Récit de la course : Trail du Josas - 35 km 2016, par LutetienND

L'auteur : LutetienND

La course : Trail du Josas - 35 km

Date : 10/4/2016

Lieu : Jouy En Josas (Yvelines)

Affichage : 1037 vues

Distance : 35km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Soleil et boue pour un grand retour sur le Trail du Josas -

La famille LutetienND de retour sur le trail du Josas! Il y a deux ans, c'était la première expérience de trail semi-long de GDtrail_musique (mon fils). Nous avions terminé main dans la main, moi avec des crampes comme jamais, et lui très à la peine sur les 5 derniers km, mais heureux comme tout d'avoir bouclé ses 35km comme un grand.

Depuis, le temps a passé : GDtrail_musique s'entraine régulièrement et accumule de l'expérience, et son papa LutetienND (c'est moi), tente comme il peut de maintenir son modeste niveau. Pas mal de courses ensemble, avec une petit challenge entre nous (dés fois c'est GDtrail_musique qui me met la patée, et des fois, le vieux lion LutetienND se rebiffe. Pour ceux que ce challenge interesse, voir le CR de la course des Carrières by night 2015, qui récapitule les victoires de chacun. Le fiston a pris la tête la dernière fois, pendant un Castor Garou mémorable tout autant que nocturne. 

                                                                                                                                      Score

Du coup, la course qui se profile devient doublement intéressante : un anniversaire et l'occasion de remettre le score à égalité dans cette palpitante série de rebondissements...

Bref, nous voilà ensembles pour retirer les dossards le samedi. Rien à dire : c'est rapide et pro, et il nous tarde à tous les deux d'être le lendemain. 

Le dimanche, c'est le vieux père qui doit réveiller le fiston sur le coup des 6h30, lequel est sorti la veille avec des copains alors que le vieux père s'est sagement couché pas trop tard, le matériel préparé comme il se doit.

Petit déj' classique d'avant course et nous voilà parti... après une séance de dégivrage de pare-brise. 2° affichés au thermomètre : ça caille !

 

Arrivée sur place vers 8h moins 10 : juste le temps de suivre le départ du 50 km. 

On revient tranquillement vers le stade, et je me rends compte que les piles de mon GPS (un vieux Garmin Foretrex que je trimballe depuis des années en course) sont mortes. Pourtant je les ai changées hier soir ! A mon avis, j'ai dû laisser le bouzin allumé toute la nuit Déçu

Bref, je repars en trottinant à la voiture chercher des piles de rechange, pendant que fiston suit le briefing du 35km. Je suis de retour juste quand le peloton quitte le briefing pour se diriger vers la ligne de départ. Faut dire qu'il y a bien 500m entre l'un et l'autre. Un aller/retour pour voir le départ du 50km, puis de nouveau un aller pour se positionner sur norte propre départ : c'est tout bon pour un petit échauffement tranquille...

 

 

 

Une petite photo dans l'aire de départ : GDtrail_musique  a l'air super serein.

 

Et hop, une photo de LutetienND avec GDtrail_musique

 
Et c'est parti ! La première partie de la course, on a essayé de la faire tranquille. On s'était dit : pas trop vite, du genre 6:20 au km. Le début du parcours est assez tranquille : on passe dans des coins qu'on connait bien et on profite du beau temps en se réchauffant rapidement. Au bout de 15mn, le coupe-vent est de trop et on s'en débarasse dans le sac : ça va faire du poids inutile à trainer jusqu'à la fin me dis-je. J'aurais dû le laisser dans la voiture. L'avenir me donnera raison. On se rend compte que le terrain est assez boueux par endroit. Il a beaucoup plus et on commence déjà à traverser quelques coins bien gadouilleux. Rien de bien méchant (on a vu pire) mais ça augure d'une course un peu plus difficile que prévu. Là encore, l'avenir nous donnera raison.

Le premier ravito (km 7) arrive très vite (43mn de course). Top-up des bidons avec de la bonne grenadine, 3 morceaux de banane, 4 TUC (mon pêché mignon), et c'est reparti. Au km9 on arrive le long de l'aqueduc de Jouy-en-Josas. Pause photo.

Les 10 premiers km sont parcourus à 9.6km/h. Ca repart dans le bois, de l'autre côté de la vallée. Re-pause photo.

Le parcours du 10 au 16ème km est super agréable : des bois, des singles, des sentiers en balcon, ça monte et ça descend tranquillement. Pas trop de boue. On fait un bout de chemin avec un Kikou avec lequel on taille la bavette (mais j'ai oublié son nom).

Un petit passage sur macadam du côté de Villacoublay au 16ème... un balisage nous prévient honnêtement!

 

Arrêt au ravito du 17ème km au bout d'1h45 de course. (Re)Top-up des bidons avec de la grenadine, 3 morceaux de banane, 4 TUC, et c'est reparti.

Au 20ème km, on est toujours plein d'allant, et toujours sur la base des 9.6km/h. On passe de nouveau dans des chemins qu'on connait bien, et vers le 25ème, je m'amuse dans une belle descente bien boueuse du côté du bois du Loup. Malheureusement elle est suivi d'une section de macadam à Bièvre qui nous fait remonter vers le bois de Verrières et qui me semble interminable.

Mais assez rapidement après, le syndrôme bien connu pour moi commence à se manifester : mes p'tites crampes qui commencent à pointer. Pourtant, ces derniers temps, j'avais l'impression d'être moins sujet aux crampes...

Alors comme d'hab, je gère. Au bout d'un moment, vers le 26ème km, le fiston commence à piaffer et me demande si c'est OK pour que chacun trace sa route en gérant sa fatigue. OK pour moi mon gars ! Je le laisse partir. Je le vois de loin pendant un moment, puis finalement, il disparaît. Du 26ème km au 30ème km, nous contournons le bois de Verrières par une trace super boueuse, qui -effet psychologique de ma fatigue ou réalité?- me semble vraiment dure.

Plus trop le courage de faire des photos.

Retour sur la vallée de la Bièvre au 30ème : ça devient plus facile. Le trail suit le chemin assez fréquenté le long du ruisseau, passe sous la N118, se paye quelque hectomètre de macadam dans un milieu assez urbain... Pas la partie la plus sympa, ce d'autant qu'il est maintenant plus de midi et qu'il commence à faire vraiment chaud.

J'au super mal aux cuisses, mais je me sens mieux -on est pas loin de l'arrivée- et je commence à doubler quelques coureurs et coureuses. Yen a un avec qui je fais le yo-yo depuis pas loin de 10km. J'ai le plaisir "modeste" de l'avaler : il a l'air plus cuit que moi. Chouette, je ne suis pas le seul à galérer.

On repart dans les bois de l'autre côté de la vallée, sous le val d'Albian. Et là, c'est carrément le record de la section la plus boueuse. Plus on approche de l'arrivée, plus on s'enfonce dans une sorte de vase ... j'ai failli y laisser une chaussure !

GDtrail_musique un peu cuit à 1km de l'arrivée/ Merci à Trace&Route pour les photos

 

LutetienND  cuit à point à 1km de l'arrivée/ Merci à Trace&Route pour les photos 

 

Bon. C'est la dernière descente : je lache les chevaux. On débouche sur le stade et hop, la boucle est bouclée.

GDtrail_musique  est juste après la ligne d'arrivée : il a l'air vraiment cuit et me confirme avoir bien galéré dans les 10 derniers km. Néanmoins, il me devance d'un peu plus de 3 minutes sur la ligne d'arrivée. Il est 199ème et moi 216ème, sur 375 arrivés. Arrivés en 4h20, ça nous fait 20mn de plus qu'il y a deux ans : indubitablement, le parcours était plus dur (2km de plus, du dénivelé en plus... et quelques longueurs bien gadouilleuses).

Encore une belle course faite aux trois quart ensemble. Beaucoup de plaisir... un peu de courbatures le lendemain (mais pas trop). 

Caramba, mon fils me bat maintenant 5/3 dans notre duel amical. Je crois bien que ce n'est pas demain la veille que je vais terminer devant lui. Mais sait-on jamais ?  C'est sûr, on va se réinscrire pour d'autres aventures.

Merci en tout cas à une organisation absolument parfaite et au dieu soleil qui était de la partie.

Ci-dessous, mon petit log-book personnel amoureusement imprimé/plastifié avant la course et dont je ne me suis pas trop servi finalement. Les 600m de dénivelé annoncés sur Openrunner, mais réellement 800m de D+ si j'en crois ma Garmin.

 

3 commentaires

Commentaire de doudouX posté le 13-04-2016 à 11:23:11

Bravo pour vos perfs respectives. N'étant pas bien loin derrière vous (4h23), j'ai pu trouver des photos sympas sur Trace&route que je ne connaissais pas... merci.

Commentaire de DKféeinée posté le 13-04-2016 à 22:00:41

Bravo à vous deux. Bon Nicolas, fort est de constater que ton fils va continuer à te mettre la pâtée sur ce genre de course. Si il encaisse les 35km... Il va monter en puissance et t'es mort , y'a que sur du long voire très long en montagne dans des conditions pourries que tu as encore tes chances... Vivement la GTMM... Ta soeur qui est pas encore au top de sa prepa mais ça va venir !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 14-04-2016 à 22:16:05

Gasp ! Les jeunes ne nous talonnent plus, ils nous devancent !

Emmène-le sur une vraiment longue distance (60 à 80 km), tu pourras l'avoir à l'usure, on ne sait jamais ;)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran