Récit de la course : Les Allumés de la Pleine Lune 2016, par shef

L'auteur : shef

La course : Les Allumés de la Pleine Lune

Date : 21/5/2016

Lieu : St Cezaire Sur Siagne (Alpes-Maritimes)

Affichage : 935 vues

Distance : 51km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Premiere nuit debout

Dans le cadre de ma preparation a l'EB-87 et quand me conjointe m'a dit que son CE organisait une participation a la rando des Allumes de la pleine Lune, je me suis dit que ca serait pas mal de faire un trail de nuit assez long pour voir comment je me comporte, comme gerer la course, tester aussi le matos etc.

Pour ceux qui ne connaissent pas cette rando, c'est un parcours de 51km et 1500D+ (donc assez roulant) dans l'arriere pays Grassois, bien caillasseux, qui se deroule une nuit de pleine lune. C'est en mode rando, donc pas de chrono, pas de classement officiel. L'heure de depart est de 22h, mais on peut partir avant (sous peine d'arriver aux ravitos avant l;ouverture), ce que font certains randonneurs un peu lents pour se donner plus de marge. Il y a des navettes de ramassage aux km 12/23/32.

Parmi les randonneurs se glissent quelques traileurs qui font le parcours en mode "course". J'etais donc de ceux-la, motive pour bien tenir la distance (premier trail >50km), je visais un chrono entre 6h et 7h. Depart a 22h, il faut se mettre en avant de la "masse" pour le depart qui se fait de maniere marrante, en gros vers 22h ca se met en mouvement et ca veut dire que c'est parti. J'avais lu ici-meme des CR qui mentionnaient de bons bouchons, donc j'ai fait attentiona ca et finalement a part un petit slalom de 500m je n'ai pas du tout ete gene.

Le parcours est vraiment bien fait pour un evenement qui rassemble quand meme 2000 personnes. Les premiers 12km sont principalement sur piste bien large, du coup ca etale bien le peloton et tout le monde trouve sa place. Pas mal de supporters sur le bord de la route au depart. Il y a une ambiance vraiment particuliere. Je m'en "veux" un peu de ne pas trop prendre part a l'evenement, mais mon objectif est vraiment centre autour de la "course" et je suis bien concentre.

La premiere partie monte un peu jusqu'a premier ravito au km 12. Je cours quasiment tout le temps aux alentours des 10kmh, sur un rythme "un peu au-dessus de l'economie" qui devrait me donner un bon temps en gardant quand meme un peu de reserve. Pas mal de traileurs et de randonneurs. Je finis quand meme par me retrouver seul au bout de 8km environ. Juste une lampe loin derriere. Ca fait ambiance. La Lune est vraiment belle il fait un temps superbe, je me regale. J'avais un peu la trouille de rencontrer des animaux mais finalement ce sont les chiens des proprietes a l'arrivee a Saint Vallier qui sont les plus agites. Juste un chat ou deux pris dans le faisceau de ma lampe. J'essaye de penser a bien boire car avec la fraicheur relative je sais qu'on est moins attentif a ce point. Je demarre aussi une barre de cereales apres 30mins pour eviter la petite fringale de 23h ;)

Arrivee au premier ravit de Saint Vallier, on l'entend de bien loin avec un groupes de percu avec jembes etc. Super ambiance, c'est comme dans la "bible du coach" au chapitre "les sirenes du ravito". Il n'y a encore pas grand monde qui est passe je pense. Quelques traileurs devant les tentes. Je met les conseils en application: regarder le chrono, regarder tout ce qui est present. Je prends chocolat, banane, quelques biscuits, je refais le plein d'eau, je discute 2 minutes avec un benevole, et je repars apres 5' de stop (surement un peu trop si je demande au coach !). Je suis de nouveau tout seul, la Lune commence a bien monter dans le ciel et sur les parties de bitume je peux couper la lampe completement, c'est vraiment chouette ! Je continue de bien courir, les jambes tirent mais je sais depuis le trail des balcons d'azur que je suis encore capable de bien rouler pendant un bon moment meme dans cette situation, donc pas d'affolement. On emprunte une piste en montee qui devoile une vue superbe sur l'arriere pays jusqu'a  la mer, c'est superbe, je profite a fond ! Je reviens et depasse un groupe de 4 traileurs que je reconnais (vendeurs dans un magasin celebre d'Antibes). Puis on entame une bonne descente de 250m qui nous emene au fond du vallon de la Siagne avant la principale montee de 450m. J'assure la descente pour garder des cuisses et de la cheville. Le petit groupe me reprend et on joue un peu au chat et a la souris. Ca dure comme ca jusqu'au ravito d'Escragnolles au km 23.

Je sais pour avoir lu les CRs que celui-ci est dans un hangar ou il fait souvent bien chaud, donc j'ai deja prevu de ne pas y passer trop de temps pour eviter le gros coup de froid a la sortie. On entre tous ensemble, ici il y a un petit groupe qui joue des reprises, ambiance aussi (meme si on devine que la soiree vient juste de commencer). Je fais le tour de ce qu'on nous propose. Je vois les autres coureurs prendre un gros bol de soupe et s'attabler. Je choisis de rester debout pour eviter le coup de mou au depart. Je prends du from, banane, chocolat, petit sandwich salami et 1 au fromage que je met dans une poche de mon sac. Un the chaud et sucre. Je transfere bonnet et buff dans une poche exterieure du sac. Plein des bidons, je remonte les manchettes et je repars. 10' pour ce ravito. Mes comperes de Chullanka sont encore a l'interieur. Il y a juste un traileur 50m devant, il est presque 1h du matin.

La suite, d'abord un petit bout de route puis une descente assez compliquee car le sentier est tres peu marque. Heureusement le balisage est super. Je reprends le coureur juste au debut de la descente et le laisse rapidement en plan. Je descend vite dans cette partie compliquee et ma lampe bien puissante m'a bien aide. On retrouve une route et je fais le point: pieds: OK, jambes: ca tire mais globalement OK, froid/humidite: OK, alimentation: OK. Tout baigne et je profite encore de cette belle Lune dans ces beaux paysages sauvages. On remonte ensuite en directionde Mons. Vers la fin, une courte montee des dans l'pentu je chasse 2 gars depuis 1 ou 2 km. J'etends un chien bien bien agace au loin. Je met donc un coup de turbo pour les rejoindre avant car j'ai peur que ce soit un patou pas tres commode. Finalement ca se passera bien pour le chien et me voici donc avec Robert et Arnaud, avec qui je vais rester pour boucler les derniers 27km. Tres sympa. On se relaie de temps en temps (ils ont quand meme un rythme plus rapide que moi), je me laisse "tracter" dans les parties roulantes, on evite aussi 2 ou 3 erreurs de parcours.

Arrivee a Mons au km 33, le ravito est dans une grande salle assez chaufee, donc on sait deja qu'on ne va pas trainer. Encore du the/sure, chocolat, fromage, banane et biscuits. On nous annonce 11/12/13, pas mal du tout. On sent que c'est dur ici, les benevoles ont vraiment de tout petits yeux, on voudrait faire un peu de raffut pour les reveiller ! Pour eux la nuit ne fait que commencer et il est 2h. On reste 6' ici et on repart, pas de coup de froid. La decente qui suit est un peu technique et on se relaie. Puis on arrive sur de grandes pistes ou ca deroule et c'est pas plus mal d'etre a 3 pour se tenir motives.

On passe quelques points vraiment jolis dans de petits vallons et le long de rivieres, par exemple la roche tailles, entre 2 pans de roche, avec la Lune en enfilade.

 

La suite est un peu plus monotone avec de grandes pistes et parfois un peu de bitume. 10km pour rejoindre Jas-neuf et le ravito leger qui nous on parus un peu longues, la fatigue surement (1h12 pour ces 10km). On bricole un peu avec les lampes, on discute et finalement apres un dernier petit ravito vite expedies (verre de menthe a l'eau, chocolat), ca commence a sentir l'ecurie, il reste 5km. On attaque la derniere difficulte qui nous ramene a Saint Cezaire (260m de montee). On voit au loin devant une frontale ce qui a pour effet de basculer Robert en mode chasseur et il nous met un rythme d'enfer ! Ils resteront quand meme a quelques encablures et a l'arrivee ilsnous diront "Vous nous avez mis le speed sur la derniere montee !". Une fois en haut dans le village, il reste moins d'un km. On essaye de savourer un peu, meme si dans les rues du village j'ai un peu plus de mal que tout a l'heure sur les plateaux dans les cailloux.

Notre petit groupe boucle donc ces 51km et 1700D+ (a la montre) en 6h28 aux places 11/12/13. Et quant a moi je rejoins la voiture et le sac de couchage ou je vais attendre ma conjointe qui ira en mode randonnee jusqu'a Mons avant de rentrer en bus.

En ce qui me concerne je suis plutot content: j'ai bien gere ma nuit, pas eu de coup de froid, j'ai bien fait attention aux ravitaillements pour aller vite mais sans precipitation. J'ai aussi plutot bien gere la distance, j'aurais surement pu aller un tout petit peu plus vite, mais je ne cherche pas a me cramerLe chrono me parait plutot bon, et meme si ce matin apres 24h j'ai les jambes un peu lourdes, point d'enormes courbatures, preuve que l'entrainement paye quand meme un peu.

Traces suunto: http://www.movescount.com/fr/moves/move106376261

1 commentaire

Commentaire de brague spirit posté le 23-05-2016 à 20:59:39

Ne pas manger la soupe à l'oignon à Escragnoles assis,avec Ben ou Levi est une erreur.
A refaire,avec un stop,digne du nom.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran