Récit de la course : Trail de Haute Provence - Ultra - 77 km 2016, par yzarro

L'auteur : yzarro

La course : Trail de Haute Provence - Ultra - 77 km

Date : 21/5/2016

Lieu : Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 1344 vues

Distance : 77km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Forcalquier en camel back détruit

Bonjour la team Kikourou !

Une course de qualification pour moi pour l'Ultra Trail du Mercantour.

Objectif : terminer sans me faire mal et découvrir les beaux paysages de la région

Quelques craintes sur les barrières horaires mais vite dissipées  : le parcours est très roulant

Pris une RTT, départ d'Antibes avec ma copine et c'est parti en direction de Forcalquier par les gorges du Verdon. Magnifique ! Il fait beau, on met les pieds dans le Verdon à Castellane, l'eau est fraiche, le ciel est bleu et il fera beau demain pour la course. Arrivée à Forcalquier, récupération du dossard, très bon accueil, un t-shirt jaune "banque connectée" :-) visite du village et une crèpe avant d'aller se coucher.

Préparé tout mon matos, il ne reste plus qu'à passer une bonne nuit. Ce que j'arrive à faire. Réveil 3H45 du matin, on s'habille, on vérifie la frontale, on se place dans le sas de départ. Discours de l'organisation, il fait déjà bon pour 5 heures du matin, je regarde autour de moi et j'ai encore une fois l'impression d'être le gars le moins affuté de la course !

5 heures, ça démarre !

Tronçon 1 : direction Lardiers : ça part vite comme à chaque début de course, on sort en quelques minutes du village, le soleil se lève tout doucement, c'est roulant, je suis comme d'habitude dans le dernier 1/3 de la course, je commence doucement car la course est longue, on verra comment ça se passe...Descente vers les Ybourgues, je me prends des gouttes d'eau sur les jambes, il pleut ? non bizarre, c'est juste les jambes...je touche mon sac...complétement trempé. P*t!in à moi un problème de matos, c'est à peu près le seul truc sur lequel je suis bon !!!!!! Les bénévoles me passent un bout de scotch, j'arrive à colmater la brèche et je repars avec les vélos balais, je suis dernier de la course, j'ai perdu 15' à rafistoler la bonbonne. Je reprends doucement la route, un beau bourg, le soleil est levé, ça sent bon, quelques petites montées assez régulières, rien de méchant, super balisage, ma bonbonne goutte c'est limite agréable ça rafraichit. La suite est très sympa jusqu' à Lardiers avec une petite descente bien casse gueule où je n'ai pas manqué de me vautrer. Rarement vu une descente aussi sèche c'était bien !

Arrivée à Lardiers, ma copine me fait la surprise de passer, recherche de bonbonne au ravito, personne n'en a, du coup je mets encore du scotch (merci les bénévoles) ça ne coule plus donc je remplis la bonbonne de coca / eau gazeuse / eau plate et ça repart.

Tronçon 2/ Direction le refuge de Lure :

Dans les champs de lavandes d'abord en sortant de Lardiers, mais il est un peu trop tôt pour la saison, elles n'ont pas encore fleuri. Au programme on a 8 kms jusqu'au sommet de contras avec un peu plus de 800 de D+, ça me semble régulier sauf que les kilomètres passent et on ne monte toujours pas, c'est très roulant. On rentre dans une forêt couverte de feuilles et les 2-3 derniers kilomètres sont vraiment durs et piquent bien. Arrivée au ravito : super accueil, des lentilles en salade. La bonbonne continue à se vider de plus en plus vite. Je perds un temps fou à la réparer. Le coca a séché sur mes cuisses. Ca colle et les mouches adorent. les derniers 8K étaient bien ombragés donc je me demande comment ça va se passer l'aprèm' quand il va faire chaud. Prendre une bouteille avec moi ? M'arrêter à chaque fois pour boire ? Je perds du temps et ça me stresse.

On poursuit sur les crêtes direction le refuge de Lure, super paysage, c'est vraiment beau : le Ventoux, les Ecrins, l'Ubaye, on voit plein de choses et pas un nuage. A un moment je croise un bénévole sur la descente, on discute un peu, il me demande si je vais bien, je réponds "top mais avec une bonbonne ce serait encore mieux" Et vous y croyez qu'il tape un sprint et qu'il me sort une bonbonne pleine d'eau fraiche et pas trouée ? SIMON ! MON SAUVEUR ! Tu as gagné ta tournée ! Je prends son numéro de tél et je promets l'apéro à Forcalquier le soir finisher ou pas. Sur cette bonne nouvelle, les kms déroulent avec quelques passages assez techniques (montées quasi verticales sur quelques mètres parfois - j'imagine même pas en temps de pluie mais à part ça rien de méchant) et j'arrive à la barrière horaire 2 avec 2H30 d'avance. Nickel, je suis frais, pas un bobo et le moral au top.

Troncon 3/ Calvaire jusqu'aux Antennes de Lure

Je me pose, je mange. Beaucoup trop. Il fait chaud. Gros coup de mou. Succession de montées toutes pareilles et  semblent ne jamais finir. Le soleil qui tape, les pierres blanches, on arrive sur les antennes, un petit vent frais fait du bien, le paysage est magnifique mais ça monte beaucoup. 1H30 pour faire 3 kms...Ca m'apprendra à manger autant.

Troncon 4 / Antenne vers Pierrefeu

Passée les antennes, on descend pendant plusieurs kilomètres une piste un peu caillouteuse à l'abri du soleil, dommage pour le chemin sur les crêtes qui semblaient tellement belles mais au moins on est à l'ombre et le sentier est très facile, quoique un peu monotone. Arrivée à Pierrefeu, petit ravito à l'ombre assuré par 2 bénévoles tellement serviables, un vrai bonheur, globalement j'ai jamais eu un tel accueil sur une course, le top.

Troncon 5 / Direction Saint Etienne les Orgues et dernière barrière horaire

Je me mets dans la roue de 2 trailers Aurélien et Daniel qui me semblent avoir un beau niveau mais y vont tranquille quand même. On discute, on parle de l'UTCAM, ils l'ont fait l'an dernier et y sont inscrits de nouveau, il fait chaud, on avance dans des bois avec des petites montées et descentes, rien de bien dur, puis ces messieurs souhaitent trottiner à 4-5 kms de Saint Etienne, je les suis sauf que j'appelle pas ça trottiner ils vont trop vite pour moi !!! :-) Bref j'arrive fumé à Saint Etienne, eux sont en pleine forme et repartent rapidement. Coup au moral...Je dévalise le ravito des pastèques et d'orange et je repars l'oeil sur le chrono en espérant que j'arriverai avant 20H.

Troncon 6 / Allez on finit !

On sort du village. On attaque la dernière ligne droite, envie de dormir, les yeux qui se ferment seuls, un gel et ça repart à peu près, je me fais doubler par Pierre qui nous a évité plus tôt dans la course de sortir du chemin lorsque nous avons raté une rubalise. Pierre voit que je suis pas frais et me dit "Accroche toi". Ces 2 petits mots me reboostent et on décide de finir la course ensemble. On discute, le temps passe vite. Quelques montées un peu verticales mais le parcours se fait très bien jusqu'à Fontienne, le soleil baisse progressivement, il fait meilleur et on est à l'ombre le plus souvent. On se relance à tour de rôle avec Pierre et on court quasi tout le temps, dernier passage vers les Mourres magnifique, un peu dur pour le moral car un peu plus de D+ que prévu (et globalement on avait quasiment tous 80 kms au compteur sur les montres à la fin) sur les derniers kilomètres mais on aperçoit enfin Forcalquier. Dernières petites montées puis une longue piste tellement agréable qui descend vers le village. On remet les pieds sur le bitume, escorte de la police municipale, dernier virage à gauche puis les derniers mètres et arrivée sympa sur la place. Ca y est on a fini !

14H37 - Objectif atteint - Sans forcer - Aucun bobo - pas même une cloque et en ayant perdu une heure avec mon camel back mais ça y est j'ai la qualif et je regarde désormais vers septembre !

Sur la course : des très beaux parcours, pas d'inquiétude à se faire sur les barrières horaires, ca se fait bien même pour un gars comme moi qui est TRES lent. Les bénévoles sont juste des crèmes. Rarement vu ça. Ca change d'autres grosses courses que j'ai pu faire par le passé et où je ne remettrai pas les pieds...

Le soir : un peu dans le pâté, texto à Simon mon sauveur, qui nous rejoint sur la place avec sa famille et des amis qui ont tous participé à la course en tant que coureurs ou bénévoles, donc une rencontre sympa. Restitution de bonbonne. On se boit quelques coups sur la place, ça fait du bien ça hydrate, j'ai vraiment passé une excellente journée !!!

Merci à l'organisation pour ce sans faute, mettez nous juste si possible un peu + de crètes l'an prochain :-)

Je vous conseille à tous cette très jolie course.

++

Yves

3 commentaires

Commentaire de Philippe8474 posté le 31-05-2016 à 15:44:07

Bravo Yves
Belle course malgré la fuite :-)
Je te rejoisn pour le côté belle course et bénévoles au top!
Bravo en tout cas pour l'Ultra et Good Luck pour Semptembre!!!

Commentaire de Rascasse posté le 06-06-2016 à 16:11:01

Effectivement une course bien organisée pour en être seulement à sa 3ème édition. Le parcours est très beau et moi aussi j'ai bien apprécié la fraicheur des sous-bois.
Concernant les bénévoles c'est vrai qu'ils étaient au top, sourire et bonne humeur à chaque ravitaillement.
Je la recommande et si en plus vous avez le temps vous pouvez rester jusqu'au lundi pour profiter d'un beau marché provençal.

Commentaire de OderF_06 posté le 07-05-2018 à 11:36:35

Merci du retour ca confirme ce que je pensais

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran