Récit de la course : Les Foulées d'Esbly - 15 km 2016, par nouvion

L'auteur : nouvion

La course : Les Foulées d'Esbly - 15 km

Date : 28/2/2016

Lieu : Esbly (Seine-et-Marne)

Affichage : 402 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

15km d'Esbly

Les 15kms d’Esbly sont à mon programme de ce dimanche 28 février 2016.

Voilà qui va me changer un peu, moi qui suis plutôt un habitué des 10kms et des parcours plats. Car le circuit d’aujourd’hui manque un peu de « platitude » justement, le profil altimétrique montre que la moitié est en montée ou descente. Le froid et le vent sont de la partie pour pimenter un peu tout ça. Outre le dénivelé et le contexte climatique, la difficulté sera aussi de bien gérer son effort sur cette distance inhabituelle et ce parcours que je ne connais pas, en grande partie dans la campagne.

Beaucoup de participants et de bonne humeur sur la ligne de départ pour cette 1ère compétition 2016 du challenge de Seine et Marne. On a hâte de se réchauffer au coup de starter, mais déjà il faut prendre garde à ne pas partir trop vite et bien appréhender les 3 difficultés du jour au 2e, 9e et 12e km, la 2e côte étant particulièrement difficile.

Je n’ai pas de bonne sensation dans la traversée d’Esbly, déjà je ne sais quel rythme adopté. Mais la 1ère montée arrive très vite, je reste prudent et en garde sous le pied, la route est longue, les compétiteurs qui m’accompagnent semblent faire de même. 1km de montée en palier puis nous sortons d’Esbly par un long faux-plats descendants vent de face en direction de Trilbardou. Je rejoins le sympatique Dany Prieur, d’AC Champs sur Marne, avec qui je suis souvent à la lutte dans ces courses régionales. Nous échangeons quelques mots, puis je remets un peu plus de rythme dans ma foulée, la prochaine côte n’étant pas pour tout de suite.

Au km 5, virage en épingle à cheveux, pour prendre la direction de Lesches vent de dos. C’est désormais une franche descente où j’essaye de conserver ma foulée sans me retenir, ça me permet de rattraper et doubler 3 concurrents. Vient ensuite une longue partie plate de 3,5 km où j’essaye de garder un rythme régulier aux alentours de 4’10’’ au km sans me soucier des quelques concurrents qui me passent. A l’entrée de Lesches, je décide de lever un peu le pied et laisse partir David Georges des Tritons meldois, en prévision de la côte du 9e. J’espère ainsi la passer dans de bonnes conditions et peut-être remonter des concurrents. Mais je vais déchanter, longue d’un km également, cette montée à pour particularité de voir ses pourcentages augmentées à mesure qu’on avance. Et je vois plutôt les concurrents devant moi s’éloigner, mon rythme est de plus en plus lent à tel point qu’une pensée horrible me traverse l’esprit, celle de marcher. J’arrive tant bien que mal à me hisser au sommet, et là coup de bol : un ravitaillement sur la droite. Me sentant bien incapable d’avaler quoi que ce soit, je le grille et sur un dernier coup de rein je rejoins 2 concurrents qui s’y étaient arrêtés : Benoît Lesage du Val d’Europe Athlétisme et Carlos Silva de Saint-Pathus, ce dernier étant souvent à mon niveau lui aussi.

J’ai un peu de mal à les suivre mais je m’accroche. Un peu avant le 10e km, Dany Prieur se rappelle à mon bon souvenir en revenant à ma hauteur. Mais si j’ai eu un moment difficile, je récupère assez vite, il est temps d’arrêter de subir, je relance l’allure. Ca tombe bien ça descends un peu avant un virage à gauche qui nous dirige vers Coupvray. On reprend le vent de face, pas grave il est pareil pour tout le monde, je continue mon effort. Après 100 mètres sur cette route je vois Dany à quelques longueurs derrière, je décide de l’attendre et nous faisons la route de concert jusqu’à Coupvray. Ca descends un peu jusqu’au village, mais déjà arrive la dernière difficulté bien moins corsée que la précédente heureusement. Néanmoins, encore une fois c’est difficile pour moi, mon alter-ego me prend quelques longueurs et Carlos Silva et Jérôme Lesaffre d’Athlétic Sportif Maher me doublent. Je limite cependant les dégâts par un gros effort sur le haut. Virage à gauche et nous voilà dans la dernière descente à travers petites rues, et sentiers. Je là prends à fond sans trop réfléchir dans la foulée de Jérôme Lesaffre, je repasse Carlos et Dany qui me dit qu’il finit en roue libre. En bas de la descente on est un petit groupe de 4 avec Jérôme et 2 gars rattrapés. Malheureusement l’un d’eux  laisse un trou et je ne peux accrocher ce bon wagon, dommage. J’aimerais accélérer dans le dernier km mais il n’y a plus beaucoup d’essence dans le moteur. Au 500 mètres Carlos me repasse une nouvelle et dernière fois, il a un excellent finish, je ne le reverrai pas. J’ai peur de voir d’autres concurrents en faire de même, mais ce ne sera pas le cas. Dans la dernière ligne droite, j’essaye de sprinter comme à mon habitude et termine juste derrière la 1ère féminine Emmie Gelle de Vaulx le Pénil Athlétisme (72e/499 en 1h04’37’’),  Dany juste après à 8’’.

Au final, une très belle course pas simple à gérer, mais où j’ai pris beaucoup de plaisir.

Les vainqueurs sont Emmie Gelle chez les femmes en 1h04’36’’ et Hervé Alix chez les garçons en 52’24’’.

Résultat complet ici.

5 commentaires

Commentaire de DavidSMFC posté le 28-02-2016 à 23:25:03

Bravo pour ton résultat. Ayant préféré quitter le 77 pour le 95 le temps d'une matinée, je n'ai suivi qu'en rentrant les résultats de la course. Peut-être la ferai-je une année prochaine. Ce n'est pas aussi plat que la foulée verte de Marolles à laquelle j'ai participé l'an passé mais ça reste très roulant, trop pour moi, d'où cette préférence de défoulement pour la forêt du Val d'Oise..

Au plaisir de se croiser éventuellement sur une course Seine-et-Marnaise en tout cas, même si je n'envisage pas trop de 10 cette année. Peut-être vais-je me lancer sur celui de Longperrier le 03/04 dans la foulée du 3250m populaire auquel je me suis inscrit.

Commentaire de nouvion posté le 29-02-2016 à 18:48:54

Merci David. Oui même s'il y avait de la bosse, ça restait du bon macadam bien roulant. Je ne connais pas encore mon programme au delà du semi de Nogent que j'envisage de faire. Je ne fais pas souvent de trail ou course nature, peut-être entre Dhuis et Marne en mai s'il fait sec, ça m'a l'air sympa. A+

Commentaire de DavidSMFC posté le 29-02-2016 à 21:51:09

Effectivement, j'ai fait Entre Dhuis et Marne en inscription de dernière minute l'an dernier et j'ai beaucoup apprécié, un coin sympa et une course agréable. Quelques belles difficultés pour une distance raisonnable (16km). Je pense y retourner cette année même si je n'ai pas figé mon programme de ce week-end là, une semaine après le Trail du Tacot Briard (30km).

Semi de Nogent dans moins de 3 semaines alors, bonne préparation !

Commentaire de Tamiou posté le 01-03-2016 à 13:57:24

bien Vendjy, il est pas facile ce 15 km, pour l'avoir fait quelques fois, alors 14km/ h faut déjà les tenir. Tu es passé presque devant chez moi (Chalifert), tu vois après la 2ème cote. La grippe m'a empêché de vous encourager.
Tu viens au marathon de MARNE ET GONDOIRE, le 12 juin ?

Commentaire de nouvion posté le 01-03-2016 à 21:44:28

Merci Tamiou. Non pas facile, 14km/h c'est à peu près ma vitesse sur semi et puis on avait le vent dans le dos dans le côte de Chalifert. Je vois très bien où c'est maintenant, lol.
Je ne ferai pas le marathon de Marne et Gondoire, j'ai planifié La Route du Louvre le 17/4. A +

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran