Récit de la course : Trail des Allobroges 2016, par courotaf

L'auteur : courotaf

La course : Trail des Allobroges

Date : 15/5/2016

Lieu : Bellevaux (Haute-Savoie)

Affichage : 1090 vues

Distance : 60km

Objectif : Terminer

21 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Checkpoint à mi-parcours

Cette été, vers la fin aout, j'ai prévu de traverser Belledonne en moins de 54h, à mi-parcours il me fallait un parcours de montagne difficile avec des ratio proches. Idéalment, je voulais faire un tour du côté de Tiranges début mai, histoire de trouver du kipik. Ça sera finalement à Bellevaux que j'irais voir à quoi ressemble un tiers d'Échappée Belle.

Il est un peu moins de 5 heures du mat', et bien que la rencontre de quelques Kikous arrivés eux aussi la veille aura permis le stressomètre de ne pas trop s'affoller, dans quelques minutes commencera une aventure aux dimensions totalement inconnues pour moi avec une équation à 3 inconnues à résoudre:

  1. plus haut que les 2800d+ du Trail du pays de la Meije
  2. plus long que les 10h00 de la STL
  3. est ce que continuer en Merrel Trail Glove est une bonne idée?

Salle des fêtes de Bellevaux (900m), 5h00: Go! C'est aux côté de Jano, Xian, Phildar et Anthodelb rencontré la veille que je pars vite (trop, ils finiront au moins 2h plus tôt), mais bon, la majorité du plat de cette course sont ces 5 premiers kilo, faut en profiter! La première côte est là rapidement, je suis chaud, les choses sérieuses commencent. J'arrive à coller le train des Kikous, mais je comprend rapidement que ça ne durera pas: si je reste dans leur allure c'est le joint de culasse garanti!

Les Trables (1380m), 6h10 : première descente... vache! C'est pas que la montée était sèche, mais la descente est franchement grasse! Ça glisse, ça se rattrappe aux arbres et/ou aux bâtons, ça se met des gamelles, ça tire tout droit entre 2 virolos, ça cherche le grip dans les feuilles mortes et finalement, ça se termine à Lullin (840m), encouragé par des villageois bien matinaux.

Direction le Mont d'Hermone (1413m), pour la suite du menu: peu de souvenir de cette montée, je laisserai tomber l'idée de suivre les kikou après le 1er ravito du Feu. Arrivé à la chapelle, premier claquage de rétine: la vue est majeure, en balcon le Lac d'un côté et le Chablais embrumé de l'autre. Pas de pause photo, je n'ai aucune idée de ma marge avec la BH: faut que j'avance. La crête roule bien, puis descente vers le second ravito de Reyvroz via un bonne vielle piste de bucheron dré et raidasse à souhait. Au ravito, les bénévoles nous encouragent pour la suite, la montée du parcours: un bon KMV bien gras. un peu de roulant pour quitter le ravito et on fini par descendre vers le lit du Brevon, on commence à connaitre la musique: c'est raide et gras à souhait.

Pont du Brevon (~600m), 8h25: voilà, c'est partit dans l'autre sens pour une bavante de premier choix. Je me demande dans quel état était le sentier pour les premiers?? Quelle vacherie!! Merci aux bénévoles posté dans la combe nord de la Grande Pointe des Journées pour les encouragements, la sortie de la combe méritait bien ça! Mais bon, c'est pas le tout faut encore la contourner cette pointe, un single en balcon, mi-boue, mi-névé, par moment équipé de main courante et se terminant par une remontée de ruisseau: c'était... technique!

Crête au nord des Chalets de Pertuis (1630m), 10h15 : Presque 2h pour gravir 1000m sur 5km, quand on y est c'est bon pour le moral! Le soleil n'est pas encore installé, mais il n'est pas loin (ça aussi c'est bon pour le moral), et enfin, le prochain ravito est à quelques pas d'ici avec 1h30 de marge sur la BH (et ça, surtout, c'est bon pour le moral)! Je peu sortir l'appareil photo et laisser rouler jusqu'au ravito.

Crête au nord des Chalets de Pertuis

Crête au nord des Chalets de Pertuis

Lullin au loin?

Lullin au loin?

Chalets de la Buchille, 1er ravito solide et BH : une bonne pause, recharge d'un litre de flotte, triplette saucisson/tome/tuc et ça repart. La dernière BH étant de l'avis de tous super short je veux arriver au lac avec au moins autant de marge. Partit avec le Mulot on aura fait un bout ensemble mais à distance. Sans rancunes, j'avais besoin de rester dans ma bulle. La montée suivante est un parcours de repli: l'organisation à jugé la montée à la Pointe d'Ireuse impraticable... vue l'état général des sentiers jusqu'à maintenant, on fait confiance et on dit merci! Pour du repli, on montera tout de même en grande partie sur la neige (et au son des cloches des bénévoles posté à la bifurcation de parcours du Nifflon d'en Bas).

Mont Billiat

Mont Billiat

Pas de l'Échelle

Pas de l'Échelle

Chalets du Nifflon d'en Haut (1770m), 11h45 : encore une bonne chose de faite! Pause photo, échange de quelques mots avec les bénévoles:

  • C'est pas le moment de prendre des photos!
  • Ah bah, quand même z'avez un beau pays!
  • Ça va? La forme?
  • Ouais, mais c'est dur, et finalement je sais pas s'qui est le plus difficile: monter dans la gadoue ou sur la neige...
  • D'un aut' côté t'as pas l'air d'avoir des chaussures du tonnerre!
  • Pas besoin d'avoir des chaussures du tonnerre quand on a des pieds du tonnerre ;-)

Échange de sourires et c'est repartit!

Chalets du Nifflon d'en Haut

Chalets du Nifflon d'en Haut

Le soleil est de la partie, le timing est bon mais le début de la descente est chaudasse!!! Un sentier (raide, je précise plus, vous avez compris le principe) dans un lapiaz glissant comme des savonnettes. Ça ne durera pas trop et j'arrive au Col de la Balme en même temps que ma chute de moral. À qui la faute?

  • à la blaguedupetitcoupdeculaumilieudeladescente?
  • à la fatigue qui peut commencer à se faire sentir?
  • à la piste forestière plate et large comme une autoroute pour rejoindre la Moliettaz?
  • à la fin super raide qui tape dans les genoux?

Sans doute un peut de tout ça. J'essaye d'avoir des pensées positives, notamment avec la marge sur la BH qui semble se confirmer et un peu de musique, mais rejoindre le lac de Vallon restera le moins bon souvenir de cette course.

Lac du Vallon (1085m), 12h50 : Je recharge le moral avec la triplette magique (voir ravito précédent), quelques mots avec les coureurs et les bénévoles sur la suite du programme:

  • prochain ravito dans 11km (Oh! Les gens, faut vraiment arrêter de parler de km sur ce genre de course!)
  • gaffe à la blaguedupetitcoupdeculaumilieudelaprochaine_descente
  • reste en gros 1300d+ (et un peu plus de d-) pour l'arrivée

Remonté à bloc, ça va le faire! Hopla! Écouteurs dans les oreilles, le lecteur choisi du Ramms+ein pour repartir le cœur réchauffé!

/!\ Attention: Seulement écouter, pas regarder /!\

Mention spéciale pour cette montée (pas pour sa facilité, hein, ça c'est mort: c'est raide comme depuis 5h du mat'): on chemine le long du ruisseau de la Diomaz, tantôt rive gauche, tantôt rive droite jusqu'à rejoindre le bout d'une piste forestière. Pause photo au niveau de la cascade. C'est trop bôôô et c'est bon pour le moral!

La Cascade de la Diomaz

Bon, passé à la maison forestière, le running-gag de l'organisation est une fois de plus rejouée: il reste 100d+ pour le col et... ça descend. J'ai beau rigoler (jaune) et booster mon moral avec la super ambiance du coin, plus de doutes possible: je suis éclaté. La montée au Col des Bétets est vraiment difficile pour moi et y'a encore le sommet à rejoindre. Argh... Un pas après l'autre, ça fini par le faire, doucement.

Pointe des Follys (1713m), 14h40 : c'est beau! La vue orientale est canon! J'me paye quelques minutes de pause hors ravito, allume le tel pour donner des info à la famille. Ça fait du bien, mais faut pas s'attarder non plus, y'a encore du taf! Ça descend jusqu'à le Bray où la transition roulante avant la Pointe des Jottis passe bien grâce à la vue imprenable sur le Saix Rouge (sic).

Vue orientale

Vue Orientale de la Pointe de Follys

Pointe des Jottis (1548m), 15h30 : j'aurais du prendre la photo, mais sur la coup je n'y ai pas pensé... Imagine: t'as un gentil panneau

Arrivée 14km

, en arrière plan la Montagne d'Hirmentaz et le dernier ravito dans un trou tellement bas entre les deux que tu vois même pas le fond de vallée... Qu'est ce qu'on rigole... C'est la première fois de ma vie qu'il me faudra 3h15 pour faire 14km (LOL). À ce stade de la course, je n'aurai pas reproché un peu d'indulgence de la part des traceurs, mais bon, faut arrêter de rêver, j'ai bien compris qu'à chaque fois que c'est roulant c'est juste parce que y'avait rien de hardcore à nous mettre sous les pieds. Donc on cheminera encore sur un bout de sentier bien gras et déversant (mais joli) et un autre qui ressemblait franchement plus à un lit de rivière qu'à un chemin... Je crois que je l'ai déjà dis, mais vache que c'est dur!

En se tenant bien à un arbre, on peut même faire une photo pourrie d'un coin super joli!

Ruisseau ses Jottys?

Chez Martin (920m), dernier ravito, 16h15 : pas de doutes, j'ai pas fais fumé le chrono sur ce tronçon, et il fallait bien toute la marge de la précédente BH! La poche à eau semble vide: j'y met 2 litres. Encore un shoot de triplette magique (cf épisodes précédents) et feu pour la dernière montée! Je fais la montée seul jusqu'au contrôle des Parchets où je me fait reprendre par une poignée de gars. Les derniers mètres en groupe passeront mieux et je sais pas si c'est l'odeur de l'écurie, mais on dirait que la forme revient. Photo sur le dernier sommet du jour, dernier pointage, l'Écureil nous rattrappe et enfin, la der des der!

Panorama de

La traversée de la station d'Hirmentaz aurait pu être insignifiante, mais heureusement, les traceurs soucieux de la renommée de leur course ont tout de même pris soins de dénicher un petit 4sup à dé-escalader sur la Crête du Corbeau, merci les gars, c'est vrai qu'une station de ski c'est tellement moche, fallait bien ça pour nous occuper un peu :-D

La suite me paraitra extrèmement roulante, je sais pas trop si c'était vraiment le cas, sans doute un peu quand même. Jano me dira plus tard que ses chaussures c'était avéré être du dopage technologique dans cette dernière section, venant d'un mec en petite forme qui te colle 3h00 sur la totale, c'est à relativiser. Bref, j'ai la sensation d'avoir des ailes qui m'ont poussée dans le dos et c'est totalement déchainé que je traverse le parc acrobranche pour rejoindre l'arrivée comme si j'avais un ours aux miches. Mouarf... :-D

Bilan!

  • Inconnue 1: OK
  • Inconnue 2: OK
  • Inconnue 3: OK, 2 arrêts nettoyage et des traversées de ruisseau jubilatoire dans l'eau fraiche à chaque fois que c'était possible. Sans doute, une semelle plus aggressive aurait été appréciable, mais franchement, je n'ai pas l'impression d'avoir galérer plus que ceux chaussé avec les standards du moment.
  • Pas eu chaud: le t-shirt MC est resté dans le sac avec la casquette
  • 2 litres de flotte au départ plus 3 litres en chemin, si il avait fait chaud, il aurait fallu remplir à chaque ravito
  • En plus de la triplette des ravito: 4 ou 5 barres céréales et sans doute une douzaine de compotes. Je n'ai pas touché aux vivres de détresses (saucisson, noix, chocolat noir).
  • Première fois que je ressent un second souffle, sensation étonnante et agréable
  • Même si c'est pas dans la poche encore, je pense être sur la bonne voie, après tout, l'Échapée Belle, c'est juste 3 tours d'affillé de ce Trail des Allobroges :-D
  • La vallée Verte, c'est beau, venez vous y ballader!
  • Pas de bobo, reprise du courotaf faite ce soir!

Merci!

  • à ma femme qui subit (quand même un peu) tout ça
  • aux organisateurs et bénévoles de cette superbe course
  • aux gens croisés

La trace!

21 commentaires

Commentaire de L'écureuil posté le 18-05-2016 à 06:11:08

Bravo courotaf
Tu es fin prêt pour l'échappée Belle, qui est plus facile d'un point de vue raideur des sentiers mais bien plus montagne car ... peu ou pas de sentiers dans les rochers et c'est magique, tu vas te régaler
pas pu vous suivre dans la dernière descente, quadris et ménisque mort
Bonne récup dans ton plat pays ;-)

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 08:43:54

Merci, bonne récup à toi aussi!

Commentaire de philippe.u posté le 18-05-2016 à 07:03:58

Bravo, on s'est sans doute croisé quelquefois au moins jusqu'à La Buchille. Tu as résolu une équation à 3 inconnues en une seule course, c'est du haut niveau !
On se croisera peut-être pour de vrai sur l'Echappée !
Philippe

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 08:45:31

Merci! D'ailleurs, on était pas voisin de camping par hasard (j'ai dormis dans ma caisse à côté des footballeurs...)?

Commentaire de philippe.u posté le 18-05-2016 à 09:42:41

C'était toi le break/camionette blanc ? En effet on était juste à côté:d

Commentaire de jano posté le 18-05-2016 à 08:35:22

bravo pour ta course et ta lucidité qu'on retrouve dans la précision de ce récit.

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 08:46:11

Merci et bravo à toi aussi, c'est pas mal pour une _petite forme_ ;)

Commentaire de trailaulongcours posté le 18-05-2016 à 08:41:19

Sympa ton récit. Plein d'humour, et il en faut dans ces moments. Un sacré trail que celui des Allobroges avec un parcours qui change chaque année. Bravo d'être allé au bout!

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 08:46:35

Merci à toi!

Commentaire de lemulot posté le 18-05-2016 à 08:42:39

Bien joué courotaf, c'est vrai qu'on c'est suivi un bon moment tous les 2 mais je te rassure j'étais bien dans ma bulle aussi avec un poisson pilote devant. Quelle course quand même ! la finir me rassure un peu pour le 80 du mont blanc on verra bien, au plaisir de se re-croiser ;-). Ah oui j'oubliai tu vas t'éclater sur l'échappée belle !!!

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 08:47:21

Au plaisir aussi, et merci!

Commentaire de nicolopremo posté le 18-05-2016 à 10:13:34

Salut!
C'était donc toi le barbu en pompes minimalistes avec qui on a un peu discuté en arrivant au col de la Bray (le grand blond et le petit brun à lunettes)? Chapeau d'être passé par là avec des Merrell Glove!! Déjà qu'en Sense Ultra SG c'était glissant, t'as un sacré sens de l'équilibre pour l'avoir fait comme ça!
Bravo à toi ;-)

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 11:56:33

Merci! Oui je me souviens vite fait de vous ;)

Commentaire de anthodelb posté le 18-05-2016 à 10:32:59

Bravo pour ta course et ton récit. Je sais pas comment tu fais pour retenir tous ces noms. Moi une fois la course passée j'ai presque tout oublié.
Bon l'EB c'est 2.3 fois les Allobroges en distance, donc facile ! On se verra là-bas ou sur un off d'ici là.
Encore bravo.

Commentaire de courotaf posté le 18-05-2016 à 12:02:19

Merci! Pour les noms c'est facile, je refais le parcours sur la carte une fois rentré :mrgreen:
Pour l'EB, facile... je l’espère bien! Mais je reste méfiant quand même c'est 2.5 fois les Allobroges en déniv et avec la caillasse en prime!
Au plaisir de se croiser en off!

Commentaire de Arclusaz posté le 19-05-2016 à 22:33:00

Bravo pour ta course et ce récit.
On devrait bien se croiser sur une chemin de la région lyonnaise un de ces jours....

Commentaire de courotaf posté le 22-05-2016 à 14:55:01

Merci!

Commentaire de xian posté le 19-05-2016 à 22:42:44

nickel, le récit :-) (en plus, les liens vers OSM, c'est grave la classe !)
le plus important dans tout ça, c'est de ne pas avoir touché aux vivres de détresse ! ça prouve que tu étais large :-)
je ne te souhaite pas bonne récup, puisque les courotaf ont déjà repris !!! (le tout, c'est d'avoir de bons pieds, je sais !!!)
à une prochaine (dans un off, ou autour de pâtes dans un vestiaire de stade de foot)

Commentaire de courotaf posté le 22-05-2016 à 14:55:53

Hé hé hé... Ouais, carrément classe ;)
Merci et @ bientôt sur vos terres occidentales!

Commentaire de courotaf posté le 22-05-2016 à 14:54:42

Mince, j'ai supprimé par erreur le com, de Jean.phi!!! Déolé!! Et pis merci quand même!

Commentaire de Vik posté le 11-06-2016 à 23:17:56

Tiens, j'avais manqué ton récit.
Classe de réussir l'équation à 3 inconnues du premier coup !

Le second souffle, tu vas en connaître plein sur l'échappée :-) et c'est particulièrement surprenant quand t'en ai à 40h de course :p

à bientôt dans la caillasse !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran