et quand il y a de la gêne il n’y pas de plaisir.

 

Nous arrivons au ravito. Serge Rapy me rejoint.

On repart ensemble.

Peu après Denis est à la séparation des deux parcours.

Pas mal de coureurs se trompent surtout ceux du 14k.

Certains vont faire demi tour mais d’autres vont tarder à s’apercevoir qu’ils ne sont pas sur la bonne route. Certains autres vont d’ailleurs aller tout en bas.

 

Je suis toujours avec Serge et Marie Françoise Guigue nous rejoint.

Nous faisons la course tout les trois.

 

Les deux parcours se rejoignent de nouveau.

Je suis derrière Fabienne. Les coureurs du petit parcours nous gênent à leur tour.

 

Le grand parcours taille vers le haut.

Cela monte bien.

En haut on me dit que Serge n’est pas loin.

Un petit coup au ravito et je repars dans la descente.

Celle-ci est sévère et je me prends un vol gigantesque entre deux arbres.

Je retombe qsur le dos et les fesses.

Heureusement que j’ai le camel back pour amortir.

J’ai une crampe à la jambe et j’ai du mal à me relever.

Un gars arrive derrière. Il me demande si ça va.

C’est ok et je repars tant bien que mal.

Serge devant s’est ramassé aussi et c’est ouvert le crâne.

 

En bas j’enlève un caillou dans ma trail puis repars avec le gars de toute à l’heure.

Nous montons vers les ruines du château de Jasseron.

J’ai retrouvé du poil de la bête et je redescends assez vite laissant les deux gars derrière.

 

Dernier ravito. On me dit qu’il reste quatre, cinq kilomètres.

Ouf cela va être dur.

 

De longues lignes droites sur des chemins sympas m’amènent doucement à l’arrivée.

L’épouse de Serge me demande où est son mari, elle ne la pas vu passer.

 

Je rentre (enfin) dans le gymnase. 4h20 de course.

Fred au chrono me demande si cela s’est bien passé.


Photos Jean Loup Flamand


Nous finissons tous avec une bonne bière en refaisant la course avec Véronique.

 

Sacré trail assez dur quand même mais avec ND2BR…

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran