Récit de la course : Courmayeur - Champex - Chamonix 2016, par Stéph le givré

L'auteur : Stéph le givré

La course : Courmayeur - Champex - Chamonix

Date : 26/8/2016

Lieu : Courmayeur (Italie)

Affichage : 821 vues

Distance : 101km

Objectif : Objectif majeur

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

CCC:mon rêve de traileur

C'est la première fois que j'écris sur le forum,en général très discret mais là je ne peux passer à coté.

 

L'histoire démarre en 2009,des problèmes de santé me font passer de 100 Kg à 70 kg en 5 mois,je dois reprendre une activité physique et je commence à courir,30 min puis une heure,puis 10 kms,puis un semi c'est arrivé en effet à beaucoup de coureur.                                                                                                                                                                        Mais là ce qui est super,c est avec mon petit frère GAK,qui a fini en 2006 MDS ,puis l'UTMB en 2007 entre autre,lui ce super sportif. Mon rêve dans ma tête un jour finir avec lui une course de l'ultra Trail du Mont Blanc,OCC n'existant pas je décide de viser la CCC:   Courmayeur Champex Chamonix,la petite comme on l'appelle. Cela ne cessera d'être mon but. Au fil des années je gravis les échellons mais sans vouloir aller trop vite,juste profiter de l'apprentissage qu'apporte chaque course.

Puis en 2014,ayant mes 3 petits points UTMB,nous décidons de faire une inscription groupe mais pas tiré au sort,l'année 2015 s'enchaine en accumulant des courses de 80 kms,des courses montagnes, et puis la blessure sur un genou qui a déja beaucoup de passif après la Montagn'hard 60 en juillet 2015,IRM pas cool,En pleurset ne pouvant plus courrir je decide de me faire opérer afin de pouvoir poursuivre mon rêve. Opération le 26 Octobre 2015:10 mois pour être prêt pour la CCC du 26 Aout 2016,la descente aux enfers commence,je reprends la piscine doucement début Décembre. Impossible de courir,mais les pré-inscriptions pour CCC 2016 vont bientôt ouvrir,soyons fou,on est à nouveau pré-inscris. 14 Janvier verdict ,nous avons la chance d'être invité à la CCC 2016. Quoi faire??? cette pré-inscription était avant tout le fait de bénéficier du coef2 en espèrant partir en 2017,mais non maintenant dos au mur.

On valide l'inscription,je réalise que l'histoire peut démarer.

Reprise du vélo Dec/Janvier et reprise de la CAP le 20 Janvier,ce n'est pas évident au début le genou a du mal ,le moral aussi,puis le 30 kms de l'écotrail de Paris pour reprendre  des sensations,puis le Nivollet-Revard en Mai,un séjour aux 2 Alpes pour bouffer du D+,la préparation avec mon binome se passe pas mal et le genou semble tenir. Début juillet le verdict:la Montagn'hard 60 et 3 heures de moins qu'en 2015. Ca commence à sentir bon;La préparation semble porter ces fruits,ces aller et retour au boulot à la frontale ,ces innombrables sorties de 5 H à la colline de la Revanche, le soutien de Zebulon (mon mental) et de mes proches dans les moments de doutes . Début Août je me sens prêt et hâte d'en découdre.

Départ enfin pour Chamonix,on arrive en famille dans cette antre du trail au milieu de toute ces sommets mythiques avec les derniers arrivant de la TDS, c'est juste magique, je réalise que dans deux jours ça sera peu être moi qui vais franchir cette ligne d'arrivée. On retire le fameux dossard après le controle du matos obligatoire. En plus la météo va être de la partie. Beau TempsSourire.

Le jour J est arrivé,départ des Houches dans le bus de 7H,Tunnel du Mt Blanc et arrivée en Italie.L'émotion est présente avec les hymnes,tous ces traileurs avec des drapeaux de tous les pays sur leurs dossards,une communion tous le même rêve regagner Chamonix. Puis la musique de l'UTMB,un rêve éveillé,la chaire de poule . Nous partons en sas 3 avec les fermeurs. Bon bein maintenant , il va falloir  remonter des places car nous sommes bons derniers.

Courmayeur-Tête de la Tronche-refuge Bertone

Cette première montée se fait au rythme des bouchons,bien agréable dans la forêt  au frais mais on n'avance pas ,dés qu'il y a un passage technique c'est pire,puis on débouche au soleil la vue est magnifique à 360° un dépaysement total. Nous sommes à l'arrêt et puis dés que l'on peut doubler ,nous mettons le clignotant à gauche et nous sommes pointés 1770 au sommet du col.

La descente sur le refuge Bertone se passe bien,un anglais plonge dans le décor devant moi,va falloir regarder ou mettre les pieds. Je n'ai pas assez serré mes chaussures et je sens que mes ongles buttent dans mes chaussures,dommage trop tard le mal est fait,la température est chaude,nous sommes 1702.

Refuge Bertone-Bonati- Arnuva

La partie entre Bertone et Bonati en balcon est roulante ,le paysage toujours aussi beau et sauvage,nous mouillons la saharienne dès que possible mais elle sèche instantanément. Nous arrivons sur Arnouva avec 1H d'avance sur la BH,la descente s'est bien déroulée ,le binome fonctionne bien,Gak toujours aussi facile. Nous sommes 1553.

Arnuva-Grand Col Ferret-La Fouly

Nous quittons Arnuva au bout de 10 min,la montée sur le mythique Grand Col Ferret démarre et là, ça se complique la montée n'est pas horrible mais la chaleur me scotche sur place. Gak part devant, il semble mieux que moi. Je n'arrive plus à manger ni à boire. Le début de course cool se transforme en inquiétude . Je remonte des coureurs alors que je ne suis pas au mieux,tout le monde semble au ralenti,gak m'attent au sommet 5 minutes nous sommes 1405,nous basculons sur la Suisse après la tente jaune du sommet du col. Le paysage change de grands espaces moins sauvages qu'en Italie, une belle descente . On recharge en eau à la Peule,mais ça ne va toujours pas,envie de vomir et peur de manger ou de boire. Je sais que si je ne m'alimente pas mes chances de finir s'éloignent.

Nous arrivons à La Fouly 1380 ème 1H30 d'avance sur la BH,plus de jus, je bois un verre de coca et je mange un quartier d'orange,envie de rien,je commence à imaginer que je vais abandonner et jeter l'éponge. Tout ces sacrifices pour ce terminer avec des troubles gastriques. En course avec le peu d'expérience que j 'ai pu acquèrir, lors d'un moment de pas bien,il faut fermer les écoutilles,se mettre dans sa bulle,continuer à avancer et ça va passer. Facile à dire mais bon!! :-(  Nous repartons au bout de 15 min direction Champex.En fait j'avais mal prévu mon ravitaillment personnel avec un gel toute les deux heures mais avec la chaleur,j'étais écoeuré du sucré.

La Fouly -Champex-Lac

Le terrain est roulant,verdoyant de beaux chalets,un accueil des Suisses merveilleux,notamment à Praz de Fort se ravito de fortune avec du thé sucré qui me calme un peu mes maux de ventre. Nous mettons la frontale pour attaquer les 450 m de D+ qui nous sépare de la base de vie. Et la débute mon chemin de croix,je supplie GAK de m'attendre,il avance comme une machine ,il y a un italien entre nous,je m'accroche personne double,je puise de plus en plus dans les forces qu'il me restent.Nous arrivons à Champex enfin 1338 ème, 1H30 toujours d'avance sur la BH.Ce ravitaillement ressemble à une fourmilère,du bruit ,des gens de partout. J'appelle ma famille pour leur dire que je titube et que je vais abandonner malheureusement. Je ne sais pas comment l'annoncer à Gak,car nous sommes à mi course que les trois bosses les plus dures nous attendent et que je suis une ruine. Je mange une compote de pomme,puis deux tasses de bouillon de légumes en me disant que cela va m'apporter des sels minéraux,puis une autre compote que Gak va gentiment me chercher. Je suis tellement triste que l'aventure se termine ainsi. Je suis vide,je désire aller voir le poste de secours afin qu'ils puissent prendre ma tension,mais au poste Croix Rouge c'est le l'hécatombe,personne de disponible et je dis à Gak,aller on se barre d'ici. J'enfile mon MP3 et nous quittons Champex.Je pense que Gak à compris que maintenant j'irais au bout avec lui à Cham.

Champex-Lac-La Giète-Trient

La descente du ravito de Champex , direction le pied de la montée horrible de Bovine se déroule bien ,on trotine,le ventre semble plus calme,les premiers rochers se précise. Tout le monde redoute Bovine,maintenant je comprends pourquoi,cailloux cailloux Marches mais on avance doucement,je prends un gel qui passe bien et qui me redonne la patate. Nous entamons une descente sur la Giète rytmée par les applaudissements des bénévoles au pointage,la descente sur Trient en mode PacMan ou nous doublons 300 personnes.L'arrivée à trient fait du bien,j'ai hâte de manger une compote. Nous sommes 1034 ème, 2H10 d'avance sur la BH.

Trient-Catogne-Vallorcine

Pas de compoteDéçu,bouillon de légume et  quartier d'orange. Nous quittons le ravito avec un groupe d'asiatique,la montée sur Catogne se passe bien ,ca monte droit mais pas de cailloux comme à Bovine, Petit gel pour avancer et la loco est repartie. Nous sommes pointés 996 à Catogne. La température est très agréable nous courrons en tee-shirt. La descente sur Vallorcine est plus raide que celle de Trient,nous descendons prudement depuis une glissade dans les rochers et puis les impressions de petits cailloux dans les chaussures sont en fait des ampoules crevées sur les deux avants -pieds, l'accumulation de pieds mouillés dans les torrents de Bovine plus la descente comme une balle sur Trient nous a défoncé les avants pieds. Gak est dans le même état . Soin des pieds express,nous sommes 992 , 2H sur la BH.

nous arrivons à Vallorcine et quel plaisir de franchir le passage à niveau. Toujours pas de compote mais bon à suggérer pour les prochaines éditions :-)).

Vallorcine-Col des Montets- Tête aux Vents

La montée vers le col des Montets se fait tranquillement avec le lever du jour,linstant est royal, je repense au marathon du Mont Blanc où nous faisons le chemin dans le sens inverse. Nous voyons les frontales encore allumées dans la montée à la Tête aux Vents. Ca va être costaud ,virage ,cailloux  , marche ,cailloux , rondin de bois ,c'est long on se fait doubler mais pas grave c est la dernière ça va le faire. Nous avons le plaisir de nous trouver nez à nez avec un bouquetin ,il était beaucoup plus adroit que nous dans ces cailloux. Nous mettons 2H20 pour arriver à la tête aux Vents,mais cette montée est juste un cauchemar qui n'en fini pas ,tu es au milieu de pierriers  ou peu être sur la lune . Par temps Sourirehumide ça doit être vraiment pas évident. La vue sur le Mont Blanc est fabuleuse. Il fait à nouveau chaud.Nous sommes 993 ème.

Tête aux Vents-Flègère-Chamonix

Nous voila en vue de la Flégère mais tout là-bas au loin nous descendons tranquillement ,les sauts de cailloux en cailloux font mal aux pieds,la combe est longue ,petit coup de cul pour atteindre enfin la flégère. nous sommes 1006,1H30 sur la BH.

Nous entamons la descente sur Chamonix par le Chalet de la Doria,souvenir du départ  du Trail des Aiguilles Rouges c'est super joli,le Mont Blanc juste devant,les racines à éviter ce n'est pas le moment de se blesser si près du but. L'émotion arrive tout doucement,mon ange gardien à mes côtés ,nous échangeons des paroles avec mon petit frère sur ce chemin effectué,sur ce moment de vie partagé ensemble,les minutes semblent durer des heures,une communion entre nous. Il a hâte de terminer car son bas du dos est brulé par le sac,il souffre mais continu,c 'est une machine ce Gak.

Nous longeons l'Arve,l'hotel Alpina,un bénévole nous dit:" allez les gars la route est pour vous profitez de ces émotions,de ce public qui vous applaudi". Au loin je vois ma fille,ma femme qui ont revêtu le tee shirt orange fluo du Team Trail Les Givrés, c'est un moment unique comme dans mes rêves les plus chers, nous courons avec ma fille au milieu de nous deux,elle harangue les terrasses des cafés en criant:"allez allez" afin que le public applaudisse,puis c'est la dernière ligne droite avec cette arche d'arrivée tellement espérée, qui est à portée de nous. Elle nous lâche la main afin que nous puissions finir tous les deux ensembles et vivre cet instant imaginé en 2009 et qui aujourd'hui se realise. Les filles étant heureuses de voir notre immence joie. Quoi dire de plus  nous sommes 1007 et 1008,mais dans notre coeur c'est comme si nous étions premier. FINISHER de la CCCSourireen 25H01min59sec.

 

Quoi retenir de tout cela: il ne faut pas baisser les bras,croire en ses réves et surtout les vivre, nous n'avons qu'une vie.

Je tiens à remercier GAK mon petit frère tellement important dans ma vie,pour sa patience  du fait de ma lenteur, ma femme et mes filles pour leur compréhension pour toutes ces heures  d'entrainement passées loin d'elles,Zébulon pour son soutien moral tout au long de cette préparation dans les moments de doute,stephane et ludo les autres givrés du team.Les copains d'entrainement, Stéphane F pour un UTMB qui s'est arreté prématurement  cette année.Et puis un jour peut être à nouveau à Chamonix pour la suite de l'histoire  . Le programme de course pour 2017 est déja préparé.

Merci à tous les kikous croisés en course,dans des off, lors des entrainements à la revanche terrain de jeu de Bubulle ou sur le site,continuons à partager la même passion courir dans cette nature qui nous donne tellement de plaisir.Félicitations à tous les finishers ou non de toutes les courses de cette édition caniculaire.

 

6 commentaires

Commentaire de Runphil60 posté le 04-09-2016 à 08:21:00

Bravoir pour ta course et ce CR qui retrace très bien ce que tu sembles avoir vécu,
Merci pour ce partage, cà le méritait !

Commentaire de bubulle posté le 04-09-2016 à 08:29:16

Eh oui, finalement, notre petite colline à nous, elle marche bien pour s'entraîner à ces courses, on dirait. Et même si c'est plus facile à monter que la Tête aux Vents, ça finit par faire les cuissots qui pourront le faire.

Bravo à toi, content de t'avoir croisé plusieurs fois là-bas, cette année même si on ne s'est pas vus à Chamonix (entre CCC et UTMB pas facile de se voir).....et à bientôt sur nos côtes de parigots.

Et, leçon à retenir, qu'on ne cesse de répéter : en ultra quand tout va mal....il suffit d'attendre que ça passe (enfin, presque).

Commentaire de Stéph le givré posté le 04-09-2016 à 09:08:36

Merci Christian, félicitations pour ton utmb, j'ai suivi ta super fin de course bubulesque;-)

Commentaire de Bert' posté le 05-09-2016 à 19:37:45

Bravo Stéph !! Ton succès et récit font bien plaisir : que du positif ! :-)

Commentaire de Stéph le givré posté le 05-09-2016 à 20:03:16

Merci en allant un peu plus vite, j'aurais pu te rencontrer. Bravo pour ta CCC et pour ton Ultra marin.

Commentaire de Zebulon 46 posté le 08-09-2016 à 03:11:57

Et oui c est moi ton mental ( zebulon ) je tenais a te redire combien j etais fiere d avoir pu participer un peu a te voir vivre ton reve . C est super beau ce que vous avez fait ensemble les givrés . Maintenant on se remotive et on se relance pour les futures échéances . Je serais toujours la pour t accompagner . MOTIVATION .☺

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran