Récit de la course : Cross Inovallée 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Cross Inovallée

Date : 3/10/2015

Lieu : Montbonnot St Martin (Isère)

Affichage : 960 vues

Distance : 7km

Objectif : Pas d'objectif

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Assume, Bouk, le Cross Inovallée !!!


Assume, Bouk, le Cross Inovallée !!!




Cross Inovallée 2015, oui oui, « Cross », ce n’est pas un gros mot hein !

 




Depuis 2007, je n’ai raté que l’édition 2011.

Et depuis 2007 (me semble-t-il), c’est toujours la même équipe qui fait vivre ce petit cross du samedi matin au sein d’Inovallée.

 

Et moi, MOI, je leur suis reconnaissant car c’est là qu’en 2007 je fis des rencontres… qui ont compté !

 

Voilà pourquoi ce matin je ne lutte pas beaucoup pour me lever et faire la route.

 

 

Par contre, le kivaoù est vide…

Sur place, alors que je ne suis pas en avance, j’ai l’impression d’avoir une heure d’avance tant il y a moins foule qu’à l’accoutumée… Hélas !

 

On ne retrouve donc que la « crème » !

 

  • Quelques anciens collègues de boulot !
  • Kiki38, le miraculé de la càp, qui recourt !! CA ça fait plaisir !
  • Gérard Chess Running, notre Jedi du MDP et guide michelin des brasseries de l’agglo
  • Philippe, unique (unique !!!) représentant de l’ASPA
  • Christophe GUC-Barbie, fidèle du cross !
  • La TEAM CHAMPAGNIER qui a amené sa ribambelle de junior de la càp !!!

 

Vous l’aurez compris, pas de jcdu38, de kéké qui a fait un sacré paquet de courses au saucisson depuis l’UTV, pas d’Albacor que je soupçonnais de venir au dernier moment juste pour me fumer, pas d’Ignoble sur ces beaux terrains de jeu de Meylan, pas d’Akadoc trop occupé à nettoyer son hectare de montagne, et AUCUNE KOUG’S !

 

Deux grands champions... et le Bouk



Bref !

 

Un peu dommage !

Un peu dommage que cette course gratuite, bien sympa et saucisson d’or sur l’échelle du kéké n’ait rameuté que peu de monde ce jour !

Après, comme le dit Philippe, il y avait concurrence ce w-e avec la Comba, Seyssins, le Run in Lyon, etc...

 

 

Direction le départ avec un peu d’inconnu…

J’aurai bien aimé me déchirer, après la course de dimanche dernier et le run du mercredi soir avec la Corne.

Mais du coup, là, pas tellement d’objectif.

Je me mets même à regretter de ne pas avoir fait mon « plan anti-Albacor » qui consistait à m’aligner sur le 3 kms… C’est vrai ! Vu Inovallée 2014 et la Ronde des Sapins 2015, il y a quelque chose à aller glaner !

 

Nous voici dans le peloton, mais oh, je veux être sur la photo, donc je file en première ligne rejoindre Dominique MOINEAU (l’autre loiseau !!) du Team Champagnier qui, semble-t-il du moins je le crois va coacher une féminine !

 

On pose, on pose, main sur la montre et PAN !!

Et là, comment dirai-je, c’est hal-lu-ci-nant pour reprendre Fabrice Luchini, tout le monde fait le hole-shot ?? Je me fais fumer de part et d’autres comme si c’était l’arrivée, en plus j’entends ma montre bipper je la regarde et PAN le croche-patte et pas de « pardon », sans doute un salarié inovallée déporté de la capitale ?

 



 

Cette année on évite le tour qui ne servait à rien autour du restaurant, on part direct direction le pont, premier faux-plat donc…

 

 

D’avoir été en première ligne, je suis loin devant mes comparses des discussions du départ, j’en reviens donc à mon souci initial, comment se motiver, que faire ?

 

 

Ah si, il y a la nana de Champagnier, mais je sais pas si elle est plus forte que moi, je tente 2-3 vannes nulles pour la faire rire, à changer de direction, à beugler des « CHAMPAGNIIEEEERR », etc !!

 

 

Descente du pont, déjà la bifurcation avec le 3 kms, seuls la Team Jeunes de Champagnier tourne, hou que je regrette un peu lol

 

Km2

On file, 12-13 km/h, on passe sous la rocade sud, je sens la cassure je fais donc le petit sprint qui s’impose pour aller coller au train de devant.

 

 

Allez, à partir de maintenant, je ne perds plus une seule place !!

 

 

Et alors que nous courrons sur ce chemin de caillou à contre-sens de l’A41, mince alors, je suis à bloc, et semble-t-il c’est le rythme du trafic ! Je me dis qu’au moins ça fait le trou avec derrière mais même pas ! Bon, on va bien avoir à faire avec les futurs « explosés du km2 » quand même, que ce soit un vrai cross !!!

 

 

En tout cas, on voit devant, et notamment Véronique Aubert mon ex-coach du GUC qui… n’est pas première ! Une jeune est un peu devant, rhôôô le duel !

 

 

Allez on tourne à gauche côté les caravanes des gens du voyage, la largeur de la route permet de faire le tri je plante tout le monde et file, mais ça s’agrippe ! Hoù que j’aime pas ça, je jauge, et finalement fait l’effort pour aller chercher LE mec de devant !

 

 

Km3

On a du vent en pleine poire !

Le mec a l’air sympa, je tente donc la discussion « rhô ce vent », « oui, je comprends mieux pourquoi je n’avançais pas à vélo ce matin ! », hi hi donc mon ami tu es grillé, allez je file, un groupe de 7-8 coureurs est devant, et en repassant sous le pont de la rocade sud je salue de nouveau la bénévole signaleuse !

 

 

Km4

Le groupe n’est déjà plus un groupe, je file avec un orange qui, semble-t-il, réalise également une course pacman façon le bouk !

 

Au loin un t-shirt orange, avec casquette bleue, il doit s’agir de Franck mais pourtant il n’avait pas de casquette au départ ( ??), je beugle des « CHAMPAGNIER » il se retourne jamais, serait-ce une méduse déchaînée ?!

 

En tout cas les duels font rage, on est bien dans le cross, dans le pur esprit saucisson, tout le monde est à bloc, on a un kilomètre avec que des virages à 90° qui permettent de faire un état des lieux à chaque fois, je reprends un t-shirt blanc mais cette fois je double sans lâcher derrière, les classements finaux commencent à s’établir.

 


Le "grand" parcours de 7 kms (parfait pour CYSS)

 

Km5

Enfin ! Je fais la jonction avec le t-shirt orange, mais en fait j’ai été berné : le t-shirt des 10 kms de Grenoble 2015 est de la même couleur que le Team Champagnier ! Scandale !

 

Le Bouk, tel Jean-Pierre Bernès, a été berné (hu hu...)


Et pire que tout : derrière moi, un grand, en noir, le mec pas vu de la course, merde, un pacman2, et parti de plus loin que moi donc théoriquement… plus fort ! Avec deux blancs autour de lui.

 

Je me résigne, mais :

1/ je vais pas vendre ma peau facilement

2/ c’est pas lui mon ennemi premier, mais ceux juste derrière, ne pas perdre l’objectif « réaliste »

 

 

Et le Bouk est très con et ne cède pas, cependant la solution 1 va permettre d’accrocher la solution 2 !

 

 

 

Et c’est ça qui est bon sur ce CROSS INOVALLEE, en seulement 7 kms on vit 3 courses :

  • 1 km de boufonnerie
  • 4 kms de remontée pacman
  • 2 kms de saucisson débile, à bloc, avec des positions figées mais « faut pas céder » !!!

… Et tout ceci sous un beau soleil !

 

 

Nous voici sur la digue de l’Isère.

 

-       Un maillot brun devant qui a une foulée lourde, que je crois prenable mais on va garder ces 10 mètres d’écart jusqu’à l’arrivée

-       Un binôme devant lui avec un triathlète, lequel perd du terrain

 

Et moi qui fais la trace avec mon géant all-black, pas de parole mais il a dû voir mon regard inquiet ! Cependant, je sais qu’il reste 1 km ou 1km500 avant le pied du pont, je DOIS tenir jusqu’au pied du pont car à ce moment-là les cartes seront redistribuées !!

 

Et que c’est interminable ces minutes !!!

A bloc, lui fait le yoyo, lâchant de temps en temps avant de se mettre pratiquement à côté de moi.

J’ai prévu ma phrase s’il venait à partir, « va chercher le triathlète, il est prenable ! »

 

 

On double un binôme blanc « Tournier » (important pour la suite du présent récit).

 

 

Km6

Fin de la ligne droite de digue, positions toujours figées, je profite de ces quelques virages pour essayer de remettre les gaz, d’autant plus que j’ai toujours espoir que le brun et le triathlète cèdent, hou que c’est bon ce suspense (après coup !).

 

 

Ligne droite avant le pont, allez, ne rien lâcher.

 

 

Le voici le pont ! Pré-objectif atteint, mon géant est toujours derrière ! Je monte donc le faux-plat à bloc, il est dans ma foulée et ne cède pas, nous voici dans la courbe la Team CHAMPAGNIER est là et encourage le Bouk hou que ça fait du bien !!

 

 

J’entends aussi des « allez Vincent »…

 

 

Pont, puis descente, putain je me suis mis la mort ne suis-je pas allé trop loin ?

 

 

Mais sans me retourner, je n’entends plus mon grand gaillard !! J’ai juste vu un t-shirt blanc. Donc il ne reste qu’à tenir sur ces 300 derniers mètres où je me remémore les (nombreuses) éditions précédentes !

 

 

On traverse la route, j’entends encore des « allez Vincent », dernier « S », là j’entends un « Bouffe-le » !!! Mon honneur et ma fierté me font alors faire un « NON » des doigts, et ça sprinte derrière, je sprinte aussi, me rabats vers l’intérieur du DERNIER VIRAGE mais NON, le Vincent s’y mets avant moi !! Et même si je suis vaincu à cette seconde-là, j’en souris tellement Messieurs-Dames c’est un beau moment de sport que de se retrouver derrière ce maillot blanc Tornier, le Vincent était donc un des deux binômes doublé il y a 1.5 kms et il a terminé à bloc et m’a fumé en bonne et due forme !!!

 

 

Passage de la ligne en 45ème place en 32’’02 !!

 

 

Et tout de suite bien sûr une accolade avec :

  • Le maillot blanc Tornier, qui esquisse un sourire !
  • Le all-black arrivé juste derrière moi, qui esquisse un sourire !

 

 

Voilà, c’est tout simple, mais de tels moments sont si plaisants à vivre… C’est gnagn-gnan mais c’est dit !

 

 

 

Donc merci à la joyeuse équipe d’organisation pour faire vivre ce cross, si simple mais si plaisant !


Pamela A, concurrente anonyme du Cross Inovallée 2015

mais tout sourire lors de la remise des prix et de la tombola

18 commentaires

Commentaire de loiseau posté le 04-10-2015 à 16:00:51

Je vois que tu assumes, bravo mon petit bouk... :-).
Bon, à la fin de tes récits je ne sais jamais si tu as gagné des places ou si tu en as perdu, mais au moins il y a toujours du suspense !
A la montée de la Bastille samedi il n'y avait pas beaucoup de monde non plus (moins de 200 personnes), malgré le temps idéal. Par contre, 450 personnes à la Classique Plus Large le jour après pour monter le Rachais à la queue leu-leu.... ???

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-10-2015 à 17:16:03

Je n'ai peut-être pas été clair, donc je n'ai fait que en gagner, SAUF ce sprint final !!

La Bastille du spiridon qui fait 200 coureurs contre la wider$$$ qui en fait 450, no comment... Ah si, je renvoie au billet de Mathias qui traite bien du "problème"
http://mathias.kikourou.net/billet.php?idbillet=104

Bisous mon oiseau

Commentaire de cyss posté le 04-10-2015 à 17:26:06

beau récit! comme d'habitude.

Et j'aime bien tes photos où les athlètEs respirent à plein poumons lors de la tombola.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-10-2015 à 19:36:23

Coquin de lecteur!!

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 04-10-2015 à 17:37:57

Beau récit avec du "fighting spirit" comme disent les anglais (ça ne les a pas sauvés au rugby mais c'est une autre histoire...)
Si je peux ajouter mon grain de sel au débat sur les courses j'ai moi-même hésité entre la montée de la Bastille et la wider classic. Ce qui a fait la différence pour la wider ? Pas de kilomètres de plat le long de l'Isère, ce qui franchement ne fait pas rêver. Je préfère largement un parcours avec un maximum de chemins et il semble que je ne sois pas le seul au vu des chiffres. Sans compter le dénivelé plus interessant et le fait que le course soit un dimanche. Peut être que je ferai la montée de la bastille une autre année mais là en un seul we ca faisait beaucoup et le choix s'est fait de lui-même !

Commentaire de loiseau posté le 04-10-2015 à 18:51:45

Je comprends ton choix, et je serais bien tenté de faire cette course si c'était un autre weekend (même si je trouve qu'il y a un peu trop de monde, et que je fais ce parcours presque chaque semaine en entrainement). Mais le Spiridon organise cette montée, à but caritatif, depuis 21 ans, toujours le même weekend, et je trouve dommage que Wider a choisi d'organiser sa course exactement le même weekend, en partie sur le même parcours...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-10-2015 à 19:39:03

C'est très intéressant ce que dit notre furet, merci!
Bien entendu, chacun peut faire comme il veut voire comme il peut!
Après la seule chose reprochable à la wider quand ils sont arrivés était comme le dit Loiseau le choix de la date... et le prix (20 boules la première edition) mais ils ont revu ça je crois!
Bref je comprends mais je resterai fidèle à la montée originelle, ne serait-ce que pour les combats que j'y ai menés et pour voir le maréchal en ouvreur de la course!!

Commentaire de esther50 posté le 04-10-2015 à 18:51:00

toujours aussi vivant tes CR on à l'impression de courir à tes côtés.....BRAVO!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-10-2015 à 19:39:31

Merci Esther, on te voit à Crossey!!

Commentaire de le_kéké posté le 04-10-2015 à 21:23:44

Bravo d'y être allé.
C'est quand même pas très sexy comme parcours et si tu as pas un objectif comme d'y aller avec/contre tes collègues de boulot, il faut être motivé.
Dimanche je serais aux châtaignes pour un parcours beaucoup plus rigolo ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-10-2015 à 23:38:29

Oui, c'est vrai, le parcours n'est pas sexy...
Zirst... A41... Rocade sud... Bon...

Bresson une classique, mais comme je dois éviter l'ignoble moi je serai à Crossey !!

Commentaire de Albacor38 posté le 05-10-2015 à 08:34:10

J'avoue que cette année j'étais pas très motivé pour cette séance de 7km au seuil ... de mon bureau (départ donné à moins de 100m). Mais j'y reviendrai. Sur Grenoble nous sommes pas mal à avoir usé nos premières baskets sur cette course (à l'époque elle se courait en semaine, aux horaires de bureau et aucun certif n'était exigé).

Sinon ils l'ont encore raboté non cette course. L'an passé y'avait 7.8km et cette année seulement 7 ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-10-2015 à 11:52:48

FAUX
Cette année le départ était de Meylan !
Et FAUX pour moi, il y avait un peu plus que 7 kms... Par contre j'ai mis 25 sec de plus qu'en 2013 :-/

(bon, j'ai fait le baltringue durant 1 kil, aussi)

Commentaire de Namtar posté le 05-10-2015 à 09:56:16

Un beau 23% ! Félicitations champion !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-10-2015 à 11:53:13

SAUCISSON POWER !!!

(maintenant faut appliquer ça au trail !!!)

Commentaire de kiki38 posté le 05-10-2015 à 19:21:35

C'est toujours un vrai plaisir de retrouver le bouk au départ. Bravo pour ta perf juju, sur...7,680 km.
Pour moi c'était le plaisir de recourir, plutôt de trottiner après 3 ans et demi d'arrêt. C'était une première de faire pratiquemment toute la course au coté du vélo balai !
Mai bon, très content de retrouver l'ambiance de la C.A.P.
RDV dimanche pour le cross des ''frelons''..... à BRESSON; pour moi ce sera marche nordique !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 05-10-2015 à 22:17:26

Merci kiki, content de te (re-)croiser aussi !
Je revois ce jour du cross des coteaux où tu sous-entendais que la càp c'était peut-être fini... Qui l'eut cru que le phoenix renaitrait sur ce cross inovallée !!
Hop
Hop
Hop !

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 06-10-2015 à 12:37:41

Fumer du Bouk, ça doit être planant !
Bravo à toi qui tiens encore haut le flambeau du cross sur ce site de randonneurs d'ultra.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran