Récit de la course : Le Circuit des Grands Crus 2016, par Christo

L'auteur : Christo

La course : Le Circuit des Grands Crus

Date : 20/3/2016

Lieu : Rouffach (Haut-Rhin)

Affichage : 391 vues

Distance : 27km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Circuit des Grands Crus 2016 : me revoilà

J'ai découvert ce trail l'année dernière. Je m'y étais inscrit par défaut lorsque j'avais voulut m'inscrire à un trial hivernal qui était complet. Malgré les 2h00 de route pour y parvenir, me revoilà à Rouffach.

 

Je m'y sens bien sur ce trail. Il faut dire que l'organisation est sans faille, les ravitos pendant la course sont bien garnis et le personnel de l'organisation toujours prêt à nous encourager dans les passages délicats ou tout simplement pour nous stimuler.

 

Le départ du "Circuit des grands crus" va être donné. Peut être qu'un jour je serai sur le 52 km … mais je ne suis pas encore prêt. Je suis étonné d'être cerné par des allemands ou des suisses.

Au coup de semonce, on s'élance, enfin ceux des premiers rangs car moi plutôt positionné dans la deuxième moitié je marche le temps que la file s'allonge.

Le parcours commence par une première grimpette d'un petit ¼ d'heure puis passage sur des chemins de vignes avant le premier point noir du parcours. On ne peut pas tout avoir du coup il y a un rétrécissement qui nécessite que les coureurs passent en file indienne.

 

Nous arrivons à une des grosses difficultés. Une montée bien pentue qui m'oblige à marché.

Les paysages sont toujours aussi verdoyant. La suite du parcours se poursuivra normalement jusqu'au 2ème point noir du parcours. Un rétrécissement dans une montée en forêt où nous marchons en file indienne. Il y a bien 2/3 coureurs pour vouloir dépassé tout le monde mais dans l'ensemble l'ambiance est bon enfant.

Au premier ravitaillement, je me laisse tenter par le salé (saucisson, et bretzel). C'est ce que j'apprécie dans les ravitaillements des trails : la nourriture salée. Et il faut avouer que l'organisation a mis les moyens en nourriture et en bénévoles toujours souriants.

 

Le reste du parcours se passera sans encombre à part quelques passages délicats ou difficiles qui nécessiteront de marcher.

 

Après une grande descente sur un enrobé casse-pattes, j'arrive devant la dernière montée pas très raide mais suffisamment pour la faire en serrant les dents ; je lutterai pour y arriver bien que les cuisses soient tendues. Puis descente jusqu'à la ligne d'arrivée avec un sentiment étrange, un mélange de plaisir et de satisfaction de terminer mon parcours.

 

Finalement moins de 3h comme l'année dernière.

Si tout va bien je serai là en 2017 ….

2 commentaires

Commentaire de Eric Kb posté le 25-03-2016 à 10:41:09

Et les Grands Crus tu ne les a pas goûtés ! Merci pour le récit.

Commentaire de Christo posté le 27-03-2016 à 09:56:35

Malheureusement non ... que de la bière à l'arrivée, même pas un petit verre de blanc :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran