Récit de la course : Le Crapahut des Bédouins 2016, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Le Crapahut des Bédouins

Date : 6/3/2016

Lieu : Le Versoud (Isère)

Affichage : 388 vues

Distance : 18km

Matos : Mes nouvelles chaussures rouges

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

De toutes les couleurs....

Première course de l'année pour moi, mais cochée depuis longtemps dans le calendrier des courses.... Comment résister à cette première édition, qui a sur le papier tout pour plaire :

- Un joli format musclé avec 900m de dénivelé pour 18 Km, pas mal pour un début !

- Un parcours original dans les contreforts de Belledonne, tout proche du Cross de Tencin le 17 Avril

- Une organisation par le Club du Grési'Courant, organisateur de la course du même nom, avec pleins de coureurs sympas dont Jean Noël, Alexandra et Samuel


Les nombreux teasers sur FB entretiennent le suspense :

- Quel est le plat préféré du coureur qui a laissé son empreinte dans la neige ?

- Quelle coureuse aura la chance de gagner un moment détente avec l'Ignoble pour la St Valentin ?

- Y aura-t il beaucoup, énormément ou des tas de boue sur le parcours?
 

Chaque jour je fais une croix sur le calendrier, jusqu'au 6 Mars tant attendu...

Les coureurs sont accueillis dans le gymnase du Versoud, reconverti pour l'occasion.

A peine entré, je tombe sur Jean-Noël, comme à son habitude super détendu, même pas stressé à 20 min du départ !

Je rencontre alors Brice, tout sourire, qui par contre trépigne sur place ... L'excitation du coureur avant le départ ? Non, tout bonnement une envie pressante...

A peine le temps de récupérer mon dossard et je tombe sur sa Majesté le Bouk en personne. Cela faisait un bail ! Il est plus fringuant que jamais, et prend la pose quand je sors mon portable pour immortaliser l'instant.

 

Photo réalisée sans trucage

 

Mais le temps passe, et il nous faut quitter la chaleur du gymnase pour rejoindre la ligne de départ, où on retrouve.... L'Ignoble ! Après s'être échangés le lot d'insultes habituel, les deux célébrités des pelotons se demandent ce qu'ils pourraient faire le 17 Avril prochain.

 

Tu sors !


Pour réchauffer les participants, Jean-Noël réalise une très belle interprétation de "Allumer le Feu", saluée avec enthousiasme par les 120 coureurs.

 

Retrouvez toutes les dates de concert sur http://gresicourant.free.fr


Beaucoup de participants ont pris des bâtons, et je commence à regretter de ne pas avoir pris les miens.. Mais le départ est lancé, et la troupe commence par parcourir un kilomètre sur le plat, avant qu'un virage à droite nous fasse rentrer dans le vif du sujet : Du bon pentu bien gras...

Le rythme ralentit et les positions commencent à se figer. On remonte un flot continu de boue, tels des saumons poussés par une force surnaturelle. La bonne humeur est dans le peloton, et on crapahute de notre mieux. Ca grimpe et tout à coup le brun commence à se transformer en blanc, qui s'accentue de plus en plus.

 

Sensibles au vertige s'abstenir !


J'ai froid pour Denis, en short et tee-shirt, qui me devance de 50m et que je n'arrive pas à rattraper. Mais ça n'a pas l'air de le déranger, et il ne ralentit pas le bougre !



Moment magique dans la forêt quand on rejoint le sommet, on se croirait au paradis blanc, comme dans mes rêves d'enfant, comme, comme, comme avant.

La descente commence alors, c'est trop bon de courir dans la neige... Je rejoins et dépasse le groupe de quelques coureurs devant moi. On rejoint bientôt la limite blanc/brun, et ça continue dans la boue. Après une bonne descente, ça repart en montée et pas qu'un peu... La pente est moins raide et plus régulière, mais je ralentis et me fais bientôt rattraper par Gilles et Denis. On continue ensemble pendant un bon moment

C'est y pas beau ?


On rejoint alors la descente finale... Là, grand moment d'équilibrisme et de mud-surfing, mais je trouve ça grisant et repasse à l'avant du groupe. Merci à Brice pour m'avoir conseillé ces chaussures rouges, elles accrochent bien mieux que les jaunes ! Le terrain devient plus sec, on peut dérouler la foulée et on entend bientôt la sono qui annonce l'arrivée. Je passe la ligne en un peu moins de 2 heures, c'est fou je n'ai pas vu le temps passer....

Un vin chaud vient idéalement terminer cette course, puis direction le gymnase pour le décrassage. Sur le chemin, je croise des coureurs habitués des trails blancs du Vercors, qui s'apprêtent à prendre leur douche au jet d'eau extérieur... Malheureux ! Je les interromps et leur indique la direction de la douche chaude... sous laquelle l'Ignoble s'ébroue déjà. Excellent moment d'après-course, on rigole, on chambre, on est bien.

Une grande réussite pour cette première édition: un parcours costaud mais très nature, de nombreux signaleurs et bénévoles aux petits soins tout au long du parcours, une organisation sans faille, de la simplicité et de la bonne humeur... Longue vie au Crapahut !

4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 20-03-2016 à 17:19:25

Ca valait le coup d'attendre !!!
Sacrée reprise du Tamanoir avec ses chaussures rouges :)

Rdv à Tencin le 17/04 !!!

Commentaire de alpaco posté le 20-03-2016 à 21:23:46

Je passais par là, j'ai lu.... Ça fait envie !
J'aurais aimé en être. C'est tout bête mais ça fait plaisir de se dire que si on bouge un peu on peut se faire une petite aventure sympa. Peur quand même de tomber sur sa Majesté le Bouk dans les bois :|

Commentaire de Trixou posté le 21-03-2016 à 15:39:11

Sympa ce CR ! Et cette photo du bouk, magnifique ! Merci.

Commentaire de Albacor38 posté le 21-03-2016 à 21:28:35

Moi je dis "oui" à la réintroduction du Tamanoir dans nos forêts Dauphinoise !
Il paraît qu'il s'y fait bien trop rare désormais. Mais je ne désespère pas d'en croiser un au hasard de mes périples dans les bois ou en montagne...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran