Récit de la course : Off Convivial Type 1 Running Team Montpellier 2015, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : Off Convivial Type 1 Running Team Montpellier

Date : 7/11/2015

Lieu : Montpellier (Hérault)

Affichage : 342 vues

Distance : 10km

Objectif : Balade

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

OFF à Montpellier, IN pour les diabétiques

Arrivés sur le coup de 13h30 sur la place de la Comédie de Montpellier, déjà fort animée, Pierre et sa femme Angela pensaient avoir le temps de prendre le café à la Brasserie du Théâtre, toute proche du lieu de rendez-vous des amateurs de jogging et de marche, conviés à cette rencontre amicale par les membres locaux de l’équipe « Type 1 Running Team », à laquelle son jeune et dynamique président parisien, David Limousin, impulse des actions de rencontres, d’informations, d’échanges d’expériences sur le diabète de Type 1, le compagnon de voyage des adhérents de ce club de coureurs à pied, aussi la vitrine du bien-être de ses membres.

Les 4 mousquetaires, artisans de l'événement de Montpellier

Le ciel était plutôt grisailleux depuis le matin de ce samedi 7 novembre  mais lorsque Clara et son amie kiné sont arrivées avant l’installation en terrasse, c’est comme un grand rayon de soleil qui a percé le ciel de la Comédie, suivies qu’elles ont très vite été, au fur et à mesure, par Christine et son mari Stéphane,  Elodie, Guillaume et son papa et tous les autres participants à cette après-midi sportive.

La chaleur du petit café a alors été remplacée par celle de ce groupe de rencontre venu des quatre coins du département de l’Hérault, de Béziers comme de Ganges mais aussi d’Uzès et de Nîmes, dans le Gard. Plusieurs membres de l'AJD étaient aussi au rendez-vous, pour nous expliquer ce qu'ils font avec les enfants diabétiques; Thierry, membre de l’AFD 34, était aussi de la partie, venu en voisin. Luce, l’amie journaliste du journal en ligne Montpellier-Info, était aussi ponctuelle au rendez-vous pour la photo et le texte sur l’événement, malgré ses nombreuses obligations du week-end.

Guillaume a alors fait son petit laïus sur la « Type 1 Running Team », sa nature, ses buts, ses actions et ses projets,

Guillaume dans sa présentation de la Team

avant que les deux groupes de 27 joggers sur 10km et de 26 marcheurs, sur 4km, ne se séparent, sur leur parcours sportif respectif, pendant qu’Angela et Stéphane, « les vestiaires » du groupe, chargés des sacs des participants, se dirigeaient vers l’esplanade, entre Corum et Comédie, lieu d’arrivée et de retrouvailles des deux groupes.

Les joggers de Guillaume et Clara devaient judicieusement repasser par la Comédie à mi-parcours pour une autre boucle de 5km, afin de bien garder leur monde au plus près, formule qui a bien fonctionné puisque tous étaient bien sur l’esplanade vers 16h30, attendus qu’ils étaient par le groupe de marcheurs de Christine et Pierre, arrivés un peu avant.

Temps gris mais ambiance joyeuse.

Voilà un coureur pour lequel, c'était clair aussi de courir avec le diabète!

Une grande famille au départ de la Comédie.

Ces marcheurs sont tranquillement montés par la rue de la Loge, très animée par la foule du samedi,

C'est parti, pour les marcheurs.

pour atteindre les jardins du Peyrou, après avoir passé Paris et son arc-de-triomphe ( !!), devant le palais de la Cour d’Appel. Petite pause- regroupement au Peyrou, pour la photo de famille,

Au Peyrou, on souffle!

avant de redescendre sur le Jardin des Plantes, dont l’entrée est gardée par son micocoulier géant de Provence

La pause-oxygène au Jardin des Plantes.

et d’emprunter le boulevard Louis Blanc, jusqu’au Corum.

Le brave Michael: 4km avec les béquilles! Sportif, mais quand même...

C’est dans cette partie, plus calme, que les langues se sont déliées. Que le gentil Michaël, footballeur montpelliérain de l’équipe de France de « Street Soccer », accompagnant le groupe avec ses deux béquilles, après blessure au pied, nous a dit tout l’intérêt qu’il portait à la cause des diabétiques qui se bougent dans le sport. Que cette maman venue de Béziers, nous a fait part de sa déconvenue, devant  toutes ces insuffisances hospitalières locales qui l’ont propulsée vers l’Institut St Pierre de Palavas-les-Flots, pour que le diabète de sa petite de 11 ans soit pris en compte de la manière la plus positive qui soit.

Des petites diabétiques, "à la pointe" de leur combat!

D’ailleurs, dans le groupe,  sa fille et trois autres enfants d’âge scolaire, diabétiques eux aussi, ont développé une énergie remarquable, d’ailleurs sanctionnée par un 2,50g de glycémie et un mini-bolus compensateur. L’ami diabétique d’Uzès, envoyé à Montpellier par la diabéto de Guillaume, a aussi parlé positivement de son équipement en capteur, coûteux mais très efficace, a-t-il témoigné. Le couple venu de Ganges nous a parlé de l’état sanitaire et médical de la ville, encore satisfaisant, heureusement, malgré sa position excentrée dans le département.

Les bulles géantes sur l'esplanade, les filles vont s'en souvenir!!!

Bref, jusqu’au moment de la séparation, sur l’esplanade, les échanges ont été nombreux et fructueux,  entre tous les participants à cette rencontre, qu’ils soient diabétiques ou pas d’ailleurs, tant par cette empathie dégagée par chacune et chacun pour les aléas de la maladie comme pour  le désir montré de ne pas rester seul, en participant justement  à ces petites actions sportives toutes simples autour d’un paquet de chips et d’un verre de jus de fruit.

Et ça parle, ça se rencontre....

Des filles voilées dans le groupe?

Mais non,  c'étaient les buffs, distribués, avec le sourire de Clara!

Christine, la reine des bisous, le lien indispensable de la Team.

Après une telle journée, tous les espoirs sont évidemment permis, si « la com » suit pour élargir l’audience et la renforcer, le maillot blanc et bleu du club étant l’un des moyens visibles de faire connaître  efficacement  la Team, Pierre s’en est encore aperçu le lendemain, lors des Foulées des Droits de l’Homme à Montbazin, où un « esseulé » de Villeveyrac, insuliné par injections, s’est adressé à lui, pour avoir des infos sur le club, qu’il ne connaissait pas. Tout reste à faire, pourrait-on dire, mais une partie de ce beau chemin convivial a été réalisée par ce beau samedi de….Comédie aux actes divers !

1 commentaire

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 11-11-2015 à 14:36:55

Merci pour ce récit et pour cette noble cause...
Avec en prime des photos de la Comédie :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran