Récit de la course : Trail Mont Saint-Michel - 25 km 2016, par caral

L'auteur : caral

La course : Trail Mont Saint-Michel - 25 km

Date : 17/4/2016

Lieu : Barby (Savoie)

Affichage : 820 vues

Distance : 25km

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Dantesque!!!

Pour les non savoyards, c'est le trail du Mont St Michel, qui se court au départ de Barby, petite commune proche de Chambéry. Et non, point de Normandie pour ce mont!!! 25 kms, 1290m de dénivelé positif. Et un temps de chien!!!

8 heures du matin ce dimanche, me voici à Barby. J'avais déjà mon dossard, donc je me change tout de suite, je vais à la salle des fêtes où, comme à Chambéry, le café est payant!!! Donc pas de café!! La météo est moyenne, il a plu une grande partie de la nuit, mais je fais le pari qu'il ne pleuvera pas dans la matinée...donc je suis habillé léger, d'autant plus qu'il ne fait pas froid du tout (8°).

9 heures c'est le départ. Nous traversons Barby, nous attaquons la côte goudronnée que je connais bien puisque le Barbithon de décembre l'emprunte, ensuite un sentier plat qui permet de récupérer, et un peu plus loin, nous attaquons la première grosse grosse pente. Un peu d'embouteillage au début, et puis ça va mieux. Ensuite c'est une alternance de sentiers qui montent qui descendent, qui sont à plat...jusqu'à la rivière que nous traversons à gué!!! De l'eau au-dessus des genoux, et froide!!! Une corde pour pas se flanquer dedans, alors on passe vite, très vite.

Très vite on sèche derrière, à part les pieds qui pataugent dans des semelles trempées. Et c'est reparti. On arrive au ravito, sous Curienne. Je mange deux trois trucs et c'est reparti. Sous la pluie qui commence à tomber. Et oui, j'ai perdu!!! Même pas la casquette. Tant pis, on va faire avec!!! un hameau de Curienne, on descend, et puis comme il faut bien aller au mont, ben on remonte. Sèche la montée, pas comme le temps!!!

Une dernière petite pente, et nous voilà au sommet. il fait froid alors je ne traîne pas à regarder le paysage, et d'ailleurs on n'y voit goutte. On repart d'où on vient jusqu'au virage qui nous dirige sur La Boisserette. Les bénévoles nous avertissent de la diffculté de cette descente, rendue encore plus compliquée par la boue et les pierres glissantes. La première partie se fait sans encombre et je commence à penser qu'ils ont un peu exagéré. Et bien non. La deuxième partie est épouvantable, je n'arrive pas à tenir debout, je me plante 3 fois dont une où je m'ouvre la main gauche sur je ne sais quoi que j'ai attrapé pour me ralentir. Tout cela tourne vraiment à la glissade perpétuelle et c'est vraiment pénible. Je finis par arriver en bas, totalement crotté, la main en sang mais encore capable de courir. Du plat, ça fait du bien aux cuisses qui n'en pouvaient plus dans cette descente d'enfer. Je relance la machine, je me prends à rêver de finir en moins de 3:30, je connais bien le terrain, et je pense savoir ce qu'il me reste à faire...Erreur! On m'indique un chemin à gauche en précisant: attention la descente est terrible! Je réplique qu'avec ce que je viens de descendre... Non, pire. Je n'y crois pas franchement et j'ai tort. C'est court mais je ne peux franchir cette portion qu'accroupi en essayant de garder un équilibre plus qu'instable.

Je perds donc du temps mais j'arrive sur le goudron. Et je repars, j'accélère, dans les jardins je rattrape deux coureurs, je les double, il y en a un qui s'accroche mais j'arrive à le décramponner dans les 200 derniers mètres. Et ça y est c'est fini!

3h 33' je suis content, étant donné les conditions.

Je rentre dans la salle des fêtes, je croise Mazbert et Chistophe quit on fini avant moi. Je vais me laver les mains, je prends mon plateau repas et vais m'installer avec Galopine et ses potes. On discute de la course -elle était sur le 12 kms- ça s'est bien passé pour elle.

Ensuite je regarde le classement, les podiums et je rentre à la maison pour prendre une bonne douche bien méritée. Et faire tourner une machine!!!

117ème sur 180 finishers, pas de classement catégoriel, l'orga classe tous les masters (vétérans) ensemble.

Les résultats complets

2 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 19-04-2016 à 10:00:10

et ben !!!! j'ai eu "de la chance"" d'être malade car j'avais prévu de venir.
Nan, j'déconne, j'aurais adoré me rouler dans la bout et te croiser.
A bientôt

PS : ton lien sur les résultats ne marche pas.

Commentaire de caral posté le 22-04-2016 à 08:33:37

salut l'Arclusaz. Je suis sûr que tu aurais adoré!! A +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran