Récit de la course : Marathon de Colmar 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Marathon de Colmar

Date : 13/9/2015

Lieu : Colmar (Haut-Rhin)

Affichage : 762 vues

Distance : 42.195km

Objectif : Terminer

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Carnet de bord

CARNET DE BORD ...

 

Vendredi 11 Septembre 

 

 

Colmar méritait bien ça ....

La première édition du Marathon de Colmar aura lieu ce Dimanche. Le départ sera donné à 9h30 devant le Bureau de Poste de champ de Mars, au pied de mon bureau .... Je suis invité par l'un des sponsors ... Je ne pouvais vraiment pas louper ça !!!!

Le parcours en forme de Bretzel s'annonce peu propice à la performance mais fort sympathique ...

Ca tombe bien parceque je n'ai fait aucune préparation specifique et je ne suis pas vraiment en état de courir aprés un chrono. J'ai retrouvé un rythme de sommeil a peu prés "normal", mais j'ai bien peu que les jambes ne soient pas de première fraicheur.
Peu importe, l'important c'est de participer à la Fête. C'est donc détendu comme un vieux slip kangourou que je prendrai le départ, avec pour seule ambition d'essayer d'accrocher l'autobus de 3h30 ... et puis on verra !!!

Cette première est déjà un enorme succés puisque les inscriptions sont blindées. Nous serons 3000 a prendre le départ sur les 3 formules proposées ....

Un Village Marathon sur la Place Rapp, ça a vraiment de la gueule ....



Samedi 12 Septembre 

 

C'était ce soir, Späetzle Party à la Salle des Catherinettes ... Vraiment ROYAL !!!!

Pas encore dans le sas que c'est déjà bien parti ce Marathon .... 








Je suis resté sérieux, pas d'arrosage ce soir ... Je crains quand même que l'ambiance soit un peu humide demain matin .... 









Les affaires ne sont mes pas prêtes ... c'est bien la première fois que ça m'arrive !!!

Allez .....   



 

Dimanche 13 Septembre 

 















SCRATCH MARATHON

 
Petite Video Sympa


Lundi 14 Septembre

 

Bretzel de feu ...



J'avais tout de suite senti un bon feeling avec ce Marathon de Colmar. Cette première édition a été une superbe réussite, l' association Courir Solidaire à l'origine du projet à vraiment fait très fort ....





Logistique impeccable, accès faciles et rapides, impressionnante et efficace équipe de bénévoles, superbe parcours tracé en double boucle nous emmenant vers les pittoresques petits villages du vignoble en repassant par le cœur de la Cité de Bartholdi, ambiance de feu tout au long de ce bretzel sportif sorti de l’imagination des organisateurs .... 

En ce Dimanche 13 Septembre, le ciel était bien tristounet sur notre belle région mais le soleil etait dans le coeur de tous les coureurs qui ont eu le bonheur de pouvoir profiter de cette belle fête ...





L'arche de départ etait posée sur l'Avenue de la République, face au Champ de Mars, devant le magnifique immeuble de La Poste, au pied de mon bureau .... Quel dommage de ne pas avoir saisi l'occasion pour s'associer à l’événement ....



Les organisateurs avaient bloqués les inscriptions à 3000 dossards pour ne pas être débordés et assurer une ambiance chaleureuse et conviviale, en accord avec la vocation humanitaire de l'épreuve ... Pas de primes, donc pas de cadors et pas de performances supersoniques. Mais une réussite populaire extraordinaire parmi les coureurs et les nombreux spectateurs présents tout au long du parcours. Du sport à l'état pur, comme j'aime.

A dix minutes du départ je suis allé me placer tranquillement dans le Sas, à quelques mètres de la première ligne, devant les meneurs d'allure 3h15 et 3h30 .... J'ai horreur des mises en route violentes et je me disais que j'accrocherais le wagon 3h30 au passage. Aucun piétinement au départ, les avenues de Colmar sont suffisamment larges pour étaler le peloton des marathoniens sous les applaudissement d'une foule nombreuse ...

Clément Gass au départ, le jeune mal voyant qui avait couru la semaine passée les 25 km du THK seul équipé de son gps et d'une canne .... 



Chauchau fait son show .... toujours sympa d'avoir une telle personnalité au départ d'une course. Bien vu les GO ....



La première boucle vers le Sud nous emmène jusqu'au petites ruelles pavées d'Eguisheim ou j'ai été agréablement surpris de trouver une telle effervescence ... 





C'est en redescendant sur la plaine, à l'heure de la pause pipi, que le drapeau 3h30 m'a doublé et j'ai eu un peu de mal à recoller alors que mon chrono indiquait que j'avais une petite marge sur le tempo objectif ... En fait le meneur d'allure était lui même un peu en avance et quelques uns soufflaient déjà dans le petit groupe. Il fallait être vigilant car nous revenions sur Colmar par une piste cyclable passablement encombrées les derniers semi marathoniens ....

Le peloton 3h30 au retour sur Colmar ....





Quel plaisir de retrouver autant de monde en arrivant à Colmar. Sur les avenues plus larges je me suis porté devant afin de pouvoir dérouler sans être géné et j'ai poursuivi à mon rythme, porté par la ferveur de la foule .... 

Je me suis arrêté pour la première fois au ravito du km 25, à la sortie d'Ingersheim, pour remplir mon bidon avant d'attaquer la partie difficile du parcours. La montée de Katzenthal n'est pas bien méchante pour un trailer, mais sur un rythme marathon elle fait mal surtout qu'on enchaîne avec du chemin de vigne pas vraiment plat .... Ma marge de sécurité avait bien fondu en haut de la bosse et je pensais que la drapeau 3h30 allait me repasser. Et puis non ... 

 

L' extraordinaire plongée au coeur de Katzental surchauffé m'a relancé ... Pareil quelques kilomètres plus loin lors des traversées d'Ammesrchwihr, Kientzheim et Sigolsheim ...



Il reste alors une dizaine de kilomètres, on arrive sur la piste cyclable de la Waldeschlucht que je connais bien pour l'emprunter tous les jours en allant a boulot. A vélo ça passe bien, en courant les kilomètres paraissent un peu plus long .... Là c'est tout dans la tête, il faut rester bien concentré sur sa foulée pour dérouler le plus souplement possible ... Si on a encore un peu de jus, ça passe et en plus on ramasse tous les types en détresse (et il y en a beaucoup). 

Lui n'est pas en détresse, l'excellent Chauchau à l'arrivée ....



Flavie Dupagny, la première féminine ...



Le Marathon en escadrille, une première en France qui associe un marathonien, su semi marathonien et un coureur de 10 bornes qui doivent finir ensemble ... très sympa, super innovation ....



Un dernier gobelet d'energétique au ravito du kilométre 40 et puis on rentre a nouveau en ville, les spectateurs sont a nouveau nombreux, les sourires complices des bénévoles aux carrefours font du bien aussi ... Voila le kilomètre 41 et il m'en reste un peu sous les sabots. Purée, comme c'est bon, quel contraste avec Strasbourg que j'avais terminé en rampant il y a deux ans .... 

Reste 500 m ... "les 2 devants tu peux les prendre" ma lance le gars dans son gilet jaune. J'envoi tout, porté à nouveau par la foule. On bifurque à droite et il reste cette ligne droite sur le Champ de Mars dans une ambiance de feu. Toujours peur qu'un mariole déboule de derrière, je termine au sprint en hurlant de bonheur, ivre de plaisir .... 



Lorsque je pose mon cul sur le banc et que mon regard croise celui des bénévoles, l'émotion m'emporte .... Le frisson qui m'avait manqué à l'arrivée du PBP et du 1000 du Sud, je l'ai eu en plein sur ce "petit" marathon de rien du tout. Génial. 
Le chrono indique 3h24'50", je suis classé 65ème, je suis évidemment satisfait. Mais bien plus que la (jolie) médaille, le diplôme ou le tee shirt, c'est bien ce frisson de bonheur qui me réjouit !!!!

Ce Marathon de Colmar est parti sur de très bonnes bases et a vraiment tout pour devenir une classique incontournable ... Le parcours n'est pas propice à la performance mais c'est le plus beau et le plus attrayant de tous ceux que j'ai pu courir jusqu'à ce jour. J'espère que les organisateurs ne céderont pas à la tentation du rabotage pour favoriser les chronos. 

Quelques jours de récupération seront maintenant bienvenus avant d’enchaîner avec une fin de saison plus trailistique ....





 

6 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 15-09-2015 à 06:48:24

Comment fait il pour récupérer de 2 sorties velo de plus de 1000kms? Et bien il se dégourdit les jambes sur un " petit" marathon, Le Poucet avec ses bottes de 7 lieues.... Belle ville Colmar' et belle région avec plein de vignes qui doivent attendre les vendanges...

Commentaire de crocodile posté le 15-09-2015 à 08:36:58

super compte-rendu, merci et bravo pour ta perf. Ca donne envie, mais ça tombe en même temps que l'Infernal Trail des Vosges que je ne raterais pour rien au monde.

Commentaire de crocodile posté le 15-09-2015 à 10:29:04

super compte-rendu, merci et bravo pour ta perf. Ca donne envie, mais ça tombe en même temps que l'Infernal Trail des Vosges que je ne raterais pour rien au monde.

Commentaire de poucet posté le 15-09-2015 à 19:19:52

Bah oui c'est sur, l'Infernal c'est super top aussi ... c'est toujours mieux d'avoir l'embarras du choix. Faudra que j'essaie le 160 un de ces jours.
@+

Commentaire de Pierre qui court posté le 22-09-2015 à 14:42:00

Merci Gilles pour ton récit, et bravo pour ta performance sur ce marathon pas facile du tout... Moi qui ne suis pas du tout trailer (je n'aime pas les descentes...), et qui privilégie les courses à plat, j'avais tenu à revenir pour mes 40 ans dans ma ville natale à 1000km de là où je vis, sur tous ces chemins, dans ces rues, sur ces routes de mon enfance... et je n'ai pas été déçu : un superbe marathon que ce 1er à Colmar. Biensûr, il n'est pas tracé pour battre des records, mais mes 3h22 sur ce profil de course, c'est pas loin de mes 3h05 sur du plat comme à Toulouse je pense ! Vive COLMAR ET SON MARATHON, bravo à tous les bénévoles, organisateurs, et merci aux très nombreux spectateurs (dont ma grande famille alsacienne et des amis) malgré le temps gris.

Commentaire de poucet posté le 22-09-2015 à 19:38:56

Hello Pierre... Bravo pour ta jolie perf et surtout ton enthousiasme !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran