Récit de la course : Aravis Snow Trail - Expert 17 km 2016, par ejouvin

L'auteur : ejouvin

La course : Aravis Snow Trail - Expert 17 km

Date : 28/3/2016

Lieu : La Giettaz (Savoie)

Affichage : 590 vues

Distance : 17km

Objectif : Pas d'objectif

11 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Et vlan, dans ta gueule

Et voilà, tant bien que mal, j'essaye de me remettre en ordre de marche pour la saison 2016. Avec coach, nous naviguons un peu à vue question entraînements (entre les blessures pour l'un et le manque d'objectif pour l'autre) et on part sur des courses sans planifier, totalement à l'arrache, du genre "tiens week end prochain, on se fait une course ?"

 

Alors voilà, en mode délire nous partons sur le Aravis Snow Trail, parce que courir dans la neige c'est rigolo, enfin c'est ce que l'on se dit au début...

Toujours en mode délire, la troisième partie qui devait être au repos, se retrouve à s'inscrire sur le 12kms, après l'avoir un peu titiller. Elle réussira bien mieux que nous d'ailleurs.

 

Lundi matin, 6h debout pour une bonne heure de route. Mais faut vraiment être débile, même pas de grasse mat durant les week ends. Arrivés juste à temps, on paye notre dossard (un peu cher mais bon) et on va se "préparer". Bon, il y a deux options pour le départ, soit à droite et cette partie plane, soit à gauche direct dans la piste de ski. Hum hum, renseignons nous un peu. Et merde, les bénévoles nous indiquent que c'est la deuxième option qui est au menu ce matin. Bah ça calme et ils ajoutent que la barrière horaire est à 1h.... au bout de 4 kms.

 

Et bien, dans quelle galère sommes nous ? Aucune envie de m'échauffer, j'ai les jambes lourdes et nous n'avons pas trop le temps. Alors, op, sur la ligne de départ et nous regardons les adversaires du jour. Quasi tous ont les batons et les crampons (à priori pas le vainqueur donc aucunes excuses) alors que nous sommes équipé en touristes.

 

Le départ est lancé et comme prévu, il n'y a que 20m de plat pour attaquer la piste. Ca commence bien pour une course, on marche et ça fait mal, très mal. Tout le monde, ou presque, nous passe. Une chance la neige ne glisse pas trop, mais nous ne sommes vraiment pas au mieux.

 

Je me retourne de temps à autres, pour constater que la troisième larronne n'est pas si loin de nous. Punaise, elle est en forme pour une journée de repos. La vilaine... 1 km, 2 kms passent TRES lentement, et je suis en nage. Ne surtout pas lever la tête, ça casse le moral :

  • Au loin, les gens courent
  • Ca grime toujours

 

Ouf, un peu de répis au 3ème kilo, sauf que l'on voit un peu plus loin la biffurcation. Des concurrents partent à gauche dans ce qui semble descendre, d'autre à droite dans la montée. Nous prenons les paris, pour le 17 ça doit descendre. Bon, le faux plats est assez court, juste de quoi se remettre à courir, s'exploser les mollets et bam ça remonte pour atteindre la dite biffurcation. Ca va, nous avons atteint la barrière horaire pour....

 

12 minutes. Youhou, nous sommes trop balèze. Heuuuu, mais c'est qui ces couillons qui viennent d'en face ? Le bénévoles nous indiquent que ce sont les concurrents qui reviennent de la petite boucle. Oups, mais elle fait combien la petite boucle ? 2kms messieurs. Hein ????? Donc en gros, nous avons déjà 2 kms de retard après seulement 4 kms parcourus ? Allez, pour le fun, nous allons faire un pointage, et dire que ce n'est même pas la tête de course.

 

Donc après bifurcation, petite descente où l'on peut dérouler pendant... Bah 500m et op on remonte. A cet instant, la course va prendre un virage important. Nous reprenons une jeune fille que je vais nommer Selah Sue, du fait de sa coiffure. Foulée rebondissante, dynamique... elle nous atomise dans les montées.

Avec coach, on se regarde en se disant "ça ne va pas durer cette histoire, elle va bien finir par sauter.". Alors elle va devenir notre repère jusqu'à ce qu'on la passe, enfin ça c'est ce que l'on croit.

 

Sur la fin de la montée, nous arrivons sur l'arrivée d'un télésiège, totalement exposés au vent qui fait envoler la neige. Drôle de contraste avec les skieurs en combinaison et nous en short... Faut être cons quand même. Et op on bascule dans la pente et Selah Sue est toujours devant. Nous grignotons un peu de temps, mais pas trop. Au passage de la bifurcation, prise de l'écart avec ceux que nous avons croisés. Et bien, c'est déjà 12 minutes, en 6kms pas mal...

 

Heureusement, il y a quelques retardataires du 12kms pour nous permettre de relancer légèrement, mais ça reste de la pente et nous devons passer à la marche. Mais punaise Selah Sue continue de courrir, la casse couille...

 

Arrivé vers le 8ème kilo, c'est encore une fois sur une aire de télésiège. Une arche est installée, les accompagnateurs y sont présents en masse et il y a une bien belle ambiance. mais franchement, ça commence à faire mal aux jambes. C'est à cet instant que je me dis : "Bon, ça en est fini avec les montées, reste à descendre". Nous n'avons pas perdu trop de terrain sur Selah Sue et il va être temps de la reprendre.

 

Alors op, nous nous engageons dans la descente. Merde, elle descend plus vite qu'avant, rien n'est repris. Nous forçons pour nos capacités du moment, et ce n'est pas bien beau à voir. De plus, cetet descente va être ponctuée de quelques coups de cul qui nous explosent les quadris, où nous pouvons constater que l'on manque vraiment d'entraînement...

 

Alors, j'essaye de m'amuser un peu, histoire d'avoir un bon souvenir. Après un petite bosse, ça descend de nouveau et un bénévole tend son bras droit pour indiquer le virage. Il a l'air de bien se faire chier le pauvre alors je vais jouer un peu. Je me dirige tout droit vers lui pour taper dans sa main. Heuuuu, mauavise idée, saloperie de virage... Je dois faire un grand tour, je ne maîtrise rien de ma trajectoire et je me vois déjà m'écraser dans un sapin. Ouf, non, le tir est corrigé de justesse.

 

Bon, la chanteuse, où en est elle ? Toujours devant nous, la distance est stable, rien n'y fait. Elle a décidé de nous faire mentir ou quoi ? Une lueur d'espoir sur une pente encore plus raide et plus glissante, nosu avons bien repris 5 mètres, bon sur 100 ce n'est pas grand chose. Et op ça remonte un peu. Héhé, elle s'arrête pour je ne sais quelle raison sur ses pompes. Je dis à coach "Punaise, elle veut nous casser le moral, elle est obligée de s'arrêter pour qu'on arrive à la rejoindre".

 

Nous avons presque fait la jonction quand : BAM, et voilà encore un faux plat où l'on ne peut courir, mais elle si. Voilà voilà, jonction annulée, voir c'est pire qu'avant. La cause semble être entendue, mais je veux y croire. Nous sommes au "maximum" de mes capacités dans la descente qui arrive, j'y crois encore à fond. Sauf que cette partie est un peu plus tournante et nous perdons le contact visuel.

 

Allez, gardons le moral, ça va le faire et puis ça fait du bien de se faire un peu mal. Les cuissots sont bien raides, je me sens au bords de l'explosion. En plus, j'ai la mauvaise idée de mettre quelques mètres à coach dans les petites bosses qui agrémentent le parcours, et quand on sait la différence entre nous deux, on sait que c'est une connerie.

 

Plus que 4 kms, et nous avons de nouveau le contact visuel, et c'est le drame. Les cuisses à bloc, je me les fracasse dans la descente, mais j'y crois, enfin j'essaye. 3 kms, pas de terrain repris, 2kms toujours pareil ça sent pas bon. 1kms, nous sommes sur la partie plane qui mène à l'arrivée et explosion en plein vol. Plus de cuisses, impossible de relancer.

 

Et voilà Selah Sue qui relance et s'éloigne inexorablement. Elle aura été la plus forte et haut la main.

Coach et moi même finissont pas ensembles, disons qu'il m'attend surtout. L'arche d'arrivée est franchie non sans mal, c'était bien épuisant cette course.

 

Nous retrouvons notre accompagnatrice qui va faire une bien jolie troisième place dans sa catégorie, qui est un mixte de Sénior / M1 / M2 ou autre. Franchement, nous n'avons rien compris aux catégories mais c'est pas grave.

Quant à coach et moi même, nous avons fait podium dans la catégorie "Ca va passer, ça va passer, je suis le roi de la route".

 

Punaise, c'est que cela cavale dans les montagnes, nous sommes définitivement pas au niveau. Va falloir s'y remettre... Résultats, les objectifs sont posés (pour la fin de la première moitié), et le plan d'entraînement aussi.


EDIT : Photo trouvée par le Bouk de "Selah Sue", mais je ne la reconnais pas plus que ça... Cependant Bouk connait tellement de monde, il a peut être trouvé la bonne personne.

 

11 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-03-2016 à 13:50:13

Trop puissante cette Selah Sue !!!

Du coup vous montez la SCI EJOUVIN et vous faites l'acquisition d'un pied à terre en Auvergne-Rhône-Alpes ou bien ??

Commentaire de ejouvin posté le 29-03-2016 à 13:52:42

Bah le truc, c'est que Selah Sue n'était même pas la première... Y en a, on a juste vu leur cul au départ, et encore rapide. Même pas le temps de savoir si c'était du 34 ou 36.
En même temps, quand tu vois le classement, nous étions loin de tout ou plutôt proche de la fin.

Non pas de SCI, je préfère donner de l'argent à la SNCF, punaise quasiment jamais contrôlé. Faut dire, j'ai toujours mon sac avec moi, je devrais dire boule puante...

Commentaire de Japhy posté le 01-04-2016 à 06:59:17

Du 34 ou du 36 ? Ha bon Clara Saulnier s'est mise au trail ?

Commentaire de ejouvin posté le 01-04-2016 à 08:42:29

Taille US ou FR (et là, on voit toute mon incompétence en matière de fringue et mode...)

Commentaire de Jean-Phi posté le 29-03-2016 à 15:54:06

On dirait un CR du bouk !!!!!
La neige c'est marrant sauf quand on n'en a pas l'habitude.Là,ça fait mal !
Bon, je suis pas inquiet la forme devrait revenir vite pour coach et toi. Quant à la '3° partie", je le redis ici : Chapeau, belle perf !

Commentaire de ejouvin posté le 29-03-2016 à 16:34:14

Oh non, le Bouk est maître en la matière. Et tu as bien vu, je ne place aucune image.

Clair que nous n'avons pas l'habitude de la neige, mais c'est bien sympa en tout cas.

Oui jolie perf pour la miss, surtout que ce n'était pas prévu du tout.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 29-03-2016 à 16:43:45

Voilà une image pour mon jean-phi !

C'est bien Selah Sue !!!

https://media.licdn.com/mpr/mpr/shrinknp_200_200/AAEAAQAAAAAAAAIzAAAAJGVjNGQzZWI3LTU3MjAtNGE0MC1hMGU1LWI4YTYzMTQ0YmEwZQ.jpg

Commentaire de ejouvin posté le 29-03-2016 à 16:57:06

Punaise, je viens de regarder l'année de naissance des jeunes filles... Ouch, je me fais vieux d'un coup.

Commentaire de Jean-Phi posté le 04-04-2016 à 20:06:57

Pas mal, pas mal !

Commentaire de Mamanpat posté le 31-03-2016 à 19:51:24

Allez op ! Posés par une minette en couettes !

Commentaire de ejouvin posté le 01-04-2016 à 08:41:07

Je dirai même plus : la vengeance d'une blonde

Et si seulement c'était la seule... En même temps, je ne sais pas si toutes celles qui étaient devant avaient des couettes.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran