Récit de la course : Trail du Buis - 10 km 2015, par jujub38

L'auteur : jujub38

La course : Trail du Buis - 10 km

Date : 18/10/2015

Lieu : La Buisse (Isère)

Affichage : 490 vues

Distance : 10km

Matos : Ma paire d'Asics trail lahar 6

Objectif : Se dépenser

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail du Buis 10 km : Mon tout premier Trail

Ayant commencer à courir vraiment en montagne début juin dernier, je m'étais fixé comme objectif de courir le 10 km du Trail du Buis à 5 km de chez moi. Depuis Juillet j'augmente progressivement ma charge d'entrainement et moi qui n'avais jamais courru plus de 6 km, j'arrive à enchaîner les sorties de 10 km et plus. Mon objectif étant pour le jour J de finir sous les 1h15 (10 km et 400 de D+). Le week-end précédent, je fais une sortie de 10.0 km et 600 de D+ en 1h11. C'est ainsi que j'arrive relativement confiant à la Buisse en ce dimanche matin.

 

N'ayant pas l'habitude de l'organisation d'une CAP, je m'avance timidement vers la salle polyvalente pour retirer mon dossard et ma puce (je m'étais inscrit trois semaines avant). Puce que je ne sais pas accrocher à ma chaussure, et que je ferais tenir en y passant carrément mes lacets dedans.Embarrassé Je retourne à ma voiture pour me préparer et je vois les concurrents du 21 km partir. Ils passent en trombe à côté de moi. Il me reste 30 minutes pour m'échauffer et passer aux toilettes deux fois (le stress??). Deux minutes avant le départ, je m'insère dans la deuxième moitié du peloton (200 partants). Au coup de départ, de décide de partir pour les 3 km de plat sur un rythme que je juge prudent. D'habitude, tout seul je tiens un rythme de 5:15 min/km sans trop de soucis. Au fil des hectomètres je comprends que je suis en bonne forme et je décide de hausser le rythme et du coup, dès qu'un trou se crée un peu devant moi, je double et je le bouche pour rester au contact. Je double une vingtaine de personnes et les 3 km sont avalés au rythme de 4:45 min/km et je me sens très bien.

Nous traversons le village et les marches qui mènent à l'église marquent le début des choses sérieuses. Les trois quarts des participants marchent, je fais partie de ceux qui sautillent de marche en marche. Deux cents mètres de replat, et le premier single est là, il y a de la pente (entre 25 et 30%) et je me cale au rythme du peloton que j'ai réussi à rejoindre. Je suis environ 10° de la file et une jeune fille fait un peu bouchon. Certains la doublent, et arrivé 4 places derrière elle, je profite d'un bas-côté un peu plus large pour doubler toute la file et trotinner jusqu'au groupe suivant. Je reprends mon rythme de marche jusqu'au sommet. Vient un passage de 500 mètres en pente irrégulière qui mène au ravito où je stoppe 5 secondes pour avaler un verre d'eau. Un dernier chemin nous mène au point culminant du parcours (6.1 km en 41:43), j'ai profité de toute la montée pour grapiller une trentaine de places et je suis super heureux.

La descente sera autrement plus dure. Dès les premiers mètres je suis lâché par les 3/4 personnes avec qui j'avais basculé. C'est une descente plutôt roulante avec de gros cailloux, et je n'arrive pas à me lâcher. Est-ce du à une appréhension qui vient d'un genou et d'une cheville ayant subi chacun une entorse au cours de l'année? Il y a de grandes chances. Je profite des portions plates pour me refaire la cerise et d'un dernier coup-de-cul de 400 m à 15% pour redoubler 5 personnes qui marchent alors que je trotinne sans problème. Suit une descente technique où je tiens beaucoup plus facilement le rythme et où j'arrive à prendre du plaisir. Mais la dernière portion descendante sur route m'est défavorable. Au final j'ai du perdre 10 positions dans toute la descente Incertain.

 

Enfin les 500 derniers mêtres de plat sont là, je ne sens plus ni la fatigue ni mes jambes, à 100 mètres de la ligne, ma femme et mon fils sont venu m'encourager et je passe la ligne avec une banane énorme. 01h 04 min et 49 secondes, je termine 79° au scratch et 39° senior sur 61. Une chose est certaine à ce moment là, il s'agit de mon premier trail mais certainement pas du dernier.

J'ai adoré l'ambiance et le fait de courir en peloton, on dépasse ses limites habituelles sans s'en rendre compte et le plaisir n'en est que multiplié. Prochain objectif, le festi-trail d'Autrans en décembre, puis le trail des Collines en mars. Le but étant de s'inscrire dans un an au 21 km de ce même trail du Buis.

3 commentaires

Commentaire de snail69 posté le 23-10-2015 à 08:47:12

Bienvenue sur Kikourou et bravo pour ta course, c'est bien d'y aller progressivement comme ça ! Pour ma part, j'étais sur 21 et c'est vrai que j'ai trouvé que ça partait super vite !

Commentaire de franckym posté le 29-10-2015 à 21:52:27

Belle description de ta course jujub38 !
C'est marrant, je suis celui qui a terminé juste devant toi (78ème en 3s de moins) et pour moi c'est presque tout l'inverse. Beaucoup de mal dans les côtes (tout en marchant) et à fond dans les descentes.
Je fais ce trail (10 km) depuis qu'il existe mais c'est le seul que je fais, car j'habite La Buisse et courir dans les côtes me fatigue beaucoup trop. Je préfère les semi ou les marathons assez plats. Mais cette année j'ai amélioré mon temps de près de 4 minutes par rapport à d'habitude.

Je confirme le bouchon créé par la jeune fille.
Je n'ai pas essayé de la doubler avant de retourner sur la route.

Commentaire de samontetro posté le 29-10-2015 à 22:31:25

Et un premier trail rondement mené dis donc! Plein de bonnes sensations tout ça! La descente ça viendra, faut en faire régulièrement pour prendre confiance en ses pieds, tu verras qu'ils finiront par se poser tout seuls au bon endroit et que tu n'auras qu'a... envoyer!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran