Récit de la course : La Course Royale - 10 km 2015, par Pere Noel (le vrai)

L'auteur : Pere Noel (le vrai)

La course : La Course Royale - 10 km

Date : 8/11/2015

Lieu : Versailles (Yvelines)

Affichage : 396 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Une course royale

Avant

Au milieu de tous les récits de la diagonale des fous, templiers, hospitaliers et autres croisades  longues et difficiles je voulais raconter ma course  Un simple  10km qui se court à moitié dans le parc du château de Versailles. Je cherchais un 10 histoire de voir si j’arrivais à passer sous les 37 avant la fin de l’année

J’ai donc décidé d’attendre un peu avant de publier. Ne vous attendez pas a trouver des paysages superbes, des montées fantastiques , des cours d’eau qui se dessine au détour d’un chemin , des envolée lyriques façon Bouk. D’ailleurs j’ai couru cette course je dirais en sommeil, sans faire bien attention aux paysages et aux gens. C’est peut être ça le problème Sourire

 

Tout avait pourtant si bien commencé. Arrivé juste a temps, y’a une file pour récupérer son dossard  façon sortie du nouvel IPHONE 6 devant la boutique APPLE. Bon bah ça veut dire que je vais devoir m’habiller dard dard . En effet petite spécificité le départ est à plusieurs km du gymnase ou l’on récupère les dossards. Des cars assurant la navette.

Le dernier car partant vers 09h10 j’ai juste le temps de me changer et de courir vers le car. Pas de bol il est complet L … Heureusement un autre doit arriver juste derrière … Sauf que les minutes passent, 2 dizaines de minutes passent et toujours pas de car. Plus inquiétant personne ne sait si un car va arriver nous prendre, on doit être une 30ène à attendre

S’ensuit du flottement, un peu de désorganisation mais finalement les organisateurs décident de prendre leurs voitures perso, et aussi un  camion des secours  pour nous emmener jusqu’au départ façon guest Cool . On aura à peine retardé d’une demi heure le départ ! Franchement bien joué. Mention spécial a celui qui m’a emmené. A ce que j’ai compris c’est l’adjoint au sport de la ville chargé de l’organisation de la course. Pendant le trajet on a pu avoir un aperçu des difficulté a organiser une course, , problème de car donc mais aussi des autorisations spéciales comme traverser une allée de Versailles qui est fermé avec Vigipirate , des n° de permis de conduire des bénévoles qu’il faut fournir parce que les gens qui sont au bord de la route pour l’organisation doivent connaître le code de la route (si si) . C’est la qu’on se dit que la France c’est vraiment le bordel. A vouloir bien faire on en vient a ce qu’il ne vaut mieux rien faire !, rien organiser . Alors merci beaucoup messieurs dame les bénévoles et organisateurs de pouvoir nous faire vivre notre passion au delà de ce B**** administratif.

 

La Course

Bon forcément hyper mal placé, mais le départ est en descente total.

Je passe le kilo en 3’12 autant dire un peu trop vite (ou alors le repère était bidon ce qui je pense est plus probable car je ne suis pas a mon rythme ok mais pourtant je ne suis pas asphyxié) Je double je double et puis plus rien … aucun repère kilométrique pendant cette course, je suis dans les allées avec des gens qui se promènent a vélo ou a pied, en contresens ou pas . Je suis le mouvement et j’essai de reprendre des coureurs qu’en j’en vois un devant.

Incompréhension quand  j’arrive au 5eme kilo en 19’06. C’est la déception total car j’ai l’impression de n’avoir rien lâché. Mentalement ça me fait très mal. Je pense que le fait de n’avoir aucun repère kilo ne m’a pas aidé a tenir le rythme c’est pas possible sinon. Passé sous les 37 maintenant c’est impossible je vais juste essayer de finir au mieux. Ca tombe bien il y’a une nana devant. Elle court bien c’est clair, elle est accompagnée par un gars qui je pense l’aide a tenir son rythme mais elle va vite. Je reviens sur elle petit à petit et le double vers le 06eme kilo dans un chemin en herbe.

Vers le 07eme kilo je suis doublé par des premiers du 20kilo (Nicolas Duhail et Ibrahim Kante qui sont des habitués des premiers rôles sur presque toutes les courses ) . Etonnament je pensais qu’ils allaient me doubler à une vitesse supersonique mais non . Ils vont vite c’est clair mais ça ne me parait pas si irréaliste de les suivre (c’est très subjectif lol ,  je les laisse filer sans rien pouvoir faire ) de toute façon je suis dég.

 Reste à rentrer à Fontenay. Je garde le rythme sans trop appuyer. J’ai un gars en ligne de mire d’un club on dirait mais pas possible de revenir sur lui, je regarde derrière c’est bon y’aura pas de sprint de la mort pour revenir. J’arrive en 39’08…. Essoufflé vite fait mais bon c’était pas journée je crois.

 Bilan ? Fini à la 11eme place, ce qui est correct sans plus, mais dégoûté de finir a + de 39  alors que je comptais passer sous les 37. Alors pourquoi ? Sur cette course, un peu de dénivelé, également sur les chemins en terre ou boueux c’est moins rapide que du bitume et surtout je pense l’absence de repère kilométrique. Au 5eme c’est trop tard pour envoyer. En pleurs

 

On verra ce que ça va donner aux Berges de Conflans dans un mois

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran