Récit de la course : Techni'Trail de Tiranges - 80 km 2016, par Vik

L'auteur : Vik

La course : Techni'Trail de Tiranges - 80 km

Date : 30/4/2016

Lieu : Tiranges (Haute-Loire)

Affichage : 981 vues

Distance : 80km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Tiranges, sur les traces du marcassin

Je vous passe les détails perso, voici un petit récit qui se veut plus une présentation la plus objective possible de ce qu'est ce trail, qui a une certaine réputation mais ne fait pas encore débarquer des bus entier de tenue full compression blanche salomon (et tant mieux ;-)).

3h20, on (mon poto Jéjé et ma gueule) arrive sur la place du village, pour un départ à 3h30 (pas en avance, quoi). On nous file le dossard sur place, super.

1 nenette et 38 mecs affutés comme des lames de rasoir, et nous deux. 41 couillons, donc, sur la ligne de départ, pour ce 80km réputé difficile, dans les hautes collines de haute loire.

3h37, départ donné, on s'enfonce progressivement dans la forêt à la lueur de nos frontales, pour 20 premiers kilos "roulants".

Enfin, plus roulant que l'année précédente, dont la difficulté avait été sous estimée et la barrière horaire atteinte par de nombreux coureurs. Donc cette année, ça roule. Attention, pas tant que ça non plus, y a déja quelques apperçus de passages dans des sentes bien étroites et une montée finale avant le premier ravito bien raidasse.

De quoi échauffer les gambettes et arriver décontracté sur un point de vue sympa sur le lever du soleil.

Puis s'enchainent de nouveaux de longues portions roulantes sur des pistes forestières, chemins agricoles, et "quelques" passages en pleine forêt, un peu dré dans le pentu, jusqu'au second ravito, km40.

C'est peu après que les festivités commencent réellement, quand à la fatigue des 40 premiers kilos, s'ajoutent le labourage du parcours par les coueurs du 50km. Les dré dans le pentu sont glissants, et avec la pluie, c'est de pire en pire. Mais c'est fun, et tellement inhabituel !

Il y a parfois des longueurs, de grandes distances bien roulantes ou il faut relancer, pour aller chercher le dénivelé un peu plus loin. Le D+ est en fait essentiellement fait de tout petits raidars monstrueusement difficiles, découpés dans la forêt hors sentier, et de faux plat / piste forestière à pente raisonable.

Bon, il y a quand même des pentes moins raisonables, je vous rassure, y a de quoi s'amuser ;-)

(ici en descente, en montée le sol est bien moins labouré !)

 

Bref, on fini par arriver au kilo 65, où nous attend la coulée de lave, que je n'ai pas pensé à prendre en photo sur le coup.

Les blocs ne sont pas instables, ce n'est donc pas bien compliqué de passer cette petite difficulté de même pas 100m de d+.

C'est ludique, ça glisse un peu mais c'est pour ça qu'on est là :)

Puis un dernier ravito, a côté du chateau de Chalencon, où il fait bon discutailler avec les bénévoles super sympa et bouffer un peu de gras sain du coin: fromage et jambon de la ferme d'à côté !

Avant une dernière petite grimpette, moins sanglier, plus classique "forêt en montagne", qui permet de finir allègrement ce charmant petit parcours...

 

Exigeant, le parcours. Soit c'est rugueux dans la forêt, et tu peine en montée comme en descente, soit c'est du roulant à relancer... durdur !

Heureusement, un chwal curieux est là pour nous acceuillir 2km avant l'arche d'arrivée

 

Bref, belle balade, qui sur un format aux mensurations sympa (80km/4000 à 5000m D+) propose avec brio de sortir des chemins battus !

 

Deux petites notes:

Le balisage est présent, très présent, trop présent, y'en a de partout, c'est impossible de se perdre ! Si j'en prend un qui se plaind du balisage, je le fouette à coup de tresse de poils de cul de vieux male sanglier.

Les bénévoles sont tous plus gentils les uns que les autres là bas, j'ai jamais vu ça. Aux petits soins en toute occasion. Un s'est fait prêter une frontale, l'autre un futal, vas y que je te remplie tes flasques, je vais te faire chauffer de l'eau bouge pas, on a été invités à prendre une assiette de pasta/jambon cuit alors qu'on avait pas pris le repas d'après course, on a dormi sur place avec prêt de couvertures car trop défoncé pour conduire... Merci à vous tous les bénévoles !

8 commentaires

Commentaire de Byzance posté le 01-05-2016 à 20:36:42

Si, si c'est possible de louper un changement de direction ! Pas à cause du balisage (il ne doit plus y avoir un seul rouleau de rue-balise dispo dans le 43) mais par inattention ou effet mouton de Panurge. Bravo à toi ! Et le gâteau de semoule, il était pas bon ?

Commentaire de Vik posté le 01-05-2016 à 20:39:54

Oui, c'est possible, la preuve avec Cosan Et Enrique on a fait un A/R de 30/40m sur une piste forestière, on avait loupé un dré dans le pentu en discutant. Mais c'est de notre faute, c'était clairement signalé, et donc il n'y a aucune plainte recevable ;-)

Je n'ai pas goûté le gâteau de semoule.

Commentaire de Jean-Phi posté le 02-05-2016 à 08:48:45

Ben tiens, tu viens de me donner envie d'aller voir à quoi ça ressemble. Ca a l'air bien cool en tout cas avec des vrais gens inside. Tout ce que j'aime je crois bien !

Commentaire de chirov posté le 02-05-2016 à 18:29:37

Ca à l'air bien sympa :-) Merci pour ton récit et récupères bien pour tes prochains (et nombreux) off !

Commentaire de elnumaa[X] posté le 02-05-2016 à 21:01:46

la charcutaille de haute loire c'est la meilleure ( de France , biensur ) .
as tu gouté à la fourme aux artizoux a chalencon ?
bo , jcrois que jles ai motiv pour qu'ils aient du pif l'année prochaine .
parceque là c'est certain , moi j'y serais .
enfin du trail ;-)

au fait Seb , les batons c'était qd mm 1 bonne idée ...
a+ , a Quèije oou ailleurs
manu

Commentaire de Spir posté le 03-05-2016 à 15:05:52

Ça a l'air bien sympa comme ça, entre le récit et les photos. Visiblement, c'est une belle ballade forestière ! Bonne récup maintenant !

Commentaire de Arclusaz posté le 09-05-2016 à 23:16:11

tiens, je savais pas qu'il y avait des parties roulanes : du coup, ça me tente moins alors que j'ai toujours eu envie de le faire celui là.

Commentaire de nrik42 posté le 15-05-2016 à 20:12:21

Il n'y a eu qu'une dizaine de finisher sur l'édition 2015, ils ont donc fait un parcours un peu moins compliqué cette année. Mais ça reste un course a part :)
Super ton récit et conforme à mon ressenti ^^
enrique

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran