Récit de la course : Trail in Tinée - 25 km 2016, par Free Wheelin' Nat

L'auteur : Free Wheelin' Nat

La course : Trail in Tinée - 25 km

Date : 10/9/2016

Lieu : St Sauveur Sur Tinee (Alpes-Maritimes)

Affichage : 298 vues

Distance : 25km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail in Tinée, bienvenue dans la 4ème dimension!

Etant (enfin) un peu en congés, je jette un coup sur ce qui traine dans la région en trail, des fois que la saison continue encore un peu, juste un peu , parce que l'été , c'est peanut côté dispos :-( …

Je tombe sur un 40 km dimanche prochain à Sospel , chouette !
Pas franchement préparée mais on s'en moque un peu, et puis , si je connais un peu le coin (le circuit passe au déco de l'Agaisen ), je n'ai jamais arpenté les sentiers Sospellois.

Bref , au cours de mes pérégrinations webestrines, je tombe sur un 25km qui a lieu samedi à 30 minutes même pas de la maison !!
Ca tombe bien, j'ai mon samedi !
Et ce ne sera pas ravioli puisque le repas d'après course sera lasagnes, et super bonnes, en plus.

Donc c'est un gentil 25km à 1400m de D+/D- , dans un coin que je n'ai guère expérimenté jusqu'à présent, avec juste deux côtes et une belle descente d'une dizaine de km et d'environ 1200m.

Trail sympatique et pour moi, carrément ... inédit  !

Si côté dénivelée j'ai vu pire, le profil est pas mal , avec du roulant, c'est bien pour moi qui suis une quiche sur le plat.
Mais c'est compter les nouveautés qui ont carrément donné à cette participation un caractère on va dire, déroutant.

En commençant par le moins remarquable : bon, j'ai changé de pompes.

Ne me sentant pas de chausser les Five Fingers sur aussi long , j'ai donc opté pour mes nouvelles Inov (font plus les 268:-( ) avec tadam... 4 de drop ! Ca change de 8.

Ensuite, j'ai décidé de relancer un peu ma filière lipidique, en retardant le plus possible le moment où je prendrai du solide, et en en prenant le moins possible.

Pour finir , je vais tester... la dernière place au classement et le flirt avec le serre file .

Alors c'est tout con, il suffit de garder une allure pépère et de laisser les vibram des collègues prendre une vague teinte rouge, car, c'est bien connu, lorsqu’une étoile s’éloigne de la Terre, on observe un décalage vers les grandes longueurs d’onde appelé « redschift » .
Ce « décalage vers le rouge » ( caractérisé par le nombre caractérisé par le nombre z=λ−λ0/λ0. ) apparaît, et, quand il est petit, se trouve proportionnel à la distance z=H0dc où H0 est une constante appelée constante de Hubble .
λ chiffrant bien entendu la longueur d’onde de la radiation émise par la source en mouvement.

Bref, je me retrouve avec Franck, qui après quelques centaines de mètres, décide de partir devant .
Le garder en vue, le garder en vue, le garder en vue... Ah, le gars en blanc plus loin devant s'éloigne, lui, inexorablement.
A mon avis, c'est pas aujourd'hui que je vais ramasser les morts...

Boarf …

Je m'accroche quand même à Franck comme la touffe d'herbe entre deux orteils d'une VFF .

Ce sera le taf du jour..
Je trouve même ça rigolo, et j'attends l'arrivée du serre file, qui lui, si je me retourne en le regardant de face, prendra assurément une aura bleutée (la longueur d’onde apparente de son rayonnement diminuant , normal...).

Donc , ça grimpouille, et on arrive à Roure, premier ravito tenu par des bénévoles adorables, à qui je chipe un morceau de banane, pouvais pas filer comme ça comme une voleuse, auquel cas c'eut été mort pour le bleu, car on le sait, si l'objet arrive perpendiculairement à la visée, l'effet Doppler, ben, y marche plus...
Et là, ma trajectoire partait bien à 90° des escaliers menant au ravito.

Ok.
Franck s'étant arrêté un peu plus longtemps, nous repartons de concert et ce, pendant un kilomètre ou deux , car ça redescend sur la route puis sur une piste. Chouette vue sur la vallée de la Tinée côté Isola.
J'arrive à rester à rester à sa hauteur et on discute un peu.

Un bénévole nous annonce la seconde montée, et c'est parti .

Il se trouve que je me retrouve devant, et étant enfin un peu échauffée après une heure de course, je me dis qu'il serait sympa d'accélérer un peu dans la montée.
Si la régularité paye sur le long, sur le court j'adore me permettre des ruptures de rythme .
On verra si ça suit derrière, j'aime également faire la locomotive, on se sent quand même moins seul.
Pas que je craigne la solitude, mais bon, sur toute la durée de la course, jusqu'à présent les contacts ont été plutôt brefs pour, tel que c'est parti, se réduire à zéro !
Et puis c'est toujours valorisant, apprécions les petits bonheurs de la vie.

Les clics clics des bâtons de Franck vont s'estomper, et me sembler donc plus graves.
Effectivement, l'effet Doppler à sa source s'applique à la propagation du son , onde s'il en est, dont la période dans ce cas précis, s'allonge .
Mon comparse me rattraperait que le cliquetis verrait sa période se raccourcir , ce qui n'a pas été le cas, puisque oui , je n'ai pas fini dernière  (raté pour cette fois-ci).

A l'approche de l'apogée du parcours, j'entends un gars au dessus à ma droite me demander si je suis sur le 25... Je schouffe un peu voir s'il n'y a pas une rubalise devant, je doute.


Je n'ai pas jardiné, mais bon, je me suis arrêtée à plusieurs reprises quand même, y'avait pas foule dans le coin pour me remettre dans l'axe !
Le quinqua (sexa?) génaire s'est un peu planté et reste derrière moi un moment , puis je le laisse passer .

Un mini ravito se trouve au début de la descente finale et on me propose un filet d'eau à une source, mais ça roule, j'ai pris pour 4 h de flotte.
Oh, ça revient vite derrière... Je laisse passer, et … et non, ce n'est pas Franck, c'est le gars en blanc que j'ai vaguement vu en pointillé au début et qui a dû ralentir un peu sur le faux plat où , perso, je ne savais pas trop si je devais marcher ou courir.

Toujours pas dernière.

Les pieds commencent à cuire, ça commence à bien faire, si ça ne tient plus 20 bornes, faut que je change de métier !
Chaussures, c'est fait (bon, d'accord, même marque donc même semelle de propreté), chaussettes aussi...
Sur pratiquement toute la descente je vais cogiter sur cette histoire d'arpions, car, forcément, pas le temps de faire de la corne d'ici dimanche prochain !


Merde. Merd' merd' merd' merd' merd'.
Et je reste polie.

Donc je retrouve cette sensation désagréable et il me faudra faire avec jusqu'au bout, j'estime qu'il me reste à peu près une heure.
La vallée de la Tinée remonte , ça ne saurait tarder même s'il y a une boucle à la noix qui nous fera passer devant et au dessus du départ.

Là encore , grande nouveauté, panne de liquide !
Pas tout à fait 3h de course, j'ai sifflé grave !!

Je passe dans l'autre sens devant le collège de mes gamins , mais là, à droite toute pour celle que j'appellerai « la boucle à la c... » .

Celle là elle fait un peu mal au mental, je ralentis un peu , mais je ne veux pas complètement lâcher l'affaire, faudrait pas que je me rattrappe.
Je n'ai déjà pas réussi à me dépasser...

Peut-être un début d'hypo ou, plus probablement, un gros ras-le-bol (p..n de pieds …).

Je traverse la Tinée puis reviens sur le départ, et vàlàààààà, ça, c'est fait !

Sympa malgré tout cette coursinette, dommage qu'il y ait eu aussi peu de participants sur le 25, elle mérite mieux que 8 coureurs et une seule féminine … ;-)

Les bénévoles étaient supers, l'orga au poil, les lasagnes à tomber et ne parlons pas des tartelettes, faut que j'écrive à l'équipe pour la remercier de nous avoir gâtés comme ça.
L'année prochaine faudra qu'ils peaufinent la com', il est plaisant ce Trail in Tinée...

9 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 10-09-2016 à 23:54:30

Bon, j'ai pas tout compris mais j'ai bien ri, c'est l'essentiel.
Et j'ai surtout compris à la fin la raison de ta présence en queue de ce si petit peloton !
du coup, t'as gagné ?

Commentaire de centori posté le 11-09-2016 à 08:05:05

ça c'est ce qu'on appelle une course confidentielle
réussir à finir dernier délibérément et gagner la course. c'est beau.
en tout cas bien amusant ton CR

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 13-09-2016 à 21:42:02

Délibérément, pas vraiment, je n'ai pas eu le choix, sont tous partis comme des balles! Je n'ai pas cherché du tout à les suivre compte tenu de mon manque d'entrainement, puis le rythme revenant au fur et à mesure, je me suis dit que ne pas être dernière pouvait être un objectif sachant que tout était écrit d'avance...

Commentaire de philtraverses posté le 11-09-2016 à 10:25:30

C'est même pas une course au saucisson. Seule féminine, au moins c'est podium lol
Sinon j'aime toujours ton style très introspectif ..

Commentaire de Japhy posté le 13-09-2016 à 07:12:14

"faudrait pas que je me rattrappe.
Je n'ai déjà pas réussi à me dépasser..."
C'est très drôle. :D
Bah pour la com, elle souffrira toujours d'être juste après le grand raout vésubien...qui traumatisme pas mal les organismes ! Ils ne pourraient pas déplacer la date ?

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 13-09-2016 à 21:36:16

Sans compter que les challenges sont en principe clos...
Il ne reste en effet plus que ceux qui viennent de la route et qui veulent redémarrer la saison ou ceux (celles...) qui n'ont pu courir de l'été et qui sautent sur tout ce qui bouge lol

Commentaire de L'Dingo posté le 14-09-2016 à 12:20:36

je crois qu'ils n'en n'ont pas le choix :-)

Commentaire de Spir posté le 13-09-2016 à 21:21:17

j'ai bien ri et cet effet dope l'air ! Bravo pour cette belle victoire, mine de rien ! J'adore le passage que cite Japhy...

Commentaire de L'Dingo posté le 14-09-2016 à 12:27:08

CR tout en espiègleries. Merki

Bon! 8 personnes ! ce ne sont pas dans les bouchons que tu as rallié à pied Tinée.:-)

Quoiqu'il en soit, partir dernière pour arriver première, ce ne peut être que grâce à l’effet dope(Ler) :-D

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran