Récit de la course : Eco-Trail de Paris® Ile de France - 30 km 2016, par catcityrunner

L'auteur : catcityrunner

La course : Eco-Trail de Paris® Ile de France - 30 km

Date : 19/3/2016

Lieu : Meudon (Hauts-de-Seine)

Affichage : 943 vues

Distance : 30km

Matos : NB 1080

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ecotrail 30km en prépa Marathon de Paris

 

 

En ce début d'année 2016, mon objectif est le marathon de Paris, où je reste sur un 3h03 en 2010, un peu frustrant non ?

Pour rompre la monotonie des prépas marathons, j'ai remplacé certaines séances longues par des trails. Peut-être un nouveau concept d'entraînement marathon, qui sait  Clin d'œil

Donc voilà je m'inscris au 30 km Ecotrail, cela fera une bonne sortie longue avec de l'allure marathon à 15 jours de l'objectif. En plus sur l'Ecotrail, il y a des portions roulantes assez longues notamment la fin avec les quais et leur cortège de travaux et d'entrepôts plutôt sinistres. Donc mieux vaut expédier cette partie pas marrante .

La météo des dernières semaines a été favorable à une préparation « route» : les chemins sont très secs, les chaussures de route sont de rigueur, ce sera mes NB 1080. Le jour J, le temps s'est mis à la grisaille froide. Pas très sympa, mais plus propice aux performances.

Départ dans la première vague, mais avec prudence tout de même. Je ne veux pas me griller dès le départ. Donc ça part plutôt tranquille dans la montée vers l'observatoire.

Ensuite on est sur le plateau, le terrain est effectivement très sec. A peine quelques zones juste un peu plus humides. Je me cale vers 13 km/h sur le plat ; je commence à me réchauffer et à doubler gentiment. Pas la peine de s'emballer trop tôt, gardons en pour les côtes qui vont bientôt se profiler.

Les sensations sont bonnes. Voilà on passe sous la N118, bientôt les 5 kms. On arrive sur mes terres d'entraînement, je connais tous ces chemins par cœur. Un coup d'oeil à l'Ambit 2: là je suis plutôt à 14 km/h, va falloir se calmer un peu quand même.

Ensuite la descente vers l'étang d'Ursine, c'est le pacman qui est enclenché. Je commence à être bien chaud donc je profite de la côte (bien raide) de la route du belvédère qui monte vers le relais hertzien pour me délester d'une couche, faire une petite pause et marcher un peu. 7ème km en 7mn15, 35 mn donc je suis pile à 12km/h.

On aborde une bonne descente pour rejoindre la route de la Morte Bouteille qui remonte vers le parc de la Mare Adam. Pour le 30 km pas de ravitaillement ici, on redescend directement vers la route des gardes. Avec le terrain bien sec, pas de problème pour se lâcher et grappiller quelques places. Les sensations sont toujours bonnes, je résiste à la tentation de courir dans toutes les montées (pour le moment). Un peu de marche sur les portions pentues, ça permet de bien relancer ensuite au lieu de passer 500 m à récupérer d'un passage dans le rouge vif au niveau cardio !

Après la raide montée en direction des hauts de sèvres on replonge vers Chaville. Une descente assez piégeuse puis on sort de la Forêt avant de dévaler la rue de la porte Dauphine. Je profite bien de la descente, le compteur affiche 17/18 km/h.

Bon ça ne dure pas, après la traversée de la D910 (alias Avenue Roger Salengro à Chaville), la rue de la Source et ses escaliers me dégrisent rapidement.

Entrée dans la forêt de fausses reposes, un panneau kikourou réconfortant (et un peu optimiste..) indique que c'est la dernière côte (ou presque..).

Il y a quand même presque 80 m de D+ depuis la D910 avant de redescendre vers les étangs de Ville d'Avray (bon les montagnards on ne se moque pas..).

On commence à rejoindre des participants du 18 km en arrivant près des étangs. Mais ça ne dure pas, on nous dirige vers la gauche le long des étangs, alors que le 18 km va tout droit.

Dernière bosse avant d'entrer dans le parc de Saint Cloud. Bientôt la mi parcours aussi et les difficultés derrière moi, je me dit que c'est le moment de passer la vitesse supérieure.

Objectif faire de l'allure marathon sur la descente du parc de Saint Cloud. Je continue le pacman, mais je vois des clients sérieux devant qui avancent bien et je n'arrive pas à faire la jonction. Il me faut bien 2 km pour finalement arriver au contact. Ca y est l'esprit de compétition a définitivement pris l'ascendant sur la prudence.

Nous sommes trois concurrents dont une féminine qui déroule une belle foulée. Une concurrente qui n'est autre que Laurence Klein, dont le palmarès impressionnant comporte notamment l'Ecotrail 80km.

Nous abordons la bosse du Fer à Cheval, un bonus de l'organisation cette année. Je m'accroche pour continuer à courir, il n'y a que la première portion qui est très raide.

Plus que 10 km, je zappe le ravito de Saint Cloud, ce qui me permet de garder le rythme.

A la sortie du Parc de Saint Cloud, c'est un peu le bazar : on se retrouve avec un tas de monde, coureurs et accompagnateurs du 18 km qui sortent du parc après la course, promeneurs ? . Heureusement les signaleurs orientent bien les coureurs.

Et nous voilà sur les quais pour la partie désagréable du parcours, avec cette année des travaux en bord de seine. On traverse côté droit de la route avant d'attaquer la montée de la rue Henri Savignac.

Un petit 40 m de dénivelé quand même. Finalement ce petit détour est bien plus agréable que les portions avant ou après où on slalome sur les accotements le long du trafic.

 L'ile Saint Germain est en vue. Une bouffée de verdure qui ne dure pas bien longtemps, on retrouve bien vite les quais. La Tour Eiffel n'est plus très loin, pas le moment de faiblir. Toujours dans les 14 km/h, avec des coupures pour les escaliers ou traversées de route. Une bonne séance d'allure.

Je rejoins un concurrent et nous faisons un bout de chemin ensemble. On prend même des relais, ça y est on se croirait sur un 10000 m sur piste. A ce jeu là je finis par me retrouver devant tout seul. Encore deux concurrents en ligne de mire que j'arrive à rejoindre puis dépasser peu de temps avant l'arrivée.

Au final 2h21, juste devant la 3ème féminine de la course.

Une fois passé la ligne je ne traîne pas: la zone d'arrivée ne donne pas envie de s'éterniser et en plus je me refroidis à vitesse grand V. Donc récupération du sac et hop retour dans le RER.

Sur le chemin du retour, je jette un oeil sur le forum. Ca bouzinne dur, je découvre mon classement. D'un coup je suis pris d'un doute: 2ème VH2, suis-je en train de rater un podium. Ben non seul le 1er de chaque catégorie et les 5 premiers au scratch sont récompensés Déçu

 

Je me suis vraiment fait plaisir sur cette course. La forme est là, c'est de bonne augure pour le marathon de Paris dans 15 jours.

Cette année pas de problème de balisage et une organisation bien au point.

Merci aux bouzineurs, aux panneaux Kikou et aux précieuses infos glanées sur ce forum.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 commentaires

Commentaire de DavidSMFC posté le 21-03-2016 à 22:45:27

Je suis de plus en plus assez impressionné par ta forme actuelle ! Une sacrée préparation pour le MdP en tout cas avec les Marcassins, les Flambeaux, l'Eco Trail enchaîné avec un 10km le lendemain... Très curieux de voir ta performance dans 2 semaines !

Bonne fin de préparation et au plaisir de se recroiser ! :-)

Commentaire de catcityrunner posté le 21-03-2016 à 23:04:10

Merci David. On prend bien plus de plaisir sur un trail que sur une sortie de préparation formattée classique. On verra bien si ça marche

Commentaire de Bérénice posté le 21-03-2016 à 23:35:59

Cela semble si facile et pourtant ta vitesse est à des années lumière devant la mienne !!! Bravo et je te souhaite un super marathon (où tu en profiteras beaucoup moins longtemps que moi vu le temps que tu vas y passer !!). Sympa d'être revenu pour la distribution des fraises à ceux du 80 km !

Commentaire de Laurent V posté le 22-03-2016 à 09:22:26

Bravo pour cette magnifique course.

Commentaire de Bérénice posté le 22-03-2016 à 17:47:17

Cela semble si facile et pourtant ta vitesse est à des années lumière devant la mienne !!! Bravo et je te souhaite un super marathon (où tu en profiteras beaucoup moins longtemps que moi vu le temps que tu vas y passer !!). Sympa d'être revenu pour la distribution des fraises à ceux du 80 km !

Commentaire de catcityrunner posté le 23-03-2016 à 07:21:41

Merci Bérénice et profites bien de ton marathon

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran