Récit de la course : Trail des Sept Hameaux - Marche Nordique Chrono 2015, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Trail des Sept Hameaux - Marche Nordique Chrono

Date : 18/10/2015

Lieu : Magny Les Hameaux (Yvelines)

Affichage : 1285 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

10 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Pic-pic à la Mérantaise

Bart avait insisté, je ne voulais pas le décevoir. Donc, comme imaginer de faire les 7 Hameaux juste après un trail de 50 kilomètres était un poil déraisonnable, je me suis laissé convaincre pour venir faire les 14 kilomètres du « petit » parcours, en marche nordique.

Cela fait un moment que je vous bassine avec, mais la pratique de la marche nordique est un tel bon complément à un entraînement de trailer, donc se trouver une ou deux occasions de faire des courses (ce qui pousse à aller vraiment vite), c'est une bonne idée.

Et puis, après tout, dans 5 semaines, sur ce défi de l'aller-retour Firminy-Le Puy-Firminy, la marche va certainement bien me servir.

Je suis donc sur secteur à Magny les Hameaux, avec les bâtons en main, et avec l'avantage  que le départ est seulement à 9h45, ce qui permet de trainouiller sur la zone de départ et faire quelques photos des départs du trail 27km et du trail 14km (ce dernier part 15 minutes avant les marcheurs).


Trouvez Bérénice sur cette photo

 


L'objectif est de faire « top 10 » : je n'ai aucune idée du niveau général des marcheurs, dans ce sport où le niveau des meilleurs est en train de monter à grande vitesse (malgré des polémiques récurrentes sur la technique de certains).

Je retrouve Bart, qui est toujours aussi affûté et qui a probablement ses chances pour la victoire. Pas de défi entre nous : Bart a un niveau au dessus de moi et seules quelques balises mal placées pourraient faie que je finisse devant lui. Par contre, il me soutient que je peux arriver sur le podium, ce qui me semble quand même bien inaccessible.


C'est qu'il y a quand même environ une centaine de marcheurs sur cette course. Certes, pour nombre d'entre eux, le « profil » est clairement limite randonneur, mais on repère vite quelques marcheurs plus « athlétiques ». Bart m'indique Alain Leroy, que je ne connais pas mais que je repère vite.



D'autres s'agglutinent autour de nous sur la ligne de départ où je me place tout de même bien, contrairement à mes habitudes de coureur : juste derrière Bart.

Cependant, dès le départ donné, sur environ 300 mètres de bitume, cela part à une vitesse impressionnante. Au bout de la section initiale de bitume où nous faisons un boucan d'enfer, un peloton de 8 s'est détaché, avec Bart et Alain, mais aussi une marcheuse très énergique (j'apprendrai son prénom plus tard : Rosa). Ils sont partis sur un rythme de 6'30"/km me dira plus tard Bart.

Impossible pour moi de suivre : ma technique est trop limitée et, sur du plat, je me mettrais à la faute en essayant de recoller. Tant pis, je les laisse partir, on verra bien.

La descente vers la vallée du Rhodon est prononcée et, comme toujours, il faut s'appliquer à maîtriser sa marche pour rester dans les règles. L'écart se stabilise avec le groupe devant que je vois s'étirer de loin.

Par contre, la remontée dans la forêt du Claireau avec ses passages un peu étroits et, surtout ses deux raidards successifs, me redonne confiance. Je vois que l'écart se réduit vite....et dans le petit « mur » final de 20-30 mètres qui amène sur le plateau, je fonds à 7 km/h sur un groupe de trois, dont Rosa, que je me permets de laisser un peu sur place.

Et j'insiste en haut, avec une relance immédiate à 8,5km/h, histoire d'être bien clair sur le fait qu'il n'est pas question de revenir. Hop, me voilà 6ème au carrefour de Milon (spéciale du Raid 28 de l'an dernier, si si...:-)

La trace prend le chemin « du bas », donc une petite descente suivie d'un nouveau bon raidard dré dans le pentu. Et du coup, hop, deux de plus du groupe de 8 se voient croqués. Bref, me voilà 4ème au 4ème kilomètre.

Le troisième est en fait à 100 mètres devant moi, je le vois dans les lignes droites. Il va me falloir un bon moment pour revenir dessus, mais cela me permet d'observer : nous avons la même vitesse sur le plat (mais, pour cela, il faut que je me mette aux taquets) et je lui reprends du terrain dès que ça monte.

La « tactique » est donc toute vue...:-)...Revenir progressivement et essayer de recoller avant la côte du Moulin de Beauregard (eh, faut bien qu'il y ait un avantage à connaître le parcours par coeur), pour voir si je peux le déposer dans cette côte.

Cela fonctionne assez bien et je reviens sur Jacky juste avant le chemin Jean Racine. Il est très sympa, il se présente dès que j'arrive à son contact, et il amorce la conversation. C'est un vraiment bon marcheur sur du terrain roulant et je dois m'employer pour qu'il ne reprenne pas le large. C'est loin d'être gagné, cette affaire là.

Il me confirme que, devant, Bart et Alain Leroy ont pris le large. Nous convenons tous deux qu'ils sont quand même un cran au dessus.

En attendant, je lui décris la suite du parcours, à lui qui ne le connaît pas vraiment, pendant que nous descendons le chemin Jean Racine, à près de 9 à l'heure (je crois ne jamais être allé aussi vite de ma vie, en marche nordique).

En fait, ils ne sont pas si loin que cela, Bart et Alain, nous les voyons au pied de la côte du Moulin, en traversant la route. En gros, nous avons environ 150 mètres de retard.

Côte du Moulin, justement, le « gros » morceau de ce 14km, vers le milieu du parcours. Environ 70D+ à 10%, ce n'est pas le Morétan, mais ça pique un peu. Surtout en la montant à 7km/h...:-)

Je sens que Jacky est décramponné, surtout au moment où je relance à nouveau à fond, à 8,5, en haut. Mais, voilà, on part alors pour 3km de plat quasi absolu et là, Jacky est un tout petit poil meilleur que moi. Au final, il recolle à la traversée de la Route de Milon, au moment où nous rattrapons la dernière coureuse du 14km.

Sur toute la suite de ce plat jusqu'au village de Magny, nous sommes en phase : je mène l'allure en me disant que, si on joue le podium, je devrais pouvoir faire la différence sur la dernière côte. Il « suffit » donc de garder Jacky avec moi. Plus facile à dire qu'à faire car je sens bien que, par moments, il « pousse » derrière et que je ne peux pas relâcher un instant.

Pendant ce temps, nous voyons toujours Alain et son maillot jaune, avec qui l'écart est assez stable. Bart est par contre un peu hors de vue et cela semble gagné pour lui.

Au village de Magny, nous retrouvons les coureurs du 27km. Ce sont ceux qui sont aux alentours de la 50ème place qui arrivent et il va donc falloir gérer le fait qu'ils nous dépassent en même temps que, nous-mêmes, nous dépassons la fin du 14km.

Dans la descente très roulante, tout va bien car le chemin est large. Par contre, il me faut vraiment rester aux taquets car Jacky ne lâche rien. Les pointes à près de 10km/h sont fréquentes et c'est difficile de rester à la limite de la course.

La côte qui suit me permet de « tester » un peu Jacky....et je prends quelques mètres, mais pas beaucoup. Mètres vite reperdus à la faveur du passage de coureurs du 27km que nous devons bien laisser passer dans le single qui suit, très accidenté.

Nous sommes donc toujours ensemble au Pont de la Mérantaise, avant le single parfois boueux qui longe la rivière. Là aussi, ce single n'est pas facile car les dépassements ont tendance à ralentir notre allure. Je peine notamment derrière un couple de coureurs du 14km et c'est donc toujours avec Jacky dans mes talons que nous sortons de ce single.

Surprise : voilà Pat et TontonTrailer qui m'attendent ! Ils me confirment qu'Alain n'est vraiment pas loin (c'est vrai qu'il reste seulement une cinquantaine de mètres, mais je ne vois pas comment revenir).

Par contre, Bart est, lui, passé un peu comme un avion.

(photo Patfinisher)


Bref, j'attends la côte pour jouer le podium. En fait, je me suis interrogé pour proposer à Jacky de finir ensemble, mais je suis aussi motivé pour essayer d'aller chercher la deuxième place, si jamais Alain avait un coup de barre.

Bref, je démarre la dernière côte totalement à fond, en augmentant régulièrement l'allure. Ce qui, en fait, achève Jacky, qui m'avait déjà dit qu'il avait du mal en côte et que, par contre, je semblais m'y débrouiller assez bien, avec une poussée importante.

(photo -floue- Patfinisher)


C'est vrai que, là, je donne tout. C'est extrêmement violent et je recommande ce passage à ceux qui pensent que la marche nordique est un aimable sport de vieux. Je pense que Pat et Tonton se sont rendus compte du contraire. Le style aérien de Bart leur aura aussi montré le contraire.

En haut de la côte, l'écart est fait. Je dois quand même maintenir l'écart et le plat final est vraiment dur. J'y suis à presque 9km/h ce qui est vraiment ma limite absolue. C'est un peu pour l'honneur car Alain est trop loin, environ encore 30 mètres devant. Ce qui motive, en fait, c'est de dépasser des coureurs, c'est quand même amusant...:-)

Le pré final reste une formalité et la ligne d'arrivée est franchie en 1h44'14". Et je me réjouis beaucoup de voir la tête de Bart quand il se rend compte que je suis bel et bien 3ème...:-).

Cette ligne, je vais la bouffer TOUTE CRUE



Au final, comme dit lutin93, il faut peut-être qu'on se mettte à la marche nordique, pour faire les podiums. Après tout, ça fait deux courses que je fais, et deux podiums. Mais....rincé comme je suis ce soir, je peux vous confirmer qu'il ne faut pas faire cela pour se reposer car j'en connais un qui va quand même avoir mal au c.. demain....:-)

Le post-course sera très sympa, à retrouver Sophie et ses amies, à avoir le temps de voir le podium de Nath75 sur le 14km (1ère V2) et bien sûr à profiter de mon podium à moi, surtout avec mon pote Bart. Un bien beau week-end avec ce Trail des 7 Hameaux.

Nath75 podium V2 du 14km

 


Retour l'année prochaine, sur le trail, ou en photographe...ou avec des bâtons, allez savoir ? (idée en l'air : pourquoi pas le 27km en MN ?)

10 commentaires

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 18-10-2015 à 20:50:45

Alors là, chapeau Bubulle (également pour Bart) !
Génial ça, 2 podiums en 8 jours :)
(Tu verras on y prend goût...)
Et pourtant t'avais pas mis le débardeur "qui va vite"
Bonne récup;
@+
Philippe

Commentaire de Fa² posté le 18-10-2015 à 21:16:46

Deuz !
Maintenant je vais lire ;-)

Commentaire de Double_U posté le 18-10-2015 à 21:58:15

Comme tu l'as gentiment suggéré au speaker pendant ton interview au départ, il y a des chances pour que le 27km MN apparaisse l'année prochaine !

Commentaire de Bérénice posté le 18-10-2015 à 22:10:40

Génial Bubulle et ravie pour toi ! J'étais occupée à féliciter Bart et du coup j'ai raté les derniers mètres avant ton arrivée pour te hurler quelques encouragements comme je sais faire !!!
C'était vraiment sympa de se retrouver à l'arrivée à part que ça caillait dur ! A bientôt

Commentaire de st ar posté le 19-10-2015 à 08:22:27

belle "bagarre" et c'était la bonne tactique pour aller chercher cette 3ème place, bravo!

Commentaire de Jam posté le 19-10-2015 à 15:42:30

Sympa comme toujours tes CR bubulle. C'est dingue comme la MN ça fait mal au c...Pour une dernière sortie avant l'ET c'était bien sportif. En tout cas, bien content d'avoir fait ta connaissance (enfin, devrais-je dire). S'il n'y avait pas eu le fiston, j'aurai bien aimé vous suivre, mais je crois que je serai resté bien trop loin derrière. 27km l'an prochain, ça peut-être sympa, mais pas à 9km/h de moyenne !

Commentaire de Jam posté le 19-10-2015 à 16:06:00

Sympa comme toujours tes CR bubulle. C'est dingue comme la MN ça fait mal au c...Pour une dernière sortie avant l'ET c'était bien sportif. En tout cas, bien content d'avoir fait ta connaissance (enfin, devrais-je dire). S'il n'y avait pas eu le fiston, j'aurai bien aimé vous suivre, mais je crois que je serai resté bien trop loin derrière. 27km l'an prochain, ça peut-être sympa, mais pas à 9km/h de moyenne !

Commentaire de Bert' posté le 19-10-2015 à 18:57:06

Bravo ! Tu deviens un pro :-)
On va bientôt se tirer tous la bourre avec Bart aussi...

Commentaire de franck de Brignais posté le 21-10-2015 à 08:57:41

Toi tu es en train de prendre un sacré niveau ! Quand je te dis que tu finiras le retour du Puy Firminy devant moi !!...n'oublie pas, je me trompe jamais dans les pronostics ;)

Commentaire de trailaulongcours posté le 27-10-2015 à 11:06:33

J'aurais dû être le premier à rédiger un petit mot pour Bubulle, mais c'était la semaine de l'endurance trail des Templiers, Bubulle, tu seras conciliant. De toute manière, t'étais toi aussi trop occupé avec le live.

Bon, ces 7 hameaux me semblent un peu loin désormais mais il n'est pas trop tard pour te féliciter pour ton podium. Même je n'en doutais pas beaucoup. Jam a bien tourné aussi.

Je me dis que n'ayant pas de club cette année, on pourrait peut-être songer à la Kikou Team!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran