Récit de la course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 km Vercors 2015, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Ultra Tour des 4 Massifs - 40 km Vercors

Date : 21/8/2015

Lieu : Grenoble (Isère)

Affichage : 1011 vues

Distance : 40km

Objectif : Pas d'objectif

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

On m'a vu dans le Vercors, sauter à l'élastique

On m'a vu dans le Vercors, sauter à l'élastique.


Comme vous le savez, mais si vous ne le savez pas,

sachez que vous allez le savoir, mais du 20 au 23 Août avait lieu l’UT4M.

C'est comme le lait UHT mais sans le lait et ça ne s'écrit pas pareil.


A Grenoble il y a 4 monts qui entourent la ville et en cette fin d’été,

je suis toujours et je serai,

j’ai toujours faim de trail, bref il y a un parcours qui emprunte ces quatre magnifiques montagnes.

 

Je prends mon sac à dos et je me mets à la poursuite, à la recherche de cette 3° reprise grenobloise. Cela débute par le parc Paul Mistral. Il n’y a pas de vent, j’ai pas de ticket gagnant mais un dossard marqué à mon nom.

 

Je rencontre Didier qui fait le long car il est près de Toulon.

Moi je fais le court car je ne suis pas de Toulon.

Benjamin me suit à vélo mais pas tout le long.


 

Je tombe sur trois pucelles qui en vérité en sont quatre.

Ce sont vraiment de sacrés …beaux morceaux de granit de 100 mètres de haut.

Cela ne me laisse pas de marbre alors je mange une barre de Grany.




Je continue ma recherche de l’UT4M. Mon parcours passe par un tremplin.

Ce n’est pas pour la vie mais simplement un tremplin nommé désir.

Je prends le train train des coureurs qui monte les marches.

 

Vestige des JO de 68. Ce n’était pas en mai mais en hiver vert.

La neige recouvrait tout, maintenant les arbres jonchent la piste d’atterrissage.

Bon, ça n’a aucun rapport avec le trail, c’est pour Jean Claude qui lit.



Après un petit rafraîchissement sans fumées sans alcool,

Et comme dans la famille Bélier, tête en avant, je grimpe sans rien dire.

Je vole au Moucherotte, peut être à cause de la Grim d’hier.


 


Je me retrouve tout en haut à 1900, la belle époque.

Dans cette désignation, il y a une part de réalité après la dépression.

L’insouciance, c’est de s’approcher de celle-ci. Ce qu’il y a de vrai, c’est la vue.


 




2° ravito à Lans en Vercors. Les barrières horaires sont très lâches mais sont toujours là.

Les bénévoles sont gentils. Moi aussi mais ils s’en foutent.

Après une séance photos entre kikous, nous faisons le plein et repartons.


 



Au pied du pic Saint Michel, ça pique.

Dom81 avec ses chaussettes bicolores et son drapeau de pirate est avec son ami belge.

Ce dernier n’en peut plus, ce n’est pas un tireur au cul mais pour lui, y en a plus.




La vue en haut est un plaisir pour la vue. Eh oui.

Grenoble est tout là bas en bas, pour ceux qui suivent.

Le Moucherotte est magnifique, ça doit être l’altitude.


 


Dans la grande descente, c’est la grande lessive.

Je repasse Sylvia et Adrien.

Je manque de me savonner plusieurs fois. Je suis rincé.



1500m plus bas c’est Saint Paul de Varces.

Tous à la fontaine, si si je boirai de ton eau.

Reste plus qu’une dizaine de kilos.


 


Dans la montée de la montagne Uriol, tout le monde me dépasse,

Dom, Didier, Sylvia, Adrien, Monenvie, Toutça.

Dans la descente de la descente d’Uriol, j’ai mal, j’ai mal.




Ca y est, j’ai compris ce que c’est l’UT4M, je l’ai rencontré, aimé, chéri.

Je n’ai fait que l’UT1M mais ça me suffit.

Et pis il est temps que j’arrête car j'ai les quadriceps à VIF.


Inspiré des chroniques de Stéphane De Groodt

9 commentaires

Commentaire de Namtar posté le 31-08-2015 à 16:16:42

ça avait l'air beau aussi le massif du Vercors, merci pour ton récit.

Commentaire de Gibus posté le 31-08-2015 à 17:51:21

oui très beau l'année prochaine je fais comme toi : la chartreuse

Commentaire de Arclusaz posté le 31-08-2015 à 17:39:34

je ne m'appelle pas Jean Claude mais j'ai tout lu : plus de photos à partir du Moucherotte (pourtant le Pic St michel et le Col de l'Arc, c'est booooo.... j'y étais la veille de la course), : c'était toi ou l'appareil photo qui était trop cuit ?
merci pour ce récit original et ces belles photos.

Commentaire de Gibus posté le 31-08-2015 à 17:50:30

attends j'ai pas fini

Commentaire de Arclusaz posté le 31-08-2015 à 18:30:41

effectivement, ça se complète !!!!!

c'te pression que je te mets .....

Commentaire de loiseau posté le 31-08-2015 à 20:32:55

Merci Gibus pour ce récit qui m'a bien fait rire (Jean Claude qui lit :-) ). Merci aussi pour les photos, tu as pris plus de temps que moi pour regarder le paysage... Tu as bien aimé les 3 (4?) Pucelles, on dirait :-).

Commentaire de Gibus posté le 31-08-2015 à 20:40:55

oui ça se paye toujours les pauses photos. et pis les pucelles ...

Commentaire de Jean-Phi posté le 02-09-2015 à 11:25:07

plein de belles photos et une belle référence à Feu Maître Alain Bashung ! Je ne peux que dire bravo !

Commentaire de Gibus posté le 08-09-2015 à 15:00:15

On m'a vu dans le Vercors, mais je n'ai sauté à l'élastique : j'étais trop haut.
A bientôt pour d'autres aventures.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran