Récit de la course : Ecotrail de Sommand - Boucle de Chalune - Trail court 26 km 2016, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Ecotrail de Sommand - Boucle de Chalune - Trail court 26 km

Date : 18/9/2016

Lieu : Sommand (Haute-Savoie)

Affichage : 1031 vues

Distance : 26.3km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

ECOTRAIL de SOMMAND… Vous avez dit « ECOTRAIL » ???


ECOTRAIL de SOMMAND… Vous avez dit « ECOTRAIL » ???

 


 

 

Oui, je vous vois venir… Oui, toi, lecteur… Je le sens ! Un récit du Bouk sur l’Ecotrail… Moi, le chantre de la simplicité face au paraître… Nan mais c’est pas THE Ecotrail, c’est l’ECOTRAIL DE SOMMAND !

 

 

Mais je sais que ça ne suffit pas, vous allez vous dire, « punaise, mais bouk, tu vas dans le 74 », oui, c’est vrai, 276 courses et 5 seulement dans le 74 dont 3 à Annecy… (oui j’ai des stats !)

 

 

Oui mais voilà : à peine redescendu du nuage du TCB, Namtar sur le chemin du retour se projette déjà dans sa « course d’après ». Et cette course d’après, c’est l’Ecotrail de Sommand, « allez bouk, c’est super chouette, je t’inscris ». Je fais confiance

 


La page d'accueil du site... Je fais confiance aussi !


 

Sauf que je dois régler 2-3 problèmes préalablement.

Le bon de sortie ? Fastoche, accordé !

Je regarde le parcours, 26 kil et 2200m alors que je n’ai pas commencé l’entame de la digestion du TCB, « nan mais c’est roulant » dit le Namtar (on y reviendra…)

La météo ? « on n’aura pas froid »

 

 

Allez je dois bien ça au fidèle Namtar, fidèle des fidèles car ça commence à en faire des courses en commun, qui plus est à un niveau sportif proche l’un de l’autre. Ajoutons à cela que dimanche ce sera une formule « duo », donc pas de boule au ventre mais plutôt une sortie dominicale longue et sans le stress du classement.

 


J'aurai aussi pu rester devant ma TV

 

Hélas la météo est vraiment peu engageante, et pour le coup ce sera à coup sûr !

 

 

Plus le sms du Namtar « regarde quand même la liste du matériel obligatoire », ok j’y vais, je vois le bandeau « ON VERIFIE SINON VOUS PRENEZ PAS LE DEPART », déjà comme ça je vois le prix, 38 €uros le 26 km ok c’est bien le 74, puis cette liste, ouch !!!

 

 

Tout y passe, sifflet, gants, collant, polaire, gobelet, bonnet, couverture survie, réserve alimentaire, veste, eau, je dois en oublier ! Et pour le coup dans mon camel je sais que tout ne rentrera pas, du coup je mets tout sur moi quitte à porter en bandoulière la plupart du matos. Pourtant c’est pas un ultra, mais bien un 26 kilomètres… Allez, c’est pour Namtar !

 

 

Et la cerise sur le cageot, c’est une course ITRA, puisque l’organisation s’engage dans « la démarche citoyenne et solidaire », ou un truc du genre, euh, SMILEY VOMI, allez c’est pour Namtar !

 

 

Levé 5h30, le plus dur est fait.

Route sous ce ciel gris et lourd et bas, ma foi…

Sur place, retrait du dossard, sachant que 95% des gens sont dans la file « lettres A à H », bah ouais ! Je retrouve le Namtar paré pour une sortie hivernale, dire que 7 jours avant c’était encore limite caniculaire, plus dure est la chute !

 


Sympa la team retrait des dossards !!

 


Je zieute Philippe8474 mais en fait il est parti avant nous, je croise quelques têtes connues du peloton, euh non, une seule, c’est Gwen Masson-Schaeffer !

 

 

On file se préparer avec Namtar et rejoignons le départ.

Le contrôle des sacs a véritablement lieu.

J’ai envie de me mettre exprès dernier dans la file pour y échapper vu que le temps file mais non, ils regarderont tout le monde. Pensée pour celui qui doit acheter sur place sa couverture de survie (bon, ça c’est du bon sens vu la météo du jour), ou celui qui n’a pas de sifflet (a-t-il eu son dossard ?!), et direction le SAS et ON Y VA !

 

 


LE PREMIER COL

Là, c’est mon délire et j’assume, on part dernier !

Mais le pire, c’est que déjà il n’y a pas de serre-file (il y a le 11 km qui partira derrière nous), et qui plus est pas beaucoup de mongols comme nous donc on est vraiment dernier !

 


 

Il n’y a que Namtar à être  déçu car il pensait pas démarrer de ce côté (parcours de repli ?).

 

 

Heureusement première côte et premier bouchon, et 50m après c’est vite vu on crève de chaud ! Je m’arrête enlever mon barda (et en stocke une partie dans le sac de Namtar !), mais c’est que devant ça a filé !! Et cette pluie… j’ferai bien demi-tour lol

 

 

Enfin on voit au loin, et atteignons le premier col, remercions CHALEUREUSEMENT la signaleuse (qui a le sourire, en attendant ceux du 11 kms) et c’est parti pour la descente qui s’annonce gamelleuse !

 

 

Hélas mon arrêt pipi m’empêche de faire la jonction avec l’avant-dernière, de toutes façons la descente n’est point longue qu’on remonte déjà dans une piste 4x4 qui se transforme en chemin à vache puis single, l’occasion de doubler (DOUBLER, verbe du premier groupe) un binôme « on vous laisse la dernière place » !

 

 

Puis un binôme 100% féminin, alors que nous montons dans un cadre qui « change », des espèces de chemins en crêtes entre aiguilles, le temps « sleepy hollow » en rajoutant une couche sur le thème « extrème du jour » !

 


 

On passe enfin ce second col, mais derrière c’est point roulant, on croise les secours, puis enfin descente vers une bergerie mais il faudra filer plein droite, je suis perdu niveau orientation avec ces mini-vallées qu’on franchit une à une ! En plus les féminines nous remontent, allez direction le 3ème col.

 

Dire que ce ne sont que des hors d’œuvres… L’ascension se déroule pourtant bien, on remonte un peu des gens, on lâche les féminines, et à l’orée du Col on se retourne ce sont les premiers du 11 kms qui arrivent !


 


 

3ème Col donc, descente bien boueuse, hop première chute gadoue, c’est bon je suis crade ! Les 5-6 premiers du 11 kil nous doubleront avec à chaque fois un petit mot, ça change !

 


 Une partie des VRAIS héros du jour



Enfin la bifurcation et ça remonte… Un peu plus long, un peu plus dur, je suis déjà un peu entamé… Ca dure, j’entends dans le peloton « c’est la plus grosse, ensuite il y a 3 bosses » (on y reviendra !!).

 

 

On atteint un énième col mais j’ai déjà aperçu qu’il fallait encore monter sur la gauche… Pleins de coureurs descendent, ah mais ok, on monte au sommet puis demi-tour, sur le même itinéraire ! Sans doute très intéressant par beau temps mais aujourd’hui, franchement, on aurait pu s’en passer ! Je dis ça surtout car les descendeurs se fichent un peu de ceux qu’ils croisent grimper… La mémoire est courte !

 


 

A mi-pente une couverture de survie est tirée, mince, une nana, y’aura pas d’hélico aujourd’hui…

 

 

Un peu longuette cette ascension, et enfin nous y voilà, discutailles avec LE bénévole ( !!) puis on redescend et comme on est des gens bien avec Namtar on encourage chacun des grimpeurs dont notamment le dernier binôme que l’on recroise du coup !

 

 

Revoici le Col puis on descend dans un vallon, hop, mauvais épisode avec d’abord un mec puis une nana qui me bouchonnent sévère, faites gaffe j’ai les bâtons aujourd’hui !!

 

 

Mine de rien on descend bien avec Namtar, mais surtout je me demande s’ils connaissent les ravitos par ici, déjà 4 cols 1 sommet et toujours rien ! Et enfin, au terme de cette longue descente voici le R1, le RAVITO FORON ! Où j’entends de nouveau parler des « trois bosses » à venir.

 

 


On s’attarde façon bipbip avant de repartir sous cette pluie qui n’en finit pas… Et le Namtar de me sortir « j’aime bien cette météo », il n’est pas breton pour rien lui alors !

 

 

En tout cas enfin on déroule un peu après cette entame de 2h ou 2h30 vraiment typée montagne. Et soudain BIM il faut partir dans la forêt à droite, voici la première bosse…

« Bosse »

« BOSSE »

Ils appellent ça une bosse ?!? 500 ou 600 D+ bien pentu, put*** pas de replat, le Namtar qui trace comme un damné, non sans adresser un sympathique « bonjour » à ceux/celles qu’il dépasse, tous répondant avec surprise à cette douce politesse (enfin surtout il retrouve le binôme de jolies nanas oui oui !).

 


 


Cette forêt n’en finit pas, on trouve même des cueilleurs de champignons (en fait ils ont un dossard !), puis on déboule dans un chouette vallon, la pente est moins drue, le paysage bien agréable, ça aide ! Et finalement nous voici au sommet de cette « bosse », quel morceau ouais !

 

 

Le bénévole est f-r-i-g-o-r-i-f-i-é, le pauvre, il répond à peine, et Namtar me fera remarquer que sa table de pointage est rangée, tu m’étonnes, la pluie le vent ont du avoir raison de sa volonté de bien faire…

 

 

La descente s’amorce, seulement je redoute les deux « bosses » qui nous attendent du coup ! D’autant plus que je ne profite pas tellement de cette descente, une première glissade sur le haut, puis beaucoup de racines, et cette pluie qui me gave un peu ! M’enfin le bon côté c’est qu’on continue d’en reprendre !

 

 

Je crois que c’est le pire moment de ma course, je revois encore ce chemin, me disant « putain il en reste encore un morceau » alors que je suis un peu saoulé là…

 

 

Du coup en bas le bitume est le bienvenu, jusqu’au mur qui se présente devant nous, et allez, la voici la seconde bosse ! Montée vers Praz de Lys, à nouveau un chemin bien pentu, on se tire un peu la bourre avec un trinôme qui remonte inexorablement, jusqu’à ce qu’un soit pris de fortes nausées… Bon, ça dure un moment encore, puis enfin la forêt proche de station, on envoie ça sent le R2, on est au cœur de la station déserte pour le coup et on fait le plein, on a même remonté les « cueilleurs de champignons » !

 

 

Et là, moralement, ce n’est plus pareil !

On va finir cette épreuve, je vais scorer au jeu des 365h, je vais être content de mon dimanche et vais y penser toute la semaine, allez !


 Namtar tout de jaune vêtu, est à droite de votre écran !


 

Je demande quand même l’heure au cueilleur, il me répond « 13h30 », là je bugge ? Je suis perdu, je comptais mettre 5h donc arriver à 13h, je veux bien être déphasé mais ça fait pas 5h30 qu’on court ? Le Namtar me rassure rapidement, il a dû se tromper c’est 12h30.

 

Ca démarre par une descente, cool, surtout que c’est bien sauvage, avec le Namtar on se débat bien et filons à l’anglaise laissons bien du monde derrière !

 

 

Evidemment c’était trop beau et nous voici en bas à remonter de nouveau un large vallon. Mais surtout, plus on grimpe, moins je vois par où on va passer pour rejoindre la station de Sommand ! Hou que j’ai hâte de voir la trace GPS pour comprendre ce tracé a posteriori !

 

 

Alors que l’on reprend vite fait 2-3 coureurs, on se retourne punaise toute la troupe de la descente est en vue derrière ! Seul un couple nous reprend, l’occasion d’échanger car ils étaient avec la blessée, en fait ouverte au genou, qui a tenté le retour doucement.

 

 

On passe un hameau, les bénévoles nous annoncent plus qu’un quart d’heure, mouais, mais on a la frite de toutes façons et contre toute attente on repasse le couple pour aller faire notre final en trombe !

 

 

Ce col est un « faux col », que c’est large ! Et enfin c’est la bascule, pour ces deux derniers kilomètres on a droit a quasi des pistes de ski, bon, c’est pas très « nature » mais on s’en branle on a eu notre lot de paysages aujourd’hui !


 


 

De nouveau quelques bénévoles qu’il faut saluer et remercier, on arrive à une intersection, ah ok ceux du 51 kms repartent alors que l’arrivée est à moins d’1 km !! Derniers efforts avant de passer la ligne d’arrivée côte à côte avec Namtar, OH PUTAIN LE CHRONO il est 14h10 !!! Donc tout à l’heure c’était bien 13h30, on a fait 6h15 d’effort today !

 

C est bon je peux aller retrouver ma blonde ?

 

La suite ?

Vite on se change avant d’aller se rasasier, je cherche le Philippe8474 mais où peut-il être en ce dimanche pluvieux brouillardeux ?! Le repas est bon et fait du bien, finalement, Sommand j’aurai surtout souffert des « bosses » sans profiter des paysages, c’est ainsi, par contre ambiance sympa dans le peloton et des bénévoles que l’on peut qualifier d’ »expendables », merci à eux ET merci à Namtar pour ces 6h15 de duo :)


14 commentaires

Commentaire de Noruas posté le 20-10-2016 à 08:17:25

PREM'S !!!

Sinon tu n'aurais pas récupérer le 06 des dames du retrait des dossards ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-10-2016 à 15:31:29

Je te reconnais bien là coquin !!!

Commentaire de Namtar posté le 20-10-2016 à 08:32:18

On aura eu notre lot de pluie et de bosses ce jour-là oui. L'ancien parcours était plus simple. Il faudra y retourner l'année prochaine pour les paysages ;)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-10-2016 à 15:31:50

Je pense qu'avant même de lire ton commentaire je savais ce que tu allais écrire !!!

Commentaire de bipbip73 posté le 20-10-2016 à 15:27:39

.....et dire que j'étais inscrit pour le 40km......mais avec cette météo je suis resté couché...HOOOOOOUUUUUuuu......
bravo pour les courageux.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-10-2016 à 15:31:18

Je pense que tu te trompes de course mon doux !

Commentaire de bipbip73 posté le 20-10-2016 à 15:50:44

si, si, je confirmes, j'étais bien inscrits sur le 47km (on va pas chipoter pour 7km...)
du coup pour rattraper j'ai fais l' Ecotrail des brasses. (le 30km) Et vraiment bien.
tu fais la chamberienne ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-10-2016 à 15:59:29

Aaaaaaaaaaaaah d'accord !
Bah désolé du coup, je n'imaginais pas non plus que tu serais à celle-ci !
Oui, à samedi mon beau, je serai avec deux cochonnes

Commentaire de JuCB posté le 21-10-2016 à 12:57:23

Heureux de voir que le 74 trouve enfin grâce à vos yeux...

Namtar et son sac de 24L a du aussi te faire les éloges de Seyssel en avril, du tout tout bon.

Bon courage pour la saison des corridas et vivement la SSEX

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-10-2016 à 18:21:35

Le problème du 74, c'est qu'il y a TROIS runners sympas : Namtar, Philippe, et la famille JUCB !!!

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 23-10-2016 à 17:54:23

La vache, 38 euros les 26 bornes, tu es un bourgeois, toi ! Ou alors tu travailles en Suisse. Quand je pense que je viens de faire un Ekiden pour 15 euros (quand on connaît ce que ça représente comme frais de transports des coureurs)et on a eu chacun 2t-shirts(un au départ et un à l'arrivée), une médaille et un buff...
Bises en passant à mon petit Namtar.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 23-10-2016 à 18:27:27

Bienvenue en Haute-$avoie !!!

Commentaire de Philippe8474 posté le 24-10-2016 à 19:00:47

Epique quand même cette édition!!
QUand je pense qu'on a absolument rien vu!!!
Vraiment n'importe quoi dès fois, dire qu'on pourrait rester au chaud, tranquillou bilou à la maison :-)

Bon bien dommage de s'être raté, et très heureux d'être dans le top3 des coureurs sympa du 7-4
Arvi Pa (comme ça se dit)

Commentaire de Arclusaz posté le 24-10-2016 à 19:10:15

Il me fait peur ce Namtar, il n'a plus rien d'humain : je vais jamais arriver à le suivre à la Nocturne des Teppes....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran