Récit de la course : Le Crapahut des Bédouins 2016, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Le Crapahut des Bédouins

Date : 6/3/2016

Lieu : Le Versoud (Isère)

Affichage : 1160 vues

Distance : 18km

Objectif : Pas d'objectif

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Aujourd’hui il fallait pratiquer la BOUE en LV2 !!!


Aujourd’hui il fallait pratiquer la BOUE en LV2 !!!




 

 

En voilà une date pas facile pour les amateurs de saucisson du 38 !

 

En effet on compte pas moins de 4 courses éligibles au label :

-       La Ronde de Saint-Marcellin (hélas toujours pas courue…)

-       Le traditionnel Cross de Varces (sympa mais j’en ai un peu fait le tour !)

-       La Course du Suzon aux Côtes d’Arey (excellent souvenir !!)

-       La première édition du Crapahut des Bédouins au Versoud

 

Et bien pourtant, le choix est vite fait !!! Je vais CRAPAHUTER !

 

1/ Le nom de course est trop trop rigolo (et a un sens je vous renvoie sur le site ouaibe de la course)

 

2/ Course organisée par le Club Grési’courant, club de la Bergère entre autres (pas croisée d'ailleurs !!), des coureurs que l’on croise régulièrement sur nos courses dauphinoises

 

3/ C’est la première édition !!!

 

4/ Le parcours !! Pour avoir habité 4 ans tout près, jamais je ne suis allé courir dans ce coin, c’est l’occasion

 

5/ Remarquez le flyer avec le scud envoyé au Trail-Business



6/ Encore d’autres raisons mais on va s’arrêter là !

 

 

POINT PEOPLE

Exclu : le Tamanoir est vivant, je l’ai vu !!! Mais aussi Polo, Juda pour finir la course (et me remettre à ma place !), Ghislaine et George Galle qu’on ne présente plus (thème abordé : le TOR…), l’ignoble en campagne électorale pour le prochain Cross de Tencin (immanquable !), calone pas revu je crois depuis les Coulmes, etc…

 

Beaucoup manque à l’appel mais le week-end est chargé… Et la neige est là, certains sont encore sur les skis !

 

 

Et moi ???

Malgré une certaine tranquillité, aucune sortie, rien, nada, NADA depuis le BGT voici 15 jours !! Je n’ai aucune excuse, certes. Du coup, seul un duel avec Juda pourrait être motivant mais je n’y crois pas trop.

 

 

C’est donc sans stress du dossard que je me positionne sur la ligne de départ et fais la connaissance de Jean-Seb (pseudo à venir en cours de réflexion, la loutre?), ami de Corne-de-Chamois et qui, en fidèle lecteur, me commande un hole-shot !! Vu ma (mé)forme actuelle c’est claquage assuré ! Je file donc au fond et rejoins Jocelyn et Juda pour un départ tranquillou.

 

 

Km1

Mise en jambe d’un kilomètre de bitume, ça démarre doucement, pire que moi !! Du coup je double un peu, beaucoup, et soudain on lève la tête à droite, ah ok les choses sérieuses démarrent !!

(et on crève déjà de chaud !!)

 

 

Km2-3-4

J’étais pas le seul à être surpris de voir autant de bâtons au départ, pour un 18 kms 900m D+, et rapidement on se dit qu’il y a plus intelligent que soi !!

 

Que de BOUE !

 


Une concurrente a fait une chûte malencontreuse


Déjà qu’en montée je dois monter mon gros ventre, mais si à chaque foulée je recule de 30 cms je vais jamais y arriver !

 

On alterne gros coups de cul et moyens coups de cul.

 

Niveau positions ben tout le peloton doublé sur le plat me remonte un par un ! Je me dis que la course est longue, mais quand même !

 



Un panneau avec le Loup de Tex Avery ( ??), je me dis qu’une pin-up n’est pas loin ? Mince, il fait trop froid, par contre on a une signaleuse avec de la samba brésilienne, top !

 

Moins top, au-dessus de nous on voit les coureurs, ça beugle donc je lance un « BOUK », tiens de l’écho c’est Juda !! Mais ce sera la dernière fois que je le verrai !

 

Ca monte finalement moins et l’hémorragie commence à s’arrêter… J’ai Brice d’Endurance Shop à ma poursuite, et devant moi deux coureurs en orange, un V2 ami de JO et le sosie de mon idole Samuel L.Jackson mais avec des écouteurs !

 

Je fais le yoyo avec eux mais sans les raccrocher.

 

On arrive à un bled inconnu pour moi : Saint-Jean-le-Vieux !

 

Allez, un dernier coup de cul et c’est le ravito que Samuel saute, ben moi je profite !

 

 

Km5

On repart avec super-V2, mais ça monte et bien entendu il me distance.

 

J’ai surtout un GROS problème. Un problème technique. Ça fait 2 kil que je cherche un endroit à l’abri des regards, mais rien… Je commence à maudire le traceur, me disant que c’est le seul point noir de la course aujourd’hui… Et enfin, un champ à droite je file faire mon affaire, plus longue qu’un pit-stop habituel, et repars bien distancé.



Au moins l’objectif du jour vient d’être fixé : rattraper et terminer devant Samuel et super-V2 !! J’ai perdu du temps précieux mais la descente devrait me convenir…

 

Je suis reparti donc en fin d’un peloton de 5 coureurs, mais derrière ça va c’est gérable.

 

 

Km6-7-8

Ça continue de tournicoter (et de monter), je profite d’un replat pour reprendre une nana qui me reprend avant que je reparte ! Puis un mec et une nana, et là le rêve de tout trailer (et le quotidien du Lutin) : je me retrouve derrière 3 fessiers féminins !!

 

Un exemple de fessier


On rejoint la route, j’en profite pour en doubler déjà 2, puis la 3ème que je voyais déjà faire des pauses en montée, la pauvre.

Et qui est devant ? Le Brice !

On a rejoint la neige en tout cas, et ça c’est cool, le 6 mars l’hiver est là !!

 

Je profite des relances pour aller le chercher et distancer mes féminines derrière… On arrive à un champs immaculé de neige, c’est magnifique. Le coureur de devant s’arrête pour photographier, « tu perds du temps » lol !

 

Il y avait de nombreux photographes à la fois sur le parcours et dans le peloton


Et enfin on en termine de cette crête en parvenant à Mongiron, direction une descente vers le ravito2, le photographe a mis les watts lui !!!

 

Arrêt au ravito, obligé ! Pâte d’amande, coca, banane, etc………….. Et on attaque le plus beau spot de la course !

 

 

Km9-10-11

Trop trop bon !!!

 


"D’ailleurs, ne dit-on pas qu’une femme qui éclabousse un homme, c’est un peu comme la rosée

d’une matinée de printemps, c’est la promesse d’une belle journée et la perspective d’une soirée enflammée ?"


Ca démarre par un chemin 4x4 enneigé, appuis un peu fuyants mais largement gérable, mon photographe s’arrête de nouveau ( !!), et sur qui je remonte ? Mon super V2 ! Au lacet du Km8.5 je fais l’intérieur et m’enfuis !!

 

Suite de la descente, on coupe un peu la route avant à chaque fois de relancer dans des « singles en plein bourg » !!

 

Je remonte une nana qui descendait fort, et alors que je sors de la trace elle sort de la sienne « y’a la place ! », puis c’est droit dans le bitume, 4 bonhommes, la signaleuse nous dit même « ils sont juste devant », pim pam je les fume à grandes enjambées de Faizan !

 

Encore un signaleur souriant, « allez plus que 5 kil », ??? Pour moi il en reste 8 ?

D’ailleurs je me suis pas un peu enflammé, il reste, oui, 8 kil…

 

Voilà des supporters, « il est loin le premier ? », « Bah 15+13, il est 28 minutes devant » !!

 



 

Km12-15

Yala ! Je vois Samuel au loin ! A 3 concurrents devant

Pas Yala ! Ca remonte, un « faux-plat d’mes couilles » !!!

 

J’essaie de garder une foulée (en vue du Trail du Dégel)(surtout que le mec de devant, lui, concurrent direct, continue de courir) mais je n’y parviens pas, ou alors c’est moins efficace que la marche rapide.

 

Et derrière j’ai pas creusé tant que ça du moins sur deux coureurs en jaune fluo qui… papotent !! Mdr

 

Enfin il semble qu’on bascule avec ce lacet à 180°, qui nous fait revenir dans la vallée du grésivaudan (quelle jolie vue sur Grenoble encore !!).

 

L’occasion d’essayer de relancer et d’aller chercher non pas Mister-je-relance mais un coureur plus à la dérive. J’aperçois de temps à autre Samuel mais non, pas sûr que je reprenne du temps, va falloir attendre la descente finale !

 

Et commence (encore) un « crapahut », avec des remontées en veux-tu en voilà, un des jaunes fluo m’a rejoint mais ne me dépasse pas, on regarde nos pieds à chaque foulée  pour trouver l’appui le moins pire dans cette boue !

 

Et le pire : on entend le micro de l’aire d’arrivée !!

 

On en arrive à 4 au ravito 1 qui est aussi le ravito 3. Samuel saute encore le ravito, Mister-relance s’arrête pas beaucoup, mon jaune fluo boit et file, je savoure de mon côté avant ces 3 derniers kil de descente.


Plus qu'une descente...

 

Km16-17-18

Bordel, quelle patinoire !!!

Pas de bol, un (parmi de nombreux !) photographe est là, oh non ! Pourvu que la photo ne soit pas publiée, moi, l’icône du paraître !

 

En tout cas alors que je n’étais pas reparti si loin que ça, je ne vois plus personne devant ! Heureusement qu’il reste pas mal de signaleurs lol

 

Ca sent bon cette descente, ça semble plus direct que la montée de l’aller, j’aperçois Mr-relance au loin mais loin, ça va pas le faire, et pire : derrière revoilà le photographe !!

 

Dilemme !

A] Il serait normal que je le laisse passer vu le temps qu’il a perdu.

B] Une position est une position !!!

 

Du coup je continue ma descente, advienne que pourra sachant que je ne serai pas déçu outre mesure…

 

Et qui est là, à 1 kil de l’arrivée pourtant ? Juda !!! Le cochon, il a dû arriver voilà longtemps !!


Juda semble déjà douché


Je file bien entendu, je dois conserver ma 106.387ème place, dernier virage serré, dernière ligne droite, ET MERDE c’est Samuel qui est devant et au ralenti, c’est trop con, à 30 mètres près je ne remplis finalement pas mon objectif mais c’est pas passé loin !!

 

J’en termine donc en 2h16 de cette première édition du « Crapahut des Bédouins » !

 

 

L’after

Tout le monde est à la douche (chaude)

Moi je préfère le vin chaud servi par Jean-Seb

 

Bref, je fais de la lèche mais je pense que le débriefing ne sera pas désagréable, pour ma part la satisfaction complète est là !!! Merci les grési’courant



17 commentaires

Commentaire de titane38 posté le 06-03-2016 à 17:49:31

Ah salut l'ami c'est moi qui a quitté la trace et que tu as doublée en descente, ravie de m'être reconnue dans ce récit, j'adore te lire à l'occasion!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-03-2016 à 20:11:52

Pour faire la trace, tu faisais la trace !! Une flèche !!!
Tu es allée bien plus vite qu'au Belledonne Gelon Trail dis !

Commentaire de titane38 posté le 06-03-2016 à 20:25:14

J'accompagnais une amie qui se lançait pour la fois sur cette distance et je voulais rester avec elle. C'est aussi une bien jolie façon de faire une course. Au plaisir!

Commentaire de Calone posté le 06-03-2016 à 17:50:54

N'ayant que 3 sorties depuis le début de l'année, je pensais me faire boukifier, mais non, j'ai bien résisté

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 06-03-2016 à 20:12:39

3 sorties et tu termines avec Patrick Perconte, c'est plutôt bien !!!!!!

Commentaire de loiseau posté le 06-03-2016 à 22:35:08

J'espère qu'il y aura moins de boue la semaine prochaine à l'Asparun !!
Je constate que vous êtes assez loin de vos 'temps estimés', l'ignoble et toi, mais pas dans le même sens :-).
Merci pour le récit...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-03-2016 à 11:38:58

Merci Loiseau !!!
Content de te retrouver parmi les fidèles d'ASPARUN !!
Pour la boue j'en fait mon affaire personnelle !!!

Commentaire de the dude posté le 07-03-2016 à 11:18:31

Pas encore eu le temps de lire le récit (je vais le faire), mais juste une remarque:
On pourrait pas arrêter avec cette mode à la con de donner des noms débiles aux courses juste pour faire original? y peuvent pas appeler ça cross du Versoud? C'est trop basique?

Dude ronchonchon (mais bon on est lundi et j'ai mal dormi)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-03-2016 à 11:37:45

Pas d'accord, et même pas d'accord du tout !!!

(Là je prend des risques inconsidérés de ne pas rejoindre l'avis de notre esprit du trail !!!)

Il existe déjà le Cross, le Cross FFA, la Ronde, la Foulée, la Foulée Nature, le Trail, la Montée, l'Hivernale, la Corrida, le Sentier, le Circuit, le Tour, la Course... J'en oublie certainement, mais moi je trouve l'initiative de nos organisateurs du jour rigolote et vivante !

S'il y a un peu d'originalité c'est toujours bienvenu !!

Et en plus ils se justifient !!
"crapahut" : randonnée longue ou en terrain difficile
"bédouins" : relatif au Versoud, commune du département de l'Isère

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 07-03-2016 à 11:38:23

J'espère que tu dormiras mieux cette nuit, et qu'au lieu de faire tes tours de 57 minutes on te retrouvera bientôt avec un dossard :)

Commentaire de Albacor38 posté le 07-03-2016 à 21:42:10

Tu étais vivement attendu par la Ronde de Saint Marcellin qui a finalement jeté son dévolu sur ce brave Eddy qui en est encore tout retourné... :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2016 à 18:14:05

L'année prochaine s'ils sont sages et qu'ils sortent le chéquier !!!

Commentaire de Benman posté le 08-03-2016 à 23:30:04

De bien belles photos de course. Le duo Juda-nanas est très bien trouvé pour décrire tes impressions, même si on a compris que presque à boue, tu étais moins pressé que le fruit de ton récit.
Moi aussi j'aime le terme crapahut. Mais le vrai nom qui va bien avec les images est "la grimpée": du ruisseau, du Môle (et non du mâle, journée dlf oblige), du Laudon, du Semnoz, du boukenrut... bref, "grimpée" quoi. et pourquoi pas chercher une grimpée tueuse, la course qui te tue... re-lutte pas, bouk, tu iras..

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2016 à 18:14:23

Juda-nanas => MAGNIFIQUE !!!

Commentaire de Phénix posté le 09-03-2016 à 00:05:38

Merci pour ton récit, rendez-vous dimanche pour l'asparun... Ne t'inquiètes pas pour la boue, on peut arranger ça...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 10-03-2016 à 18:14:46

Tu pourras me prêter tes pompes ?
;)

Commentaire de l-ignoble posté le 11-03-2016 à 09:15:27

prout

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran