Récit de la course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous 2015, par chrislam

L'auteur : chrislam

La course : Le Grand Raid de la Réunion : La Diagonale des Fous

Date : 22/10/2015

Lieu : st Pierre (Réunion)

Affichage : 885 vues

Distance : 164km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Ma (petite) diagonale!

J'avais, comme beaucoup de coureurs fait pleins de plans sur la comète concernant cette course...

La météo, la fatigue, suis je assez entrainé, le sommeil....bref pleins de questions existentielles!

Mais je n'avais pas prévu ce qui va suivre.... comme quoi !

Mon plan de course etait simple:

Partir doucement, les BH sont larges, gerer tranquillement la course sans subir et essayer de prendre un MAX de plaisir!

Bon ok, je pars avec une bronchite et une pubalgie recalcitrante mais je suis ultra motivé!

Et je n'ai pas d'assistance....

 

Jeudi soir 22 H, ca y est j'y suis!

Je suis au 3/4 du peloton, je suis bien, bubulle a mon numéro et mon pote Nico qui est en france va, par sms me donner toutes les indications me concernant....

J'ai prévu environ 3h,3h30 d'avance sur la BH à Cilaos....

Le départ est donné et l'ambiance est tout simplement démentielle! c'est incroyable et a vivre une fois dans sa vie.

Feu d'artifice,vacarme assourdissant, tout y est!

On commence à monter dans les village et ambiance alpes d'huez, les gens s'écartent au dernier moment devant vous! ça en est meme oppressant! je n'avais jamais connu ça....

Bassin plat, je zappe car j'ai le plein et je suis bien....

Domaine vidot, j'arrive en petite foulée, 0h10....1h50 d'avance sur la barrière! impec!

2mn d'arret, je continu sur la lancé....

500 m plus loin petit bouchon , vite résorbé....

On fait 200 m de plus et là......le bouchon de la mort qui tue....

15mn: l'ambiance est bonne enfant, ça chambre on se marre!

30mn: On se demande quand meme pourquoi cela ne bouge pas....

45mn: Bon on fait quoi? ça devient tendu, on se pose des questions et certains commencent à avoir froid.

1h: l'ambiance se degrade, les gens ont froids et beaucoup pensent au barrières....

1h30: Rien ne va plus ca commence à hurler,certains vont se faire éliminer sans quasi avoir couru....

1h45: ça commence a faire des groupes de protestations qui quoi qu'il arrive ne rendront pas leur dossard par principe....beaucoup essaie de doubler mais en vain, nous sommes dans une ravine minuscule ou juste un seul homme peut passer!

2h: ça commence à bouger mais deja, beaucoup ont pris un coup au moral, pour ma part et je m'en rendrai compte plus tard cela m'affecte énormément et je commence à faire mes calculs: 1h50 d'avance moins 2h15 environ = je suis en négatif dès le 20 eme kilometres!

Je fulmine!

On croise dans la ravine un gars bléssé qui à mon avis et sans s'en rendre compte a bloquer tout le monde!

Je suis parti pour une course contre la montre et il me reste 145 kms !!!!

Je m'apercevrais plus tard que je vais y laisser beaucoup d'energie....

Je passe la 5eme, cours, grimpe, double comme un malade....

J'arrive a notre dame de la paix: 4h53 pour une barrière à 5h15.....

22 putain de minutes!

Ne pas refflechir, avancer!

je rumine.

Piton sec se fait attendre 

1h10 d'avance, ca va un peu mieux mais pour rattraper ce temps je suis a bloc!

Piton textor: 1h d'avance je commence à souffrir

Le problème quand on manque de temps c'est qu'on ne peux rien se permettre a part faire le plein et manger....c'est marche ou crève!

L'inverse est aussi vrai car avec du temps, on peux faire du podo, kiné qui nous permet de repartir plus fort et mieux pour reprendre plus de temps!

Mare a boue : toujours mon heure d'avance! ca va etre chaud!

La montée du kervegen est interminable mais il faut que j'avance coute que coute!

Ne pas refflechir, avancer!

Descente sur mare à joseph....quelle descente! c'est un truc de malade! 

Mare a joseph: 1h10 sur la BH.....pfff

Cilaos: j'avais prévu grosse pause détente avec kiné car mes adducteurs commencent a me faire souffrir mais avec 1h17 sur la barrière cela sera trop juste....

Je me change, et au moment d'aller manger, je croise Francoise84 qui va repartir quand je vais manger....on echange vite fait et tient Bubulle au courant car à priori les pointage sont dans les choux!

1h17 en arrivant cela donne apres changement du bonhomme et repas ingurgité en 3 mn chrono 50 mn en sortant......

Ce bouchon du départ me bouffe de l'interieur!

Beaucoup a Cilaos sont ecoeurés et arrètent la mort dans l'ame....

Ne pas refflechir et avancer!

En route pour le pieds du taibit!

Et c'est pas le pieds du tout! les sentiers réunionnais ont une particularités par rapport au sentiers des alpes....il y a toujours des descentes dans les montées et des montées dans les descentes!

C'est usant mentalement, d'autant plus quand vous n'avez pas d'avance......

Bubulle a je pense compris que ça va etre chaud chaud mais essaie de positiver dans ses sms...(merci Bubulle !)

Oui j'ai encore et toujours 1 h d'avance au pieds du taibit mais comment vais je faire si je veux dormir? Marche ou crève

Francoise repart avant moi, je prend 5 mn de plus.....

Je la double dans cette rude ascension posée sur une pierre les yeux fermés....on dirait qu'elle médite! :)

Marla: 1h10 d'avance....

Bordel ça fait quasi 24 h qu'on est quelques uns a courir après ces barrières horaires....

Je repars juste avant francoise....

La plaine des tamarins est pour moi un chemin de croix (pourtant de jour facile)!

Je commence à payé mes efforts du début...

Mes adducteurs me font horriblement mal...

le col des boeufs est dur à ce moment là, je crois que je commence à laché prise....

Je me pose la tête dans les mains en pleine ascension pensant être fatigué mais il n'en est rien....j'aurais juste perdu 5mn!

En haut du col, un gars me suit, nous sommes tous les deux et je me demande si ce n'etait pas babouk 974??? il me dit que ca va etre très compliqué pour tout ceux derrière nous....je n'en doute pas!

Plaine des merle: 50 mn d'avance

Je veux faire le plein mais réalise que la barrière sentier scout est a 3h00!!!

pfffff

Il va falloir s'arracher une fois de plus...

Sentier scout: 25mn d'avance!

J'en ai marre!

Je voulais profité de la course et prendre du plaisir, mais là, je n'en ai plus aucuns!

Francoise me passe et me demande si j'arrète? oui !

J'aurais peut etre du m'accrocher à elle.....je ne le saurais jamais!

Le fait est que pour finir il fallais passer 3 nuits sans quasi dormir!

J'ai un énorme sentiment d'inachevé!

Tout ça pour ça!

C'est dommage! mais pourquoi l'orga s'obstine t'elle à faire passer autant de monde sur un sentier pareil? pourquoi pas de rajout de temps?

La course est superbe, les bénévoles au top, l'ambiance est démente mais le parcours est à revoir!

Je pense qu'il y a assez de sentiers à la réunion pour faire un parcour sans bouchons de ce type! d'autant que ce n'est pas la 1ere année qu'ils se produisent!

Bref, et comme disait un célèbre acteur américain,gouverneur de californie, et jouant dans un célèbre film de science fiction: i'll be back!

En tout cas félicitations aux finishers et aux vrai héros, je veux dire par là, ceux de la fin de peloton qui passe 3 nuits dehors en luttant contre le temps!

Bravo Francoise

Bravo Babouk

Merci Bubulle pour ton optimisme...;)


5 commentaires

Commentaire de Juanma posté le 08-11-2015 à 18:55:42

Désolé Chrislam que tu n'aies pas pu aller eu bout. On ressent bien au travers de ton récit la frustration que tu as du vivre de devoir te battre avec les BH et à quel point cela t'a empêché de vivre la course... Mais comme le dit Arnold You'll be back (en tout cas je te le souhaite)!

Commentaire de Françoise 84 posté le 08-11-2015 à 21:04:01

C'est vraiment dommage cette m... de bouchon au début, nous qui étions partis en "gérant" bien (du moins pour notre niveau). Après, ça n'a été qu'une course contre la montre, mais jusqu'au Maïdo seulement: ensuite, c'était plus large. Tu reviendras et cette fois là, ça passera. Bises!!

Commentaire de Bacchus posté le 08-11-2015 à 21:39:38

Merci pour ton récit,
c'est vrais que cette histoire de bouchons récurrents au départ devrait être pris en considération par l'organisation. Il semblerait que cette année c'était particulièrement important.
La prochaine fois ça passera. You'll be back !!

Commentaire de Gibus posté le 19-12-2015 à 21:25:20

Bravo Christophe. Malgré ce ù*$^=)! de bouchon tu as su continuer en luttant contre les BH.
Au club j'ai vu ta déception : même pas mal sinon au moral. Tu y retourneras et feras péter le bouchon de champagne à l'arrivée.

Commentaire de Stach de Bourbon posté le 04-11-2016 à 10:25:56

C’est clair. Gros problèmes avec ce départ à St-Pierre. Avec un départ en queue de peloton qu’on n’est pas en mesure de choisir (!!!), plus moyen de se départir de la traîne sur un parcours à 90% monotrace. Effet entonnoir majeur garanti. Ravito dévastés par la horde des barbares (plus de 2000 trailers passés par là avant toi). Tu poireautes encore à Cilaos pour récupérer ton sac d’assistance et prendre une douche rapide en 2000 ème position! Le problème s’accentue encore à partir de Mafate lorsque le tracé du trail de Bourbon rejoint celui de la diagonale (encombrement des sentiers+ravito communs). Ton unique challenge devient vite de pouvoir boucler la diagonale dans la limite de temps impartie, sans te faire avoir aux barrières horaires. Pas franchement juste… Privé d’office du double challenge de pouvoir réaliser une perf à ton petit niveau. Tu pars dans le premier tiers, ta progression est relativement fluide. T’as de la bouffe aux ravito, tu gères comme tu l’avais imaginé, pendant que les traînards malgré eux poireautent encore dans les bouchons. Quand les traînards arrivent aux premiers vrais ravito, c’est avec près de 2h de retard et des cacahuètes à ingurgiter! Soit tu prends le parti et le temps de profiter des ravito (tu poireautes encore 20 minutes le temps que les pauvres bénévoles relancent de la bouffe solide, mais tu creuses un peu plus ton retard à chaque ravito, soit tu fais des stops-éclairs car y’a que là que tu puisses rattraper un peu du temps perdu, mais tu finis cramé beaucoup plus vite et si profondément, que le temps rattrapé se reperd au profit d’un repos qui se doit prolongé dans cette option de course. Dans les deux cas ta gestion de course est sapée, et ton chrono final à de quoi te frustrer, même si tu parviens à décrocher ta breloque! Cette course est magique, mais la seule perspective d’un départ en queue de peloton est décourageante quand on a l’esprit un tant soit peu compétitif, ne serait-ce que par rapport à soi-même. Pas tous logés à la même enseigne avec l’actuelle formule! Il est temps que l’organisation remédie à ce problème, car la gronde se fait sentir depuis quelques années déjà! On satisfait 1000 à 1500 trailers, et tant pis pour les autres…
Pour ma part : malgré un souvenir inoubliable, pas de nouvelle diagonale sans un parcours plus équitable pour tous!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran