Récit de la course : Trail du Haut Clunysois - 69 km 2015, par chantrail

L'auteur : chantrail

La course : Trail du Haut Clunysois - 69 km

Date : 17/10/2015

Lieu : Dompierre Les Ormes (Saône-et-Loire)

Affichage : 1083 vues

Distance : 69km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Haut Clunysois 69kms

Octobre, la fin de saion approche. Pourtant je sens que les quadris frétillent, les mollets trépignent et mes paires de pompes me font une parade nuptiale. Je me surprend même à aller acheter mon pain en montant les mains sur les cuisses : une auto-analyse comportementale succinte me fait dire qu'un dernier dossard sur quelques jolis kms me ferait le plus grand bien.

Le 17 octobre se court le trail des Haut Clunysois. C'est une date qui tombe plutôt bien, si ce n'est que j'ai un grand rendez-vous familial le lendemain, avec préparatifs la veille et si possible des jambes qui me garantissent une stature paternelle (en gros, tout déplacement de ma personne en rampant pourrait nuire à mon autorité et mon charisme familial). Punaise, pourtant ça me tente bien les Hauts Clunysois. Allez, prétextant une impérieuse nécessité d'aller respirer un air bourguignon indispensable à ma survie musculaire, j'obtiens sans aucun mal l'autorisation de mon gouvernement.....si ce n'est que ma promesse horaire m'oblige à tenir les 69kms en 9h !!

Je connais le trail des Hauts Clunysois pour l'avoir fait l'année dernière sous un soleil faisant regretter de ne pas avoir plutôt tenter une traversée de l'Antarctique en débardeur. Je sais que le parcours est particulièrement usant, car il est globalement courable tout du long, mais jamais vraiment plat. Bah, ça tombe bien : j'avais axé mes derniers entraînements sur des séances d'intensité, après un été diesel en vue de l'Echappée Belle. Seul bémol : ma dernière séance date du jeudi, pour une décision le vendredi d'aller se coltiner les 69 bornes du samedi.....si vous n'avez pas suivi, j'ai fait autant de jus qu'un citron "premier prix" grillé au barbecue !!

Arrivé le samedi, inscription sur place pour la modique somme de 26 euros (en comparaison avec l'ensemble des autres courses du calendrier,....,hein !!,....pas de polémique...., pas de super t-shirt finisher "super-héros-qui-a-vaincu-les-terribles-coteaux-du-Clunysois" non plus,.....mais pas de polémique !!). Bref, l'ambiance est quasi....artisanale : presque l'impression que l'on va nous proposer d'aider à la traite des vaches !!.....très sympa du coup : d'ailleurs, on voit tout le long du parcours que cet évènement mobilise l'ensemble d'un territoire et beaucoup d'habitants qui n'ont rien à voir avec le trail !! Cette année, je remarque qu'il y a près du double de participants que l'année dernière (quelques discussions e cours de route m'apprendront que c'est une course parfaite pour ceux qui sont en mal de points UTMB)

Bon, la course....ça démarre....plutôt fort, comme d'hab' (bien trop pressé de s'exploser les quadris et les bronches). Cette année, j'ai pris les bâtons. L'année dernière, sans bâton, j'avais mis exactement 9h....justement l'horaire envisagé qui fera de moi un père de famille ou un père célibataire, selon duquel côté je bascule (si vous avez suivi !!).

Au début, pas trop de dénivelé, beaucoup de larges chemins de campagne. Très peu de monotraces, mais je vous rappelle qu'on navigue entre Maconnais et Charollais (toi qui t'es un jour échapper dans Belledonne, révise tes notions de "technicité"). Vers le 15ème, le parcours prend une tournure bien plus usante : les montées, jamais très longues, mais parfois assez raides, succèdent aux descentes jamais très longues, mais parfois assez raides.

Perso, j'essaie de mettre à profit mes dernières séances de vitesse pour garder un bon rythme....méfiance tout de même, je ne voudrais pas échanger mes 2 points UTMB contre 1 point de côté. Bah, ça déroule pas mal, j'ai une bonne potion magique dans les bidons à base de citron-thé vert-spiruline (on sait qu'on fait du trail quand on est capable de boire des algues)....c'est dégueulasse, mais je me sens pas trop mal....un peu faim ??....je dégaine 300g de cake salé "jambon-carrotte-fructose-sésame-graines de lin-et-beaucoup-d'espoir" (le trail m'a mis au fourneau : c'est vraiment un sport totalitaire !!)

Voilà, les kms déroulent, le parcours n'est pas le même que l'année dernière, la campagne bourguignonne est bucolique, avec de jolies couleurs d'automne, un relief tout de même assez marqué, avec un passage à 770m (la course fait 2400m D+). Les bâtons soutiennent admirablement l'effort dans le dernier tiers : je parviens à courir dans les faux plats. Je me prête même au jeu de la course, faisant les descente le plus rapidement possible. Je le paie encore aujourd'hui avec une petite douleur articulaire au genou (genre plutôt sur le côté interne, voire derrière, s'il ya des spécialistes !!)

Les 3 derniers kms sont un enfer, car ils sont comptabilisés par des petits panneaux. Mentalement je déteste ça !!...J'ai encore une bonne petite pêche qui me permet de courir quand ça ne monte pas trop, je rattrappe pas mal de monde, puis arrive avec un groupe que je laisserai délicatement passer devant puisque s'y trouve une demoiselle, certainement prétendante au podium.

J'arrive en 8h15 dans les 20 1ers (attention, il se cache ici un petit élan de fierté)....je suis bien, satisfait, et pas encore divorcé (pour ceux qui ont suivi....)

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran