Récit de la course : Trail des Orris 2015, par Berty09

L'auteur : Berty09

La course : Trail des Orris

Date : 1/11/2015

Lieu : Laroque D'Olmes (Ariège)

Affichage : 373 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trankil

 

     Alors maintenant que je suis triathlète en herbe, qu'est-ce que je vais faire sur ce trail? Pour le plaisir pardi. Mais attention, pour moi le plaisir passe par la compèt. Viser haut, optimiser son potentiel et se tirer la bourre entre potes. Tout ça est possible surtout que l'ambiance générale de ce trail est fidèle aux valeurs de ce sport. Une organisation aux petits oignons pour que chacun s'éclate et profite.

 

                                                                                                                                                                (Afum Photo)

 

     Aujourd'hui, ça tombe bien; beau temps, joli plateau et magnifique tracé entre crêtes et sous-bois. C'est la deuxième édition du trail des orris. Je découvre et prends l'option courte (11 km) car je crains le coup de bambou sur le 19 km plus exigeant. Je viens d'arriver sur site 1h30 avant ma course. J'en profite pour innover et tente l'échauffement long et trankil. Je pars seul sur les 2 km de piste en sous-bois. C'est bucolique à souhait, aucune pression, la machine tourne bien.

 

     Ca y est, je me place derrière la ligne. Il est l'heure, je ne suis pas inquiet mais reste assez interrogateur sur le déroulement de la course. Et oui, mon entraînement se fait essentiellement en maillot de bain ou cuissard et je crains d'être un peu juste en vitesse. Heureusement, j'ai fait quelques sorties en côtes, ce qui m'a en partie rassuré. Ayé! On s'élance. Je suis devant et fais l'effort de partir assez rapidement pour me mettre dans le coup. Après 500m, je mène le peloton de 150 coureurs. C'est rare, ça ne devrait pas durer, je kiffe, je suis le roi de Laroque!

 

Devant!

 

                                                                                           Ca déroule                                                            (Afum Photo)

 

 

On lâche le chemin, ça monte!

 

Concentration

 

     Hervé accélère, suivi par quelques gus. Je rétrograde: 2...3...5...10ème STOP. Je stabilise. On attaque la première montée et je rentre pleinement dans ma course. Nous sommes quelques Masters dans le coup, aux tempes grisonnantes; il y a match. Hervé est devant, s'il est dans un bon jour, je ne le reverrai plus. Par contre, Michel est là, juste à côté. Pas un mot, mais respect et complicité dans nos joutes. Le plus en forme part devant. J'accélère doucement et creuse un petit écart. Je gagne encore 2-3 places, rattrape Hervé et arrive sur la crête en 6ème place.

 

 Tout va bien

 

                                                                                                                                                                (Afum Photo)

 

     Un peu de répis et ça remonte. Je me sers de mes sorties vélo pour mettre de la fréquence dans ma foulée. Ca devient dur. Je refuse de m'octroyer du répis. 11 km c'est trop court. Je dois garder un rythme soutenu toute la course pour bien faire. Personne ne revient sur mes talons et j'ai devant moi le 4ème et le 5ème. On attaque la dernière côte et je reviens bien, les mains sur les cuisses. Je gagne une place. Reste 2 à 3 km de descente entre feuilles mortes et chemins d'automne.

 

 Dernière côte

 

 En chasse

 

Ca passe bien

 

 Chassé

 

                                                                                  Un peu marqué, là!                                                        (Afum Photo)

 

     Je cale un peu; le mec me repasse mais à la première grosse descente, je le vois en difficulté et file à l'anglaise. Il reste moins d'un km et j'ai le 4ème en point de mire. Il a une bonne foulée en descente mais à la moindre occaz je fonds sur lui. Allez, on se calme, de toutes façons cette 5ème place est déjà une très bonne surprise pour moi. Je peux rejoindre l'arrivée avec un grand sourire. C'est sûr, ce trail fait maintenant parti de mes plus beaux souvenirs de course. Je peux continuer à penser Tri; je lâche le trail (momentanément?...)  sur une très bonne note.



Avec Michel, au débrief.


Masterchef!


2 commentaires

Commentaire de mic31 posté le 05-11-2015 à 06:53:21

Content d'avoir, brièvement, bataillé avec toi. A une prochaine fois, et puis profitons de partager les podiums tant que nous sommes des Masters différents.

Commentaire de romain92000 posté le 06-11-2015 à 13:15:10

Belle perf bertrand! Bravo

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran